Salon de l’auto : Greenpeace dénonce les constructeurs allemands qui sabotent la législation sur le C02 des voitures

France — Paris, le 4 octobre 2008 – Samedi 4 octobre, jour de l’ouverture au public du Mondial de l’auto de Paris, Greenpeace dénonce l’attitude des constructeurs qui prétendent se soucier d’environnement mais sabotent la réglementation européenne sur les émissions de CO2 des automobiles, qui doit être bouclée avant fin 2008.

Une action en deux temps : dehors et dedans !
Dès 9h30, Greenpeace a accueilli les visiteurs massés devant l’entrée du Parc des expositions de la porte de Versailles en déployant une gigantesque banderole montrant la Terre écrasée par le passage d’une voiture. Puis, à 14h30 précises, une cinquantaine de militants se sont installés dans les véhicules les plus polluants exposés sur les stands des principaux constructeurs allemands (BMW et Mercedes dans le Hall 1, et Audi et Volkswagen dans le Hall 4). Au même instant, ils se sont attachés au volant, ont collé des autocollants sur les vitres des voitures demandant « Sauvons le climat : 120 g de CO2/km en 2012 », et ont actionné des sirènes.

Le message : dénoncer le « greenwashing » des constructeurs
« Sous les lumières du Salon de l’auto, tous les constructeurs prétendent montrer « patte verte », en communiquent à tour de bras sur l’environnement et leurs modèles les moins polluants. Mais, en coulisses, à Bruxelles, ils font pression sur l’UE pour torpiller la réglementation visant à limiter les émissions de CO2 des véhicules particuliers », dénonce Anne Valette, de Greenpeace France. Aujourd’hui Greenpeace cible les constructeurs allemands, qui produisent les voitures les plus polluantes d’Europe et mènent la fronde contre la réglementation. Mais l’ONG dénonce aussi les autres constructeurs européens qui affichent, pour certains, de meilleures performances en matière de CO2, mais restent solidaires des allemands.

Historique de la réglementation
L’Europe veut depuis longtemps limiter les émissions de CO2 liées au transport. En 1998, tentant d’éviter une réglementation contraignante, les constructeurs se sont engagés à réduire en dix ans les émissions moyennes de leurs voitures neuves de 180 à 140 g de CO2/km. Résultat : en 2007, elles s’élevaient à 158 g ! En décembre dernier, la Commission européenne a proposé un projet de réglementation qui, sous la pression des industriels et d’Angela Merkel, a été considérablement affaibli, jusqu’à la version lamentable proposée il y a quelques jours par la présidence française de l’UE. « La France nous montre qu’elle ne se soucie ni du climat, ni du pouvoir d’achat des consommateurs qui réclament des véhicules moins gourmands en carburant, reprend Anne Valette. Si elle adopte ce compromis, l’Europe sera incapable d’atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre qu’elle s’est fixés pour 2020 dans le cadre du protocole de Kyoto. »

Crise économique, climatique, énergétique : même combat !
Dans un contexte incertain et face à la hausse du prix des carburants, les constructeurs présentent eux-mêmes leurs « voitures vertes » comme solution d’avenir. « Favoriser les innovations industrielles respectueuses de l’environnement et économes en énergie est l’une des réponses à la crise, confirme Anne Valette. Une législation ambitieuse sur les émissions de CO2 des voitures enverrait un signal fort au marché. Au contraire, ne rien faire pour contenir le dérèglement du climat nous coûtera cher : 5 500 milliards d’euros, selon l’économiste Nicholas Stern. »

Ce que demande Greenpeace
Nicolas Sarkozy s’est engagé à faire de la lutte contre le dérèglement du climat la priorité de sa présidence de l’UE. Pour tenir sa parole, il doit donc défendre une réglementation qui limite la moyenne des émissions à 120 g de CO2/km d’ici à 2012 pour l’ensemble de la flotte et fixe dès aujourd’hui un objectif de 80 g/km à l’horizon 2020, en excluant toute révision à la baisse de ce chiffre.

