OpenRailwayMap, la carte détaillée en ligne de l’infrastructure ferroviaire mondiale

OpenRailwayMap est une carte détaillée en ligne de l’infrastructure ferroviaire mondiale, établie à partir des données d’OpenStreetMap.

Ce projet a été lancé en décembre 2011 afin de créer une carte mondiale, ouverte, actualisée et détaillée du réseau ferroviaire, basée sur OpenStreetMap. Depuis son lancement, il a fait l’objet d’une amélioration constante, en particulier par tous les passionnés du monde ferroviaire. Il s’agit sans doute ici du Graal des ferrovipathes, les passionnés du monde ferroviaire et des trains.

L’OpenRailwayMap constitue en effet une carte de tous les types d’infrastructures ferroviaires, depuis les chemins de fer et les métros jusqu’aux tramways ou même funiculaires. La carte n’inclut toutefois pas les monorails et les maglevs (Trains à sustentation magnétique).

Le nom OpenRailwayMap fait principalement référence à la carte en ligne, mais le projet vise également à soutenir les données relatives aux chemins de fer dans OpenStreetMap. En développant un modèle de données cohérent, en fournissant une liste de diffusion pour les discussions, en développant des plugins d’éditeur, etc. la collecte de ces données est stimulée et les données sont rendues utilisables pour d’autres applications et développeurs.

OpenRailwayMap vise à fournir une nouvelle qualité de cartes ferroviaires et offre les avantages suivants :

  • Une couverture mondiale : Jusqu’à présent, il n’existait pas de carte ferroviaire couvrant le monde entier, mais seulement des pays individuels.
  • Source ouverte et données ouvertes : OpenRailwayMap propose des cartes des réseaux ferroviaires fournissant non seulement des cartes rendues, mais aussi des géodonnées brutes. Ce projet est basé sur les données OpenStreetMap fournies sous la licence de base de données ouverte.
  • Elles sont à jour et détaillées : Cette carte vise à tirer profit du crowdsourcing. Les contributeurs du monde entier ayant une bonne connaissance du terrain sont encouragés à éditer cette carte pour la rendre détaillée et actualisée.
  • OpenStreetMap : Il existe déjà de nombreuses cartes basées sur OpenStreetMap, par exemple pour la voile, le vélo, la randonnée, les voitures, les transports publics, le ski, les réseaux électriques et bien d’autres encore. Mais jusqu’à présent, il n’existait pas de carte ferroviaire.

A priori, ce qui manque encore à OpenRailwayMap, c’est la vision historique de l’évolution des réseaux ferrés à travers le temps. Comme le montrent les cartes suivantes, on peut en effet constater par exemple la disparition d’une grande partie du réseau ferroviaire français en moins d’un siècle…

Voir en ligne: https://www.openrailwaymap.org

4 commentaires sur “OpenRailwayMap, la carte détaillée en ligne de l’infrastructure ferroviaire mondiale

  1. promeneur

    Il faut préciser que la première carte contient des lignes qui ne font pas partie du réseau ferroviaire et qu’on appellerai aujourd’hui des tramways. Ces lignes comme celles du tramway étaient construites sur l’emprise des routes. Vous pouviez voir ainsi défiler dans la rue principale d’une bourgade un petit train à vapeur. Ils étaient souvent appelés « Tacot ».

  2. Pédibuspedibus

    A priori, ce qui manque encore à OpenRailwayMap, c’est la vision historique de l’évolution des réseaux ferrés à travers le temps.

    Oui, le Marcélou a raison, l’historicité peut se nicher aussi dans la cartographie, ce qui permet par exemple de constater la béance existant avec un passé pas si lointain, en termes d’offre et de couverture territoriale par le tram, dans les villes où cette technique a fait son retour à la fin du siècle dernier ou au tournant du XXIe…

    Béance qu’il s’agit de combler au plus vite, à coup de volonté politique et non de pis-aller, comme le BHNS, bus à haut niveau de saturation pour ses détracteurs, à bon droit…

     

    Un bémol toutefois relativement à la conclusion de cet article, avec un autre site intéressant non mentionné qui permet de dater la mise en service des lignes de tram :

    http://cartometro.com/

    Cette info permet d’évaluer l’ampleur des politiques publiques locales en matière de transports publics, un peu comme les cernes des arbres, avec leurs périodes de sécheresse enregistrées, à la seule différence qu’ici ce serait les plus anciennes inaugurations qui serviraient à borner les traversées du désert… Nantes est un exemple intéressant en la matière, et l’avenir immédiat n’est pas réjouissant, avec un petit kilomètre ou deux de lignes nouvelles programmées…

Les commentaires sont clos.