Grand prix automobile ou gratuité des transports publics?

C’est quand même incroyable, le fumeux et fumant rallye de France automobile d’Alsace n’a pas encore commencé et il se prépare déjà le « Grand Prix automobile de Pau »… Quand ce n’est pas la Formule 1, c’est les 24 heures du Mans, puis le rallye de France automobile, puis tous les pseudo-Grand Prix qui se déroulent aux 4 coins de la France tout au long de l’année, grassement subventionnés par de l’argent public… Et si on faisait autre chose de l’argent des impôts que de financer des bagnoles qui tournent en rond, qui font du bruit, qui puent et qui polluent? Lire la suite…

Ralentir la vi(ll)e

Créé le 14 juillet 2007 sous l’impulsion de Paul Ariès, intellectuel prolifique et l’un des fers de lance du mouvement de la décroissance, Le Sarkophage oeuvre à la déconstruction de « tous les sarkozysmes », cette droitisation alarmante de la société française. Dans le même mouvement de révolte, ce journal travaille à la création d’une gauche antiproductiviste. Alors que de nombreux titres de la presse écrite s’écroulent voire disparaissent (c’est malheureusement le cas du très bon Plan B), lui franchit un nouveau cap en diffusant un premier hors-série : Ralentir la vi(ll)e.  Lire la suite…

Ralentir la ville, pour une ville solidaire ?

Ces rencontres ont comme ambition – comme utopie diront certains tant la bien-pensance de la compétitivité heureuse n’accepte pas d’autres modes de pensées – de poser un regard différent sur la ville moderne. Le constat est terrible : La ville moderne, globale et compétitive tend à exclure toujours un peu plus les plus pauvres. Or si la cité est liée à sa compétitivité économique, elle ne peut plus être réduite à cette seule fonction. Notre bonheur et notre qualité de vie passent par d´autres modes de pensées. Lire la suite…

Et si les transports publics étaient gratuits ?

Compiègne, Châteauroux, et depuis peu Aubagne… une dizaine de villes moyennes ont décrété la gratuité totale des transports publics. Simple et généreuse en apparence, cette décision est plus compliquée qu’il n’y paraît, comme le raconte le mensuel « Regards« . Un journaliste de Télérama a joint au téléphone Emmanuelle Cosse, rédactrice en chef (en vacances) de la revue pour parler de cette question de la gratuité des transports publics. Citons seulement la conclusion de l’entretien: « La gratuité est aussi un moyen de développer les transports en commun »…

Écouter l’entretien ou télécharger le mp3

Liberté, égalité, gratuité à Aubagne

liberte-egalite-gratuite-aubagne

Liberté, égalité, gratuité. C’est sous ce slogan que la Communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile (100.000 habitants) lance le 15 mai 2009 la gratuité sur l’ensemble de son réseau de bus. Une décision « révolutionnaire », de l’avis de Daniel Fontaine, maire (PCF) d’Aubagne, avec laquelle l’agglo espère doubler le nombre de voyageurs sur son réseau en 5 ans. Lire la suite…

Du concept de « déficit » en milieu ferroviaire

Du concept de « déficit » en milieu ferroviaire

Assez régulièrement, les sociétés de chemin de fer publient des chiffres dans lesquels elles affirment que telle ou telle ligne n’est « pas rentable » ou encore expliquent que de tout leur réseau, seules quelques lignes importantes sont « rentables ». Ces deux alternatives signifient que les recettes perçues pour les voyageurs se déplaçant sur les lignes en question sont respectivement inférieures ou supérieures aux coûts d’exploitation (auxquels s’ajoutent souvent l’amortissement des investissements qui ont été nécessaires pour les construire ou les rénover). Lire la suite…