Le scandale écologique des voitures hybrides

prius_forum

Beaucoup de gens, y compris les professionnels, les politiques et les médias, considèrent les véhicules hybrides comme étant la solution alternative pour les 10 ans à venir. Il n’en est rien. Les voitures hybrides présentent en moyenne un gain de consommation d’essence très faible et sont pourtant particulièrement polluantes à fabriquer.

On fait croire aux gens qu’en achetant une voiture hybride, ils font un geste écologique pour la planète alors que dans les faits, la production d’une hybride est fortement polluante et que sa consommation (en pétrole) est du même acabit qu’une petite voiture des années 90… Où est le progrès? Car dans le même temps, pour produire une voiture hybride, il faut en plus une motorisation électrique et une batterie électrique, elle aussi problématique…

Exemple avec le scandale écologique de la Prius de Toyota

Si vous roulez en Prius de Toyota, cela dénote tout de même une certaine prise de conscience des défis qui nous attendent. Malheureusement, vous vous êtes fait avoir par un marketing efficace qui vise à nous faire croire qu’une voiture de plus d’une tonne peut être écologiquement acceptable, simplement parce qu’elle consomme un peu moins d’essence que les voitures de la même catégorie grâce à l’assistance d’un moteur électrique.

La Toyota Prius a été élue « voiture européenne de l’année 2005 » en novembre 2004. C’est pour moi quelque chose de difficilement compréhensible, quelque chose qui relève davantage du scandale ou de l’imposture que du progrès technique comme on veut bien nous le faire croire, à l’image de cette publicité où on nous suggère de changer de voiture car on n’a pas de planète de rechange.

Car il ne faut pas se méprendre, changer de voiture en conservant les critères de puissance et de gabarit d’aujourd’hui ne préservera pas notre planète. Ce qu’il faut faire, et malheureusement un peu dans l’urgence car nous avons trop tardé, c’est apprendre à s’en passer.

Vous pouvez changer de voiture, pas de planète.

La Toyota Prius est une voiture hybride aux caractéristiques suivantes (données constructeurs) :
– Prix : 24950 à 28700 euros (Pas donné quand même !)
– Moteur essence de 1500 cm3 de 77 ch (Pour pouvoir rouler à 170 km/h alors que la vitesse des autoroutes est limitée à 130 km/h et que déjà ce plafond est scandaleusement haut.)
– Moteur électrique de 68 ch et pesant 104 kg alimenté par une batterie de 39 kg permettant une autonomie de 2 km à 50 km/h (On voit bien les limites de notre technologie électrique.)
– Poids total de la voiture : 1300 kg (Un vrai char d’assaut ! Un 4×4 déguisé en routière…)
– Consommation moyenne : 4.3 litres d’essence aux 100 km. (Mais la plupart des utilisateurs qui se vantent de leur consommation sur certains forums sont autour de 5 à 6 litres aux 100 km)
– Rejet de CO2 : 104 g/km (Rejets moyens des voitures équivalentes : 120 à 160 g/km)

Cette voiture est pédagogiquement intéressante. Il s’agit d’un condensé de notre technologie de pointe et on se rend compte que sans son moteur essence de 77 ch, cette voiture n’irait pas bien loin avec ses seules batteries. 2 km à 50 km/h, c’est la capacité de 39 kg de batterie. Pour faire 100 km à 50 km/h, il faudrait une voiture disposant de deux tonnes de batterie. Le lecteur peut maintenant comprendre pourquoi les voitures ne sont pas 100% électriques. Notre technologie de pointe d’aujourd’hui ne nous permet donc pas d’envisager un grand avenir pour les voitures électriques car le problème du stockage de l’électricité reste entier. Et si l’avenir de la voiture électrique semble compromis, c’est que l’automobile en général est sur le point de disparaître, et cela explique mon opinion personnel.

« N’investissons plus dans l’automobile! »

Autre point intéressant, le poids du véhicule : 1300 kg, c’est lourd, très lourd et quelque part, c’est là que Toyota montre les progrès de la technologie hybride. Cette grande voiture consomme autant qu’une petite voiture avec un poids bien supérieur. Mais le résultat final est le même : cette voiture ne peut pas emmener plus de 4 ou 5 personnes, ce que font aussi bien des voitures plus légères et parfois plus spacieuses. Et cette voiture sera utilisée par un bon nombre d’entre vous pour aller au boulot avec une seule personne à bord.

