Gratuité des transports les jours de pollution : en vrai, ça n’existe pas!

Historique des occurences des mauvais indices de l'air à Paris

Si les tarifs des transports d’IDF mentionnent la gratuité en cas de pollution, on peut se demander quand cela a-t-il déjà eu lieu. Vous en souvenez-vous?

Sur le site du STIF, on trouve que : « En cas de pic de pollution exceptionnel déclaré par le préfet de police, l’accès aux réseaux OPTILE, RATP, Transilien SNCF est libre ce jour-là. » Pourtant, depuis 2003, je n’ai pas souvenir de cette mesure ni même d’une mesure incitative, comme le ticket journée à 1 euro par exemple…

Alors quand a réellement lieu cette mesure? Après quelques requêtes, la réponse est donnée par le site Sytadin. La gratuité des transports est assurée les jours où la circulation alternée est mise en place! « Lorsqu’il y a dépassement ou une forte probabilité de dépassement du seuil de 360 μg/m3 concernant l’ozone (3éme seuil) ou du niveau d’alerte concernant le dioxyde d’azote, la mesure de circulation alternée est mise en œuvre à Paris, et dans les vingt-deux communes limitrophes ».

De plus cela ne concerne que Paris et ses communes limitrophes ! « Durant la période d’application de la mesure de circulation alternée, le syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) assure, sur les communes concernées, l’accès gratuit aux réseaux de transport public en commun de voyageurs. »

Bref, cette mesure est totalement inefficace puisque l’ozone est loin d’être le seul polluant à prendre en compte. En effet, sur le site d’Airparif, un historique des indices de qualité de l’air montre qu’entre 2002 et 2009, l’indice 10 (le plus mauvais) a été atteint 3 fois, l’indice 9, 6 fois.

Au final, la dernière fois que les transports furent gratuits en IDF pour cause de pollution, c’était en 1997, lors de la mise en place de la circulation alternée !

A regarder l’historique AirParif, si les transports étaient gratuits sur toute l’Ile de France les jours d’indice 10 seulement, et coûtaient 1 eur pour la journée les jours d’indice 9, ça ne coûterait pas grand chose au STIF, et ça pourrait largement améliorer la qualité de l’air !!!

A propos de Pim

Co-administrateur et traducteur pour Carfree France

Un commentaire sur “Gratuité des transports les jours de pollution : en vrai, ça n’existe pas!

Les commentaires sont clos.