Mme Cécile Duflot, alliée des constructeurs automobiles

En ce début d’année 2015, les marchands d’automobiles en France se découvrent une alliée inattendue avec la tête de liste du parti politique EELV. En effet, ils peuvent se frotter les mains au moment où leurs statistiques de vente se stabilisent après un déclin de plusieurs années.

Mme DUFLOT leur écarte le péril que M. MACRON représentait avec sa proposition d’ouvrir à la concurrence le marché des liaisons interurbaines en autocars.

La proposition de M. Macron de relier par autocars les villes provinciales, c’est, soudainement, tout un pan du marché automobile qui risquait de s’effondrer en France!

Avec sa manœuvre de basse tactique politique de dénigrer la proposition de loi MACRON, Mme Duflot, apporte son appui et sa caution morale aux grands fléaux environnementaux du réchauffement climatique, de l’érosion accélérée des côtes, de la fragmentation de la biodiversité, de l’étalement urbain, du mitage des campagnes, de la sédentarité et de la violence routière.

Mme DUFLOT alliée des constructeurs automobiles: je ne pensais pas que les turpitudes du parti EELV l’entraîneraient à ce degré d’immoralité intellectuelle.

Gilles Chomel,
Les voies vertes en 06-Ouest
www.LecoLomobiLe.fr
http://agonieAutomobile.blog.fr

Gilles Chomel

A propos de Gilles Chomel

Administrateur des sites Agonie automobile, LécoLomobiLe et du Laboratoire Alternatif et Coopératif de Prospective Automobile

20 commentaires sur “Mme Cécile Duflot, alliée des constructeurs automobiles

  1. Fred

    Hélas, je pense que la politique est beaucoup plus simple que ça.
    Pas au gouvernement -> critique quoi que fasse le gouvernement, même si ça va dans le bon sens, d’autant plus que Mme Duflot a peut être un peu de rancœur vis-a-vis de ce gouvernement.

    Même si le gouvernement proposait une loi interdisant l’automobile dans les zones de +3000 hab/km2 (rêvons un peu), elle se serait opposé « pour le principe ».

  2. Ypsilon

    Je suis étonné que vous preniez la défense de la loi Macron concernant l’ouverture à la concurrence de certaines liaisons en autocar. o.O Sur les grandes lignes ça sera effectivement bénéfique parce qu’il y aura de la concurrence, une baisse des prix qui en découle, etc. mais sur d’autres lignes, moins empruntées, ça risquerait d’être carrément l’effet inverse…

     

    Une autre initiative intéressante de la Région Languedoc-Roussillon : http://www.france24.com/fr/20150105-le-languedoc-roussillon-generalise-le-ter-a-1-euro-a-lensemble-son-reseau-ferroviaire/

  3. Charles

    Article sans aucune analyse approfondie pour exposer les enjeux de cette ouverture de ligne par autocar !

    Le plus important est la mise à sac des trains d’équilibre du territoire et de la mise en place d’un hypothétique véritable schéma de desserte nationale ! Mais cela arrange bien le gouvernement, qui tarde à vouloir investir dans le renouvellement du parc matériel des Intercités… Une concurrence qui tomberait à pic pour justifier leur mort…

  4. houlouk

    3000 hab/km^2 c’est la densité d’un lotissement pavillonnaire

    Après le car est intéressant également quand il n’y a pas de ligne ferroviaire (ou qu’elle n’est pas directe)

     

  5. Antoine

    ??? je ne comprends pas cet « article » qui me semble être une charge gratuite contre C.Duflot. Je ne l’apprécie pas particulièrement et je ne suis pas de son parti mais il n’est pas hallucinant que les écologistes doutent de l’effet benefique de mettre en concurrence le train et le car au moment où la SNCF quoi qu’on en dise a des difficultés financières, que le réseau ferré est très très mal en point. Le monopole de la SNCF sur les liaisons inter urbaines permettaient justement de lui garantir un certain matelas. Demain, sur des lignes un peu tordues, mal entretenues, la venue du car va être un coup de massue et sans une sédation définitive. Alors plutot que de taper gratuitement sur EELV parce que cela fait bon genre, ouvrez le débat sur le report modal et le meilleur moyen d’y arriver.

