Honni soit qui mal y pense

Mécontents! C’est ce matin le qualificatif qui résume l’état d’esprit des cyclistes et des motards alsaciens. Dans cette guerre larvée que se livrent les différentes catégories de citoyens pour défendre leur droit à circuler, il faut d’abord noter la victoire judiciaire que viennent de remporter les piétons strasbourgeois… vis-à-vis des cyclistes!

Non, les trottoirs ne sont pas faits pour les vélos.

C’est en substance ce que disent les juges administratifs qui condamnent la ville de Strasbourg pour avoir confondu les espaces piétons et vélos sans les délimiter.

Il faut dire que les cyclistes de la capitale alsacienne avaient tendance à ne plus trop prêter attention à ces autres adeptes des transports doux que sont les marcheurs… au point que les piétons se sont sentis justement agressés chez eux, sur les trottoirs.

Assaillis par les poubelles, le mobilier urbain, les chantiers, les stationnements sauvages de motos et de camionnettes, le piéton strasbourgeois a trouvé une victime expiatoire, un frère de sang, le cycliste.

J’aurais tendance à penser que les cyclistes strasbourgeois ne récoltent que ce qu’ils ont semé en se comportant de façon imbécile sans prendre attention aux enfants, aux personnes âgées et en slalomant entre les personnes là où il ne fallait pas.

Il ne reste plus aux piétons qu’à attaquer la circulation des vélos dans les rues piétonnes et le divorce des adeptes du transport doux sera total.

Un sacré revers pour les associations militantes!

J’entends aussi sourdre de façon lancinante ceux qui se plaignent dans nos forêts des vététistes qui gêneraient les chasseurs, la faune, les cueilleurs de champignons, les forestiers, dans les chemins de champ les cultivateurs et sur les sentiers de randonnée les randonneurs pédestres.

Encore des terrains minés en puissance que les tribunaux vont devoir connaître?

Les autres mécontents ce matin, ce sont les motards.

Ceux là n’auront pas de mal à faire rendre gorge au préfet du Haut-Rhin qui s’est risqué à vouloir interdire la circulation des motards sur la route des Crêtes vosgiennes le samedi et le dimanche.

Un casus belli pour les motards qui n’ont pas tardé à réagir ce matin dans la presse locale en parlant d’inconstitutionnalité et en menaçant de faire capoter le « oui » au prochain referendum du Conseil Unique d’Alsace le 7 avril prochain.

Rien que cela!

Il est vrai que le préfet ne manque pas d’arguments: les excès de vitesse, les accidents de motards qui n’ont pas fléchi au cours des dernières années… et aussi la pollution sonore dont se plaignent régulièrement les randonneurs « en mode doux » qui viennent chercher la quiétude en montagne.

Du coté des motards, la riposte sera suffisante pour dissuader les pouvoirs publics, on peut en être assuré.

Les motards se sont organisés en lobby puissant, notamment à travers leur Fédération des Motards en Colère, capable de faire plier tous les projets qui ne leur conviennent pas. Surtout ceux qui visent à rendre coercitif le respect des règles routières. On le sait, les motards, même s’ils s’en défendent, ont une fâcheuse propension à ne pas respecter les limitations de vitesse et à se jouer des réglementations qui s’imposent aux autres.

Le motard en est persuadé: il est respectueux de la nature. Mieux, il en est un acteur et un amoureux, dit-il!

Sa machine consomme peu, il ne fréquente que les fermes auberges et ne laisse aucun papier gras dans les sentiers.

Au pire, il se considère plus vertueux que l’automobiliste et que le camping-cariste au gros turbo survitaminé qui lâche ses micro particules sur les chaumes du Markstein.

Restent les cyclistes qui font l’effort de grimper les cimes vosgiennes à la force de leurs mollets et qui n’ont hélas pas cette capacité de contestation des motards. Des cyclistes qui dérangent un peu quand même. Ils empêchent les motards d’accomplir des trajectoires harmonieuses dans les montées et les descentes.

Les cyclos devront donc continuer à subir en 2013 cette agression sonore des gros cubes tout au long de leurs périples sur les cimes vosgiennes.

Cette incurie des différents usagers de nos routes et chemins n’est-elle pas aussi le reflet d’une société qui ne se tolère plus elle-même?

N’atteignons-nous pas dans notre hexagone la limite de l’acceptation dès lors que l’autre se comporte sans retenue à l’égard de ses semblables?

Source: http://velomaxou.com

Vélomaxou

A propos de Vélomaxou

Cyclo-citoyen, cyclo-randonneur depuis 1976. Venant du cyclotourisme "la tête dans le guidon", je me dirige vers le déplacement doux de l'écocitoyen à Mulhouse, dans les Vosges, en Alsace et dans la Forêt Noire.

81 commentaires sur “Honni soit qui mal y pense

  1. Vincent

    > Sa machine consomme peu, il ne fréquente que les fermes auberges et ne laisse aucun papier gras dans les sentiers.

    C’est une blague. J’ai revendu mon 1200cc parce qu’il suçait du 10 litres/100 en ville 😀

  2. Lee

    Après avoir une 1200cc pour faire de la ville…

    J’ai un petit trail 650cc qui consomme 6.5l/100 en ville et c’est bien suffisant. Dommage qu’en France on n’est pas possibilité d’avoir des cylindrés comme des 400cc.

  3. StruddelStruddel

    Tentez donc le 0cc du vélo et gardez la moto pour les longues balades sur les routes, merci pour nos oreilles et pour nos narines…

  4. laurent

    Il y a des petits 125cc qui consomment 3-4 litres et dépassent difficilement les 90 kmh réglementaires sur route et qui font peu de bruit si l’échappement n’est pas trafiqué.

  5. Groumpf

    …tout comme il existe des petites voitures qui consomment 3-4 litres, et avec plus d’un occupant.

    Pour en revenir au sujet de Strasbourg, où je pédale quotidiennement :
    Les amménagements pointés du doigts sont des zones mixtes installées souvent à des endroits où la place n’est pas suffisante pour installer une vraie piste cyclable dans les règles de l’art. Reste à voir comment la municipalité va s’en sortir.
    Mais avec un peu de chance ce sera peut-être finalement au profit des cyclistes ? Parce-qu’il faut rappeler que dans ces espaces, les cyclistes sont supposés rouler « au pas », et que souvent si on souhaite vraiment rouler, on préfère aller sur la chaussée proche.
    La conclusion pourrait-elle être une fois de plus de prendre un peu du gigantesque espace bouffé par les bagnoles et une vraie piste où les cyclistes pourront rouler à leur gré ? A suivre…

  6. Benjamin

    Réduire le problème de circulation dans les Vosges à la présence massive de motos est une erreur à ne pas commettre. Le problème est qu’il y a beaucoup de motos, beaucoup de voitures, beaucoup de camping-car, beaucoup de cyclistes qui sont là pour profiter de la route et du paysage à des rythmes (trop?) différents.

    Je suis moi même motard, aujourd’hui je peux dire qu’annuellement je fais plus de km en vélo qu’en moto et que la moto ne sort plus quotidiennement, loin de là. Pour l’anecdote quand je dois me déplacer seul je privilégie la moto, c’est une 1100cm3 qui consomme 4.5L/100km et qui face à ma vieille voiture diesel à l’avantage de ne pas rejeter de particules fines et de moins dégrader le réseau routier (on en parlait dans le passage à 44 Tonnes des poids lourds non?).

    Pour moi il y a deux choses à faire pour résoudre le problème:

    1/ Interdire les fameuses routes des crêtes (oui il y en a une petite dans le Bas-Rhin) aux motorisés lors des périodes sur-fréquentées/ tripler le prix des carburants, au choix.

    2/ Stopper la politique nataliste que l’on connaît aujourd’hui, seul moyen à long terme de pouvoir encore profiter de beaux espaces à la fréquentation acceptable.

    Pour terminer, j’ai moi même signé la pétition contre ce projet, non pas parce que j’avais peur de ne pas pouvoir aller dans les Vosges (c’est de toute façon invivable aux périodes visées) mais pour son côté discriminatoire, surtout caché derrière un motif d’écologie qui n’en a que le nom.

  7. Lee

    Je préfère quelque chose de « polyvalent », que je peux prendre pour aller bosser, faire un trajet sur autoroute etc…

    Ma moto n’est pas trafiqué, fait moins de bruit qu’une 50cc 2 temps à la même vitesse (même en allant plus vite).

    Ma moto pollue plus qu’un vélo c’est vrai, mais au moins je peux aller n’importe où pour dépanner quelqu’un sans contrainte d’horaire et de lieu.

    Pour les 125cc, ça peut quand même aller jusqu’à 100-110 km/h, mais bon vite limité pour un usage polyvalent.

    Surtout ne pas se fier à la cylindrée, des 800cc peuvent consommer moins qu’une 500, c’est comme pour la vitesse, mais bon on va pas commencer à expliquer, ça intéresse personne ici…

  8. StruddelStruddel

    C’est sûr que si vous vous déplacez systématiquement sur de grandes distances, quotidiennement et 7j/7, pas le choix.

