Barrage à la Formule 1 à Lyon

2004f1_lyon_action

Des militants font barrage à la Formule 1 à Lyon

Dimanche 5 septembre, la mairie Verts-Socialistes de Lyon et la société Renault organisaient une démo de Formule 1 dans les rues du centre de Lyon. Choqués, cinq militants écologistes lyonnais ont décidé de prendre les choses en mains et d’alerter la population sur les dangers de l’automobile.

Pour alerter la population sur les dangers de l’automobile, à 14h45, ils ont franchi les barrières de sécurité et couru sur la piste en direction du départ. Résultat: le programme officiel a été retardé d’une heure, et les organisateurs ont dû annuler la démonstration d’anciennes F1 et la rue de la Barre, partie intégrante du circuit a finalement été privée de spectacle.

Les militants, se réclamant du Regroupement Pour Une Ville Sans Voiture et de Casseurs de Pub (la version française indépendante de Adbusters), ont été violemment interpellés, menottés et placés en garde à vue; ils ont finalement été libérés en début de soirée.

L’organisation de cet événement de Formule 1 est la dernière démarche controversée de la majorité Verts-Socialistes de Lyon. Gilles Buna, le précédent maire Vert de Lyon 1, est maintenant député-maire à l’urbanisme pour toute la ville. Son projet de construction de 5.000 emplacements de parking au centre de la ville rencontre une opposition farouche de la part des résidents qui regrettent presque le temps où la ville était dirigée par la droite sous la conduite de Raymond Barre, qui avait réalisé le tramway, quelques pistes cyclables et refusé de construire plus de 1.000 emplacements de parking en centre ville.

Avec l’actuel exécutif municipal, les parkings-aspirateurs à voiture se multiplient: plus de 6 000 places de stationnement sont en construction ou en projet, alors que rien n’est fait pour l’écologie urbaine. Bizarrement, les Verts recouvrent maintenant de beaux néologismes leur oeuvre de régression: ils ne parlent pas de parkings mais de « parcs résidents » et de « coulées vertes ».

« Les solutions excessives [ne pas construire plus de parkings] sont tout sauf écologiques », dit Buna. « L’écologie, c’est le maintien de l’équilibre ».

Source: world-carfree-news

Antivoitures

A propos de Antivoitures

Rédacteur du site Carfree France

2 commentaires sur “Barrage à la Formule 1 à Lyon

  1. Jean

    Excellente initiative des 5 écologistes lyonnais.
    Pour information, Jean-Marie Balestre, ancien président de la FIA (Fédération Internationale Automobile), a bien collaboré avec les nazis pendant les années 40 :
    http://www.leblogauto.com/2008/03/jean-marie-balestre-1921-2008.html
    La F1 est une discipline de magouilles et tricheries. Un exemple parmi tant d’autres : l’affaire d’une Renault qui se prend le mur pour neutraliser la course et ainsi faire gagner la 2e auto du team n’est que la partie visible de l’iceberg.

Les commentaires sont clos.