    Un admirateur décu au plus haut point.

  6. CarfreeCarfree

    Le car peut être une solution intéressante pour l’interurbain, mais effectivement plutôt pour rejoindre les grandes villes entre elles, c’est-à-dire là où la SNCF est désormais clairement déficiente. Pourquoi ce qui est communément admis à l’échelle européenne ne le serait-il pas dans les frontières françaises? En fait, c’est juste un monopole de la SNCF qui pénalise les usagers, en particulier ceux qui sont sans voiture.

    Alors, bien sûr, on peut rêver, au nom de la « primauté du ferroviaire », de retrouver le réseau ferré des années 1930, dix fois plus étendu qu’aujourd’hui… Sauf que ce réseau n’existe plus, il a été sabré par les politiques publiques sans que les gens s’en émeuvent outre-mesure.

    Aujourd’hui, hors du passage quasi-obligé par Paris, c’est parfois la croix et la bannière pour rejoindre en train deux métropoles régionales distances de 2 ou 300 km seulement… On a tout investi dans quelques lignes TGV emblématiques qui partent toutes de Paris tandis qu’on abandonnait progressivement le réseau ferroviaire intercités.

    Personnellement, je ne constate pas de grand mouvement social pour recréer un réseau ferré intercités performant à l’échelle française. En tout cas, on n’entend pas les écolos ou Cécile Duflot pour réclamer cet investissement massif dans le ferroviaire…

    Je ne suis pas un grand fana de la « mise en concurrence », d’ailleurs ce n’est même pas le sujet à mon avis, mais des cars qui rejoignent de manière rapide et efficace les principales agglos françaises me semblent être une offre intéressante pour tous les gens sans voiture.

  7. Pédibuspédibus

    Sans doute n’a-t-on pas fini d’en voir des vertes et des pas mûres entre deux composantes d’une ex « gauche plurielle » désormais en bisbilles. Qu’ils s’entre bouffent jusqu’au trognon, l’offre politique actuelle n’est vraiment pas à la hauteur… Mais il me semble que le mal de mer que peut éprouver l’usager pour emprunter les TER ne va pas s’atténuer en  reportant le trafic sur la route.

    C’est toujours le système technico centré  archi obsolète d’une entreprise ferroviaire française octogénaire qu’il faut réformer ou shunter. Que les régions héritent du réseau et bénéficient, pour le mettre à la hauteur (encore), du produit de péages routiers réinternalisant effet de serre et grabuge socio environnemental, de l’agglo à la région.

    Ensuite que nos « super » régions s’investissent à fond dans le tourisme local en accaparant toute la chaîne de valeur dont le voyage ferroviaire : après le « socialisme municipal » à la Léon Duguit vive le « tourisme régional » – à inventer -, meilleure façon de remplir des rames de TER d’un réseau qu’il faut soustraire à l’actuelle sotte bureaucratie cradingue, et en même temps se dispenser de cars… pour le plus grand bénéfice des touristes indigènes (!) et estrangers, en quête de paysages, produits circuits courts et agro bio authentiques…

    En tous cas du yakafaucon qui vaut bien toutes les entourloupes foutraques de nos embobineurs déconneurs économétriques, il me semble.

  8. kovanov

    la mise en concurrence n’est pas forcement une bonne idée, cela risquerait d’achever certaines ligne ferroviaire soit disant pas rentable, pour les remplacer une fois encore par du transport routier

  9. Vincent

    Carfree  > Le car peut être une solution intéressante pour l’interurbain, mais effectivement plutôt pour rejoindre les grandes villes entre elles, c’est-à-dire là où la SNCF est désormais clairement déficiente. Pourquoi ce qui est communément admis à l’échelle européenne ne le serait-il pas dans les frontières françaises?

    Infos:

    1. http://dr-petrole-mr-carbone.com/facture-energetique-production-importations-petit-bilan-energetique-2013-de-la-france/

    2. « Approvisionnement pétrolier de l’Europe (Norvège incluse) depuis 1965. » www.manicore.com/documentation/petrole/pic_futur_graph3.jpg

    Voilà pourquoi c’est une énorme connerie d’encourager le transport à base de pétrole au lieu du transport électrique (nucléaire? yes, please).

