L’UMP PACA va-t-elle rejoindre carfree?

manzanares

Voici une tribune signée par la présidente du Parti Radical du Var au nom de l’Union pour un mouvement populaire (UMP), du Nouveau Centre et du Mouvement pour la France, dans le journal mensuel de la région PACA (Provence Alpes Côte d’Azur) de juin 2014. Étonnant, non?

Faire dépasser la voiture par la Région

Les épisodes de pollution aiguë que connaissent les agglomérations d’une certaine importance vont vraisemblablement croître en nombre et en intensité, et finiront par former une espèce de micro-climat délétère permanent en nous confrontant à une alternative impérieuse : le changement ou le marasme économique et sanitaire. Les coûts induits par la pollution se chiffrent déjà en dizaines de milliards d’euros pour la seule assurance maladie.

Dès lors la Région, notamment dans le cadre du Plan de Déplacement Urbain, se doit d’accompagner ses initiatives d’une pédagogie sans complaisance, la gravité de la situation commandant un discours clair et direct.

Nous sommes quasi tous automobilistes, et les écologistes qui ont renoncé à leur voiture sont eux-mêmes très rares. Mais que plus personne n’ignore désormais que la voiture est l’une des principales causes de pollution atmosphérique et océanique, parce que le nombre des automobiles dans le monde double tous les quinze ans (136 millions en 1966, plus d’un milliard en 2010) et que la combustion du carburant nécessite de l’oxygène soustrait à l’atmosphère et rendu sous forme d’une infinité de poisons hautement cancérigènes; que plus personne ne se cache derrière son pot catalytique, qui n’est d’aucun secours quand le parc automobile ne cesse de croître; que chacun s’inquiète que l’usure des pneus engendre des centaines de milliers de tonnes de noir de charbon par an; que l’on se figure avec horreur que le béton d’autoroute a dévoré chaque année des surfaces de verdure égales à la superficie des Pays-Bas; qu’on ne nourrisse pas de béates illusions pour les systèmes de moteur hybride ou totalement électrique, car ils ne résolvent pas les problèmes d’encombrement dans les villes et n’atténueront pas la géométrisation des paysages, si toutefois les métaux lourds qu’ils exigent ne constituaient pas d’autres impasses. La liste complète des maux liés à la voiture est impossible à dresser ici, mais n’en déplaise aux firmes et à l’Automobile-club, elle réunit tout ce qui en fait l’un des pires fléaux que nous ayons à affronter.

La Région ne doit pas se dérober devant la difficulté de briser ce cercle vicieux qui fait que nous recourrons à la voiture faute de transports publics, qui seraient eux-mêmes insuffisants par défaut d’usagers.

Béatrice Manzanarès
Conseillère Régionale et Conseillère Municipale de Toulon
Secrétaire Départementale du Parti Radical

Source: La région Provence Alpes Côte d’Azur, mensuel gratuit, numéro 250, juin 2014.

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

12 commentaires sur “L’UMP PACA va-t-elle rejoindre carfree?

  1. Gemini

    Une telle lucidité de la part de l’UMP est louche. Deux hypothèses : 
    * soit il ne s’agit que d’un coup de comm’, d’une simple tentative de recherche d’alliés temporaires à trahir ensuite, comme c’est en général le cas;
    * soit ils sont sincères, ce qui arrive encore parfois à ces niveaux moins élevés dans la hiérarchie politique. Dans ce cas, soyons quasi certains que lorsqu’il s’agira de passer aux actes, ils rencontreront au mieux une forte résistance venue d’en haut pour ne pas nuire à quelques intérêts bien compris …

    En attendant, ce texte est du miel pour tout écologiste. Mais ne soyons pas naïf, un parti tel que l’UMP, qui défend la croissance, ne peut pas être sincèrement écologiste dans qu’il restera intrinsèquement croissanciste. (Cette remarque est valable pour la plupart des autres partis d’ailleurs, notamment le PS).

  2. Pédibuspédibus

    Béatrice au pouvoir!

    Première ministre de Corinne Lepage, et viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite!!!

    boaaaaaaaaaaaaaaa

  3. Vincent

    Oui, étonnant.

    Elle pourrait ajouter le coût de l’automobile, à la fois pour les villes et les propriétaires des véhicules.

  4. Jean-Marc

    La réalité a la vie dure, si bien que les positions de principes finissent, un jour, par devoir en tenir compte.

    C.f. par exemples :
    – Roosevelt et le « New Deal » interventionnisme d état, quasi communiste (pour les américains de l époque);
    – le pays du 2eme amendement, de la liberté d expression, et le MacCarthysme (du fait de la guerre froide)
    – c.f. De Gaule et les accords d Evian sur la décolonisation de l Algérie (malgré la victoire militaire)
    .
    .
    .

    « D’abord ils vous ignorent, ensuite, ils se moquent de vous, ensuite ils vous combattent et enfin, vous gagnez »
    Comme disait Gandhi :

    Que les anti-voitures soient contre le tout-voiture est logique…
    mais, petit à petit, face aux nombreux pbs qu’elle induit, des personnes qui lui étaient -initialement- favorables, finissent par être contraintes de reconnaitre ses défauts.

