Le développement de la surveillance automobile

La surveillance automobile mise en place en Grande-Bretagne

La Grande-Bretagne va se doter d’un système de surveillance visant à contrôler le mouvement du trafic routier sur son territoire (1) et pour une période d’au moins 2 ans. Pour ce faire, un système de caméras capable de lire automatiquement les plaques minéralogiques va être mis en place afin de créer une immense base de données que les services de police et de sécurité pourront utiliser pour analyser chaque jour les mouvements des conducteurs sur plusieurs années.

Le système utilisé connu sous le nom d’ANPR (Automatic Number Plaque Recognition) n’est pas à proprement parler nouveau, puisque la technologie a été développée il y a une vingtaine d’années. Il a suscité un intérêt vers la fin des années 90 et des projets pilotes ont été lancés entre 2002 et 2005. Un premier bilan établi il y a quelques mois a été jugé positif. Si les attentats de juillet dernier à Londres ne sont pas la cause puisque, on le voit, la réflexion et les projets sur le sujet ne datent pas d’aujourd’hui, ils ont peut être accéléré le mouvement.

En mars prochain, une base de données centrale installée à Hendon, au Nord de Londres, au sein du service de police nationale compétent (Police Nationale Computer) rassemblera les détails des déplacements de 35 millions de plaques minéralogiques localisées chaque jour (2).

Ces données contiendront en outre la localisation du véhicule grâce à des caméras contrôlées par satellite. Il est envisagé que la collecte de ces informations soit étendue à une période de 5 ans et que le nombre de caméra soit porté à plusieurs milliers, de sorte que les mouvements de plus de 100 millions de plaques minéralogiques soient enregistrés dans la base de données centrale (3).

Ce système s’inscrit dans une politique plutôt active de l’Angleterre dans ce domaine puisque les britanniques seraient les citoyens les plus surveillés dans le monde. On dénombrerait près de 3 millions de caméras sur tout le territoire.

Source: www.itrmanager.com

_____________
1- Sur les nouvelles initiatives annoncées par la Commission européenne présentant les nouvelles règles en matière de conservation de données, voir La Commission européenne lance quatre initiatives notamment contre le terrorisme, article PI France du 24 septembre 2004

2- Sur la protection des données à caractère personnel en France, voir Loi 2004-801 sur la protection des données personnelles publiée, article PIFR du 20 août 2004

3- Sur la demande d’annulation du Parlement de la décision du Conseil relative aux données personnelles et traitant de la conclusion d’un accord entre la Communauté européenne et les Etats-Unis, voir Le Parlement européen demande à la CJCE l’annulation de la décision du Conseil relative aux données à caractère personnel, article PI France du 24 novembre 2005

Antivoitures

A propos de Antivoitures

Rédacteur du site Carfree France