Actuellement, j’ai l’impression que les constructeurs se passent le mot : jamais moins de 70 chevaux et jamais moins d’une tonne. On assiste à une surenchère au char d’assaut rapide. Plus léger que moi tu meurs. La Toyota Prius symbolise « le refus de descendre ». En roulant à bord d’une Prius, vous êtes complice d’une doctrine qui met à feu et à sang la planète. Vous nous précipitez vers la GREVVIC (La Grande Révolution Écologique Version VIolente et Catastrophique).

prius_bouchon_periphe_nantes

Un des avantages de la Prius: on peut rouler électrique dans les embouteillages. Mais tenez-vous vraiment à vous agglutinez encore en ville en voiture? Comme on le voit sur cette photo du périphérique de Nantes vers 17h00, la voiture exige de l’espace. Elle n’est absolument pas faite pour circuler en ville. Nous, les cyclistes, on aimerait pouvoir circuler en sécurité en ville. Il nous faut pour cela davantage d’espace, mais le problème est que c’est bien la voiture qui impose sa loi. Nous, on en a ras le bol! Il faut sortir de la civilisation de la voiture, c’est urgent! Vital!

Et c’est là que je commence à mordre. La technologie hybride aurait pu être considérée comme un progrès si les automobiles polluaient moins à gabarit équivalent, mais avec la Prius on veut polluer autant avec plus gros. Le progrès que représente la technologie hybride est totalement perverti. On n’utilise pas la technologie hybride pour faire des véhicules réellement économiques mais pour déculpabiliser ceux qui roulent avec des véhicules très gros, qui, hybrides ou pas, resteront polluants plusieurs fois au dessus d’un seuil acceptable. L’avenir, c’est du simple, léger, facile à entretenir ou à réparer avant toute autre chose.

Il faut s’entendre sur ce que l’on appelle un seuil de pollution acceptable. Je distingue d’abord deux choses : la pollution locale liée aux NOx (oxydes d’azote), aux particules et autres composés imbrûlés, et aussi la pollution globale liée essentiellement au CO2 qui entraîne un accroissement de l’effet de serre. Souvent dans les discussions que j’ai pu suivre, mais aussi dans les médias, on parle davantage de la pollution locale et je constate que les gens connaissent mal le niveau d’émissions acceptables pour ce qui concerne la pollution globale. Voici donc une rapide démonstration facilement reproductible lors de discussions sur ce sujet.

La planète est capable d’absorber 3 milliards de tonnes d’équivalent carbone de gaz à effet de serre (essentiellement par les océans) par an. Nous en émettons actuellement plus de 6 milliards (c’est d’ailleurs plus proche de 7 que de 6 mais bon, retenons 6, cela facilitera les calculs). Donc au niveau de la planète, ce qui serait écologiquement acceptable, c’est de diviser par deux nos émissions de gaz à effet de serre. Comme nous sommes 6 milliards (là encore on serait plus proche de 6.5 mais bon, c’est pour le calcul de coin de table) d’habitants et que nous sommes décidés à répartir équitablement l’effort de réduction d’émission, chaque terrien devrait limiter ses émissions à 0.5 tonnes d’équivalent carbone. Un français émet aujourd’hui 2.7 tonnes de ces gaz et un américain plus de 6 tonnes. Cela vous donne une idée des efforts qui nous attendent.

Le seuil est maintenant fixé, mais à quoi cela correspond-il?

C’est simple: dès qu’on brûle 1 litre de carburant pétrolier, cela conduit à l’émission de 800 g équivalent carbone de gaz à effet de serre. Donc la limite annuelle par personne à ne pas dépasser est grosso modo l’équivalent de ce qu’entraînerait la combustion de 625 litres de carburant, soit 4 barils de pétrole!

Mais on n’émet pas ces 500 kg équivalent carbone uniquement dans les transports. Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-contre, un quart du problème vient de l’agriculture (24%), un quart de l’industrie (21% + une partie des 12% intitulés « transformation énergie »), un quart du chauffage des habitations ou des bureaux (18% + une autre partie des 12% intitulés « transformation énergie »), et un quart pour les transports (22%). Nos émissions correspondent à nos quatre besoins suivants : se nourrir, se loger (aussi bien chez soi qu’au travail), se transporter et bénéficier des divers services et biens industriels.

Donc en supposant qu’on garde les mêmes proportions dans les secteurs d’émissions, on peut se dire qu’on doit se réserver un baril de pétrole (159 litres) pour le seul secteur des transports. Or dans ce secteur, nous avons le transport des marchandises et aussi le transport des personnes. Donc on peut considérer que nous aurions un plafond pour notre seule voiture de 75 litres par an, ce qui fait 0.2 litre de carburant par jour !

Cela revient à dire qu’avec une voiture comme la Prius, le kilométrage journalier maximum ne pourrait être que de 5 km! et en une année seulement 1800 km!

prius_solution
Vous comprenez mieux maintenant pourquoi j’ai écrit ces phrases sur la photo.

A quoi pourrait ressembler une voiture écologiquement acceptable?

hyper-voitures
Une voiture écologiquement acceptable devrait subvenir à nos besoins de déplacement en consommant dans l’année 75 litres de carburant au maximum. Les prototypes en photo ci-dessus sont capables de consommer entre 1 litre et 2.5 litres aux 100 km. Comme vous pouvez le voir, il s’agit de véhicules correctement dimensionnés pour transporter 1.6 personnes à bord. Le gabarit de nos voitures actuelles est donc le premier obstacle à surmonter pour rendre la voiture tolérable. En supposant une consommation de 2 litres aux 100 km, l’automobiliste du futur pourrait rouler 3750 km par an.