    (De Gaule en parlait :
    avoir un texte contre la guerre au vietnam ou en algérie dans l humanité ou le canard enchainé ne le génait pas; c est quand de tels textes sont arrivés dans la croix, qu’il a compris qu’il fallait agir autrement)

    Le pire n est jamais certain…
    Si bien qu’ils sont PEUT-ÊTRE réellement sincères

    (c.f. les TEC urbains gratuits : ils sont mis en place dans des municipalités de droite ET de gauche : en fait, c est la tache d huile qui fonctionne : SI une ville a des TEC urbains, la ville voisine a une très forte pression pour y passer aussi : c.f. le Val d’Oise, où on trouve énormément de villes avec TEC gratuits, toutes tendances municipales confondues)

    Par contre, leur vision de « l après-voiture »,
    leur vision de la transition, ne sera pas forcément la même que la nôtre :

    au lieu d autoriser/faciliter l intermodalité (vélo autorisés dans TEC, arceaux de parking aux arrêts)
    au lieu d’étendre le réseau, la fréquence et les horaires des TEC,
    au lieu d être pour le développement des rues piétonnes, des TEC gratuits et de l apprentissage de la réparation des vélos,
    au lieu de mettre en place des Vélobus pour les écoles (système ultra-sûr, bien plus que les 10 voitures individuelles de papa-maman : plus il y a de cyclistes, plus la colonne de cyclistes est étendue et large, surtout en ville, moins les automobilistes n arrivent pas à les voir, et à tenir compte de leur présence)
    au lieu d autoriser le tourner-droite cycliste à TOUS les carrefour (sauf éventuellement 1 ou 2 exceptions dans l agglo, si vraiment nécessaire) et de multiplier les double-sens cyclables,
    au lieu de mettre le 30km/h comme règle par défaut, en ville,
    au lieu ….

    ils vont peut-etre installer des VLS, et offrir 300€ pour un VAE (des mesures bien plus coûteuses, bien moins efficace, et agissant sur un nombre ultra réduit de personnes…)

    c.f. ce qui se passe avec le bio :
    depuis plus de 10 ans, comme le vélo urbain,
    le bio a progressé dans les ventes

    MAIS c est le bio industriel, poussant dans le sable, au goutte à goutte (mais sans phytosanitaires), vendu sous film ou en plat préparé en supermarchés, qui a le plus progressé, ces 5 dernières années.

    Le bio paysan, local, de saison, vendu en circuit court, en vrac ou presque (c.f. Demeter et Nature & Progrès) dans les AMAP, les marchés ou les épiceries bio, a bien moins progressé que ce bio industriel.

    Ainsi, les solutions alternatives à l’auto vont continuer à progresser en occident, dans les villes, mais pas forcément dans le sens attendu…

    En occident, l’avenir nous appartient … mais il ne sera peut-etre pas l avenir rêvé

    (pour moi, ce serait 3 rues sur 4 piétonnes, avec des kiosques à musiques/kiosques à spectacles libre d accès, ou un parcours de santé, ou un dépôt livre ou un skate park ou autre terrain de ping-pong/tennis libres d accès… avec des rues piétonnes herbaçées (avec des grilles ou dalles pour marcher/rouler à vélo dessus même s’il pleut) avec arbres fruitiers, et des bancs publics + fontaines publiques + jardins partagés)


    Précision :
    la loi sur l air LAURE (1996!), l’obligation de mise en place de PDU (plan de déplacements urbains), l’obligation de mise en place de PDIE (plan de déplacements inter-entreprises), l agenda 21 (voté à Rio), sont des lois contraignantes déja votées, qui disent que le tout voiture a déjà véçu pour nos élus, pour nos représentants, et que les alternatives ont déjà gagné dans les textes de loi…

    Par contre, les élus locaux trainent des pieds pour les mettre en application…


    Mais bon…
    Parfois, le pire arrive :
    Un discours d intension sympa, mais suivi du néant, niveau réalisations :
    on connait le discours de Chirac en afrique du Sud :
    « la maison brûle,… »

    et le nombre ultra-réduits de réalisations et d’incitations fiscales et financières depuis ce discours…
    (par ex, à quand la remontée de la fiscalité sur le diesel, pour qu’il soit autant taxé que l essence?)

  5. paladurpaladur

    Quand la région PACA passera à droite, ce texte sera oublié… Je ne me fais pas d’illusion sur nos politiques.

  6. Laurent

    C’est un très beau discours car il est audacieux venant d’une élue apparentée à l’UMP. Elle montre que l’écologie n’est pas de gauche ou de droite mais elle dépend de la sensibilité émotive de chacun face à la nature.
    Aux dernières élections municipales de Rennes, le candidat UDI Bruno Chavanat (http://osonsrennes.org/quatrieme-proposition/) autrefois apparenté UMP consacrait une très large partie de son programme au développement du vélo dans la ville avec des propositions intéressantes beaucoup plus utiles à l’usage quotidien que celles proposées par les verts et le ps.
    Par ailleurs, le parti des verts donne une image déplorable de l’écologie à la majorité de la population et les caricatures et autres raccourcis font florès : cycliste = écologiste =bobo (il suffit de lire un forum de Bourdin sur RMC consacré à une actu de vélo, tour de France exclu, pour s’en rendre compte).
    Nous ne pouvons que nous réjouir si d’autres partis s’occupent de réduire la place des autos en France de manière sérieuse. Si au moins cela créé un débat quant à la sincérité ou la faisabilité des propositions, on aura avancé.