    Sacré train de vie, bon courage

  9. Lee

    Et oui c’est dur des fois la vie.
    Plus sérieusement suffit d’avoir besoin de se déplacer à l’occasion sur une plus grande distance.
    Certes il y a les trains pour se déplacer mais pas toujours dispo à partir de certaines heures et puis on ne vas pas forcément à côté des gares.

    Et puis c’est beaucoup plus rapide que le vélo, surtout des que l’on prends l’autoroute ou une nationale.

  10. Le cycliste intraitable

    Les pistes cyclables sur trottoir, telles qu’elles sont aménagées trop souvent, sont des cadeaux empoisonnés aux cyclistes : ces derniers sont déclarés indésirables sur la chaussée et ne sont pas pour autant désirables sur le trottoir. Très souvent, la réinsertion des cyclistes est négligée, et quand les aménageurs daignent le reconnaître, ils préfèrent imposer d’humiliants « Stop », feux rouges et autres « Pieds à terre » (avec le ‘s’ qui va mal) plutôt que de traiter l’intersection correctement.

    Cet épisode judiciaire rentre parfaitement dans une logique de « diviser pour mieux régner », et on est en droit de se demander si certaines associations de piétons ne sont pas infiltrés par des ultraorthodoxes de la bagnole pour qui il est péché de toucher à la sacro-sainte automobile.

  11. Eothain

    Lutter contre la supériorité des automobilistes, c’est bien. Lutter contre le deux roues à moteurs, amis cyclistes, c’est se tromper de cible…

    La voiture et la moto ne doivent pas être assimilés, car en fait, ils diffèrent sur trois plans : culture, ratio de pollution et efficacité.
    La moto, justement, de par son fonctionnement, est plus proche du vélo que de la voiture : en moto, on est « au contact des autres » et donc, on reste connectéé à la réalité, pas comme quand on est enfermé dans une voiture. De plus, la moto est efficace (c’est son point fort ,le seul sur lequel elle battra le vélo) car elle peut rouler vite et donc s’adapter à TOUTES les surfaces et contextes. De plus, elle pollue peu.

    Opposer le vélo et la moto, c’est une grossière erreur : les deux ne se partagent pas la même partie de la route, sauf dans deux cas : les cyclistes incompétents qui passent entre les voitures en ville gênent les motards et les motards qui ont tendance à se croire sur un circuit (mais eux, il y en a très peu) font chier tout le monde…
    Cyclistes et motards ont un intérêt commun : faire croitre leurs droits sur une route faite au départ pour les voitures, ces engins si mal conçus et qui polluent tant. Les deux ont une pratique citoyenne , du moins généralement, et souvent plus courtoise que les automobilistes. Les deux sont écolos (la moto, ça reste le meilleur ratio parmi les véhicules à moteur d’un point de vue rejets de CO2 et autres , devant la voiture et même devant les transports en commun).

    Après, le problème, c’est qu’il faut convaincre : un automobiliste cache souvent un flemmard : dur de lui faire prendre le vélo. Il cache souvent aussi un trouillard : dur de le convaincre de passer à la moto. La tâche sera dure pour désincarcérer les humains de leurs sarcophages roulants… Ainsi, quand je vois des cyclistes qui font de l’anti-moto, je trouve ça stupide, de par le gâchis d’énergie et de complicités potentielles que cela représente, car cycliste et motard sont des alliés naturels… et pas seulement sur la route… Après, certains motards sont aussi stupides, oui… hélas c’est un fait.

    Et il en va de même pour les piétons. Arrêtons ces oppositions aussi stupides que stériles.

  12. Jean-Marc

    Lee : « c’est comme pour la vitesse, mais bon on va pas commencer à expliquer, ça intéresse personne ici… »

    Si tu parles de 30 ou 50 km/h (voire 70km/h) en circulation réelle (et non sur anneau, à vitesse stabilisée)
    Sisi, celà m intéresse un peu, à titre informatif :
    c est des véhicules en déplacements que je suis amené à croiser.
    Savoir lequel pollue le plus/le moins (et non leur consommation de carburant), me concerne.

    Par contre, si c est pour faire la comparaison de consommation stabilisée de carburant à 180km/h sur un anneau, entre une 500 et une 800cc, effectivement, celà n a aucun intérêt sur un site s’intéressant aux déplacements réels au quotidien.

    EOTHAIN :
    « La voiture et la moto ne doivent pas être assimilés, car en fait, ils diffèrent sur trois plans : culture, ratio de pollution et efficacité. »
    c est vrai : ma moto a un ration de pollution très très largement supérieur à celui de la voiture, que ce soit au niveau de la pollution sonore (or c ‘est la principale pollution dénoncée par les citoyens, lors des sondages sur la pollution) mais aussi de la pollution par les particules et de la composition de leur gaz d’échappement : en effet, sur la composition de leur sortie d’echappement, les motos sont soumises à des règlements bien moins stricts que les voitures.

    (leur seul avantage : une empreinte au sol plus faible, donc elles nécessitent moins d’infrastructure qu’une voiture)

    Ne pas confondre moto et voiture ?
    Facile de reconnaitre SI un motocycle ou cyclomoteur s apparente vaguement à un vélo… ou pas :

    Un solex ou une 103 s apparentent vaguement à un vélo… parce qu’ils ont des pédales, qui peuvent servir à démarrer, mais aussi à se déplacer, en cas de panne d essence ou autre panne mécanique; c etait aussi le cas de certaines moto de 80 et 100cc dans les années 40.

    Si ta moto n a pas de pédales lui permettant de se déplacer à la force de tes molets, alors elle n a aucun rapport avec un vélo (ou même avec un vélo à assistance), mais tout à voir avec un moteur sur roues.

    Benjamin :
    « 1/ Interdire les fameuses routes des crêtes (oui il y en a une petite dans le Bas-Rhin) aux motorisés lors des périodes sur-fréquentées/ tripler le prix des carburants, au choix. »

    Oui, interdire certaines voies aux véhicules qui y sont le plus dommageable serait très bien.
    Mais pas sûr que les politiques aient le courage de le faire…
    Quant à augmenter le prix des carburants (et s adapter à la prochaine pénurie), Jean-Marc Jancovici (manicore.com) précise que c est bien la seule façon de réussir à ne pas trop déguster dans le futur, pour s adapter progressivement aux futures conditions, à la fin prévue du pétrole pas cher.

    Mais là aussi, la volonté politique n est pas vraiment là (rappel : on vient juste de sortir d’une baisse de 3-4 centimes par litre, une mesurette qui n a quasi servit à rien, niveau dépenses des consommateurs, mais qui a coutée une fortune aux citoyens…).
    Remonter de 20 centimes le prix des taxes sur le diesel, pour qu’il ait les même taxes que l essence, serait deja un premier pas allant dans le bon sens.

    « 2/ Stopper la politique nataliste que l’on connaît aujourd’hui, seul moyen à long terme de pouvoir encore profiter de beaux espaces à la fréquentation acceptable. »

    Si seulement c etait vrai, celà serait si simple :
    hop, on supprime les alloc familiales, mais on crée la taxe familiale : plus on a d enfants, plus on paye de taxes
    (les bébés dan les congels, dans les poubelles, et les avortements clandestins vont fleurir, YOUPI ! – Par contre, les couples riches pourront beaucoup plus facilement adopter, vu le nombre d enfants abandonnés disponibles).

    Par contre, ce serait bien de se renseigner un minimum sur un sujet, avant d avancer des solutions « évidentes » sorties du chapeau de Malthus :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Empreinte_carbone#Ordres_de_grandeur_par_grandes_zones_g.C3.A9ographiques

    Ainsi, actuellement (enfin, en 2006-2008.. si tu as des données plus récentes, n hésite pas à les partager),
    la terre s en sortirait MIEUX niveau pollution si elle étaient peuplée (pour les humains) par des gens ayant le niveau de vie et de pollution de :
    27 milliards d’indiens,
    ou
    12 milliards de chinois

    Mais elle serait dans un état PIRE, si elle n était peuplée que de
    2.7 milliards d habitants d amérique du nord,
    ou 5 milliards d habitants de l union européenne.

    (et je ne parle même pas des qatarie, ni des luxembourgeois, qui sont parmi les pire, bien au-delà des américains; mais dont je n ai pas retrouvé la valeur)

    Bien sûr, celà, c est pour les pays/les ensembles de pays… donc sur des moyennes lissant les données :

    Si tu prend les 10% les plus pauvres de l inde, comparés aux 10% les plus pollueurs des USA, du Qatar ou de l union européenne,
    le rapport n est plus de 1 à 10 entre les plus polluants et les moins polluants,
    mais de 1 à 100, de 1 à 1 000, voire au-delà.
    Or, le rapport de fécondité entre 2 personnes ayant eu -au moins- un enfant, est « rarement » de 1 à 100…

    Mais gardons ce rapport de 1 à plus de 10, entre l’empreinte écologique d’un habitant de l inde et celui d’amérique du nord :

    Le fait, c est que le taux de fécondité actuel est inférieur à 7 dans les pays les plus féconds,
    et supérieur à 1 dans les pays les moins féconds :

    En moyenne, un enfant unique américain pollue plus que les 7 enfants d’un couple indien.
    Bien sûr, il est 1 000 fois plus facile de parler de ces enfants indiens… car celà n’implique aucun changement dans ses pratiques :
    c est 1 000 fois plus confortable d accuser les autres et de se voiler la face sur la réalité.

    c.f. Hervé Kempf :
    http://carfree.fr/index.php/2009/01/31/comment-les-riches-detruisent-la-planete/
    http://carfree.fr/index.php/2012/06/08/comment-les-riches-detruisent-le-monde/

  13. Telramund

    Cette guerre de tous contre tous donne raison à Hobbes – les piétons contre les cyclistes, les cyclistes contre les autos, les motos contre les autos, les autos contre les camions mais aussi pro mariage gay contre anti mariage gay, handicapés contre valides, femmes contre homme, blanc contre noir, provinciaux contre Paris. Quel degré de connerie libérale et consumériste a pu nous faire perdre la raison au point de judiciariser nos rapports autrefois sociaux.

