Marseille, tu as eu à choisir entre la guerre* et le déshonneur**…

Le collectif cyclistes enragées de Marseille, c’est à peu près fini, mais on termine par un article appelant à l’insurrection plus vraiment pacifique, contre les chauffardEs…

* La guerre ? Voter contre l’immobilisme et le mépris de Jean-Claude Gaudin, contre les passe-droits et l’incompétence de Force Ouvrière, contre le clientélisme de Jean-Noël Guérini, de Sylvie, de Lisette et des autres, contre l’arrogance bête et méchante de Dominique Tian (entre autres…), contre la bagnole reine partout, et au détriment de tout le reste (cadre de vie, qualité de l’air, sécurité, partage de l’espace, et même espérance de vie…)

Ah oui, c’est sûr, ceux qui tiennent Marseille depuis tant d’années auraient alors fait une guerre sans merci à leurs successeurs, et t’auraient pas mal cassé les pieds avant de rentrer à la niche… ou au tribunal.

** Le déshonneur ? Voter pour ces mêmes bras cassés / culs plombés, au nom de leurs petits arrangements, de ta chère bagnole (ce parasite puant qui amoche depuis seulement 130 ans une ville magnifique et qui en a 2600 !), de tes ascenseurs à renvoyer peut-être, et pour surtout ne pas risquer de changer quoi que ce soit à tes petites habitudes mesquines, égoïstes et généralement inciviques…

Ou pire encore, pauvre imbécile heureux/se abstentionniste, ne pas te sortir les doigts du cul pour aller voter contre, ce qui ne t’en déplaise, revient rigoureusement au même résultat…

… Marseille, tu as choisi le déshonneur, et tu l’auras, ta putain de guerre !

Cycliste EnragéE, réjouis-toi, des armes légères, maniables et diablement efficaces contre la chauffardise sont en vente libre partout !

Mais… S’expliquer poliment avec les chauffardEs et faire de la pédagogie, ce serait pas mieux ?

Bien sûr que ça paraît beaucoup mieux, mais ça ne change généralement rien ! D’abord, ça entérine l’idée que les gens à vélo sont gentils d’une part, et qu’ils ont du temps à perdre, d’autre part. Ce n’est pas notre cas, et vous ?!

Pire, c’est inverser la charge de la preuve : c’est à eux/elles de vous expliquer au nom de quoi ils/elles vous mettent en danger, pas à vous ! Ce n’est pas parce qu’ils/elles vous agressent ou vous mettent en danger (même sans s’en rendre compte) que vous devez adopter le comportement d’une victime…

Au fait, bottez-donc le cul (pas forcément au sens propre hein !) à la prochain personne que vous verrez attendre gentiment à un passage piéton qu’on daigne la laisser traverser, vous lui rendrez service… ainsi qu’à vous-même !

Mais… Engueuler les chauffardEs et leur faire peur, les traumatiser un peu, c’est pas suffisant ?

Ah si, c’est bien plus efficace : unE automobiliste qui a eu peur, une fois dans sa vie, d’unE cycliste qu’il/elle prenait pour unE Bisounours, s’en souviendra longtemps ! Et en plus, vous aurez la satisfaction de n’avoir rien abîmé.

Mais d’abord, il faut que la personne soit dans sa voiture. Et puis surtout il faut avoir le temps, l’envie et les capacités de se confronter à des psychopathes potentielLEs… Car il y en a, n’en doutez pas.

Adoptez donc une fois pour toutes l’insulte CHAUFFARD ou CHAUFFARDE. Vous verrez, crié très fort, ça les effraye et ça défoule autant que d’autres bien plus vulgaires, et qui tapent à côté en insultant les origines, les ancêtres disparus, la maman ou les préférences sexuelles de la personne visée. Au risque de la rendre hystérique…

« ChauffardE ! », c’est factuel, compris de tout le monde, et c’est inattaquable !

Au fait, vous voulez une variante qui permet de renforcer la violence et le côté défoulatoire, sans pour autant déraper ?