  10. CarfreeCarfree

    Le nucleaire, ce n’est pas une « énorme connerie » bien sûr…

    Et pour info, les TER fonctionnent au pétrole…

  11. Jean-Marc

    <i> »Et pour info, les TER fonctionnent au pétrole… »</i>

    Pour une question d efficacité énergétique en km X passager…

     

    Une proposition intéressante, sur la complémentarité des différents modes de transport, avec mise en avant du mode le plus adapté selon la distance à parcourir :

    http://carfree.fr/index.php/2005/12/03/etude-comparative-des-moyens-de-transport/

    Bien sûr, les curseurs peuvent être +/- modifiés selon les critères, comme passer de 10km à 20 en zone très plate pour un cycliste habitué, et de 10 à 7 ou 5 dans des zones très escarpées, sans chaussées, où il faut rouler en VTT sur des routes de graviers…

    Mais ces curseurs donnent une bonne idée de base.

    Comme d autres (Ypsilon, Charles, antoine, kovanov) je suis assez surpris par cet article :

    il ne donne pas les sources, si bien qu’après l avoir lu,  je ne sais pas ni précisément ce qu’il y a dans la loi Macron niveau cars inter-cités, ni ce qu’a dit Mme Duflot dessus.

    En sachant que, si l affichage des cars est juste là pour fermer plus de lignes Sncf et/ou faire passer une baisse les subvs à la SNCF, c est pas plus mal de le dénoncer..

    Mais, dans le brouillard où je suis actuellement sur ce sujet, je ne commenterai pas plus.

     

    p.s. Maintenant, plus de problème de longueur de taille,

    par contre, un autre pb :

    Quand je veux me corriger, et supprimer une phrase/un mot, parfois, celà me supprime tout le texte, et pas seulement le passage sélectionné§en surbrillance…

    (necessite annuler/ctrl Z pour le retrouver en entier, puis ctrl A pour le sélectionner en entier, ctrl C (ou ctrl X) pour le copier, puis le coller, et modifier le collage)

  12. CarfreeCarfree

    Oui Jean-Marc, et dans le même ordre d’idées, l’autocar a une meilleure efficacité énergétique en km X passager… que la voiture.

  13. CarfreeCarfree

    Concernant les sources, oui c’est bien dommage que Gilles Chomel n’explique pas un peu plus les enjeux.

    Pour la loi Macron concernant les autocars, on  peut se référer à cet article du Monde:

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/10/15/le-transport-par-car-va-etre-ouvert-a-la-concurrence_4506500_3234.html

    Pour le point de vue de Cécile Duflot, il s’agit d’une tribune parue dans le JDD:

    http://www.lejdd.fr/Politique/Cecile-Duflot-Mettre-en-echec-la-loi-Macron-est-un-devoir-710284

    Chacun pourra se faire son idée. Mais je pense que la question des autocars ne doit pas être balayée d’un revers de la main. Si Cécile Duflot dit des choses très justes sur le côté « archaïque » de la loi Macron, je pense que c’est un peu court sur les autocars. Selon elle, le développement des autocars « va renforcer le transport routier, premier facteur d’émissions de gaz à effet de serre ». Ce qui est un peu réducteur de mon point de vue car la question véritable est: si il y a développement des autocars, à qui les clients seront-ils pris? Vu que le projet de loi ne concerne pas les lignes inférieures à 200 km (pour ne pas pénaliser le TER), ce sont plutôt les trains intercités qui sont menacés. Or, comme dit précédemment, ces trains ont déjà été « de fait » abandonnés depuis longtemps par la SNCF (et donc l’Etat) au profit des TGV.

    Je le redis, faites l’essai sur de nombreuses liaisons inter-régionales entre grandes agglomérations, c’est parfois très dur de les relier en train actuellement. C’est même très souvent plus facile, pour de nombreuses grandes villes, de rejoindre Paris qui se trouve à plusieurs centaines de km que d’aller de l’une à l’autre en train quand  bien même il n’y a que 2 ou 300 km. Et on ne parle même pas ici du prix parfois prohibitif de ces liaisons, des correspondances, des temps de trajets hallucinants, etc.

