Chine : L’explosion des ventes d’autos aggrave la congestion et la pollution

Près de 1 000 nouvelles voitures prennent quotidiennement d’assaut les rues de Beijing (Pékin), engorgeant une cité qui étouffe déjà sous la pollution. Les niveaux de dioxyde d’azote surpassent déjà de 78 % les limites recommandées par l’Organisation mondiale de la santé. Lire la suite…

La campagne sans voiture : ça n’existe pas ?

vie-campagne-liberte

Quelle belle contradiction : l’écolo est censé habiter à la campagne, et la vie à la campagne « est impossible sans voiture ». Or quoi qu’on dise « la bagnole, ça pue, ça tue et ça pollue » et « les carapaces, ça prend de la place » et même à la campagne. Moralité le soi-disant modèle écologique parait dramatique s’il était généralisé. Lire la suite…

Automobile et partage de l’espace public

par Dominique Bied

L’automobile consomme une moyenne 170 mètres carré d’espace public par voiture (il suffit de diviser la surface totale de voirie de circulation par le nombre de voitures, et on trouve cette consommation moyenne). En fait il est impossible d’obtenir ce chiffre dans les services techniques des agglomérations. Cet ordre de grandeur nous a été donné par un ingénieur de la RATP des années 1970, Mr Marchand. Lire la suite…

L’automobile-caddie

Des voitures empilables et partageables

Comment résoudre le problème du réchauffement climatique et de la prolifération des véhicules, le manque de places de parking et réduire la pollution en ville en une seule fois ? Le groupe de recherche “Smart Cities” du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a peut-être trouvé la solution. En inventant des voitures empilables et partageables. Lire la suite…

Et si on se déplacait autrement dans Paris?

Chaque jour, vous vous déplacez dans Paris pour vos loisirs ou votre travail. Selon la distance à parcourir ou l’heure à laquelle vous vous déplacez, vous privilégiez la voiture, les transports en commun, le vélo ou la marche à pied. Lire la suite…

Le développement de la surveillance automobile

La Grande-Bretagne va se doter d’un système de surveillance visant à contrôler le mouvement du trafic routier sur son territoire (1) et pour une période d’au moins 2 ans. Pour ce faire, un système de caméras capable de lire automatiquement les plaques minéralogiques va être mis en place afin de créer une immense base de données que les services de police et de sécurité pourront utiliser pour analyser chaque jour les mouvements des conducteurs sur plusieurs années. Lire la suite…

A fond dans le mur !

Par année, une auto brûle 1700 litres de carburant pour rien
Et c’est cela même qui est génial
!

par Richard Bergeron, Ph. D.*

La Seconde Guerre mondiale a brutalement accéléré le développement technologique et fait exploser la capacité de production. Ceci sans crise de surproduction ni chômage puisque, c’est le propre de la guerre, tout ce qui sort des usines est détruit au même rythme. Mais qu’arriverait-il quand la guerre prendrait fin ? Vivrait-on une nouvelle dépression pire que celle des années 1930 ? Il fallait à tout prix l’éviter. Roosevelt soumit le problème à un groupe d’éminents universitaires, eux-mêmes conseillés par Alfred P. Sloan de General Motors. La solution qu’ils proposèrent fut la consommation de masse, dont le principe est on ne peut plus simple : en contexte de guerre, les soldats détruisent en continu tout ce qui sort des usines; avec la consommation de masse, c’est à la population du pays que cette tâche revient. Lire la suite…

Le cercle vicieux de l’automobile

Lu dans “Courrier International“, un article tiré de “Car Busters“

L’approche des technocrates, en matière de transports, s’inscrit dans la culture de “prévoir et pourvoir”, qui aboutit inévitablement à davantage de congestion. En voici le fonctionnement. Lire la suite…