  14. apanivore

    C’était pareil autrefois, tous contre tous. Je ne sais pas quelle période d’ « autrefois » on peut idéaliser. Probablement aucune.

    Dès l’apparition du droit on a judiciarisé la haine des autres et les discriminations. Toutes 2 prééxistantes.

    Au festival du voyage à vélo il y avait un couple qui racontait sa traversée du continent africain. En Ethiopie des centaines de gamins se massaient autour de leur tandem dans les villages traversés et leur jetaient des pierres. Ils n’ont pas pu obtenir la moindre explication de la part des adultes.

    Ces rapports sociaux là sont ils réellement préférables à un règlement de nos tensions par avocats interposés ? J’en doute.

  15. Telramund

    L’extension du mode de vie bourgeois à une grande partie de la population pour écouler les marchandises de la société de consommation (y compris les maisons et les autos) a abouti à une atomisation des individus où personne ne connaît plus personne. La conséquence la plus flagrante de cet état de fait est la disparition progressive des bistrots de campagne ou de quartier dans lesquels TOUTE la population se retrouvait (et pas seulement des segments/catégorie).
    Les péccadilles qui se réglaient autrefois par des lazzis, « tours » parfois insultes et même bagarres échouent actuellement dans les salles des tribunaux.

    Quand même, vivement que le prix du pétrole soit multiplié par 10 afin que nous retrouvions une certaine convivialité et un certain vivre ensemble même si cela doit se faire au prix d’une vie plus simple. Nous y aurions tellement plus à gagner.

  16. Lee

    Hahaha c’est trop marrant comment vous réagissez dès que l’on parle de moto.

    Et oui la moto ça pollue, ça a pleins de défauts et d’avantages, comme tout les autres modes de transports (même le vélo et la marche à pied).

    Pour moi ça a bien plus d’avantages que le vélo (surtout pour des raisons de temps et de distances).
    C’est vrai qu’en vélo on peux rouler loin, mais en combien de temps par rapport à la moto ?
    C’est vrai qu’en vélo on roule plus vite (en moyenne) par rapport à une voiture, mais par rapport à une moto ?
    etc, etc…

    Pour celui qui n’a pas grand chose à faire de sa journée à part le maison-boulot-dodo, c’est vrai que c’est un mode de transport inutile, il faut combler tout ce temps libre, donc autant prendre les TEC et le vélo.

  17. JiBOM

    Hahaha c’est trop marrant comment vous réagissez dès que l’on parle de moto.
    Je vous retourne la remarque, la moto ayant été évoquée dans l’article.

    Pour moi ça a bien plus d’avantages que le vélo (surtout pour des raisons de temps et de distances).
    Je pense que personne ici n’est assez stupide pour croire qu’un vélo va plus vite qu’une moto, a fortiori sur les routes de campagne.

    Le fait d’ailleurs qu’elle soit équipée d’un moteur comme la voiture et qu’elle serve à aller vite et loin à tout moment comme la voiture renforce le rapprochement qui est fait entre moto et voiture.
    Le vélo, en cela, participera d’un rapport avec l’espace et le temps assimilable à ce qu’on peut ressentir à pieds, mais sans commune mesure avec la plupart des engins motorisés (je ne parle pas des tracteurs ou des petites motocyclettes aux vitesses bridées et à courte endurance).

    Pour celui qui n’a pas grand chose à faire de sa journée à part le maison-boulot-dodo, c’est vrai que c’est un mode de transport inutile, il faut combler tout ce temps libre, donc autant prendre les TEC et le vélo.
    Rares sont ceux qui prennent les TEC pour combler leur temps libre. Ça existe cependant, surtout chez les personnes âgées vivant à la campagne et qui peuvent ainsi rencontrer du monde sans avoir à prendre la voiture qu’elle ne peuvent plus conduire ou qu’elle n’ont plus.
    Doit-on considérer que le motard qui fait des virées à moto avec des potes sur son temps libre n’a rien d’autre à faire de sa journée ? J’ai 3 cousins motards et cela semble être le cas pour l’un d’entre eux. Pour les autres, je n’en sais rien.

    Le problème du temps libre, c’est le problème du travail. Celui qui n’a vécu que pour son boulot, le jour où il a du temps libre, il ne sait plus quoi faire. Il se rends compte qu’il n’a pas de vie et se met à travailler pendant les vacances !

  18. Jean-Marc

    « C’est vrai qu’en vélo on peux rouler loin, mais en combien de temps par rapport à la moto ? »

    çà dépend, tout compris ?
    Ou en ne tenant compte que d’une fraction de la réalité ?
    (juste le temps du déplacement d’un point à un autre)

    pour calculer ton temps de déplacement à moto tout compris, tu devrais relire Ivan Illich :

    http://carfree.fr/index.php/author/ivanillich/

    calcule le temps de tes voyages fait pour toi à moto sur un an, est le kilomètrage ainsi parcourut (+ le temps passer à apporter ton véhicule à la pompe ou au garage, mais ce temps là n est pas comptabilisé pour toi, mais comme un coût, comme perdu : c est du temps perdu par toi, consacré à ta moto)
    + le temps passé à travailler pour tous les coûts de ces déplacements
    (dont le temps passé à travailler, pour pouvoir aller à la pompe et au garage)

    Ainsi, sans tenir compte du coût (donc du temps travaillé), si 10% de tes kilomètres servent à aller à la pompe, au garage, ou à la casse, alors, tous les trajets fait pour toi prennent dejà 10% de plus…
    (11% en fait ^^)

    Si tu prend en compte le temps passé à travailler… tu risques de découvrir que tu te déplaces à moto à moins de 10km/h

    Comme je ne sais pas si tu as ton permis moto ou pas (et combien ? le 125 + l autre?), si tu as acheté une moto neuve ou pas, que tu l amortis sur 1 an (en la cassant) ou sur 5 ans, si tu fais tes réparations toi-même ou pas,
    Et que je ne connais pas ton salaire horaire,
    je ne peux pas calculer ta vitesse moyenne tout compris
    [mais toi, tu peux la calculer en la sur-évaluant (sur-évaluant, car tu risques d oublier certains des coûts, donc une partie du temps passé à travailler pour tes kilomètres)]

    Pour ma part, vu le nombre de km que j’ai fais en voiture en conducteur, mon permis auto fait que, chaque km fait en conducteur auto m’a coûté plus de 0.05 € rien que pour le coût du permis.
    (bien évidement, le coût total est bien plus élevé)

  19. Telramund

    @LEE « C’est vrai qu’en vélo on roule plus vite (en moyenne) par rapport à une voiture, mais par rapport à une moto ? »

    Une moto va plus vite ?

    Il suffit de comparer le temps de travail que nécessite l’achat, l’entretien et tous les frais afférents à la possession d’une moto en plus du temps passé dessus annuellement rapporté au nombre de kilomètres effectués. Ceci sera comparé au vélo.
    Il me semble qu’en prennant les moyennes dépensés pour les autos avec le salaire médian, on obtenait 5-6 km/h – sans doute est-ce plus élevé pour la moto mais cela ne doit pas dépasser les 10-12 km/h.

    Ces moyennes sont sans commune mesure avec le vélo dont les coûts sont très modestes.

    Après, la moto peut être un plaisir mais c’est loin d’être un transport rationnel. Quand à la rapidité, c’est juste une vue de l’esprit.

  20. Lee

    Hahaha si vous le dites, mais pour moi ce n’est pas une vue de l’esprit.

    Après c’est une façon de voir les choses.
    Pour moi passer soit 45 minutes ou 20 minutes pour aller bosser (autant pour en revenir), j’ai choisi les 20 minutes, en plus j’aime bien faire de la moto donc… (en vélo le trajet n’est pas plus court)

    Ensuite c’est vrai qu’il faut travailler pour payer les frais (achat, réparations, assurance) mais bon, vous travailler aussi pour vous loger, vous préférez vivre dans une cabane histoire de ne pas travailler ou vous préférez travailler pour vivre dans un peu de confort ?
    Je peux même vous dire qu’étant donné que ma moto ne coûte pas énormément en utilisation, c’est mon entreprise qui me paie quasiment son coût de fonctionnement avec les notes de frais.