Essayez donc « Putain de chauffardE de merde » !

Mais… et si j’ai même pas envie de leur parler, gentiment ou méchamment ?

Alors vraiment, la solution radicale, idéalement pédagogique et applicable par touTEs, y compris les presséEs, ça reste de faire du dégât ! Maculer de produits salissants, rouler par dessus, froisser de l’aile, soulever de l’essuie-glace, plier du rétroviseur, et dans les cas extrêmes, casser ce qui casse !

Mais surtout, surtout, cherEs cyclistes, faites toujours bien attention à vous !

Déjà, ne vous faites pas mal, tapez plutôt les véhicules mal garés avec un objet, plutôt qu’avec un pied ou un poing… Rappelez-vous – on l’enseigne en auto-défense – que votre coude est la partie la plus dure de votre corps !

Ensuite, ne prenez pas le risque idiot de vous faire casser la figure : soyez discretEs et furtif/ves, soyez faux-culs sans complexes : n’oubliez pas qu’ainsi vous agirez exactement comme touTEs les chauffardES qui occupent sans cesse les trottoirs et les pistes cyclables, au péril de votre sécurité et de celle de vos minots…
Ils doivent enfin comprendre que leur temps est fini, même si leur mettre 137 fois le nez dans leur caca n’a pas suffi (c’est le nombre final de posts de ce blog), et même si le changement n’est pas sorti des urnes…

http://collectifcyclistesenragees.over-blog.com

Salutations Collectives, Cyclistes et EnragéEs, Longo maï !!

Collectif Cyclistes EnragéEs

A propos de Collectif Cyclistes EnragéEs

Le collectif des cyclistes marseillaisEs qui ne veulent plus être gentilLEs...

26 commentaires sur “Marseille, tu as eu à choisir entre la guerre* et le déshonneur**…

  1. MOA

    J’expérimente en bas de chez moi, depuis quelques mois le lâché de sauce vinaigrette immonde (vous savez les mono-doses qu’on récupère dans les cafet / cantines etc…) sur le pare brise avant…. et arrière…. et quand j’ai un peu de temps sur tous les côtés ainsi qu’au niveau des poignées de portières…. de toutes les bagnoles dont le/la propriétaire a eu l’idée brillante de se garer comme un gros cochon, égoïste qui emmerde royalement piétons, poussettes et cyclistes.

    (à noter qu’il est super rare de trouver des bagnoles mal garées qui n’emmerde que les autres bagnoles).

    Je suppose que de la vinaigrette (qui ressemble à du crachat), sous un essuie glace, ça doit être bien emmerdant car je suis plutôt satisfait du résultat.

    Suffit juste que je pense à récupérer la sauce chimique « pesticidisée » pour remplir un petit vaporisateur récupérer et hop… j’exprime mon sens de l’esthétique sur la bagnole, tout en instruisant le/la bagnolard-e ainsi que les passant-e-s qui peuvent admirer de l’art qui rend intelligent (ne pas oublier de lever les essuis glaces en tordant les rétros, ça en jette ! ).

  2. MOA

    Au fait le lâché de vinaigrette fonctionne aussi très bien sur les selles des scooters et motocyclettes dont les propriétaires on eu l’idée lumineuse de garer leur substitut phallique sur un trottoir ou bien de l’attacher à un emplacement vélo (prenant la place d’au moins 3 vélos) etc….

    A noter que ma dernière phrase de mon précédent commentaire ; celle entre parenthèses, peut se lire « dans les 2 sens ».

  3. Pédibuspédibus

    Mon vieux Moa tu n’es encore qu’au stade, au degré zéro de la bombinette antibagnole, un enfant de cœur quoi!

