Le Cartel automobile

Belle enquête de l’hebdomadaire allemand d’investigation Der Spiegel qui révèle l’existence d’un cartel automobile en Allemagne depuis le début des années 1990. Ce cartel, que l’on peut appeler le Club des cinq car il regroupe BMW, Daimler, Audi, Porsche et l’inévitable Volkswagen, régentait la quasi-totalité des aspects techniques et commerciaux concernant les constructeurs allemands. Lire la suite…

Chronique d’une disparition annoncée

Il semble que l’on soit en train de franchir une nouvelle étape dans la disparition progressive de l’industrie automobile en France. Face à la liquidation judiciaire qui s’annonçait, les salariés de GM&S, un équipementier automobile basé à La Souterraine, dans la Creuse, ont tout simplement menacé de faire sauter leur usine. Lire la suite…

Irréaliste, violente, destructrice. La représentation de la mobilité au cinéma (5/6) : 007 Spectre

Depuis 1962, la série James Bond raconte les aventures d’un homme blanc ultra riche qui passe son temps à tuer des ennemis de l’occident, séduire des femmes et conduire des voitures hors de prix. 24ème épisode de la série (avec 4 982 985 spectateurs), 007 Spectre est entré dans le livre des records pour avoir supposément brûlé 8418 litres de carburant pour une seule  explosion : ça annonce le niveau. Lire la suite…

Irréaliste, violente, destructrice. La représentation de la mobilité au cinéma (4/6) : Jurassic World

Les choses ne vont pas en s’arrangeant avec ce 3ème film : Jurassic World (5 204 879 spectateurs) a déjà été critiqué sur le site « Le cinéma est politique »,  notamment pour son sexisme et son racisme. En ce qui nous concerne, même si l’action se passe dans un parc et qu’il y a donc a priori peu de déplacements, le film se débrouille très bien pour promouvoir des modes de transport polluants. Lire la suite…

Pollution de l’air: la santé des citoyens avant celle des lobbys industriels

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a mis en ligne une pétition qui a déjà recueillie plus de cent vingt mille signatures afin de dénoncer l’attitude contradictoire de l’Union européenne qui souhaite relever le niveau de droit à polluer des voitures, alors même que l’UE se bat pour une meilleure qualité de l’air en Europe. Lire la suite…

Volkswagen Renault, sombre passé, passif suspect

Aux origines totalitaires du Big Business automobile (3ème partie)

En 2015, deux affaires vinrent accabler Volkswagen. La première, initiée par d’anciens ouvriers brésiliens du temps des juntes militaires en Amérique Latine trainait la firme devant la justice pour « crime contre l’humanité. » La seconde, menée par l’administration américaine sur une question de truandage informatique aux normes de pollution prit des proportions énormes au point d’éclabousser l’ensemble des constructeurs automobile. Lire la suite…

Einsatzgruppen en Ford Falcon Verte

Aux origines totalitaires du Big Business automobile (2e partie)

Le passé sud-américain peu glorieux d’un grand constructeur automobile européen a refait surface en automne 2015. Des victimes de Volkswagen ont porté plainte pour « crime contre l’humanité. » L’accusation est grave en elle-même, et au moins à deux titres pour ce constructeur. Par son activité d’après-guerre, censée être purement industrielle et donc respectable dans ses fins, officiellement satisfaire des besoins et élever le niveau de vie des classes moyennes au standard européen, la firme automobile se retrouve dans un télescopage historique, soudainement replongée dans son passé nazi. Pour nous, dans notre réquisitoire, il n’y avait que confirmation de la liaison originelle entre totalitarisme et automobilisme. Continuons notre investigation factuelle… Lire la suite…

Pollution automobile: l’hypocrisie européenne

France Inter a réalisé une enquête plutôt bien faite sur le scandale Volkswagen, « la plus grande fraude de l’histoire automobile » selon Louis Schweitzer, l’ancien PDG de Renault. Or, cette fraude cache peut-être un bien plus grand scandale: la généralisation de la tricherie sur les normes antipollution en Europe avec l’assentiment des États et des institutions européennes. Une immense supercherie. Lire la suite…

Les tricheurs

Article mis à jour le 8 août 2017

Le scandale Volkswagen de fraude massive sur les émissions polluantes de millions de voitures à travers le monde a ouvert la boite de Pandore. C’est toute une industrie qui semble désormais touchée à mesure que les soupçons de fraude et de triche commencent à s’étendre à l’ensemble des constructeurs. Cet article, mis à jour régulièrement, regroupe les dernières informations disponibles sur la triche massive de l’industrie automobile. Lire la suite…

Das Auto Kapital.

Le scandale VW mériterait de figurer dans une anthologie d’exemples concrets montrant l’impossibilité du capitalisme vert. On connaît les faits: le géant allemand de l’automobile a triché pour faire croire que ses véhicules diesel respectaient les normes américaines de pollution aux NOX (différents oxydes d’azotes qui contribuent à la formation du smog). La tricherie est grossière et délibérée: les voitures sont équipées d’un petit logiciel qui, en situation de test, active le dispositif de recirculation des gaz d’échappement et le désactive en conditions normales. La limite de l’émission de NOX aux Etats-Unis est fixée à 0,04g/km par le Clean Air Act. Au laboratoire, grâce à la recirculation des gaz, elle est respectée – la voiture est « propre »; sur la route, elle est dépassée plus de quarante fois – la voiture est (très) sale. Le pot-aux-roses a été révélé le 18 septembre par l’Agence US de l’environnement (EPA). Onze millions de véhicules sont concernés au niveau mondial. Le choc est énorme. Lire la suite…

Aux origines totalitaires du Big Business automobile

Du 3e Reich à nos jours, le passé éclaire le présent

On apprend aujourd’hui que Volkswagen est poursuivi en justice au Brésil pour « crime contre l’humanité » (1)… La belle affaire. Quel grand constructeur automobile pourrait plaider « non coupable » face à des accusations de collaboration avec un régime totalitaire ou une junte militaire ? Probablement aucun. Lire la suite…

L’économie circulaire ou comment tourner en rond

J’ai eu le malheur de me rendre à une conférence de Gregory Giavarina, délégué général de l’institut de l’économie circulaire. Cette conférence est un vrai bêtisier du développement durable (nom d’une rubrique du journal « La Décroissance », justement rebaptisée « bêtisier de l’économie circulaire et de la transition »). Lire la suite…

Le diesel à Paris: Hidalgo accepte l’enfumage des constructeurs

On annonçait des mesures fortes de la mairie de Paris pour lutter contre la pollution de la circulation automobile, en particulier les particules fines émises par les moteurs diesel et dont l’effet cancérigène est reconnu certain par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Décidément, les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Lire la suite…