Parmi les réactions de lecteurs que j’ai pu avoir, on m’a souvent rétorqué que ces prototypes d’hyper-voitures étaient hors de prix et que cela pouvait expliquer leur non-développement. Cette réflexion est largement infondée. Le prix du développement d’un prototype ne présage en rien du prix des modèles fabriqués en grandes séries. Ces voitures ont la particularité d’être légères (donc avec un moindre coût en matériaux, même si ces matériaux coûtent plus chers), d’être simples (un seul petit moteur et pas deux gros comme avec la Prius) et peu puissantes (ce qui présage un coût d’entretien réduit). Si elles étaient produites en série, je suis certain qu’on pourrait disposer de ce genre de véhicules pour moins de 10 000 euros, ce qui correspond au prix d’un bon nombre de voitures sans permis (qui sont par certains aspects bien plus écologiquement acceptables que la Prius). Je ne connais pas le prix de ces voitures « concept car » qu’on peut apercevoir de temps en temps dans les grands salons automobiles pour rassurer tout le monde sur le caractère durable de l’automobile, mais j’imagine qu’il est élevé car il a fallu payer une équipe d’ingénieurs pour travailler sur des voitures fabriquées d’une façon artisanale. Le prix est d’autant plus élevé que ce domaine de recherche a été peu exploré et qu’il n’intéresse pas le consommateur. Et c’est uniquement ce dernier point qui fait que nous n’en sommes pas aux hyper-voitures dans notre quotidien. Les automodébilistes moyens veulent un char d’assaut rapide, ils ne veulent pas une voiture de course écologique, spartiate et étroite dont la vitesse maximale n’excède pas 120 km/h. Et n’allez pas me dire que ce scandale est l’œuvre des seuls lobbies automobiles et pétroliers! Ce scandale du non développement des hyper-voitures est du seulement au désir du consommateur (c’est-à-dire tout le monde) de disposer de voitures puissantes et spacieuses.

Le jour où une proportion non négligeable de la population se déclarera (en paroles et en actes) prête à rouler en hyper-voiture, je suis certain que nous aurons des industriels qui nous sortiront en très peu de temps des voitures très sobres et d’un coût raisonnable. C’est pourquoi, il faut boycotter la production automobile actuelle pour montrer à l’industrie qu’elle ne produit plus ce que nous attendons (Ou plutôt ce que j’attends car j’ai bien conscience d’être un marginal à penser comme cela.) et la Prius n’est pas un progrès acceptable par rapport aux défis actuels (climatiques et pétroliers).

En France, le kilométrage annuel moyen des automobilistes est d’environ 14000 km. Dans les forums que j’ai pu visiter sur les possesseurs de Prius, il y en a un paquet qui se vantent d’avoir fait 15 000 km en trois à six mois. Ceux là, ils feraient mieux de voyager en train et surtout de changer de boulot!

Le pire que j’ai pu lire sur les forum, c’est un priussien (un possesseur de Prius) qui se vantait d’avoir parcouru 6000 km pour ses seules vacances! Voilà une illustration de l’effet rebond, le priussien pense qu’il possède une voiture écologique, ce qui lui donne le droit de rouler davantage par rapport à avant. Bilan il finit par parcourir davantage de kilomètres en toute bonne conscience et ses émissions globales de polluants atmosphériques auront augmenté.

La Toyota Prius entraîne une pollution mentale dans la tête des gens. Cette pollution entretient le mythe de la voiture propre et je pense que vous le mesurez déjà, la voiture actuelle ne peut pas être propre ! Il n’y aucune énergie de substitution qui pourrait remplacer rapidement le pétrole de nos voitures sans graves conséquences écologiques. Par exemple, on cite souvent les biocarburants, qui n’ont rien de bio soi dit en passant. Il faudrait couvrir 40% de nos terres cultivables avec du Tournesol pour fournir 10% de ce que consomment nos voitures en France. Le programme des agro-phyto-necro-carburants est clair: tous végétariens et tous à vélo avec dans le paysage quelques camions, bus et voitures de ministre roulant à l’huile végétale.

L’hydrogène: il faudrait multiplier par deux ou trois le nombre de centrales nucléaires (et cela, malgré ma nucléo-tolérance, j’y suis parfaitement opposé), même chose pour les voitures électriques avec batterie ou à air comprimé. Non, vraiment, la voiture propre ne peut s’envisager que si le pilote pédale dedans!

Voici quelques autres raisons pour laquelle la Prius est un scandale:

La Prius consomme autant qu’une petite voiture des années 90 (Où est alors le progrès sachant que ce qui intéresse la planète est la réduction GLOBALE de notre consommation d’énergie fossile? La réduction de la consommation d’une voiture de l’ordre de 20%, la planète s’en contrefiche si en parallèle on compte doubler le trafic automobile!).

