Un portrait de Jacques Ellul

Jacques Ellul (1912-1994) est un penseur de la technique qui explique en substance que seule une prise de conscience de notre conditionnement par la société technicienne peut nous apporter la liberté.

Trop peu connu en France, sa pensée a rencontré un large écho à l’étranger, en particulier aux États-Unis. En 1990, une équipe hollandaise de production de documentaires, ReRun Produkties, vient passer 5 jours chez Jacques Ellul à Pessac, près de Bordeaux.

A partir de plusieurs longues interviews de Jacques Ellul, l’équipe en fait un documentaire intitulé « The Betrayal by Technology« . Il s’agit d’un témoignage rare de la parole de Jacques Ellul.

Jacques Ellul parle à plusieurs reprises de l’automobile et le moins que l’on puisse dire, c’est que son point de vue est détonnant. Il parle ainsi d’un de ses amis chirurgien qui explique que la seule chose qui permet les « avancées techniques » permises par la transplantation d’organes, ce sont les accidents de voiture!

Autre constat, Ellul remarque que lors des manifestations, la seule véritable chose qui choque profondément les gens, ce sont les voitures brûlées. Pourquoi? Parce que désormais, ce sont les objets qui sont sacrés…

Troisième et dernier exemple: la technique, et en particulier l’automobile, nous est présentée comme un « formidable outil de liberté ». Sauf que lorsque 3 millions de parisiens décident au même moment « librement » de partir en vacances dans le sud de la France en voiture, ont-ils pensé un seul instant qu’ils sont rigoureusement déterminés par l’appareil technique qu’ils utilisent et par le genre de vie qu’ils mènent?

Jacques Ellul

A propos de Jacques Ellul

Jacques Ellul (1912 - 1994) est un professeur d'histoire du droit, théologien protestant et sociologue français. Il est l'un des principaux penseurs au XXe siècle de la technique.

6 commentaires sur “Un portrait de Jacques Ellul

  1. bonjour

    Il convient aussi de redécouvrir son compère Ivan Illich, qui a aussi traité le sujet, dans un petit ouvrage » Énergie & Équité  » qui est décoiffant. Il se trouve en pdf gratuitement sur le web.

    Bonne lecture,

    Patrice B

     

     

  2. jean-marc argirakis

    Excellentissime , il a tout pigé . J’adhère sur cette notion très subjective de liberté que propose la voiture. Un grand homme.

  3. Vincent

    > Jacques Ellul parle à plusieurs reprises de l’automobile et le moins que l’on puisse dire, c’est que son point de vue est détonnant. Il parle ainsi d’un de ses amis chirurgien qui explique que la seule chose qui permet les « avancées techniques » permises par la transplantation d’organes, ce sont les accidents de voiture!

    Tiens donc.

    Les accidents de la route en France font environ 3.000 morts alors que les accidents domestiques en font 20.000.

  4. bonjour

    Dire que J. ELLUL et I. ILLICH avient parfaitement cerné dans leurs écrits dès les années 60 – 70,  les principaux problèmes que nous rencontrons aujourd’hui… Concernant le portrait de Jacques Ellul, il faut aussi noter qu’à la Libération en 1945, il avait publié un article dans la presse nationale, évoquant le fait que malgré les réjouissances, on avait bien perdu la guerre en laissant nos libérateurs utiliser les moyens du diable, pour le combattre … Et que nous en découvririons par la suite la teneur …

    Cela n’a pas tardé, puisque après, il y a eu les 6 et 9 août 1945 Hiroshima et Nagasaki … Puis tout le reste que l’on a pu ensuite découvrir avec les empires russes et US ..

     

Les commentaires sont clos.