Namur serait une ville géniale sans toutes ces bagnoles.be

Voilà une bonne idée qu’elle est bonne… créer un site internet pour lutter contre la voiture dans chaque ville. Ici, c’est la ville de Namur en Wallonie qui s’y colle en prétendant que Namur serait tout simplement une ville géniale sans toutes ces bagnoles. On se prend alors à imaginer la multiplication des sites internet comme Paris.serait.la.plus.belle.ville.du.monde.sans.bagnoles.fr ou Bordeaux.serait.une.ville.sympa.sans.bagnoles.fr. A suivre…

www.namur-serait-une-ville-geniale-sans-toutes-ces-bagnoles.be

La dépendance à l’égard de l’automobile

Apparue au début des années 1990, la notion de « dépendance » à l’égard de l’automobile s’est peu à peu imposée aux chercheurs et aux praticiens. La motorisation systématique dans de nombreux pays du monde, dont la France, a conduit à des situations apparemment irréversibles. Or aujourd’hui les enjeux énergétiques et le souci croissant d’un développement durable incitent justement à renverser les tendances dans ce domaine. Lire la suite…

Vivre sans automobile

Nous existons déjà!

Nous sommes un million de femmes et d’hommes vivant en Suisse sans voiture. Dans les villes, notre taux atteint les 40%. Mais on est encore loin d’être pris en compte. Lire la suite…

Le sens de l’essence

Respect à Raymond Devos, mort le 15 juin dernier.

« Remarquez, si on fait l’amour, c’est pour satisfaire les sens. Et c’est pour l’essence qu’on fait la guerre ! — Les gens préfèrent glisser leur peau sous les draps pour le plaisir des sens que de la risquer sous les drapeaux pour le prix de l’essence. « 

Source : Faîtes l’amour, pas la guerre

Moi, piéton parisien

Je fais partie de la majorité silencieuse. Je ne klaxonne pas, je ne râle pas contre les couloirs de bus, je ne me plains pas quand on installe un nouveau sens interdit quelque part… Lire la suite…

La campagne sans voiture : ça n’existe pas ?

vie-campagne-liberte

Quelle belle contradiction : l’écolo est censé habiter à la campagne, et la vie à la campagne « est impossible sans voiture ». Or quoi qu’on dise « la bagnole, ça pue, ça tue et ça pollue » et « les carapaces, ça prend de la place » et même à la campagne. Moralité le soi-disant modèle écologique parait dramatique s’il était généralisé. Lire la suite…

Pourquoi la voiture rend agressif?

J’ai déjà entendu des psychologues développer avec talent leur point de vue sur la question: « pourquoi la voiture rend-elle agressif? », mais je ne les ai jamais entendu aborder cette question de la manière que je me propose de développer ici. C’est peut-être parce qu’ils n’ont jamais eu l’occasion de se déplacer en ville avec un vélo entre les jambes, ce qui leur aurait permis de comparer le transport automobile à un autre mode de transport individuel, et de comprendre tout de suite pourquoi il est si éprouvant pour les nerfs. Lire la suite…

Marketing automobile

Logiquement, ça devrait vous plaire.
Le segment marketing de ce véhicule c’est :
nain, quinqua, agressif, sexuellement
frustré, avec un petit imper ridicule.

Source: www.voutch.com