    C’est dire, si je devais prendre le bus pour aller bosser et me faire rembourser les 50% de mon abonnement par mon entreprise, ça me couterais plus cher que de prendre la moto.

    Certes avec le vélo je ne dépenserais rien, mais je ne gagnerais rien, je perdrais même du temps par rapport à la moto.

    Je sais mon cas n’est pas une généralité, j’en ai conscience (pas comme vous qui pensez que votre cas est le cas de tout le monde) et on va dire que j’en profite, après on verra bien.

  21. StruddelStruddel

    Mais Lee, tout dépend aussi de ton lieu d’habitation, etc., si tu es une personne qui habite au beau milieu de la campagne, que ton boulot est à 20 bornes par une départementale peu fréquentée et que chaque passe-temps qui occupe ton quotidien t’oblige à prendre l’autoroute, alors oui, la moto est sûrement avantageuse sur le long terme.

    Mais pense qu’il y a une grande partie de la population qui doit passer par des longs trajets urbains pour accéder à leur travail (sur mon trajet domicile-taf, j’aimerais voir comment tu vas plus vite en moto sans passer par les pistes cyclables, les contre-sens cyclables et les voies réservées aux transports en commun : sans violer la loi, j’arrive forcément avant)

    Outre le trajet boulot-taf obligatoire, ceux qui ne se déplacent pas grâce à un moteur ont également des passe-temps intéressant, et c’est précisément grâce à leur vélo que certains parviennent à y passer bien plus de temps que d’autres motorisés.

    Je vais peut-être vous choquer, mais je vais au cinéma, je vais à des concerts, à des expos, je participe à des manifestations sportives, je fais du shopping, je vais voir des amis, je sors dans les bars, bref, j’ai une vie plutôt remplie et je pense que je m’amuse plutôt bien (sans compter les passe-temps que je peux faire à mon domicile qui ne nécessitent pas de déplacement).

    Je peux faire tout ceci sans aucun problème grâce à mon vélo et grâce à la proximité que m’offre la ville où j’ai choisi d’habiter, qui m’offre un grand centre ville où tout est disponible à 10 min à vélo d’un côté, la campagne à 10 min à vélo de l’autre, et même la mer à 1h de vélo.

    Je suis né à Paris et je l’ai quitté pour emménager dans cette ville où j’ai pu fonder mon foyer en n’utilisant que le moteur de la camionnette m’ayant permis de déménager, de façon à ce que tout soit avantageux pour moi, le tout dans le respect de l’autre (pollution de l’air, des oreilles, de l’espace, violence routière, etc.).

    Je ne cite pas la ville car elle n’est pas la seule à permettre ce cadre de vie,et qu’en se recentrant vers son centre-ville plutôt que sur les zones commerciales de périphérie, on se rend compte que tout est à proximité à vélo.

    En attendant, quand une moto passe dans la rue et qu’elle réveille mon fils, je ne la rapproche pas d’un vélo, effectivement.

  22. Lee

    D’où l’intérêt de ma phrase :
    « Je sais mon cas n’est pas une généralité, j’en ai conscience (pas comme vous qui pensez que votre cas est le cas de tout le monde) et on va dire que j’en profite, après on verra bien. »

    Moi j’ai choisi d’habiter un endroit qui est certes plus éloigner de mon travail que mon ancien logement mais qui convient mieux à ma situation (famille) avec ce que pouvait me permettre mes moyens financiers.

    Après comme je l’ai dit, je peux être amener à me déplacer pour une certaine durée vers des endroits plus éloigné qui me serait bien difficile à rejoindre dans des temps raisonnables (déjà que je peux rentrer très tard, alors en vélo ou TEC inexistant à ces heures là).

    Je confirme, je vais plus vite à moto qu’en vélo, pour mon trajet maison-boulot-maison et on pourrait presque dire que de « la ville ». Tout simplement parce que sur un quart du trajet il y a montées et descentes, c’est clair que dans les descente, entre le vélo et moto même combat mais sur les montées… héhé la moto ne perd pas de vitesse.
    Ensuite sur le reste du trajet c’est des boulevards et avenues limité à 50km/h (le 0 à 50 km/h est plus rapide en moto qu’à vélo) sans bouchons et encore quand il y en a un peu, avec une moto, ben ça roule mieux qu’avec une voiture, si tu vois ce que je veux dire.
    Et pour finir, sur la toute dernière partie j’ai une portion avec une route à 90km/h, certes pas très longues mais bon je ne suis pas sur qu’un vélo me rattrape à cet endroit, même si le cycliste à de bon mollets.

    Et tout ça sans prendre de contre-sens, de pistes cyclables, de voies de transport en commun, juste au pire en remontant des files par la gauche, chose que font aussi les cyclistes mais par la droite (sans pistes cyclables).

    En plus les vélos doivent prendre la même route que moi, il y a bien d’autres routes mais elles ne sont pas forcément avantageuses pour les vélos.

    Et oui c’est comme ça, il ne faut pas croire que son cas est une généralité et que sa ville est une généralité ainsi que ça circulation.

  23. Lee

    D’où l’intérêt de ma phrase :
    « Je sais mon cas n’est pas une généralité, j’en ai conscience (pas comme vous qui pensez que votre cas est le cas de tout le monde) et on va dire que j’en profite, après on verra bien. »

    @Struddel :
    Tu as pensé au double vitrage ? En plus ça marche aussi pour la chaleur et le froid 🙂

    Et je peux te confirmer, que mon trajet maison-boulot-maison est plus rapide en moto qu’en vélo quelque soit la route et en respectant le code de la route.

  24. JiBOM

    Si la marche et le cyclisme étaient une généralité, je pense que le mouvement Carfree n’existerait pas.

  25. Lee

    Oui c’est sûre, mais je parle de ma situation et de la votre.
    Je parle du fait que ce que je fais en moto c’est valable pour mon cas pas pour le votre, comme vos cas personnel n’est pas le cas de tout le monde, ce que beaucoup ici ont du mal à assimiler.
    Donc ce que vous faites ne va pas convenir à tout le monde.

  26. LomoberetLomoberet

    Je suis un peu d’accord avec LEE
    Pour l’instant, je ne me déplace qu’à pied ou à vélo, mais quand je serai vieux, con, malade et que j’aurai perdu toute dignité humaine, j’accepterai peut-être de mettre un moteur sur mon vélo.

  27. Alain

    Sont rigolos ces motards qui viennent nous prêcher la bonne parole, puis s’enferment sur leur bolide avides d’essence en voie de disparation, tellement écolos et tellement égaux à nos vélos qu’on se demandent bien pourquoi ils possèdent un pot d’échappement? Pour rejeter du parfum? C’est un gadget?

    Après toujours la même rengaine quand on leur montre leur erreurs. On a droit à « ton cas n’est pas mon cas ». Ben oui, mon cas, c’est la non-vitesse, non-pollution, ton cas c’est « vite, vite, le temps passe, il faut tout voir, tout faire, il faut monter rapidement les montées… ».
    La belle affaire, leur trajet boulot-maison est plus rapide que si il était en vélo. Ca prouve quoi?
    Personnellement, j’en ai vraiment rien à faire que t’arrives au boulot plus vite que les autres. Dans le vélo, c’est pas la vitesse qu’on recherche. Mais faut pratiquer à grande échelle, pour se rendre compte de çà. Que la vie, c’est pas courir… Et que dans les montées, on s’en fout bien que çà aille moins vite, Ici, c’est pas le site du Tour de France, on carbure pas à la dope, ni à l’essence. Alors, on sait qu’on monte pas les côtes à fond.

    Allez, lee, te cache plus. On le connait par coeur ton discours: faut travailler pour s’acheter des trucs, faut s’acheter ds trucs pour aller travailler et puis comme faut bien trouver un sens à ce principe, on s’appuie sur le « confort ».
    J’ai bien aimé quand on lit dans une totale bêtise que les TEC, c’est plus cher que la moto même avec des subventions à 50%. Lire des idioties pareilles, soit tu le fais exprès, soit tu sais pas compter.

  28. StruddelStruddel

    Struddel :  » tout dépend aussi de ton lieu d’habitation, si [conditions 1, 2, etc….)] la moto est sûrement avantageuse sur le long terme. »

    Lee : « (pas comme vous qui pensez que votre cas est le cas de tout le monde) »

    Est-ce vraiment utile de continuer avec quelqu’un qui débat avec lui-même ?

    Sinon, j’ai du double-vitrage, les motos, on les entend quand même.

    Mais j’y penserai la prochaine fois que je me reposerai dans mon jardin, je vais tout emmurer pour que les motos puissent passer tranquillement, promis.

  29. StruddelStruddel

    Tout juste Alain, ça me rappelle le cas d’un automobiliste qui m’a dépassé en me faisant une queue de poisson car je n’allais pas assez vite pour lui (je devais être aux alentours de 30, dans une zone 30, lui devait être autour de 50 ou 60).

    Il a tourné quelques mètres plus loin pour entrer dans le parking d’un bâtiment (son lieu de travail je suppose), je suis passé devant la grille du parking au moins … 50 secondes après lui.