Source: www.greenpeace.org

Greenpeace

A propos de Greenpeace

Organisation Non Gouvernementale (ONG) de défense de l'environnement

4 commentaires sur “Salon de l’auto : Greenpeace dénonce les constructeurs allemands qui sabotent la législation sur le C02 des voitures

  1. Yôm

    Bonjour.
    Le type d’intervention décrit dans l’article semble autant amusant à mettre en oeuvre que percutant pour le spectateur.
    S’enchaîner à une voiture en y collant des tracts, la sirène gueulant… quel beau tableau!
    Vous devez avoir l’air d’extrémistes aux yeux des visiteurs. Cependant, vos revendications me semblent loin d’être extrêmes… voir franchement molles.
    Que peut-on attendre des gouvernements soumis par les lobbies automobile?
    Quand bien même l’objectif de 80 g/km à l’horizon 2020 serai atteint, pourrions nous réellement nous réjouir?
    Est- ce qu’une voiture dégageant moins de CO2 tue moins de personnes (et d’animaux) sur les routes?
    Est-ce qu’un automobiliste serai plus respectueux de ces concitoyens et plus heureux dans les embouteillages au volant d’une « voiture verte »?
    Les autoroutes morcelleraient moins les écosystèmes à ce moment là?
    De part sa vitesse et son habitacle hermétique, la voiture exalte le sentiment de pouvoir (sur autrui) et l’individualisme, coupe la communication, génère de la violence (au moins verbale).
    Piétons et cyclistes _partageant l’espace public qu’est la chaussée_ se saluent.
    L’automobiliste (intolérant à la lenteur et finalement à la personne lente) claxone et injurie le faible (fragile piéton, cycliste, personne âgée…),confiné dans sa douillette cage en métal.
    L’automobile est au service du modèle économique capitaliste productiviste.
    Elle est _avec la télévision_ le moyen d’entretenir le consentement à ce système injuste et inégalitaire , détruit les liens et ne procure qu’une illusion de la liberté.
    Elle est à l’origine de guerres actuelles (Irak, Afghanistan…) et passées.
    Il n’est pas seulement question de « sauver la planète » (quand il suffirai de bouger son cul sur un vélo) mais aussi et surtout d’épargner des vies et tenter de recréer des liens entre celles-ci.
    Alors pourquoi ne pas réclamer à nos gouvernements la fin de l’automobile individuelle et l’essor du réseau de transports en commun gratuits d’ici demain?

  2. Max

    Entièrement d’accord avec vous. Les allemands (surtout Mercedes) nous présentent à chaque fois des prototype de voitures « vertes » mais nous disent à chaque fois: « ce serons nos voitures dans 10 ans »; »dans 20 ans ». Au final quand ils sortent leurs voitures, leurs technologie est très souvent dépassé sans compter qu’elles sont hors de prix alors maintenant y en à marre des allemands, a pas qu’eux sur Terre! En revanche, je tiens à ajouté que je ne suis pas d’accord avec le fait que les voitures provoque la guerre car lors de la 1ère guerre mondiale se ne fut pas du tout le cas.

  3. lasseres

    je vous sillicite pour le soutien d’ un moteur 0 pollution , qui peut ce développe vers tous les types de transport et et permet de produire du chauffage/climatisation,et dans tous les domaines d,activités,de services produits en moteur hybryde ou non sans combustible.
    les problèmes écologiques montrent que la demande est présente et mon moteur répond à ces exigences et attentes avec la devise de notre logo. courant octobre le moteur comercial sera visible.
    l in venteur mail: strzyzewski.pat@voila. fr tlph 0659274452 . moi meme jlasseres@yahoo. com tlph 0676122160
    la voiture électrique est une pollution a moyen ou lon terme des batterie au litieum

    je soutien un inventeur qui vien de decouvrir un moteur qui peut se developpe vers tous les types de transport et permet de produire du chauffage/climatisation et de l électricicitè,éventuellement, et éventuellement de l air comprimé. ce moteur sera visible courant octobre 2010 je compte sur votre soutien linventeur mail: strzyzewski.pat@voila.fr tlph 0659274452 moi meme jlasseres@yahoo.com tlph 0676122160 .moteur qui fonctionne .
    je soutient un2 inventeur qui est en emergence sur un moteur hydrolique a air monsieur amoto qui qui ce trouve au holl 3 tlph 0663705566 a soutenir et a aide aussi merci ms lasseres jean charles

  4. Tommilidjeuns

    Et moi je soustien inventeur qui le beure et le yagourte mètre dans dérailleur vélocipède pour grimpe tout seul col de la schklourte et saint-gothard de la helvétique suisse quand vent souflage dans dos de moi…toi donne quelque sous pour soutènement, je dis après n° conte à la suisse…

Les commentaires sont clos.