    Voilà une recette, pas chère, écolo, bien que vivisectioniste, mais largement à même de dégoûter sérieusement le propriétaire salopard de l’engin qui privatise l’espace dédié aux modes de déplacement du futur, je veux dire les modes actifs:

    -plutôt que de foutre au bac de recyclage des déchets ménagers sa bouteille plastique à bouchon à vis de lait bio, la réserver pour les jours pluvieux, si possible dans un endroit à biodiversité non nulle, pas trop minéral quoi, en évitant donc l’urbanisme de dalle sans « verdure »;

    -idem pour le vaporisateur réutilisable du lave vitre « maison écolo »;

    -quand ça mouille aller à la chasse aux limaces, loches et autres gluantes créatures terreurs des jardiniers, toutefois en évitant cagouilles/lumas et escargots, because ça se mange;

    -entasser le produit du safari dans la bouteille du début en ajoutant de l’eau jusqu’au bouchon, de façon à ce que ça jointe au maximum, comme pour un pot à choucroute;

    -patienter deux bonnes semaines en exposant au soleil;

    -quand c’est bien gonflé, que ça suinte au bas du couvercle, envisager alors les choses sérieusement;

    -réserver une passoire à thé qu’on spécialisera à l’usage terroriste que je vais décrire, surtout celle, surnuméraire, dont ne se sert plus;

    -la phase suivante demande énormément de courage, tellement ça schlingue : transvaser une partie de la bouteille de lait dans le vapo avec l’intermédiaire de la passoire, pour ne pas boucher la buse du défunt distributeur de lave vitre

    -et dernière phase, nirvana garanti, récompense extrême, pile atomique des endo-morphines carfristes : allez répandre le poison sur l’objet de vos haines, le véhicule indécrottablement garé comme… je sais plus comment on dit ici : viser le talon d’Achille, c’est-à-dire tous les interstices qui vont livrer passage à la puanteur ineffable et persistante : vitre ou portière mal fermée, trous d’aération du capot, rainures de l’habitacle, idem quand y a le toit ouvrant qui baille a minima, voire les serrures de portières…

    beuheuuuuuuuuuuuuuuuuurk…. dé-gueu-lasse…

  4. Le Vélo Petit Canard !le vélo petit canard

    Recette n°1 : la sardine à l’huile !!! C’est la n°1 cette fois car c’est à Marseille, puting con ! Donc, vous la placez sur le silencieux du pot ou entre celui-ci et la sortie des gaz du moteur. Bien entendu vous l’égouttez et vous laissez agir quelques jours. En général les chats se rapprochent de la caisse qui sent « bon », surtout les micro-gouttelettes d’huile transportent chacune une micro-particule de sardine moisie grillée, ça va dans l’habitacle, forme une couche fine sur tous les revêtements et au bout de quelques jours le véhicule est invendable et inconduisible du fait de l’odeur…
    S’il y a de vrais vélorutionnaires, je peux donner quelques autres recettes simples et pratiques de sabotages silencieux, mais faut le demander !

  5. Pédibuspedibus

    à 6€ le kg de sardines à l’huile low cost ça nous met en plein dans le mille de l’efficience du micro terrorisme, du soft emmerdement!!!

    bref on a donc trouvé le filon et le graaaaaaaaal :

    pour faire changer les représentations cognitives positives sur la poubelle à roulettes automotorisée à deux, trois ou quatre peumatiques, agir sur l’olfaction, pour faire migrer dans notre camp leurs utilisateurs/propriétaires, jusqu’à ne plus pouvoir la sentir…

    boaaaaa

    beuuuuurk…

  6. Le Vélo Petit Canard !le vélo petit canard

    Bon une autre. Là on retourne un truc de la bagnole contre elle-même.
    Prenez un pistolet intergalactique, on en trouve pas mal dans les magasins de plage. Remplissez le réservoir avec un mélange d’eau et de liquide frein pour bagnole (loockeed), aspergez la peinture de carrosserie (si vous avez le temps faites un pochoir et avec un chiffon…). Effet retard de 10 à 15 minutes en général, la peinture se gonfle, craquelle et fissure, elle est fichue ta bagnole toute neuve ! Et ça va rouiller…

    Une autre ? ben vous avez la patate…

  7. Le Vélo Petit Canard !le vélo petit canard

    Bon là je crois que ça va pas être possible ! Quelqu’un peut expliquer à PEDIBUS avec quoi on fait du popcorn ?