    Cet homme a gagné 50 secondes sur la route (qu’il perdra le temps de faire ses manoeuvres pour parquer sa voiture), ça valait le coup de risquer ma vie.

  30. bikeman

    +1 avec Alain, Jean-Marc et Jibom.

    A la décharge de Lee, il est vrai que parfois, dans certains cas (horaires décalées, éloignement géographique) le vélo, ou les TEC peuvent avoir leurs limites.
    Mais cela ne concerne pas la majorité des gens, heureusement.
    En fin de compte, il est question de culture/confort/commodité/flemmardise/volonté.

    En fait, les motards se trahissent quand ils font leurs promenades juste pour le plaisir…
    C’est leur drogue, se déplacer avec à un moteur.
    Donc motard & bagnolard, ce sont les même drogués… Même combat…
    Il leur faut leur dose de moteur tous les jours, sinon, ça ne va pas!
    Et une chance de travailler, ça sert de prétexte pour utiliser leur sacro-saint moteur… Peu importe la pollution atmosphérique ou sonore engendrée, c’est leur plaisir personnel avant tout…
    Le drogué est souvent dans le déni malheureusement…

    Quitte à avoir une addiction, autant qu’elle soit saine… un truc comme la marche à pied ou le vélo par exemple, c’est bien ça!

    Bref, Alain je te rejoins à 100% dans ta réponse!

    Mais je crois que c’est le reflet parfait de ce qu’est notre Société actuellement… à savoir individualiste, ultra-consumériste, irrespectueuse envers autrui…
    Et très attachée à ses valeurs culturelles…

    De toute façon, dans qq temps, les choses vont bien changer…

  31. Benjamin

    @ Jean -Marc,

    Je t’accorde que la limitation volontaire de la population dans les pays développés n’est pas une solution en soit mais simplement un élément d’un travail global. Quoi qu’il en soit cette action, comme tu le dis si justement demandera une grosse révision des modes de consommation de l’occident.

  32. legeographe

    « Tu as pensé au double vitrage ? »

    J’ai aussi du double vitrage et vis dans un quartier quasi-piétonnier. Eh bien, j’entends déjà beaucoup trop les voitures ou motos (je ne vous fais pas de dessin, la moto, je l’entends 20 fois plus que la voiture). C’est une véritable plaie, cette musique continue que nous a offerte le XXe siècle…

    Pourquoi n’y aura-t-il plus jamais de Mozart ? Parce que les voitures et leur bruit…
    A moins qu’un courageux sourd surpasse Beethoven ! Ou sinon, peut-être, quand il n’y aura plus de pétrole…

  33. Telramund

    Dans le temps perdu (velo Vs moto), un paramètre à été oublié. Il s’agit de la probabilité plus forte de décéder ou de finir sur une voiturette à handicapé.
    Ensuite, exerçant une activité de conservation du corps en se rendant au travail, le vélocipédiste entretient une bonne forme physique qui lui permettra d’aller plus loin dans la vie que les motards ou automobilistes – en toute probabilité !

    En outre, pratiquant son activité physique en se rendant au travail et même s’il met plus de temps que le motard, le vélocipédiste sera gagnant car il n’aura pas à faire du jogging ou d’autres sports dans le but de s’entretenir – cela étant, ce dernier pourra s’y adonner pour le plaisir si cela lui plait.

  34. Alain

    Et voilà donc à nouveau LEE qui nous montre une NON-changement de société dans ces écrits et qui se gratifie de nous qualifier de « parleurs pour ne rien dire ».

    Le pauvre petit qui peut pas faire 45mns de vélo par jour. Tiens, bizarre ma femme fait presque çà par jour…
    Et cette valeureuse moto qui respecte la planète. Serais-je bête ou aveugle? Moi qui vit à quelques encablures d’une autoroute dépassant les normes sanitaires en No2 et qui voit passer des motos tous les jours dans un vacarme terrible et peu respectueuses du 50 kms/h.
    MDR disais-tu…

  35. I Bike StrasbourgI bike Strasbourg

    Concernant, le passage sur la cohabitation entre piétons et cyclistes. Je ne partage pas votre analyse sur le comportement dangereux des cyclistes. Oui, il existe mais n’est pas généralisé ! Ces comportements marginaux stigmatisent l’ensemble des cyclistes. Il y a également des piétons qui ne marchent pas sur les pistes cyclables et qui traversent au rouge ou encore des automobilistes qui ne respectent pas le code de la route… Il y a des mauvais exemples partout, alors ne généralisons pas !

    Oui il y a des endroits très localisés ou la cohabitation entre piétons et cyclistes à Strasbourg est parfois difficile. Ceci est le fait d’aménagements pas toujours « légaux » d’où le verdict du tribunal administratif, d’une législation obsolète qui ne prend pas encore suffisamment en compte les modes actifs (même si des expérimentation d’espaces mixtes piétons/cyclistes, autorisées par la DSCR sont en cours à Strasbourg) mais aussi et surtout d’un problème comportemental et de respect entre TOUS les usagers de l’espace public !

  36. bruno le hérisson

    Mon point de vue tranchant :

    En 2013 la moto est un anachhronisme, ce mode de transport individuel est intrinsequement conçu pour ne pas respecter les règles. C’est ce que j’observe et c’est toujours à l’opposée du discours des motards . D’ailleurs le nom de la fédération est révélateur, ils sont en colère et se posent en victimes/mals aimés du système.

    Les pistes cyclabes sur les trotoirres, il est grand temps que les collectivités arrêtent ce truc abérent. Une rue où il n’y pas la place pour mettre une bande de peinture verte, on met un panneau 30 et c’est réglé . Car ces aménagements ne sont pas fait pour protéger les cyclistes, mais pour que les cyclistes n’entravent pas la circulation des autos entre deux bouchons.

    Le motard est agressif, son engin est agressif, sa tenue vestimentaire est agressive ( haulne et armure comme au moyen age )

  37. Lee

    MDR la tenue du motard est agressive.
    Un blouson, un casque et des gants.
    L’hiver rends les gens agressif, ils mettent des gants, des blousons, des écharpes et même des bonnets.
    Ils sont d’une agressivité tout ces gens en hiver.
    Ça fait peurrrrrrrrrrrrrrrr

  38. StruddelStruddel

    Il n’empêche que le bruit de ta moto nous gêne et que tu t’en tamponnes le coquillard. Il est là, l’esprit individuel.

  39. Lee

    @STRUDDEL
    On se connait ? Apparemment vu que le bruit de MA moto te gêne.
    Au fait elle fait quel bruit ma moto comparé à un bus, une voiture, une ambulance, un scooter ?
    Sûrement un bruit épouvantable parce que c’est une moto, tu es persuadé que toute les motos font le même bruit, forcément tu n’y comprends pas grand chose.
    Je suis sur que tu râlerais pour le bruit d’une moto électrique.

  40. Struddelstruddel

    « ta moto » est un terme généraliste, et tu avais très bien compris.

    La tienne ne fait aucun bruit je sais bien, même un vélo est bruyant à côté, tu es un modèle citoyen, j’ai bien compris.

  41. LynxLynx

    Je ne suis pas ici pour couper les cheveux en quatre, comparer le bruit d’une moto à tout autre type de véhicule…n’importe qui s’est rendu sur la route des crêtes en été peut apprécier la mauvaise foi évidente des motards. Que revendique le motard en colère? La liberté! Quelle liberté? Celle de faire chier (pardonner l’expression) le plus grand nombre pour assouvir une passion minoritaire. La France crève des lobbys: motards, « randonneurs motorisés », chasseurs et bien d’autres encore. Tenez, un petit exemple, hors sujet puisqu’il concerne la chasse. Non contents de flinguer sept jours sur sept (unique en Europe), il faut allonger la période de chasse en reculant la date de fermeture. Encore mieux si c’est possible: pouvoir flinguer de nuit c’est à dire 24 heures sur vingt quatre! Et marcher, c’est fatiguant, risque d’accident de chasse en se prenant le pied dans une ornière, alors pourquoi ne pas demander l’autorisation de tirer depuis un véhicule, confortable, chauffé à condition de laisser tourner le moteur et motorisé bien sûr! Tout est vrai sauf l’allusion au confort et contenu dans une question écrite posée par un député de Moselle.
    Pour en revenir au sujet, voici une citation qui concerne un rallye qui vient de se dérouler, la citation elle n’est pas récente:

    :« ces courses sont nées dans un monde aux ressources immenses, ignorant de sa finitude. Le thermostat du réchauffement planétaire était enclenché, mais qui le savait vraiment ?
    Ces courses pouvaient foncer sur les chemins et forêts enneigés et dédaigner les sages appels de ceux qui avaient pourtant observé l’entrée en souffrance de la planète. Nicolas Hulot nourrissait encore une passion pour les vols héliportés au-dessus de la faune et de la flore à domestiquer. Le baril en dépit des guerres et des incertitudes, était quasiment donné.
    C’était HIER, c’était JADIS, déjà !
    La conscience collective a, depuis, fait des avancées considérables. Les symptômes sont devenus des indices, les indices des preuves. Les analyses de quelques-uns ont été validées. Aujourd’hui, la réalité nous saute au visage : l’accumulation dans l’atmosphère des gaz a effet de serre travaille au corps la planète bleue. Tous le monde s’accorde à penser que, si nous n’infléchissons pas radicalement nos modes de vie usants, polluants et gaspillants, notre civilisation court à sa perte.
    Dans ce contexte, où l’on sait ce que l’on sait, peut-on continuer à laisser se dérouler comme si de rien n’était ces compétitions ? »

    J’ajouterai à cela: la conscience collective mais pas celle des lobbys.