Si tout le monde disposait de Prius, à cause de l’effet rebond, le kilométrage annuel des automobilistes augmenterait et au final on arriverait à une pollution similaire voire supérieure.

Beaucoup d’entre vous ont seulement 15 km à faire pour aller au travail, ce qui justifie chez vous la nécessité de posséder une voiture. 30 km aller et retour tous les jours, cela devrait être dans vos capacités physiques sans aucun problème. Et en plus vous augmenteriez votre espérance de vie en faisant tous les jours de l’endurance. Avec des vélos efficaces (couchés et avec carénage), 30 km, c’est 1 h 20 à passer sur son vélo tous les jours, pour une personne à la condition physique moyenne.

Vous allez me dire, 1 h 20, c’est énorme ! Moi je n’ai pas envie de perdre autant de temps pour aller au boulot !

Je vous invite à réfléchir sur le nombre d’heure que vous passez (perdez) au travail pour vous payer le luxe de rouler en Prius, pour vous payer le luxe de polluer la planète avec en prime la super pastille verte sur le pare-brise pour vous donner bonne conscience.

Même si je ne connais pas votre salaire, je sais qu’en moyenne les français consacrent 400 à 600 heures de travail par an pour se payer le droit de rouler en voiture (sachant qu’en plus la cylindrée de la voiture est souvent proportionnelle au salaire du propriétaire). Si on ajoute le temps réellement passé dans la voiture pour faire en moyenne 14 000 km par an, la vitesse moyenne réelle est de l’ordre de 14 km/h. Bilan: vous iriez plus vite en vélo!

A vous de travailler moins, de partager votre travail et de prendre du temps pour rouler en vélo. Le bilan final est d’autant plus favorable pour la planète que vous participerez à une meilleure répartition des richesses et des liens sociaux.

La Prius me semble aussi être un modèle de complexité dont vous regretterez vite les pannes à répétition lorsqu’elle prendra de la bouteille… D’ailleurs, Toyota ne s’est pas trompé : la garantie qui couvre le système hybride est de 8 ans. C’est très long 8 ans et c’est bien plus que le reste de la voiture qui est garanti entre 3 et 5 ans selon les vendeurs. Toyota veut rassurer les automobilistes sur la fiabilité de cette voiture car Toyota SAIT qu’un système aussi sophistiqué que le système hybride sera beaucoup plus sujet aux pannes qu’une motorisation classique lorsqu’elle vieillira.

N’hésitez pas à me faire part de vos réactions et pardonnez moi quelques-uns de mes propos moralisateurs. Je ne suis pas un sain moi non plus, j’ai à gérer tout un héritage d’inconscience (deux motos et une citron-haine AX diesel notamment). Chaque jour je franchis des étapes. Maintenant chaque mois, je parcours autour de 800 km en vélo et seulement 400 en véhicules à pétrole (essentiellement pour maintenir mes relations familiales). Avant j’étais à 2000 km par mois en voiture et moto. Il est possible qu’avec un recours accru au transport en commun sur longue distance, je puisse abaisser le kilométrage avec véhicule polluant aux fameux 1800 km par an. C’est ma recherche actuelle ! Nous avons déjà vendu ma voiture et mes deux motos : l’Estrella et le Thunderbird. Nous partageons maintenant une Ax diesel 1.5 qui consomme moins de 4 litres de carburant aux 100 km. Comme quoi la Prius ne doit absolument pas être considérée comme une référence ! Pour être cohérent sur toute la ligne, il faut réduire aussi énormément l’énergie dépensée pour le chauffage de son habitation (là nous sommes déjà plutôt très bon), réduire la part de viande de son alimentation et privilégier le bio au reste (là aussi nous commençons à être dans le très bon) et réduire la consommation d’emballage … Évidemment je ne parle pas du tri des déchets, des toilettes sèches, des économies d’électricité ou d’eau car sans se vanter nous sommes des champions. Le transport reste le secteur où nous avons tous encore beaucoup d’efforts à faire.

Ce qui est sûr, c’est que je vous invite à NE PLUS INVESTIR DANS L’INDUSTRIE AUTO ACTUELLE car elle compromet réellement l’avenir des générations futures et elle vous prend pour des pigeons. Posez vous la question : Vais-je être le dernier à mettre ce prix là dans une bagnole ? Si vous cherchez bien, mais il faut bien chercher, vous aurez une réponse claire qui sera du style : « Dans 10 ans, dans une civilisation en décroissance durable et continue, personne ne comprendra que vous ayez autant investi dans des voitures à l’approche du pic de la courbe de production de pétrole. » Vos enfants vous reprocheront de ne pas avoir investi dans des vraies solutions d’avenir: les véhicules à propulsion humaine, les capteurs solaires, le recueil de l’eau de pluie… etc.