    Sinon, il y a toujours la solution de crever les pneus. Il y a quelques années (au moins 10 ans), un anglais qui avait un peu fondu les plombs suite à un accident avec une bagnole, avait été arrêté au bout d’une dizaine de jours, après avoir crévé autant de milliers de pneus… Vous imaginez si on s’y met à quelques dizaines ? le gars a pris un an et demi ferme. Perso je serai pour qu’on mette un ultimatum à une ville et ses usagers de bagnole, sinon on la bloque en mode escargot, on campe sur les carrefours, etc.

  8. paladurpaladur

    On s’achemine vers l’écoterrorisme, messieurs… Les grandes oreilles de la DCRI ne sont pas sourdes!

  9. Pédibuspedibus

    boaaaaaaaaaaaa

    terrorisme doux siouplait, si on se contente de la sphère olfactive…

    tout ce qui pue ne tue pas, sinon on ne se reproduirait pas…

    quant aux conséquences socio environnementales voire criminelles à long terme, de la carence d’action des décideurs et de l’inconséquence généralisée chez les automobilistes français avouons qu’on est encore bien placé éthiquement…

  10. Le Vélo Petit Canard !le vélo petit canard

    Moi j’aime bien l’idée du pochoir. Et côté revendication j’ai ma petite idée… On s’en reparle à la VU !

  11. monique bernardini

    ravie d’apprendre qu’il y a des cyclistes enragés à marseille…..
    j’attends avec impatience qu’ils fassent comme moi
    …..après 2 accidents et 3 vols de vélo…..qu’ils reprennent leur tas de ferraille et recommencent à rouler en voiture ….
    la vraie subversion ,elle est là:
    refuser le couloir de la mort et refuser les injonctions publicitaires de la mairie:
    « prends le vélo pour aller bosser…tu feras d’une pierre 2 coups :tu pourras bosser plus longtemps puisque tu feras du sport pendant le trajet…aucune perte de temps »
    il ne faut pas être plus royaliste que le roi!!commençons par exiger une ville vivable où on puisse pédaler alors que nous vivons dans un cloaque où l’indice de pollution de l’air oscille entre 6 et 9 quand il n’est pas…. indisponible

  12. JNP

    Je comprend l’exaspération de certain, elle pousse à certains « extrémismes »…Casser des voitures, c’est une bêtise… Le meilleur moyen pour que de la place soit faite au vélo, c’est d’en faire, d’aller bosser avec, d’occuper le terrain, et d’être nombreux. Alors nous serons audibles des politiques !

  13. Ludovic Brenta

    Monique, souvenez-vous que Marseille, comme bien d’autres villes, est victime depuis les années 1960 de la politique « tout à la voiture » qui a activement et volontairement éliminé tous les autres moyens de transport, chassé les enfants des rues, etc. C’est l’invasion automobile qui a causé la diminution du nombre de cyclistes, pas l’inverse. Une augmentation du nombre de cyclistes ne peut donc pas être la cause mais seulement la conséquence d’une diminution du nombre de bagnoles.

    Pour cette raison, aucune campagne de promotion du vélo ne peut fonctionner et les zélus le savent parfaitement bien. Ils ne font la promotion du vélo que parce qu’ils savent que cela leur donne une bonne image sans rien changer. Eux-mêmes veulent, pour la plupart, continuer à rouler en bagnole et à occuper gratuitement la voie publique pour éviter d’acheter un garage. Et ils savent également qu’un petit noyau dur de cyclistes convaincus ne forment pas la majorité.

    En reprenant votre tas de ferraille, vous leur donnez raison; vous cautionnez leur hypocrisie et vous leur donnez même des arguments pour qu’ils puissent dire: vous voyez, ça ne marche pas, « tout le monde » veut continuer à rouler en bagnole, preuve que l’Automobile est un Progrès Irréversible.

