Le scandale de la suspension de l’écotaxe

lobby

Scandale démocratique et écologique, la ministre Ségolène Royal vient d’annoncer la suspension sine die de la version light de l’écotaxe, quelques jours après que les principales fédérations de patrons routiers aient annoncé leur intention de bloquer les routes françaises.

Ainsi donc les lobbies patronaux arrachent une nouvelle victoire face au gouvernement « socialiste », alors que les syndicalistes, écologistes, défenseurs des libertés et des droits de l’homme n’arrivent quasiment jamais à obtenir satisfaction.

Ainsi donc, la menace d’actions de blocages patronaux viennent à bout d’une loi pourtant votée à l’unanimité par le parlement.

Ainsi donc le lobby routier obtient une nouvelle fois de ne pas payer pour l’usure des routes qu’il occasionne. C’est l’ensemble des citoyens qui paiera par ses impôts les frais du transport routier, permettant à ses grands patrons d’empocher toujours plus de profits.

Un vrai scandale

Cela est d’autant plus scandaleux que ces mêmes entreprises routières avaient obtenu 800 millions de cadeaux annuels (surcoût occasionné par le passage du 40 au 44 tonnes, baisse de la taxe à l’essieu, baisse de la TIPP, annulation des hausses prévues de taxes sur le gazole…) en compensation anticipée de la future écotaxe ! Résultat : les entreprises routières continuent à bénéficier de ces 800 millions de cadeaux annuels, payés par le contribuable moyen, alors même que l’écotaxe qu’ils étaient censés compenser n’est pas mise en place.

Cela est d’autant plus scandaleux qu’on continue dans le même temps à démanteler le Fret SNCF, qu’il faudrait au contraire appuyer et développer.

Faibles devant les forts, forts devant les faibles

Il est d’ailleurs plus significatif qu’il n’y ait pas un mot sur le développement du Fret SNCF, maritime ou fluvial dans la « loi de transition énergétique » proposée par Ségolène Royal, ni rien sur les transports collectifs, ou les transports doux. Au contraire, ce qui est mis en avant est le développement -écologiquement et financièrement aberrant- de la voiture électrique, et l’augmentation de la part des agro-carburants dans les carburants.

Loin d’être un premier pas vers une transition sociale et écologique, une telle politique nous conduit vers une fuite en avant vers le précipice. François Hollande, Manuel Valls et Ségolène Royal sont faibles devant les forts, et forts devant les faibles. Ils gouvernent en faisant la politique des lobbies économistes et réactionnaires, en regardant vers le passé, au lieu de regarder vers l’avenir et de travailler pour les plus vulnérables et pour l’intérêt de nos enfants.

Bizi !
http://www.bizimugi.eu/

Une pétition a été créée pour demander à M Valls de mettre en place l’écotaxe telle que les députés l’avaient votée à l’unanimité.

Merci de relayer :
http://www.avaaz.org/fr/petition/M_Manuel_VALLS…

Bizi!

A propos de Bizi!

Mouvement basque luttant contre le changement climatique et pour la justice sociale

10 commentaires sur “Le scandale de la suspension de l’écotaxe

  1. Jean-Marc

    réponse à Vincent :

    du fait de Bizi!

    (par contre, évidement, cela ne facilite pas la compréhension, loin de là….)

  2. Jean-Marc

    Je dirai plutôt :
    rien à attendre du patronat français et des petits patrons bretons et vendéens…
    qui préfèrent jouer leur argent perso et leur intérêt très court terme, plutôt que l emplois et la santé économique de leur région
    +
    pas grand chose à attendre de nos gouvernants, qui cédent quasi tjrs face aux routiers, mais aussi face aux paysans avec de gros tracteurs :

    dès que tu as des gros outils et que tu n hésites pas à t en servir pour bloquer des rues et autoroutes,
    le pouvoir cède :
    tu n as beau n être que 1 000 ou 2 000 (les bonnets rouges sont combien?), tu auras plus de poids qu’une manifestation de 3,5 millions de personnes, marchant pacifiquement dans la rue
    (c.f. les manifs monstres sous Sarko, contre la réforme des retraites)

    Le paragraphe qui illustre bien ce triste état de fait, est celui-là :

    « Ainsi donc les lobbies patronaux arrachent une nouvelle victoire face au gouvernement « socialiste », alors que les syndicalistes, écologistes, défenseurs des libertés et des droits de l’homme n’arrivent quasiment jamais à obtenir satisfaction. »

    Précision :
    les benéts rougeots ont deja offert du chômage et de la désolation à la bretagne + pays de la loire
    mais ce n est pas fini…

    rappel des faits :
    les entreprises agro-alimentaires du coin préfèrent envoyer leurs poulets et porcs vivants, par la route, se faire égorger en allemagne,
    puis revenir en camions frigo,
    plutôt que de les égorger sur place :
    le voyage aller-retour ne coûte rien,
    donc Gad ferme.

    L écotaxe, mis en place 1 an plus tôt, aurait pû sauver les 2 sites de Gad, en diminuant le recours aux abattoirs allemands, avec ouvriers turcs, roumains et bulgares payés 2€ de l heure.

    C est « amusant » de manifester, et de péter des trucs, pour se mettre au chômage, ou mettre son frère, sa soeur, et ses voisins au chômage…

  3. dédé LaFleur

    Faire plus rouler les voitures, les user plus vite, les jeter, en acheter d’autres. Voilà comment relancer l’industrie en france.

  4. Gillesgilles

    Et encore plus fort :

    Autoroutes: Royal veut « la gratuité le week-end » et une baisse des tarifs
    En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/royal-veut-des-autoroutes-10-moins-cheres-et-gratuites-le-week-end_1611137.html#tW6gRJWHwRZRcpLW.99

    Belle promotion pour les transports en commun c’est la sncf qui va tirer la gueule .Une gratuité des TER le WE c’est pour quand ? Avec gratuité des vélos dans les trains inter cités. Un bon moyen de dynamiser le tourisme dans les villages .

  5. Pim

    C’est beau l’écologie selon notre ministre…. mais quand meme ca a un petit relent de grisaille et de puanteur

  6. Pédibuspedibus

    Les socialos se sont couchés devant la bête immonde, quand les républicains se faisaient massacrer de l’autre côté des Pyrénées, il y a près de 80 ans : aujourd’hui on parle « officiellement » castillan, catalan et anglais et on méprise à bon droit le français à Barcelone…

    Demain on ne devra rien aux socialos actuels, pour avoir « pris le taureau par les cornes »… En espérant alors qu’on les méprisera encore plus fort.

  7. décroissance

    appliquant les mêmes recettes économiques que la droite les socialistes ont déjà échoué.sur la lutte contre le chomage
    alors que petites exploitations agricoles bio + petits commerces + artisans pour réparer + énergies renouvelables + économies d’énergie + transports en commun et fret et transport fluvial crééraient beaucoup plus d’emplois que ceux que l’on perdaient ds le nucléaire+hypermarché+industrie auto+grosses exploit agricoles

  8. Haricophile

    Le vrai scandale n’est pas la suppression de cette écotaxe là, mais la manière dont elle a été créée et mise en œuvre qui est digne du plus ploutocratique des gouvernements.

    Après c’est sûr que Ségolène au ministère de l’écologie, c’est un peu comme faire gérer la taxe carbone par Areva…

    A quand une vraie écotaxe établie et mise en œuvre dans des conditions dignes d’une république ?

Les commentaires sont clos.