Nuit Grave

A propos de Nuit Grave

Rédacteur du site Carfree France, spécialisé dans les questions relatives à la destruction de la santé et de l'environnement

27 commentaires sur “Le scandale écologique des voitures hybrides

  1. louison

    Très bon article ,excellent meme, mais quelques détails a modifier: tu insinue qu’ une voiture de plus de 70 chevaux c’est trop puissant. C’est une erreur courante et je vais t’expliquer pourquoi:

    Plus le moteur est gros plus il a de couple, c’est pas forcément juste mais en général. ( le couple c’est la force qu’ exerce les pistons sur le vilebrequin pour le faire tourner) La puissance n’est que le résultat du couple multiplié par la vitesse de rotation du moteur. En résumé quand tu double la vitesse de rotation du moteur sa puissance double ( en gros, car en vrai le couple varie malheureusement suivant le régime). Mais le nombre d’explosions double aussi! De plus la charge en carburant augmente (tu mais les gaz). Ce qui fait que la consommation explose a haut régime. elle est EXPONENTIELLE.
    Ce que je veux dire, c’est qu’en côte avec la voiture remplie de bagages, avec 5 passagers, tu devra utiliser tes 70 chevaux, tu devra donc rouler a fond dans les tours donc énorme consommation. Avec un moteur plus gros qui fait 130 chevaux, ton plus gros couple te permettra de rouler a un régime moins fort, donc mois de consommation! De plus mois de risque de surchauffe ,mois d’usure…

    Mais attention! Un moteur très puissant pour voiture sportive ce dois d’être très légé. Les constructeurs vont donc miser sur des petites courses de piston, pour avoir peu de coupe mais un moteur qui est capable de supporter des régimes énormes. C’est également le cas des motos. Ce type de moteur consomme donc énormément car il n’est exploitable qu’a haut régime. Ce qui explique qu’une moto de 200Kg consomme quand même 7 litres aux 100, autant qu’une petite voiture!

    Il faut donc adapter le type de moteur au type de véhicule, trop puissant c’est mal, mais trop peu puissant aussi!!!
    Et 70 chevaux sur une voiture c’est beaucoup trop peu!

  2. Puissance voiture (70 chevaux)

    70 chevaux est largement assez pour la 4 places de la Twingo 2 diesel qui pèse 980 kg.
    D’après les consommations des utilisateurs de Spritmonitor, pour un modèle donné, c’est la plus petite cylindré (la moins puissante) qui consomme le moins. Pour ne pas dépasser 140 g de CO2 par km avec un moteur diesel (norme 2008), il faut que la consommation soit inférieur à 5,3 l / 100 km, hors d’après Spritmonitor la petite voiture 206 ou 207 de peugeot (5 places) consomme 5,6 l / 100 km en diesel.

  3. Etienne

    là encore, il est bon d’intégrer dans la réflection le coût écologique de la construction d’une voiture neuve et de la destruction de son véhicule ancien ! et de trouver une échelle d’appréciation comparant le coût du simple fonctionnement courant : à ce rythme, l’âge moyen des voitures va augmenter, la quantité des voitures neuves va diminuer, et le kilométrage moyen se réduire (si ma voiture est plus âgée, je réduis son utilisation)

  4. Oups7(

    Pour info, selon l’INSEE, 70 à 80 % du kilométrage est effectué en ville et en ville une Prius de 1300 kg consomme 5 l /100 km contre 7 l /100 km pour une Twingo de 980 kg.

  5. Philippe Schwoerer

    A l’exemple de la Prius, j’oppose l’Hybride à dominante électrique dont le petit moteur thermique (équivalent à celui d’une voiture sans permis) permet seulement de recharger les batteries en roulant.

    La consommation tombe alors à moins d’1 litre au 100 pour un usage moyen et le déplacement se fait au tout électrique en ville.

    Malgré tout, cette solution ne sera sans doute pas généralisable pour diverses raisons maintes fois évoquées sur ce forum.

  6. Sil

    C’est vrai que les automobilistes qui circulent en ville ont * toujours 4 passagers * et leur caisse est remplie de bagages à raz bord. Donc il faut une grosse voiture ! Logique !

  7. HurryUp

    Débat qui a eu lieu 1000 fois pas seulement ici.
    N’empêche, je pense que le principal apport de la voiture électrique se fera sur le type de véhicule;
    . ultra léger (comme les premières 2CV <500 kg pour 4 personnes)
    . bon aérodynamisme (beaucoup de progrès depuis, en tout cas des véhicules lents et bas)
    . facile à entretenir par soi-même.
    Peu importe la motorisation, au pire, on s’en passera (on pédalera). La technologie ne compte plus.
    Les constructeurs automobiles sont moins bien placés sur ce créneau que les fabricants de vélos (et autres VPH). Leur modèle économique et basé sur le gadget (cher et alourdissant) et les pièces détachées hors de prix pour générer de la valeur ajoutée.