    Alors, pour revenir à la question initiale, à qui profite le crime? Actuellement, ce que l’on constate c’est une explosion du covoiturage sur ces distances, et pas vraiment le covoiturage du type sympathique entre copains, mais plutôt un covoiturage de type industriel:

    http://carfree.fr/index.php/2012/07/05/le-business-du-covoiturage/

    De mon point de vue, il est préférable d’avoir des gens dans des bus que dans des voitures… autant en terme d’efficacité énergétique que de sécurité routière.

  14. Alexandre

    Article ras du plancher, niveau bar du commerce pendant l’apéro.

    On a connu mieux sur ce site…

  15. kovanov

    carfree => « autant en terme d’efficacité énergétique que de sécurité routière. »

    pas d’accord, pour se qui est de l’efficacité énergétique, le roulement rail, consomme nettement moins d’énergie que le roulement gros pneu sur route (de l’ordre de 30% d’énergie en moins pour le rail, a poids égal), sans parler du renouvellement de l’enrobée des routes

    pour ce qui est de la sécurité, le train a encore l’avantage, c’est d’ailleurs le transport terrestre le plus sur, par exemple que se passe il lorsque le conducteur fait un malaise? pour le car, ca finit souvent très mal car l’engin finit dans le décor (quand c’est pas un précipice) en faisant un carnage contrairement au train qui dispose d’un système de veille automatique, ce qui provoque l’arrêt de celui ci.

    ce n’est qu’un exemple parmi d’autres, a cela il faut rajouter les divers danger provoqué par les camions, voitures et autres engins motorisé (refus de priorité et autres joyeuseté)

    alors pourquoi pas de petit autorail léger et fréquent de la taille d’un ou deux cars pour les lignes transversales a faible trafic, qui de plus préserve la voie par leur faible poids, il suffit juste de prendre les bonnes décision!

     

  16. Gilles ChomelLécoLomobiLe.fr

    Imaginons un instant que toutes (presque toutes!) les grandes et moyennes villes Françaises soient reliées par autocars. Imaginons ensuite la tête des concessionnaires automobiles à l’idée qu’un pan entier de leur marché leur échappe: c’est l’enjeu de mon billet que Carfree a eu la gentillesse de publier.

    Je vais lire les 2 liens indiqués plus haut par Carfree.

    Mes pensées vont à toutes les victimes de l’attentat d’hier et en particulier à CHARB dont je me souviens qu’il a écrit au moins un article repris par Carfree sur les 4×4 imbéciles en les comparant à des chars sans tourelles, quelque chose comme ça.

    C’est bien Carfree d’avoir publié le slogan, mais il y a le même logo avec la kalachnikov et un crayon qui serait mieux dans l’esprit graphique de Carfree.

  17. stoppeur

    Le problème à propos de la réduction des flux automobiles,c’est d’abord une

    question d’espace en milieu urbain;d’où la « bonne idée » appliquée au Japon,

    à Kyoto,ancienne ville impériale qui contient de nombreux anciens bâtim

    ents en  bois de plusieurs siècles,que la pollution atmosphérique dégrade vi

    vement…D’où l’initiative de réduire la flotte des véhicules qui circulent dans

    la ville en obligeant les propriétaires à entreposer leur véhicule ailleurs que

    sur la voie publique…Non seulement,ça libère des espaces pour circuler,

    mais ça incite fortement les habitants,les usagers de la voirie urbaine à pen

    ser différemment leurs déplacements autrement qu’en VL…

    Autre mesure à imposer pour réduire la pollution auto:interdire les véhicu

    les Diesel en zones urbaines.On pourrait aussi contraindre les automobilis

    tes à ne circuler en ville qu’avec des VL ne dépassant pas 4l de carburant

    aux 100km.Quant à la part du vélo en ville,il faut absolument interdire la

    circulation des véhicules à moteur dans certaines artères,sauf aux riverains.

    ..

Les commentaires sont clos.