  7. Pim

    @JeanMarc :
    concernant les mesures que pourraient prendre les elus, tu as entièrement raison. D’ailleurs notre ministre ségo l’a bien dit : l’écologie ne doit pas etre punitive.
    Avec elle, on n’est pas plus gatés qu’avec ses prédecesseurs. « Ecologie et brossage de dents » nous revoila. Si vous etes pour l’écologie, coupez l’eau en vous brossant les dents et utilisez une voiture propre etc.etc.

  8. Jean-Marc

    Laurent (tout comme moi, quand j étais jeune et naif… c est à dire, hier ^^), tu me parais plus crédule que Paladur, dont le commentaire m a éclairé :

    une donnée qui m avait totalement échappée, car je ne suis pas de la région PACA,,. c est que la région n est pas à droite :

    suffit de regarder ce que NE fait PAS la droite, en région PACA, quand elle a le pouvoir,
    par exemple, à Marseille
    (c.f. http://carfree.fr/index.php/2014/06/26/marseille-tu-as-eu-a-choisir-entre-la-guerre-et-le-deshonneur/ )

    pour comprendre que ce texte n est que de l’affichage, voire de l enfumage (afin, éventuellement, de créer des dissensions entre certains PS et certains EELV, ou pour récupérer des votes à tendance écolos, mais ne voulant pas voter EELV) .

    Mais que, si jamais le PS + EELV s entendent pour favoriser le vélo en ville… il ne faut pas se faire d’illusion :
    l UMP-PR-MPF sera là pour aider à faire en sorte que celà ne se fasse pas…

    ne jamais oublier 2 choses :
    – les promesses n engagent que ceux qui y croient
    – seuls les ACTES comptent (et là… les vraies actions anti-voiture/pro-moyens alternatifs peuvent assez souvent se compter sur les mains d’un bras…quand ce n est pas sur les mains d’une jambe… )


    Dans les mesures,
    j avais parlé du 30, mais il y a toutes les actions en rapport :

    il y a la disparition du 50,
    remplaçé par le 30 quand c est possible
    OU, si voie très peu passante, par le 45.

    et la disparition du 70, remplaçé par le 60.

    en sachant que ces mesures, dans une zone avec carrefours fréquents, qui s appelle une ville, permet un lissage des vitesses, et donc permet de réduire le nombre de bouchons, et donc d’augmenter la vitesse moyenne de traversée (sauf entre 22h et 6h du mat, où les limitations peuvent être relevées de 15km/h) :

    ainsi, cette double baisse, en journée, est bénéfique aux automobilistes, qui gagnent du temps, fatiguent moins leur mécanique, et consomment moins…

    Et sur les TEC,
    il y a 2 mesures très importantes que je n ai pas cité :
    le site en voie propre
    +
    la priorité à TOUS les carrefours (feux se déclenchant 3 secondes avant le franchissant du carrefour par le TEC, qui ne ralentit donc (quasi) pas, et surtout, n attend JAMAIS à un feu)

  9. Laurent

    S’agissant de ma ville qui est Rennes, je sais de manière indéniable que l’élu de droite est favorable au vélo tout simplement parce qu’il fait l’essentiel de ses déplacements à vélo (je le croise assez régulièrement sur la route)

  10. Gilles ChomelLécoLomobiLe.fr

    J’avais lu ce texte et j’avais envisagé de le publier sur mon blog « AgonieAutomobile.blog.fr J’avais découpé l’article dans le Journal Régional et je l’ai conservé !

  11. Pédibuspedibus

    pas beaucoup de glasnost à la mairie de Toulon, pas plus aux instances UMP PACA ; seule info digne d’intérêt, notre jeune dame est conseillère municipale déléguée à la solidarité, avec la précision « personnes handicapées » :

    ce qui explique peut être ses attirances pour le care, via les questions environnementales, la santé publique en particulier…

    l’outil d’analyse politique du spectre droite/gauche est complétement désuet aujourd’hui, et n’ayons aucun scrupule à enfouir les socialos dans nos profondeurs géologiques inconscientes, pour fabriquer du gaz ou de l’huile de roche… tout en préférant la mousse verte de surface quand nous devons nous exprimer…

  12. Fabrice EscalierVitavi

    Super beau discours … et sinon concrétement quelle action ? Elle propose quoi ?
    La politique ce n’est pas juste faire de beaux discours.
    Tout ce qu’elle dit on le sait depuis des années, donc, c’est quoi l’originalité ?
    C’est la caution verte de la droite : amuses-nous chérie avec tes petites discours écolo, ça nous amuse, pendant ce temps les « vrais hommes politiques » veillent au bien publique … heu … à leur petite maguou[…] houps … à leur carrière …

Les commentaires sont clos.