  8. louison

    SIL, Si tu roules seulement en ville et avec 0 passagers et 0 bagages achète toi un vélo ou un ticket de métro!
    Tu sera surpris d’apprendre que certaines personnes habitent et travail a la montagne… Le ticket de bus est valable aussi tu me dira et tu as raison !
    Mais si une personne achète une voiture il a largement meilleur temps de prendre un diesel de 125 chevaux qu’un essence de 70 canassons… Particulierement si il a des enfants a transporter régulièrement, ou si il est paysan et charge ses outils dans son véhiucle. Bien sur si c’est pour rouler a vide autant trouver un autre moyen de locomotion.
    Je n’avais pas parler de circulation exclusivement urbaine ,ni avec une voiture vide, et encore mois de voiture puissante…

  9. peepanty

    Bonjour,

    Votre article est un bel exemple de désinformation et d’inepties, mal documenté et surtout n’importe quoi !

    On voit que vous ne connaissez rien à la technique ni à l’automobile.
    1er point : 1300 kg, c’est le poids d’une citadine diésel type Clio et 207, bénéficiant d’un bonus écologique ! Le scandale, il est ici ! Favoriser des diesels en ville pour répondre au lobby des pétroliers et constructeurs. C’est une catastrophe sanitaire pour les poumons de nos enfants !!
    2ème point : les batteries sont polluantes, oui vrai mais un panneau solaire l’est tout autant ! L’énergie propre n’existe pas…
    3ème point : « En roulant à bord d’une Prius, vous êtes complice d’une doctrine qui met à feu et à sang la planète ». On frise le délirium ! Au moins la Prius est la voiture qui permet d’avancer vers l’avenir. Pour info un 4×4 c’est 1800 kg ! Contentez vous d’attaquer les automobiles du 20è siècle et laissez donc celle du 21è siècle (la Prius) tranquille !
    4ème point : les batteries des Prius n’appartiennent pas au propriétaire de la Prius mais à Toyota qui s’engage à les recycler. Il faudra des batteries pour stocker l’énergie solaire, alors petits malins au lieu de critiquer, que proposez vous ??

    Bon courage pour faire adopter vos idées !

  10. LomoberetLomoberet

    La solution est pourtant simple :

    a) supprimer le moteur thermique qui pollue et qui alourdit le véhicule
    b) supprimer les batteries qui alourdissent le véhicule et qui polluent beaucoup au recyclage
    c) supprimer les panneaux solaires qui « coûtent » très cher en matière première et en énergie à la fabrication
    d) remplacer tous ces systèmes lourds, polluants et très « coûteux » en ressources rares par un alternateur léger actionné par le conducteur et les passagers du véhicule et qui produit en direct l’électricité nécessaire au moteur électrique.

    L’avantage est triple :
    – véhicule très allégé, consommant moins de matières premières et moins d’énergie à la fabrication et consommant une énergie gratuite et non polluante pour rouler
    – étant donné la puissance disponible, véhicule aux performances réduites (moins rapide que ma grand’mère à vélo), et de ce fait très peu accidentogène
    – véhicule sollicitant les capacités cardio-vasculaires des occupants, et de ce fait très bénéfiques à leur santé

    Pourquoi chercher dans un délire technologique une solution toute simple qui ne présente que des avantages et qui affranchirait les automobilistes du dictat des fournisseurs d’énergie et arnaqueurs de tout poil

  11. Yves

    Ce qu’on propose ? Des vélos, des VAEs, des trams. Et la fin des tonnes de ferraille polluantes, encombrantes et mortifères, genre Prius ou autre ; c’est ça le 21è siècle !

  12. Peepanty

    Merci pour les qques minutes de rigolade, il est bon de rire parfois, c’est si rare… Géniales sont vos idées !… Quand retourne t on à l’age de pierre, …non… au moyen age ?

    Et comment faire avec un coeur fatigué ?

    Finalement à vous lire, le plus grand criminel de tous les temps, c’est Léonard de Vinci ?

  13. bebert

    C’est bien vrai Mr Peepanty, ça délire pas mal ici.

    A vous entendre, il n’y a pas de solution !

    Le scandale pour moi, c’est de faire culpabiliser les gens afin de leur soutirer les quelques euros qui reste en fin de mois
    – fumer : pas bon => taxes
    – boire : pas bon => taxes
    – prendre la voiture qui pollue : pas bon => taxes
    – plus de pétrole : augmentation
    – plus d’eau : augmentation
    – plus de lithium : augmentation
    – plus de blé : augmentation
    ……

    Et si l’homme détruit la planète entière, ne vous inquiéter pas pour mère nature, elle s’en remettra et seul l’être humain disparaîtra et la C…. aussi.
    Alors c’est quand le bonheur !

  14. Marcel RobertMarcel Robert

    Il apparaît maintenant qu’à force de faire des efforts pour baisser le taux de CO2/km, des constructeurs sacrifient en fait le reste et présentent des véhicules qui polluent de plus en plus! Car le CO2 est une chose, les nombreux polluants de l’automobile en sont une autre (No2, particules, CO, benzène, HAP, etc.).