    Le seul moyen est de de faire le plus de bruit possible, aussi longtemps que nécessaire. Soyez raisonnables, demandez l’impossible! Harcelez les élus, constamment, jusqu’à obtenir satisfaction. Envoyez chaque mois une nouvelle pétition, par la poste, en recommandé avec accusé de réception, pour les obliger à se lever de leur chaise et aller chercher le courrier. Signalez systématiquement toutes les infractions au code de la route. Appelez la police cent fois par jour. Devant l’inaction de la police, faites systématiquement un courrier au maire, photos à l’appui. Portez plainte contre l’administration municipale pour non-assistance à personne en danger et non-respect des normes de sécurité devant les écoles. Faites en sorte qu’il soit plus difficile pour l’administration de laisser les chauffards occuper le terrain que de les en chasser. La théorie de l’emmerdement maximal ne s’applique pas qu’aux chauffards et aux pollueurs mais aussi à ceux qui cautionnent les chauffards et les pollueurs.

  14. monique bernardini

    je n’ai pas compris la différence et le déshonneur……
    mais je suis preneur pour une solution qui me permettrait de reprendre mon vélo ,
    de rouler sur de vraies pistes cyclables ,
    ne pas se retrouver tous les 300m derrière une bagnole ,
    et ne pas respirer un air moisi

  15. JAN

    Je suis d’accord avec JNP. Endommager des voitures ne sert pas la cause qui nous intéresse ici, à moins de déposer systématiquement un petit message explicatif (faute de quoi le propriétaire se croira victime de vulgaires vandales ou voleurs). Et encore ! Je doute qu’il soit raisonnable de légitimer une atteinte à un bien privé par un stationnement abusif. Je suis même convaincu que se comporter en délinquant ne peut que décrédibiliser notre combat contre l’envahissement automobile.
    Une voiture mal garée ça se signale tout simplement à la Police qui se fera un plaisir de verbaliser.

  16. Pédibuspedibus

    Oui, évidemment, à la première proposition de JAN : respecter biens et personnes, à la pestilence près, est un devoir de civilisé ordinaire…

    Bien sûr que non pour la seconde: pour la seule ville de Bordeaux la police municipale ne réagit même pas quand on a les intervenants en face de soi, leur signalant l’évidence, la flagrance…!
    Et quand on pense qu’une rue sur deux sert de parking la cinquantaine d’acteurs verbalisateurs ne saurait instaurer un sentiment d’insécurité chez les auteurs…

  17. Collectif Cyclistes EnragéEsCollectif Cyclistes EnragéEs

    A l’attention des personnes qui désapprouvent les méthodes proposées en plan B (« faire du dégat ») : nous rappelons simplement que ce post concerne la ville de Marseille !
    Où toutes les tentatives de discussion raisonnable, d’animation d’un blog constructif sur le sujet, de participation écrite à des enquêtes publiques etc. ont échoué…

    La déclaration de guerre lancée aux chauffardEs n’est peut-être pas d’actualité chez vous (et tant mieux pour vous !).

    Mais ici, après s’être retenus pendant des années (« donnons une bonne image des cyclistes, soyons constructifs, ne faisons pas le jeu du FN », etc.), devant le constat de résultat des élections municipales, la seule réaction censée est :
    « qu’ils aillent tous se faire voir, qu’on ne fasse rien pour nous c’est un fait, mais à partir de maintenant on va se faire res-pec-ter ! »

  18. Caporal Mouchette de la DCRI

    Sinon, j’ai remarqué que les crottes de pigeons sont particulièrement difficiles à retirer des carrosseries de voitures… Et dire qu’il suffit de quelques miettes de pain rassis pour les attirer !

  19. JAN

    Excellent ce message de Caporal Mouchette de la DCRI. Il pourrait être complété par un petit rire sarcastique.
    Là ce n’est plus tout à fait un appel au vandalisme brut, c’est, disons.. un peu plus subtil.

