Le palmarès mondial des villes cyclables 2011

« Copenhagenize est une agence de communication et un cabinet de conseil spécialisé dans la promotion du vélo. » C’est ainsi que se présente la structure qui vient d’établir ce palmarès mondial des villes les plus « vélo-amicales » dans le monde. Et si cette société qui veut « copenhaguiser » la planète ne vous est pas totalement inconnue, c’est que l’homme qui se cache derrière ne l’est peut-être pas totalement non plus… puisqu’il s’agit en l’occurrence de M. Mikael Colville-Andersen, LE monsieur Vélo d’origine danoise à l’origine du mouvement Cycle Chic (devenu marque déposée depuis) et répandant la bonne parole du vélo urbain à travers le monde. Lire la suite…

Le Guide 2010 des Bonnes Pratiques en matière de mobilité

Le Guide 2010 des Bonnes Pratiques de la Semaine européenne de la mobilité vient d’être publié. Ce document a été conçu pour promouvoir les Bonnes Pratiques en terme de mobilité mises en place dans le cadre de la Semaine européenne de la mobilité. Il rassemble les Bonnes Pratiques de 11 villes en Europe. Lire la suite…

Copenhague, la ville des cyclistes

piste-cyclable-copenhague

Ne croyez pas que je suive à la trace Philippe Goirand , adjoint aux « pistes cyclables » à Toulouse mais après l’Espagne, je suis moi aussi aller jeter un oeil en Scandinavie : Malmö, Stockholm et bien entendu Copenhague. Point de conférences, mais des vacances programmées depuis longtemps dont le vélo sera évidemment le moyen principal de transport dans ces villes. Lire la suite…

Brice Lalonde serviteur du faux (Rio 2012)

Brice Lalonde, Nicolas Sarkozy, Jean-Louis Borloo et Jean-Pierre Jouyet au Major Economies Meeting on Energy and Climate Change (MEM) de Paris le 18 avril 2008

Ce qui suit est une reprise d’un article publié mercredi passé dans Charlie-Hebdo. J’écris dans ce journal, oui. Entre autres. Et ce n’est pas de la pub, car cela dure depuis une année environ, et vous êtes assez grands pour savoir ce que vous voulez. Si je publie de nouveau ce texte, c’est qu’il annonce, je l’espère du moins, une mobilisation exceptionnelle contre le Sommet de la terre prévu en 2012 à Rio, vingt ans après celui de 1992. Ce qui se prépare, ce qui se jouera, c’est la parole publique légitime autour de la crise écologique. Il y a ceux comme Brice Lalonde, d’ores et déjà couchés devant le capitalisme vert, qui nous assure de nouveaux désastres. Et les autres, dont je suis. Puis-je vous demander de parler de tout cela autour de vous ? Je crois que se prépare un grand combat, une bagarre que nous ne pouvons pas perdre. Peut-on parler d’une priorité ? Il faut en faire LA priorité des prochains mois. Beaucoup ici se demandent quand et comment se lever ensemble. Voilà une occasion unique. Lire la suite…

Une si belle farce climatique

Je crois bien que je n’ai pas le goût de commenter. L’affaire est d’une telle clarté. D’une telle confondante clarté. L’entreprise de destruction du monde avance sur son erre, sans dévier d’un millimètre. Les grandes envolées sur le dérèglement climatique, les milliers de réunions, les millions de textes de toute nature ne servent qu’à masquer le fait brutal que rien ne change. Et rien ne changera sans mouvement des profondeurs de la société humaine. Nous en sommes loin ? Tragiquement loin, cela se voit comme le nez au milieu de la figure. Lire la suite…

Une solution pour le climat: diviser par deux les déplacements automobile

A quelques jours de l’ouverture du Sommet de Copenhague sur les changements climatiques, Friends of the Earth Europe rend publique une étude réalisée en collaboration avec le Stockholm Environment Institute qui démontre que l’Europe est en mesure de doubler ses réductions d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020. Selon cette étude, la diminution pourrait atteindre 40% par rapport à 1990, ce qui correspond à la revendication portée par Friends of the Earth et la Fédération à travers la campagne « Big Ask ». Lire la suite…

Les agglomérations de plus de 300.000 habitants pourront tester le péage urbain

Destiné à désengorger les grosses agglomération, le péage urbain, déjà adopté dans plusieurs pays européens pourrait bien arriver en France. Evoqué depuis longtemps mais toujours éludé, il consiste à faire payer aux voitures l’accès au centre des villes. Reste à voir quelle ville aura envie de tenter l’expérience. Lire la suite…

« Sans TGV, il n’y aurait plus personne dans les trains » : le contre-exemple de la Suède

suede-en-train

J’ai eu il y a quelque temps un échange de mail avec les SJ, ou chemins de fer suédois. Je note pour commencer que si leur site est beaucoup moins bling-bling que celui de la SNCF, il est aussi beaucoup plus informatif et il est beaucoup plus facile de les contacter pour leur poser une question précise. La rigueur protestante, sans doute… Quant au contenu de la question que je leur ai posée, il est le suivant : quelle est la part du train dans les déplacements entre Stockolm et Göteborg ? Ce sont les deux plus grandes villes du pays, Stockolm étant bien sûr la capitale. Elles sont séparées par une distance de 469 km selon Michelin, soit une distance très comparable à celle qui sépare Paris et Lyon, qui est de 465 km. Lire la suite…

Pourquoi je suis contre des Eurolines franco-français

corail_teoz

Un député, M. Mariton, défend l’ouverture de la concurrence pour les liaisons d’autocars de grandes lignes. A titre d’exemple, le voyageur pourrait prendre un autocar de Paris à Lyon, par exemple, comme il le fait aujourd’hui avec les Eurolines pour aller à Bruxelles. Aujourd’hui, on ne prend le car en France que si le car est affrété par un voyagiste, ou bien exploité en service public conventionné notamment avec les départements ou avec les Régions dans le cas des autocars TER. Lire la suite…