  42. StruddelStruddel

    « J’ai un petit trail 650cc qui consomme 6.5l/100 en ville et c’est bien suffisant »

    Tu parlais de litres d’électricité, bien entendu.

  43. Jean-Marc

    Sisi, je connais :

    Mais tout comme les voitures électriques [et non les voitures hybrides, qui sont des voitures pétroliphages (essence ou diesel) à appoint électrique],
    Les moto électriques ne représentent même pas 1% du volume des ventes.

    Les électriques équivallent-50cc, eux, sont dans une situation légèrement différente :

    Les e-solex, scooter et cyclomoteur élec, eux représentent un %age très légèrement plus grand (bien que toujours infime…).
    Pas tellement que les citoyens les achètent à tour de bras
    (ils ne sont pas aussi abordables que des VAE ou que de 50cc thermiques : pour la frime de l adolescence, le 50 thermique est mieux (était mieux?), pour l’écologie, le VAE est mieux (ou le vélo, bien sûr) : les électrique équivallent 50cc sont plus chers, en répondant moins aux attentes des consommateurs….)

    Mais des flottes de policiers municipaux, surveillants d espace vert ou autres personnes sur son lieu de travail… qui n’ont pas choisit leur véhicule de déplacement pendant leurs heures de travail, utilisent de tels véhicules.

    Vu leur coût + autônomie,
    C est un peu la principale caractéristiques des véhicules électriques :

    ceux qui les utilisent, ne les ont que très rarement acheté, et aussi très rarement choisi [cas de la fourgonnette électrique (permis B1) de veolia, la poste ou EDF]


    Mais, Lee, vu que tu montres le site du constructeur, et pas une photo de toi et ta moto, je soupçonne que le lien que tu donnes ne correspond pas à ton véhicule.

  44. Lee

    Qui a dit que j’avais une moto électrique ?
    Moi ? Non à aucun moment.
    Faudrait apprendre à lire.
    J’ai juste donné un lien à ALAIN, comme quoi les motos peuvent être silencieuse.
    Le pire c’est que si les motos électriques se multipliaient, vous ne serez pas comment parce que vous ne les entendrez pas venir quand vous serez en vélo : « mais c’est horrible, ça ne fais pas de bruit »

    J’ai juste demandé quel bruit faisait ma moto, j’ai jamais dit qu’elle ne faisait pas de bruit.

    Toute les motos ne font pas les même bruits, vous avez les 2 temps et les 4 temps, avec les mono, les Twins, les bicylindres en ligne, les 4 cylindres, etc…
    Alors je fait quoi comme bruit ?
    Ben oui vous savez mieux que les autres.
    Alors les comiques…

  45. Lee

    @ALAIN
    « Bien sûr que je connais les motos électriques, mon cher lee. Alors, ton modèle? »
    Dis le gars qui croit tout savoir mais qui attends que l’on lui donne la réponse pour en parler.

  46. Struddelstruddel

    Peu importe le type de bruit : il est gênant, point, on est pas là pour disserter du type d’ondes émises par le bruit de ton moteur, on te dit qu’il fait du bruit et que ça gêne les riverains, qu’il fasse un bruit de formule 1 ou de tronçonneuse électrique, peu importe : il est gênant.

  47. Lee

    Ha bah c’est plus facile comme réponse, surtout quand on ne comprends rien à rien : « peu importe le type de bruit : il est gênant, point »
    C’est d’un sacré niveau cette réponse. Chez toi tu dois faire faire la lessive à la main (bruyant la machine à laver), ça dois pas être joyeux tout les jours pour ton gamin, j’espère qu’il est grand, parce que vu ton intolérance au bruit, il ne doit pas s’amuser souvent, ha mais oui en silence.

    Au fait, une moto électrique ou même un solex électrique ça ne fait pas le même bruit qu’une tronçonneuse électrique, même là tu n’y comprends rien, c’est désespérant, mais bon normal quoi…

    Je suis sur que tu ne supporte pas les VAE, trop de bruit.
    « Comment ça, ça ne fait pas autant de bruit qu’une tronçonneuse électrique ? Mais il y a un moteur, on m’aurait menti ? »

  48. Jean-Marc

    « Le pire c’est que si les motos électriques se multipliaient, vous ne serez pas comment parce que vous ne les entendrez pas venir quand vous serez en vélo : « mais c’est horrible, ça ne fais pas de bruit « 

    Bien que je ne comprenne pas tout (tu as dû oublier ou confondre un ou 2 mots dans la partie «  vous ne serez pas comment »),

    Tu imagines qu’une moto électrique est silencieuse.

    Hors, si tu as deja fais de la moto élec, ou du vélo,
    tu sais qu’aucun véhicule en mouvement, passé une certaine vitesse, n est silencieux.
    Par contre, il peut être largement moins bruyant qu’un autre :

    Les bruits dû aux frottements contre l air et contre la route, et les bruits mécaniques d’une moto [élec, ou à défaut, thermique moteur coupé (en descente ^^)] à 90 ou 120 km/h sont bien plus de 3 ou 4 fois ceux d’un vélo à 30 km/h :
    le bruit dû à l aérodynamisme n est pas une fonction linéaire.
    (c est une puissance de 2 ou de 3)

    Maintenant, qu’une moto fasse 25 dB ou 10dB, influence sur le confort auditif,
    mais n’influence guère sur sa dangerosité :

    si tu es un piéton, ou un cycliste à 20km/h en ville;
    qu’importe si la voiture ou la moto qui arrive sur toi soit électrique ou thermique :
    si le chauffard roule à 70km/h sans tenir compte de ta présence, celà ne change pas grand chose…

    Par contre, si on a une personne responsable de ses actes derrière le volant ou derrière le guidon,
    alors, qu’importe son moteur :
    il passera à vitesse réduite au large du piéton et du cycliste sans le froler.

    Donc s’il roule dans un véhicule silencieux,
    MAIS -comme la loi le lui oblige- adapte sa vitesse et ses distances de sécurités (latérale et avec le véhicule devant lui),
    l’absence de bruit moteur n est en rien un problème de sécurité.

    (et c est un confort auditif non négligeable pour tout le monde)

  49. Lee

    Pourquoi tout de suite « si le chauffard roule à 70km/h sans tenir compte de ta présence, cela ne change pas grand chose… »

    Si si ça peux changer les choses le bruit, parce que le gars qui arrive à (soit disant) 70km/h (au fait comment il peux arriver à cette vitesse vu qu’une voiture à une vitesse dérisoire en ville ?), mais on va plutôt dire 50km/h, en thermique tu l’entend venir et même si tu ne te retourne pas, tu sais qu’il arrive depuis un certain moment, pas forcément des centaines de mètres comme vous serez prêt à le raconter, mais suffisamment pour ne pas être surpris.
    Alors qu’avec un véhicule électrique, tu l’entendra peut être venir par rapport au bruit de frottement des roues sur la route et blabla, mais la distance sera beaucoup plus courte et là, connaissant votre témérité, vous allez laisser des flaques un peu partout.

    Après une personne responsable de ses actes derrière le volant ou un guidon ne veux pas dire qu’il faut dépasser un cycliste à 20km/h. Etant donné que vous êtes si fier de la vitesse des vélos comparé aux voitures et autres et que pour bien doubler un véhicule il faut rouler à environ 20km/h au dessus de la vitesse du véhicule à dépasser, doubler un vélo à 40-50km/h reste une vitesse raisonnable, non ?

    Allez les petits, amusez vous à mettre des boules quies pour apprécier le silence en vélo (surtout pas de casque ça ne sert à rien).

    Bon allez, dans quelques heures je penserez à vous quand je prendrais ma moto (pas aussi bruyante que vous le dites) pour aller bosser.
    Je croiserais peut être des cyclistes, que forcément je dépasserais, c’est tellement lent ces petites choses.

  50. Jean-Marc

    « Si si ça peux changer les choses le bruit, parce que le gars qui arrive à [xx] km/h [..], en thermique tu l’entend venir et même si tu ne te retourne pas, tu sais qu’il arrive depuis un certain moment, pas forcément des centaines de mètres comme vous serez prêt à le raconter, mais suffisamment pour ne pas être surpris. »

    Et ?

    Au milieu des 10aines d’autres bruits de moiteurs,
    Tu entend le bruit d un moteur qui se rapproche,
    très bien :
    Tu sais qu’un véhicule bruyant est dans les parages,
    sans savoir s’il est dans ta file, ni dans ta rue (il peut être dans une rue parallèle ou autre)
    Et, s’il est dans ta file, derrière toi, et fonce comme un malade vers toi, tu fais quoi ?
    tu appeles un hélicoptère pour qu’il t enleve de son chemin, pour que sa vitesse ne baisse pas, et qu’il n adapte pas sa vitesse aux circonstances, aux personnes présentes sur la route ?