  20. MOA

    La miette attirant la crote, vole.
    La vinaigrette colle et se répand.

    Je le redis à toutes fins utiles, la vinaigrette OGMisée est un super compromis :
    – efficace (pour les bagnolard-e-s les plus tétu-e-s, 2 traitements suffisent habituellement… pmour les voir se garer ailleurs dans le quartier)
    – aucune préparation (si ce n’est faire le plein du vapo)
    – rapidement mis en oeuvre
    – permet d’amorcer un dialogue avec la maréchaussée sans qu’elle ait la possibilité de nous accuser de terroriste.
    – faire de l’art moderne si la vinaigrette ressemble à des crachats (c’est le cas de celle que j’utilise).
    – didactique voire dissuasif pour les passants-bagnolard-e-s qui, voyant une bagnole garée comme une grosse bouse, ferai le lien avec les rétro/essuie-glaces soulevés et surtout aspergée de vinaigrette-crachat

  21. Jean-Marc

    Je comprend votre exaspération, les cyclistes enragés,

    D’ailleurs, je souscris à 100% à votre message sur la santé, et l inutilité (12km/h…) de la voiture en ville, et, pire que tout, à Marseille (idem pour Paris et Bruxelle), ville SUR-embouteillée (idem Paris et Bruxelle):

    c.f. http://collectifcyclistesenragees.over-blog.com/article-quand-la-connerie-des-uns-sape-la-sante-des-autres-108108927.html

    cependant, vous êtes de marseille,
    et d autres solutions y sont appliquées de façon efficace;
    solutions que vous évoquez, en 1 ligne, dans ce sujet

    http://collectifcyclistesenragees.over-blog.com/40-index.html
    on « semi-piétonnise » ici, pour mieux doubler le trafic là. A Marseille, non content de ne pas entretenir le minable réseau cyclable existant, on refait des voies sans prévoir de pistes cyclables (ah au fait, le CVV a gagné son procès concernant l’avenue Camille Pelletan, obligeant la mairie à revoir sa copie : bravo !)

    Vous avez la chance d avoir des gens, au CVV, qui passent du temps à suivre les travaux de voirie, et qui font des procès à la maire/à à MarseillePMétropole; et vous pouvea apporter votre aide à CVV afin de gagner d autres procès, d obtenir d autres aménagements VRAIMENT cyclables.

    CVV : Collectif Vélos en Ville = l atelier d auto-réparation participatif de L’HeureuxCyclage (LHC) de Marseille

    sur une des victoires de CVV :
    http://www.marsactu.fr/archi-et-urbanisme/mpm-encore-condamne-pour-des-pistes-cyclables-oubliees-30866.html?page=10

    sur LHC :
    http://www.heureux-cyclage.org/
    ‎et, sur Carfree.fr :
    http://carfree.fr/index.php/author/l_heureux_cyclage/

    Pour nos amis belge, son petit-frère wallon :
    http://lheureuxcyclage.be/les-ateliers/les-ateliers-par-localite.html
    (petit par le nombre d ateliers : 17, face à +/- 100 en france, mais à qui nous souhaitons longue vie et diffusion auprès des cyclistes urbains)

    Sur la loi LAURE (loi sur l air), obligeant à faire des aménagements cyclables en france :
    http://carfree.fr/index.php/2014/07/02/ville-apaisee-pistes-cyclables-le-lien-economique-entre-velo-et-consommation/


    Précision :
    je suis pour emmerder les automobilistes emmerdant…

    pour qu’ils comprennent bien qu’ils ne sont pas les maitres de le route, au-dessus de toutes lois, et que les piétons et cyclistes doivent se pousser ou mourir, afin qu’ils puissent rouler à 50, 60 ou 70 en ville engorgée…

    c est d ailleurs, ce que je fais, quand j en croise un, qui me klaxonne ou baisse sa vitre pour m apprendre « son » code de la route, lorsque je le rejoins au feu suivant.

