Freinage forcé: Sans voitures à Montréal

montreal-sans-voitures

Des rues sans voitures ? Une idée inconcevable dans bien des grandes villes. C’est pourtant ce qui s’est produit pendant une semaine à Montréal en septembre dernier. Dans la ville de Montréal, de nombreuses rues du centre-ville ont été fermées à la circulation automobile. Et de l’avis des organisateurs, ce n’était qu’un début. Lire la suite…

Printemps silencieux et silence suspect des Verts

A propos du Tramway Tourangeau

printemps-silencieux

La « discipline politicienne » est l’une des caractéristiques dominante du fonctionnement normal des « démocraties parlementaires », mais en certaine période de crise politique elle peut devenir la pire complicité passive prémonitoire du totalitarisme… Lire la suite…

L’Alsace loeb…otomisée


Cet arbre a fait les frais du Rallye de France. Il ne demandait rien à personne. On l’a quand même coupé pour bien voir les voitures descendre le col Amic. (Photo libre de droits)

Folle journée aujourd’hui sur les routes d’Alsace! Il ne fallait surtout pas ouvrir son journal ou FR3 si l’on voulait échapper à la Loebmania ambiante. Rester terré chez soi! Lire la suite…

Ils profitent du jardin au-dessus du périph – Vraiment ?

jardin-serge-gainsbourg

Dans un article original du Parisien (28/08/2010) consultable ici, « C’est un petit jardin qui sentait bon le métropolitain … et le périphérique! »: Philippe BAVEREL, auteur de l’article, vante le jardin Serge Gainsbourg, à la porte des Lilas (XIXe), ce « nouveau lieu de promenade« . Il rappelle que « nous sommes ici au-dessus de la plus grande voie de communication autoroutière d’Europe » et rapporte les paroles des témoins : retraité, femme enceinte, … tous ravis d’être dans ce lieu bien vert… qui « fleure bon le périphérique« … Lire la suite…

Vélos sur autoroutes !

C’est officiel, le Folketing (parlement danois) va se lancer dans le projet autrefois utopique de construction d’autoroutes cyclables. C’est ce que rapporte le journal danois Jyllands Posten le 2 septembre dernier (Source: Courrier International du 9 au 15 septembre 2010) . Ce projet de 135 millions d’euros va être mis en place dans les villes de Copenhague, Odense, Arhus et Aalborg. Lire la suite…

Ce que le langage nous dévoile sur notre époque


L’air est devenu une matière première. La forêt est devenue un réservoir. Dans la mer, il y a des « stocks » de thons. À l’A.N.P.E. – devenue le « Pôle Emploi » (plus de deux millions d’euros pour changer le logo) – les « conseillers » « gèrent » aussi des « stocks » ainsi que des « lots » de « D.E. ». Chacun a un « portefeuille de D.E. » (prononcez dé-euh, qui signifie « demandeur » d’emploi). Les futurs professeurs qui passent le C.A.P.E.S. découvrent, dans le programme de pédagogie, que les élèves sont en fait des « apprenants ». Et le meilleur pour la fin, les gentils agriculteurs soucieux de leur gentil petit troupeau de moutons mignons font des « prélèvements » de loups. Donc les loups ne meurent ni ne sont tués. Ils sont prélevés. Prélevés sur un fonds disponible. C’est-à-dire, selon le Petit Robert de l’édition 1970 : « pris, ôtés, extraits, retenus, retranchés », mais pour être mis ailleurs. Où donc ? Dans le joli paradis des loups, dans lequel chacun aurait soixante-dix jolies moutonnes vierges et tendres ? Prélever signifie aussi « prendre (une part d’un total, d’une masse) avant un partage » Ce qui signifie que ladite part ne disparaît pas comme par magie. La part va d’un endroit à un autre. Elle ne passe pas de l’être au non-être, ni de la vie à la mort. Donc les loups ne sont pas tués, ils ne sont pas morts. Pourquoi en faire tout un fromage ? Écolos de merde, va… Lire la suite…

La ville-monstre

La ville-monstre. La ville-pieuvre. Tentaculaire dans ses artères. Elles deviennent monstrueuses avec l’âge. Et alors elles sont le Grand Londres, le Grand Paris, le Grand Moscou. Des blobs qui ne cessent d’englober. Bientôt la ville-monde ? Lire la suite…