    Là, tu te crois dans mad max :
    c est le gros camion avec les 2 grosses lames pour éjecter les voitures/motos/vélos/piétons que tu ré-inventes.

    Mais on est dans un pays civilisé, avec des lois :
    Pour un particulier, il y est légalement interdit de foncer volontairement dans des gens, (en klaxonnant ou en faisant vrombir son moteur pour faire comprendre qu’on est « prioritaire ») pour forcer le passage s’ils ne font pas des sauts pour nous laisser passer.

    En france, et dans l’union européenne, il y a des lois.
    Ainsi, en france, un piéton qu’y s engage sur la chaussée, hors passage piéton, s’il est à plus de 50m d’un passage piéton est prioritaire : à partir du moment où il mets un pied sur la chaussée, TOUTES les voies doivent s arrêter (toutes, c est la loi : pour eviter qu’une camionnette s arrête, que le piéton traverse… et qu’il se fasse écraser au changement de voie, quand il quitte la file de la camionnette pour passer dans la voie suivante; ainsi, quand un véhicule est arrêté en double file, on doit passer au pas, pour découvrir s’il est arrêté pour laisser passer un piéton, ou pour acheter un pain à la boulangerie : on doit être sûr de ne pas écraser le piéton qui est peut-etre juste devant ce véhicule à l arrêt))

    un piéton qui s engage sur un passage piéton sans feu est prioritaire,

    mais… un piéton qui s engage sur un passage piéton quand son feu est rouge n est pas prioritaire : il est en tord, légalement sanctionnable par une amende… cependant,
    étonnement, celà ne donne pas LE DROIT de lui rouler dessus :
    bien qu’il commète une faute, l automobiliste ou le motard n a pas le droit de forcer le passage, au risque de l écraser, parce qu’il a le vert.

    (qu’il ouvre sa fenêtre ou relève sa visière pour gueuler, qu’il klaxonne, très bien, mais forcer le passage en mettant la vie d’une personne en danger reste interdit : on n est pas dans Judge Dred : ce n est pas parce qu’une personne fait une action répréhensible, sanctionnable par une amende, qu’on a le droit de lui rouler dessus).

    D ailleurs, la loi BADINTER précise que, même si le piéton passe au rouge (ce qui est sanctionnable), le tord de l accident, en cas d accrochage, revient à celui qui a été incapable de maitriser la puissance de son engin :
    à l automobiliste ou au motard.

  51. Jean-Marc

    Loi Badinter (celle du 5 juillet 85),
    je te laisse la lire en entier sur legifrance.fr

    mais voici un résumé sur wikipedia du passage dont il est question :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_du_5_juillet_1985#Force_majeure_ou_fait_d.27un_tiers

    « Selon l’article 2 de la loi du 5 juillet 1985, les victimes, y compris les conducteurs, ne peuvent se voir opposer la force majeure ou le fait d’un tiers par le conducteur ou le gardien d’un véhicule mentionné à l’article 1. C’est-à-dire qu’un fait extérieur même imprévisible et irrésistible, donc constitutif de la force majeure, n’est jamais exonératoire. Prenons plusieurs situations possibles:

    * le cas où la victime n’est pas un conducteur et demande réparation au conducteur ou au gardien du véhicule impliqué, ex: un piéton est renversé par une voiture. Dans ce cas, le conducteur NE POURA JAMAIS S’EXONÉRER DE SA RESPONSABILITÉ en invoquant la force majeure. »

    « un piéton est renversé par une voiture » :
    remarque essentielle :
    aucune clause de condition, aucune clause d exclusion n existe :
    que le piéton soit en tord ou pas n entre pas en ligne de compte.
    (il en est de même pour les cyclistes : la loi Badinter est l anti-loi de la jungle, l anti-mad max : la protection des plus faibles, dans toutes les circonstances).

  52. Lee

    Que de blabla pour ne rien dire.
    Tu doit être hypersensible avec tes petites oreilles dis donc.
    Mais au final tu n’en as pas assez de raconter n’importe quoi en plus d’être complètement parano comme quoi les gens foncent sur les autres.

    Tu es d’un ridicule c’est impressionnant.
    Désolé mais quand je suis piéton je sais si une voiture arrive d’un côté ou de l’autre, même si il y a des rues parallèles etc…
    En moto avec tout le bruit qu’il paraît qu’elle fait et en croisant des voitures (donc bruit environnant) je sais si il y a un véhicule qui me suis de prêt.

    Tu pars encore sur ton délire sur les priorités des piétons pour traverser etc… Mais tu as un soucis avec ça ? T’arrive pas a traverser une route sans être accompagné ? Il te faut un feu tricolore pour traverser dans et en dehors des clous ?

    Fais quelque chose, prends des cours de confiance en soi, ça doit se soigner. Mais bon vu que tu es persuadé que les automobilistes et motards et autres usagers de véhicule motorisé ne pense qu’à écraser les gens, c’est sur que ce n’est pas gagné pour toi.

    Personnellement je n’ai jamais eu de difficultés pour traversier une route n’y pour circuler sur les routes, je pense qu’il faut savoir s’affirmer en toutes situation, toi tu es mal barré, ça se voit de suite à la façon dont tu te cache derrière des textes.

    Allez n’oublie pas ton doudou comme les petits enfants et va faire un gros dodo, tu grandiras un jour. Et n’oublie pas la « tutu » pour te rassurer.

  53. Jean-Marc

    Parfois, ce que tu dis, Lee, est intéressant :

    tu apportes la contradiction, la vision qu’une partie des motards ont (et des automobilistes).
    Ils ont un permis, ils utilisent un véhicule motorisé, et ils n’ont pas un accident tous les mois,
    donc souvent, ils croient connaitre le code de la route, connaitre la loi, et croient avoir une bonne conduite.

    Je ne connais pas bien la conduite des motards (en général, ils ne restent que quelques secondes à coté de moi);
    mais je connais mieux la conduite des automobilistes :
    99,9 % passent leurs temps à faire des fautes sanctionnables, mettant la vie des gens en danger.

    La faute la plus commune : le non respect de la distance de sécurité avec le véhicule qui vous précéde :
    La distance de sécurité à respectée est la distance parcourut par son véhicule en 2 secondes… SI et SEULEMENT si toutes les conditions sont optimales
    (donc conducteur en bon état (pas de médoc, alcool, drogue, ni fatigue), véhicule en bon état (en particulier les freins), chaussée en bon état (nid de poule, mais aussi chaussée mouillée, avec de l huile, en montée, en descente, en virage, à une intersection), bonne condition météo et de visibilité.

    Au cas ou UNE SEULE de ces conditions n est pas réunie, la distance de sécurité passe à 3 secondes voire au-delà, si les conditions le nécessitent (au delà de 3 secondes, il est laissé à l appréciation du conducteur, de déterminer à quelle distance, selon toutes les conditions, il est maitre de son véhicule si d un seul coup le véhicule qui le précéde pile, fait une embardée, fait une marche arrière pour se garer, un changement brusque de direction, ou contourne un piéton..
    par contre, en cas d accident, un juge peut dire que cette distance estimée par le conducteur était trop faible.. la preuve : il s est retrouvé devant un juge, sans doute suite à un accident).

    Vu qu’il faut 1 seconde pour qu’un conducteur réagisse, cette distance légale de 2 secondes est trop faible… il faudrait 3 secondes pour faire chuter le nombre d accidents, et surtout le nombres d accidents en chaine; cependant, malgré celà, une majorité des conducteurs roulent autour de 1 seconde, voir en dessous de 0.5 seconde, du véhicule les précédent).

    2eme faute la plus commune, des automobilistes :
    le non respect des vitesses limites :
    (je ne parle pas de ceux qui dépassent la limite du panneau… je parle de ceux qui croient respecter la loi)

    s’ils voient un panneau 50, ils croient qu’ils ont le droit (voire le devoir, l’obligation…) de rouler à 50km/h.
    Hors, il s agit de la vitesse maximale autorisée en cas de bonnes conditions de circulation, de chaussée* et de visibilité :

    (* exception : les panneaux temporaires jaunes, lors de travaux par ex; dont la limitation est adaptée à l’état réel de la chaussée – alors que les panneaux blanc, permanents, sont prévus pour une chaussée en bon état)

    il a plu, il a neigé, il pleut, il neige, il y a du brouillard ou il y a plein de piétons : la limitation passe à 40 km/h dans les 5 premiers cas, et il n’y a plus de limitation dans le dernier cas :
    l automobiliste doit alors réduire suffisement sa vitesse jusqu’à ce qu’il soit à une vitesse compatible avec son environnement, avec les piétons, cyclistes, moto ou autre qui l entourent
    (rester maitre de son véhicule en toutes circonstances).

    Ainsi, il est souvent intéressant de parler avec des motards ou automobilistes qui se croient en règle, mais font n’importe quoi;
    car, si jamais celà permet de leur faire modifier, rien qu’un peu, leur conduite au quotidien, celà permettra de sauver des vies.

