Le palmarès mondial des villes cyclables 2011

« Copenhagenize est une agence de communication et un cabinet de conseil spécialisé dans la promotion du vélo. » C’est ainsi que se présente la structure qui vient d’établir ce palmarès mondial des villes les plus « vélo-amicales » dans le monde. Et si cette société qui veut « copenhaguiser » la planète ne vous est pas totalement inconnue, c’est que l’homme qui se cache derrière ne l’est peut-être pas totalement non plus… puisqu’il s’agit en l’occurrence de M. Mikael Colville-Andersen, LE monsieur Vélo d’origine danoise à l’origine du mouvement Cycle Chic (devenu marque déposée depuis) et répandant la bonne parole du vélo urbain à travers le monde. Lire la suite…

Le vélo stimule l’imagination des parlementaires (hélas)

Pendant que tout le monde frissonne d’effroi à l’idée de la catastrophe qui a failli s’abattre sur nous (je ne sais pas si vous avez réalisé, mais 2000 ans après que la Grèce ait inventé la démocratie, ces salauds d’Hellènes ont failli faire un référendum…on croit rêver non.. ils respectent vraiment rien) pendant ce temps donc, une partie de nos parlementaires a décidé de faire un grand pied de nez à la morosité ambiante et de consacrer notre argent à des beuver… oops.. à des « études » dont les résultats sont… créatifs disons (et là, je suis très gentil, un qualificatif plus réaliste donnerait quelque chose du genre « dont les résultats frisent le délire » mais bon). Lire la suite…

Notre-Dame-des-Landes: C’est quoi c’tarmac?

A l’occasion d’un Grenelle de l’environnement tonitruant, Jean-Louis Borloo annonçait que la construction d’aéroports et d’autoroutes supplémentaires serait abandonnée. Mensonge: l’État s’entête dans sa politique du tout béton, malgré l’endettement massif, l’urgence climatique et la pénurie énergétique en cours. La génération au pouvoir, baignée dans les Trente glorieuses, déroule tête baissée et œillères sur les côtés les grandes infrastructures de transports. Lire la suite…

La bagnole contre la ville

Un « urbanisme » pensé en fonction des bagnoles n’est qu’un agencement, des villes conçues en fonction du trafic automobile ne sont que des échangeurs autoroutiers. Nous en tenons, nous, pour la cité. D’avoir réduit l’urbanisme à une méthode d’agencement de dépôts et d’autoroutes, le capitalisme ne se porte certes pas plus mal, mais dans ces domaines comme dans tous les autres, se manifeste son irrépressible tendance à la dégradation et à la vulgarité. L’urbanisme capitaliste, dans sa version libérale ou dans son adaptation social-démocrate, est un urbanisme frappé d’entropie. Lire la suite…

Auto-destruction du milieu urbain

Guy Debord (1931-1994) est un écrivain, essayiste, cinéaste et révolutionnaire français, qui a conceptualisé ce qu’il a appelé le « spectacle » dans son œuvre majeure La Société du spectacle (1967). Il a été l’un des fondateurs de l’Internationale lettriste (1952-1957) puis de l’Internationale situationniste (1957-1972), dont il a dirigé la revue française. Voici quelques extraits de La Société du spectacle concernant plus spécifiquement l’automobile et l’urbanisme. Lire la suite…

La langue de bois de l’agglomération mulhousienne

Mulhouse Alsace Agglo, le magazine de la Communauté d’Agglomération de Mulhouse (M2A) vient de paraître (avril juin 2011). Certes, ce n’est qu’un magazine de propagande comme le font toutes les agglomérations. Il faut donc garder raison sur son contenu. Tous les articles sont passés à la loupe et le vocabulaire pesé et repesé avant de passer à l’imprimerie. Lire la suite…

Nos collectivités face au réchauffement climatique

Depuis plus de dix ans, Vivre en Ville, association non gouvernementale du Québec, œuvre à l’amélioration de la qualité de l’environnement et des milieux de vie par la recherche d’un aménagement du territoire optimal. Grâce à de nombreux projets, outils de formation et programmes de sensibilisation, de plus en plus de spécialistes, élus ou professionnels peuvent faire progresser les pratiques en aménagement du territoire. Lire la suite…