Vive la Padre Cup !

Le pape a martelé l’urgence de la prise de « conscience d’un changement nécessaire des styles de vie » (1er janvier 2010). De jeunes prêtres l’ont entendu : ils montrent l’exemple pour sauvegarder la Création. Avec intelligence, ils organisent des compétitions de karting, la « padre cup ».

Des prêtres organisent ainsi le lundi 7 juin à Trappes (Yvelines) la « Padre cup », 3e édition du championnat de karting des prêtres.

A chaque tour, un euro est reversé à une œuvre humanitaire. Bien entendu, les pisse-vinaigre qui s’indignent et invitent à stopper ce gâchis scandaleux à l’heure de l’effet de serre et de l’épuisement des ressources naturelles ne peuvent être que des communistes, des archéo-écolos panthéistes !

Non, polluer et reverser une obole, ça c’est le message de ce dénommé Jésus Christ ! D’ailleurs, nos prêtres-champions font de l’exégèse pour cautionner leur saine passion ; ils mettent en exergue sur la page d’ouverture de leur site une phrase de la Bible : « Je poursuis ma course pour essayer de saisir le Christ » (Phi, 3,12).

Si Jésus revenait, il montrerait l’exemple en faisant des sports mécaniques, à n’en point douter. Voilà une initiative clairvoyante et pleine de bon sens pour faire oublier les scandales qui ont récemment entachés l’Eglise.

Les partenaires de cet évènement de bienfaisance sont l’ami de l’Afrique Bolloré, le secours Catholique (catholiques, vous saurez ainsi où va votre argent) ou encore le diocèse de Versailles. Donnez au denier du culte !

Et tous ces jeunes prêtes sont en col romain…. Car bien sûr, ceux qui oseraient s’indigner de tout cela, y voir un affreux détournement à contresens de l’Evangile, ne peuvent être que des écolos-rouges.

Une nouvelle fois, je me dis que certaines personnes en soutane ont les pieds plus fourchus que le diable qu’ils prétendent combattre.

Vincent Cheynet

Des prêtres organisent le 7 juin à Trappes (Yvelines) la « Padre cup », 3e édition du championnat de karting des prêtres

Vincent Cheynet

A propos de Vincent Cheynet

Fondateur de l'association et de la revue Casseurs de pub. En 2003, il crée le journal La Décroissance, le journal de la joie de vivre, un mensuel dont il est le rédacteur en chef.

6 commentaires sur “Vive la Padre Cup !

  1. CarFree

    Incroyable, cela défie l’entendement! Certaines infos laissent parfois pantois… Au début, j’ai même cru que c’était un canular, mais après vérification, leur délire bagnolo-christique est même couvert par Le Figaro!

  2. stefanopoulos

    Si Jésus revenait, il se planterait en bagnole dans un platane ! Et on porterait une petite auto en argent autour du cou…

  3. roger

    je ne vois pas le rapport entre la pollution des karts et les scandales de pédophilie, faudrait pas tout confondre.
    de plus bolloré soutient financièrement, le Secours Catholique bénéficie des dons du public et ne finance en aucun cas la manifestation et le Diocèse de Versailles soutient moralement, pas matériellement. Il faut bien se renseigner avant d’attaquer, sinon c’est un peu facile…

  4. CarFree

    Roger a dit: « je ne vois pas le rapport entre la pollution des karts et les scandales de pédophilie, faudrait pas tout confondre. »

    Il faut bien lire l’article avant d’attaquer, sinon c’est un peu facile… 😉
    Le rapport, il est simple et il est dans le texte: »Voilà une initiative clairvoyante et pleine de bon sens pour faire oublier les scandales qui ont récemment entachés l’Eglise. »

    Traduction: quand on parle de karting religieux dans la presse, on ne parle pas de pédophilie!

  5. Durand Michel

    Je lis ce matin cette page sur la Padre Cup alors que je viens de déposer sur mon blogue (et non blog), une photo détournée avec humour. On y parle de vocation. Je vous invite à aller voir. Ahurissant ! Terrible de voir l’usage de vocabulaire américanisant « Jésus inside » , « cup… » Enfin Padre, ça fait italien, Vatican, papale !
    Cette coïncidence est-elle un signe de l’Esprit ? Si oui, on rejoint les propos de certains chrétiens qui souhaitent que l’on en termine avec les starisations d’ecclésiastiques.
    Ce que je trouve le plus décalé par rapport à l’Evangile dans la « Padre Cup », c’est le port de la cravate. Vous avez vu ce petit rectangle blanc ? Résidu du jabot. Cela doit être indispensable pour faire du sport mécanique. Jésus ne portait pas de cravate, même plate. C’est vrai que lui, il n‘avait pas un bac + 8.

    Je recopie ce que j’écrivais sur mon blogue : « l’Esprit Saint nous renvoie inlassablement à la qualité évangélique de notre proximité avec les pauvres pour leur annoncer l’Evangile avec simplicité et des moyens pauvres, en renonçant à évangéliser à partir du pouvoir et de la richesse. L’Esprit Saint nous renvoie également aux souffrances et aux combats de l’apostolat, au don de soi qui puise son énergie dans l’Eucharistie. »
    C’est tout autre que des cloches qui sonnent sur un fond bruyant de moteur assourdissant.
    Ah j’oubliais de préciser : je suis un prêtre qui commence à prendre de l’âge.

  6. CarFree

    C’est vrai que le « jesus inside » est vraiment… too much! 🙂
    Il a au moins le mérite de rappeler que l’église catholique est avant tout une multinationale comme une autre, au même titre qu »IBM…

Les commentaires sont clos.