L’indemnité Vélo entre (timidement) dans la fonction publique

Ne boudons pas notre plaisir. L’indemnité kilométrique vélo qui tendait à devenir un véritable serpent de mer est en train d’entrer (par la petite porte) dans la fonction publique. L’enjeu est d’importance, à savoir la possibilité aux agents de l’état (et des collectivités locales) de bénéficier, au même titre que les salariés du secteur privé, de l’indemnité kilométrique vélo dans le cadre des déplacements domicile-travail.

Un décret paru au Journal Officiel le 1er septembre lance en effet une expérimentation de deux ans de l’indemnité vélo dans la fonction publique.

On voit par là qu’il s’agit seulement d’une « expérimentation » limitée dans le temps et dans son périmètre. En effet, seuls les fonctionnaires des ministères chargés du développement durable et du logement seront concernés. L’idée est de faire au bout de deux ans un bilan pour éventuellement généraliser la mesure à l’ensemble de la fonction publique dans un second temps. Il faudra donc être patient.

Concernant la mesure en elle-même, elle est sensiblement de même nature que celle concernant le secteur privé: indemnité de 0,25 euro par kilomètre, limitée à 200 euros par an et personne, possibilité de cumuler avec le remboursement d’un abonnement de transports collectifs, si les trajets à vélo servent de rabattement vers la gare la plus proche.

On peut s’interroger sur l’arrivée soudaine de cette expérimentation à la fin de l’été. Est-ce parce que le système mis en place actuellement ne fonctionne pas? En effet, aux dernières nouvelles il n’y aurait pas plus d’une quinzaine d’entreprises en France qui auraient mis en place l’indemnité kilométrique vélo. Triste bilan pour une mesure censée donner le « coup de pouce décisif » au vélo après la COP21…

En réintroduisant la fonction publique dans le périmètre de l’indemnité, c’est probablement un moyen de tenter de sauver une mesure qui était en train de sombrer.

Maintenant, il faut aussi être clair. Il va falloir que les agents des ministères chargés du développement durable et du logement se saisissent de la mesure et mettent la pression sur leurs directions pour que l’indemnité vélo soit bien mise en place.

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

6 commentaires sur “L’indemnité Vélo entre (timidement) dans la fonction publique

  1. Kiki

    Avec le cumul remboursement abonnement transport en commun + ikv possible seulement quand :
    ces abonnements ne permettent pas d’effectuer ces mêmes trajets
     

    il va falloir trouver des agents super motivés par le vélo pour renoncer au remboursement du pass navigo contre moins de 17 € par mois.

  2. cochise

    Alors que la mesure  pour le privé est fixée depuis un décret de la mi – février,  l’Etat expérimente la mesure seulement pour 2 ans et pour les seuls agents des ministères de l’écologie et du logement. ..

    Dans le même temps,  le cabinet de Royal a transmis aux autres ministères un projet de décret étendant la mesure à la seule fonction publique territoriale

    Que celles et ceux qui trouvent et expliquent la cohérence du gvt sur ce dossier nous écrivent. ..ils ont gagné le droit de rejouer. …

  3. Pédibuspedibus

    délicieux p’tit logo…

     

    sinon c’est bien frustrant de ne se voir gratifier un quart d’€ que pour 800 km/an pour le taf :

    800km/(((52-5)*5)/2) ça fait pas le compte quand la tanière est à plus d’1km700 de l’exploiteur de la force de travail…

    pire encore quand la semaine de travail est sur six jours…

    à croire que les décideurs sous estiment les capacités de l’homo sapiens pour les mobilités actives…

    du grand vol quoi !…  relativement à ceux qui se calefeutrent le trifoigne dans le coussin du siège de la berline et qui défiscalisent plein gaz depuis le plus lointain périr-urbain…

     

     

    largement de quoi faire se retourner dans son mausolée le grand Karlou…

  4. anonyme

    Moi qui touche l’indémnité kilométrique depuis peu, mais vu que je fais 125km en une semaine pour le boulot, et que j’ateints donc le plafond en 1mois et demi, quel est mon intérêt de continuer à déclarer que je fais du vélo ?

Les commentaires sont clos.