Tactiques d’auto-défense à Vélo

Il nous arrive parfois d’avoir à faire à de dangereux automobilistes. La plupart du temps ils utilisent leur voiture comme arme. Mais dans certains cas extrêmes, l’automodébile sort de son véhicule, avec ou sans arme par destination, mais souvent avec des intentions belliqueuses.

Dans ce genre de cas, le vélo peut paraître gênant pour se défendre. Pourtant c’est un véritable outil d’auto-défense. Un mini-documentaire (Bicycle Combat Tactics) est disponible en streaming ou en téléchargement sur le site amazon.com. Le film est en anglais, payant et ne semble pas être traduit en Français mais la vidéo parle d’elle-même.

Et si vous ne voulez pas payer, vous pouvez toujours regarder des extraits gratuitement sur Youtube ;)

Lors des manifestations altermondialistes à Copenhague en 2009, un groupe d’activistes avait mis en place un Bike Block. Celui-ci était accompagné d’un atelier d’auto-défense face à la répression policière avec son vélo.

N’oubliez jamais que la meilleure défense, c’est la fuite en refusant de répondre à l’agresseur.

Source: http://ablogm.com/velorution14/

Vélorution

A propos de Vélorution

La Vélorution (mot-valise mêlant vélo et révolution) est un mouvement dont l'un des buts est de promouvoir l'utilisation des moyens de transports personnels non polluants (bicyclette, patin à roulettes, planche à roulettes).

4 commentaires sur “Tactiques d’auto-défense à Vélo

  1. paladurPaladur

    C’est marrant, il y a quelques mois, un automobiliste un peu gris est sortis de son véhicule avec une pelle pour me bastonner avec. j’ai utilisé mon velo comme bouclier, un prémisse au bike block?

  2. Vivien

    C’est marrant on dirait Perceval et Karadoc en train d‘inventer une nouvelle technique de combat…

  3. Jean-Marc

    Pareil que Vivien ^^


    par contre, il y a plus sérieux, bien que, par chance, très rare (il est moins risqué d être cycliste que 2RM ou automobiliste) :

    les réactions à avoir en cas d accident voiture-vélo :

    le pb, c est que l automobiliste n a physiquement aucune séquelle : seule sa voiture peut etre abimée.

    alors que le cycliste a son vélo abimé… mais il s est pris plus d’une tonne -> en cas d accident, tu te retrouves en état de choc, et il est nécessaire que tu passes une/des radios, voire une IRM.

    le pb, en voyant juste ta roue voilée, l automobiliste risque de vouloir partir (surtout que ses degats, sur sa voiture, sont peut-etre plus couteux que tes degats, sur vélo…. mais ce n est pas du tout le cas de tes possibles dépenses médicales).

    Si tu ne veux pas te retrouver à faire ses exams sur ta sécu/complémentaire, il ne faut pas hésiter à en rajouter un peu… en n’hésitant pas à appeler la police et les pompiers.

    Car le pb, c est qu en vélo, tu as les muscles chauds : sur le coups, et avec l etat de choc, tu n as pas forcément mal… ou pas bcp
    mais si c est pour se retrouver avec -par ex- un poignet partiellement inutilisable après, t’handicapant toute ta vie, sans prise en charge… (encore pire pour ceux qui n ont pas de complémentaire…))

    p.s. çà m est deja arrivé : je regardais mes genoux et mains écorchés, avec du sang qui sortait de certaines plaies, mais je ne ressentais aucune douleur…
    Ceci grâce à l adrenaline qui faisait battre mon coeur très très vite.

Les commentaires sont clos.