    Cette méthode est efficace :
    plutôt que de risquer de perdre 3 à 6 minutes,
    les chiants (ainsi que les spectateurs) qui me recroisent, le lendemain, sur-lendemain, et après, préfèrent s éloigner de ce « connard, abruti, associable » ou autre « extrêmiste du vélo qui les emmerde »,
    noms d oiseaux dont je me moque bien :

    je préfère 1 000 fois plus u’ils ne m apprécient pas, MAIS fassent attention à moi, et s éloignent de moi quand ils me doublent,
    plutôt que je leur soit indifférent ou sympathique, MAIS qu’ils ne pensent pas à moi, et qu’ils « je ne vous avez pas vu » en me renversant.

    Seul inconvénient : je ne le fais pas assez => parfois,
    un automobiliste distrait (les 3 fois où celà m est arrivé) arrive au contact, créant un accident.
    et là, malgré la préparation, l habitude des mots, quand il n y a pas d accident,

    je dois dire qu’un cycliste bousculé par une voiture a BESOIN de l aide des autres cyclistes, piétons ou automobilistes :

    il (enfin, « je » ^^) se retrouve en état de choc, même s’il n a que des égratinures, et ne saigne pas (et n a pas d os cassés),
    avec l adrénaline qui me fais trembler comme une feuille,
    et dans la quasi-incapacité de gérer les papiers ou l appel aux flics pour déméler l histoire.

    (en sachant que l automobiliste ne désire qu’une chose : nous engueuler et partir sans surtout faire de constat… )

  22. Rémy

    Je viens de découvrir votre site. Cet article est très appétissant, ça me fait penser aux batailles de bouffe à la cantine, au collège.

    En parlant du collège, à l’époque un de mes profs nous répétaient « Avant de chercher la paille dans l’œil du voisin, regardes d’abord la poutre qui est dans le tiens ».

    En suivant votre système d’autodéfense culinaire, si je vois un cycliste qui grille un feu rouge (en dehors des « tournes à gauches » bien sûr), qui roule en sens interdit, qui roule sur un trottoir, qui prend un rondpoint à l’envers, que devrais-je lui faire ? Une tarte à la crème en plein visage façon Laurel et Hardy, ou de l’huile bouillante comme au moyen-âge ?

    Certains vont dire qu’un cycliste n’est pas dangereux, car il est plus léger, car il roule moins vite, car il ne pollue pas lui, ect… A cela on peut répondre trois choses :
    – les règles c’est pour tout le monde ;
    – à pied, se faire heurter par un vélo lancé à 30 ou 40km/h ça peut faire très mal ;
    – un véhicule qui fait une embardée pour éviter un cycliste en infraction peut heurter violemment un autre véhicule venant de face ; le cycliste responsable de cet accident, dont le visage est dissimulé sous un casque et dont le vélo n’a pas de plaque d’immatriculation, pourra s’éclipser tranquillement sans remplir de constat.

    Il n’y a rien d’étonnant à tout ceci, nous sommes en France, et c’est toujours « les autres » les responsables de tous les problèmes 😉

    Car évidemment, si « les autres » ne pensent pas comme nous et ne font pas les choses comme nous, c’est parce qu’ils se trompent 😀

  23. Mr Miolito

    Puisque vous semblez croire que les cyclistes causent de nombreux accidents, je vous mets au défi de produire le chiffre du nombre d’accidents ayant entraîné des blessures, causé par des cyclistes (laissons tomber les accidents mortels causés par un cycliste, ça n’existe pas…)
    Un cycliste fait tout ce qu’il peut pour éviter un piéton car il se trouve que s’il s’en prend un, il se fera aussi mal que lui.
    un vélo lancé à 30 ou 40 km/h en ville, c’est assez rare, si un piéton réussit à s’en prendre un il n’a vraiment pas de chance, il n’a vraiment pas regardé et il n’a vraiment pas traversé sur un passage protégé. mai là encore je vous mets au défi de produire un exemple.

Les commentaires sont clos.