    Ainsi, un classement récent établi par l’Automobile Magazine rejette la berline hybride de Toyota loin des meilleurs en matière de rejets de monoxyde de carbone, d’hydrocarbures et d’oxydes d’azote. Seuls les faibles rejets de CO2 lui permettent de faire bonne figure. Et encore, on ne parle ici que de rejets de CO2 durant l’utilisation de la voiture, et pas des émissions grises de CO2!

  15. Tommilidjeuns

    Merci beaucoup Philippe, çà mériterait être diffusé et rediffusé en masse et en boucle, pour bien leur mettre la honte, à tous ces tireurs de ficelles aux mains sales…

  16. veloce

    @BEBERT
    « A vous entendre, il n’y a pas de solution ! »
    Tu a du mal entendre. Heureusement ici tout est ecrit, tu peux donc vérifier par toi même. Les solutions existe par sujet entier.

    Mais ne cherche pas une solution pour continuer a rouler a 100 km/h avec un engin d’1 tonne et sans poluer, ca n’existe pas.
    Les solutions apportées ne permettent pas ce genre d’absurdité.

    @Peepanty,
    L’age de pierre, sans rien changer à nos illusions, on y va tout droit.
    Lire « The Road » pour une formation accéléré à l’age de pierre.

  17. Pimousse3000

    @BEBERT : c’est vrai tu as surement raison, l’écologie c’est la science des cons, ca sert à rien et c’est inventé par les multinationales pour faire peur aux gens. Vas y, éclate toi, détruis tout, consomme tout jusqu’à la dernière goutte, sois égoiste, et ne pense pas à tes enfants!
    En tout cas, j’espère que tu consommeras assez d’alcool et de tabac pour en crever bien vite, ca fera un pollueur en moins!

  18. Philippe Schwoerer

    Attention à ne pas tomber dans la grossiéreté et l’injure qui n’a jamais fait avancer les choses dans le bon sens.

    Soyons déjà tous persuadés que nous sommes tous sur la même planète et qu’un seul projet commun doit tous nous motiver : l’avenir de nos enfants…

  19. bebert

    @PIMOUSSE3000
    Bon ! je vois que ce blog n’en est pas un.
    Pour crever, j’y penserai. Merci du conseil.
    Mais par pitié apprenez à lire, je parle de la connerie humaine et non des écolos seulement.
    Pour ma part, je pense que la critique est un moyen d’avancer !
    Bon vélo Mr le scientifique.

  20. valentin

    @Mercel robert
    « Il apparaît maintenant qu’à force de faire des efforts pour baisser le taux de CO2/km, des constructeurs sacrifient en fait le reste et présentent des véhicules qui polluent de plus en plus ».

    La Prius c’est un outil marketing rien de plus.
    Pour le prouver quelques chiffres : les émissions de la Prius II et celle de la Prius III le montre bien:
    Toyota gr CO2 % Conso l/100 % CO %
    Prius II 104 4.3 0.18
    Prius III 89 -14.42 3.9 -9.3 0.258 +43.33

  21. valentin

    @Marcel robert
    “Il apparaît maintenant qu’à force de faire des efforts pour baisser le taux de CO2/km, des constructeurs sacrifient en fait le reste et présentent des véhicules qui polluent de plus en plus”.

    La Prius c’est un outil marketing rien de plus.
    Pour le prouver quelques chiffres : les émissions de la Prius II et celle de la Prius III le montre bien:
    Toyota gr CO2 % Conso l/100 % gr CO %
    Prius II 104 4.3 0.18
    Prius III 89 -14.42 3.9 -9.3 0.258 43.33

    Elle baisse ses émissions de CO2 de 14.4% mais sa conso de 9.3% seulement (ah bon le CO2 c’est pas pareil que la conso alors?)
    Les +43% de CO montrent bien que l’effet de mode prédomine.
    Cachons ce méchant CO2 qui focalise l’attention. Le CO personne ne s’en occupe alors profitons en.

  22. LAURENT

    Je crois surtout qu’il faut éviter les discours fondamentalistes anti bagnole comme dans cet article… oui la voiture pollue, c’est un fait.
    Et le marketing pour les ventes de voitures nous dit ce qu’on veut entendre avec leurs labels ECO² Bluemotion et autre inepties, nous sommes bien d’accord.
    Mais l’élevage bovin est le plus gros producteur de CO²… faut-il pour autant être anti-vaches?
    Soyons sérieux, le progrès ce n’est pas le retour en arrière. C’est faire plus efficace, moins polluant de manière globale (et pas sur un seul polluant, et en prenant en compte la fabrication également).
    De ce point de vue je suis en total désaccord avec vous concernant les véhicules hybrides. Les émissions de CO² sont bien inférieures à celles d’un tout petit diesel type 107, et la Prius n’émet pas de particules ni d’oxydes d’azote comme le fait un diesel.
    Comme vous le pointez du doigt, on occulte trop souvent des polluants pourtant dangereux pour la santé afin de protéger l’industrie française grande productrice de diesels! Je vous invite à consulter les publications de l’agence française de securité sanitaire environnementale (AFSSE) sur les conséquences des particules sur les cancers du poumon…

    Un véhicule hybride est: peu polluant et silencieux (le bruit est une pollution aussi). Ses composants ne sont pas particulièrement polluants (les trains et les trams que vous vantez utilisent bien des moteurs électriques, non?). Seules les batteries doivent être dûment recyclées en fin de vie du véhicule, qui aura économisé 12 tonnes de CO² au cours de sa vie par rapport à un diesel équivalent ! (Et combien de tonnes de particules?…). Et tout ca a un poids. Mais si ca permet au final de polluer moins, ou est le problème?

    Il faut certainement en passer par là avant de voir une vraie ecologie des transports se développer, avec des véhicules à pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène lui même produit pas des filières d’énergie renouvelables! D’ailleurs, Honda fait déjà rouler une berline de ce type aux Etats Unis, la FCX Clarity.

    Alors svp arrêtez de voir le mal partout. Les grandes entreprises sont là pour faire de l’argent bien sur, mais elles sont aussi porteuses d’innovations de temps en temps. D’ailleurs Toyota a perdu de l’argent sur chaque Prius vendue pendant 4 ans, car c’était le seul moyen de démocratiser une technologie dans laquelle ils croient (et au retour sur investissement bien entendu…). C’est au consommateur de soutenir ces initiatives.
    Le progrès se fait par étapes. Ce n’est pas en continuant à rouler en diesel (même petit) qu’on changera durablement les choses !!

  23. CarFree

    Pour l’aspect « silencieux » des hybrides ou électriques, c’est apparemment une vue de l’esprit:
    http://carfree.fr/index.php/2010/08/30/la-voiture-electrique-va-bientot-faire-du-bruit/
    Pour les « aspects non polluants de ses composants », tu rêves un peu, non? Une voiture thermique, électrique ou hybride, c’est environ 30 tonnes de matières premières utilisées pour la seule construction d’un engin d’en moyenne 1,3 tonne… Pour la motorisation électrique, il n’y a toujours pas de solution à ce jour concernant des batteries qui n’utiliseraient pas de composants dangereux…
    Et ta comparaison avec les trains ou les trams est complétement farfelue: tu sais combien on transport de personnes dans un train ou un tram? Pour un tram en milieu urbain, c’est environ 100.000 personnes par jour! Tu penses pouvoir transporter de manière aussi efficace 100.000 personnes en voiture hybride avec ce que cela suppose de batteries, d’énergie, de consommation d’espace et de matières premières?
    Pour finir, tes allusions à la « pile à combustible » ou à « l’hydrogène » montrent bien dans quel délire technoscientiste tu te situes…
    http://carfree.fr/index.php/2008/09/01/la-fin-de-la-voiture-a-hydrogene/
    Un seul sujet d’accord, le diesel est effectivement très mauvais pour la santé, mets-toi au vélo!

  24. thibault

    quand on parle de gains de consommation faibles, par rapport à quoi compare t-on ? au diesel ? seul les diesel ont des niveaux de consommation comparable mais bonjour les cancers! selon l’oms (étude de 2012) les moteurs diesels seraient responsables de 42000 décés par an. les filtres à particules ne retiennent pas les micro-particules.
    l’hybride est le meilleur compromis si l’on met tous les éléments dans la balance : consommation, émission de c02, impact sur la santé.
    s’il y a scandale, il porte sur le diesel : l’Etat par différent dispositif fiscaux doppe ce type de motorisation cancérigène. c’est la double peine : moins de recettes fiscales pour plus de charge sur notre système de santé! quand donc va finir ce scandale? arretons le dumping fiscal du diesel !

  25. florent

    les essence peuvent atteindre des consommations de 6l mais en France on achète du diesel alors les constructeur limite leur r&d en motorisation essence qui constitue le moteur d’entrée de gamme: un vieux concept tout moisi essence a carburation, alors que les moteurs de essence forte puissance qui sont vendu en grand nombre ont une efficacité conso/puissance fournie bien supérieur mais personne nacheterai un 1.2 essence avec un turbo une injection a rampe commune et autre technologies répandu en diesel mais trop coûteuse pour se vendre en faible puissance. Pour vous donner un exemple la prius consomme 6l a 9l en mode brute pour 70ch pour tirer 1300kg je vous laisse imaginer l’ agilité de la bête. Si on la compare a une championne de la légèreté et de l’aérodynamisme, la lotus élise, ça donne 6l a 9l(en ville, le plus gourmand pour les boites manuelles) pour une motorisation de 120ch(presque 2 fois la puissance de la prius) qui tire 730 a 800kg de voiture suivant le modèle. Une voiture essence de poids faible et équipé d’une motorisation moderne et mesuré consomme donc forcément moins que le paquebot qu’est la prius. le gazole produit des particule il est vrai mais en matière de sécurité c’est un carburant bien plus sûr car il nécessite un comburant pour brûler en plus de l’oxygène donc pas d’explosion contrairement a l’essence.

Les commentaires sont clos.