    Je n espère pas te faire changer ta façon de conduire, Lee
    (d ailleurs, je ne connais pas ta façon de conduire…
    mais tes réponses sont souvent tellement trollesques que je te soupçonnes d être celui d entre nous qui respectes le plus la loi, mais de juste vouloir jouer au méchant de façon caricaturale, pour t amuser… au final, que tes réponses soient sincères ou fausses ne change rien : elles apportent (parfois) l avis de certains motards/automobilistes, qu’il est intéressant de connaitre)

    Par contre, j espère que certains de nos lecteurs adapteront une conduite plus respectueuse des gens qu’ils croisent, plus respectueuse de la personne humaine, moins dangereuse, plus responsable.

  54. Jean-Marc

    « Personnellement je n’ai jamais eu de difficultés pour traversier une route n’y pour circuler sur les routes, je pense qu’il faut savoir s’affirmer en toutes situation »

    Et ?

    Que faut-il faire des aveugles, des sourds, des personnes en fauteuils, des enfants de moins de 7 ans, des personnes de plus de 70 ?
    Leur interdire d aller en ville ?

    Un piéton n a pas à s imposer face à un automobiliste ou un motard :
    le motard ou l automobiliste doit rester maitre de son véhicule, et s’arrêter si, par exemple, un enfant de 6 ans qui jouait au ballon sur le trottoir, court sur la route derrière celui-ci
    (cas classique du code de la route).

    Qu’importe si les personnes sans handicap de 15 à 65 ans réussissent majoritairement à traverser sans trop de difficulté :
    il faut que TOUTE PERSONNE +/- valide, quelque soit son état, puisse traverser sans risque.

    Il n’existe pas de permis de circuler en ville, à pied ou en fauteuil,
    au contraire, il existe un permis pour l auto ou la moto : un enfant de 7 ans, ou un aveugle n a pas le droit de conduire une voiture, mais il a le droit de descendre sur la chaussée.

    Ainsi, c est donc celui qui a fait un test (à minima) de capacités, qu’incombe la responsabilité de respecter les plus faibles.

  55. Lee

    Mon pauvre…
    C’est clair ça doit se soigner mais bon tu as intérêt à avoir une bonne mutuelle.

    Allez je te laisse avec tes délires. @+

  56. StruddelStruddel

    En relisant un peu Lee, il me semble clair que même lui ne croit pas vraiment à ce qu’il écrit, le but étant seulement de relancer la machine pour s’amuser à voir les gens réagir, un troll quoi.

  57. Lee

    @STRUDEL (à la pomme ?)
    ça c’est parce que tu lis ce que tu veux et (essaye de) comprendre ce que tu peux.
    Vous êtes les champions de la lecture sélective. On se demande même si vous arrivez à lire des phrases en entier ou simplement les mots qui vous intéresse.

    Bon allez je vous laisse avec vos mamies qui vous aide à traverser les routes (ce devrais être le contraire mais vous en êtes incapable), Heureusement qu’elles sont là les mamies.
    Et le vélo vous faites comment ? Encore les roulettes ? Vous vous déplacez en groupe ? Parce que tout seul ça fait peur avec toute ces voitures et ces motos qui font mal aux oreilles, en plus le bruit il vient de partout, quelle horreur. Déjà que vous avez du mal, mais quand, en plus il y a un avion dans le ciel, là c’est la fin des haricots.

    Allez, bon week-end. @+

    (Les Trolls c’est plutôt vous, dès que quelqu’un met le mot « moto » vous vous enflammez pour rien et vous commencez à blablatérer les même absurdités à longueur de temps, si ça ce ne sont pas des trolls)

  58. bikeman

    Moto, auto… ils me font bien rire…
    Leur côté égoiste et mazochiste… A vouloir toujours allez + vite (c’est leur femme qui doit être content au lit MDR!!)

    Bon allez, bonne route à tous ces gentils motards et bagnolards, on leur souhaite qu’ils ne s’emplafonnent pas lamentablement contre un platane ou un de leur amis motorisé (avec leur véhicule non dangereux, non polluant, silencieux bien sûr… soyons de bonne foi…)

    Et puis, s’ils arrivent à bon port, sans avoir renversé personne, je leur souhaite de bien checker leur boites à lettre, une surprise les y attendra peut-être :

    http://www.autonews.fr/dossiers/votre-quotidien/106386-radar-securite-routiere

    « Du côté des radars mobiles, on assistera à l’apparition des radars « mobiles-mobiles ». Il s’agit d’un système embarqué dans une voiture banalisée qui circule dans le trafic. La force de ce radar ? Indétectable de l’extérieur, parfaitement intégré au véhicule, il n’émet aucun flash car il fonctionne grâce à un système infrarouge. Il peut prendre les excès de vitesse sur plusieurs voies et dans les deux sens de circulation ! Une vraie machine de guerre.  »

    ça va être bon ça… les motards, condamnés à rouler sans dépasser la limitation de vitesse… je sens que ça va être difficile pour eux…
    Et oui, la route n’est pas une aire de jeu… dommage…

    Petite vidéo de présentation du nouveau jouet :

    http://www.dailymotion.com/video/xq9bdo_les-radars-mobile-mobile-arrivent-en-juin-2012_news#.UQ0O_WeTP2k

    J’aodre le « 122 km/h au lieu de 90, dommage la Scenic verte », allez « Aurevoir » MDR

  59. Lee

    Passionnant et ça fait peur à qui ?
    Surtout que ce type de véhicule se sera pour les grands axe ou les nationale avec grande ligne droite.
    Et c’est loin d’être le terrain de prédilection des motards, ça préfère les virolos aux grandes lignes droite, ça c’est bon pour les automobilistes.

    Ha vivement que les autorités se mettent à verbaliser les cyclistes qui roulent trop vite sur les zones 10-20 km/h, là on va rigoler à les regarder pleurnicher.

  60. bikeman

    Les zones 10-20 km/h, je n’en n’ai jamais vu… Mais bon, cela existe probablement, et c’est très bien…
    M’enfin, d’ici à ce que les autorités s’attardent sur les vélos qui roulent entre 10 et 20 km/h, on a quand même le temps…
    Car ils ne constituent pas vraiment un danger…à comparer des engins motorisés… qui sont leur priorité principale…

    En tous cas j’adore voir tous ces drogués de la mécanique remplir les caisses de l’Etat… Continuez comme ça!

  61. Alain

    Voilà t-y pas qu’un motard nous faisant la publicité des motos électriques alors qu’il n’en possède une qui fait vroum-vroum dans le bruit qu’il faudrait arrêter avec du double vitrage (même quand on est dehors?), vient maintenant nous faire la morale de la vitesse des vélos dans une ville dont le maire est un vaste idiot, ce qui a été démontré sur ce même site.

    Ah, vivement que les cyclistes se fassent verbaliser? Ah, vivement que les autorités se penchent sur les lois du bruit, les lois de l’air, les voitures garées sur les trottoirs, les pistes cyclables, sur les passages piètons… Vivement que les motos soient soumis à des contrôles techniques ou qu’on leur impose la plaque d’immatriculation de bonne taille pour se faire chopper par les radars.. Là, au moins, ca fera un vrai changement de paradigme dans la société. Mais bon, les motards en colère ne sont pas prêts de comprendre çà.

  62. Jean-Marc

    « Ah, vivement que les autorités se penchent sur les lois du bruit, les lois de l’air, […] »

    Pas gagné…
    c.f. mon commentaire ici :
    http://carfree.fr/index.php/2012/11/25/pollution-de-lair-info-nouveau-site-dinformation/

    « la France est poursuivie par la Commission européenne pour ses dépassements répétés des niveaux autorisés de particules fines cancérigènes. »

    réponse de la France, des Hauts-de-Seine :
    « Ne plus subventionner la surveillance de la qualité de l’air : [..] décision du conseil général des Hauts-de-Seine » « 

    ou, plus exhaustif, ce site :
    http://www.lagazettedescommunes.com/151934/les-hauts-de-seine-suppriment-leur-subvention-a-airparif-et-bruitparif-en-retorsion-a-la-hausse-de-la-perequation/

    « Le conseil général des Hauts-de-Seine (UMP-Devedjian) a décidé de supprimer les subventions qu’il versait à Airparif et Bruitparif« 

  63. bikeman

    Nan mais pas de pb, avec ses zones là, ça incite les cyclistes à emprunter la chaussée, du coup les voitures se retrouvent comme des connes derrière le vélo, à 20km/h…
    Et les motards aussi car ils se retrouvent bloqués derrière les voitures…
    A moins de doubler tout ce petit monde, mais en ville, c’est un peu tendu quand même, surtout s’il y a une belle ligne continue au sol…

    voilà voilà… CQFD.

  64. Lee

    @ALAIN
    Pourquoi un motard ne pourrait pas parler des motos électriques ?
    Parce que j’ai une moto qui fait vroum-vroum ? Je te savais limité, mais pas à ce point là, comme quoi tu arrive à dépasser ton niveau (vers le bas) que dans tes habitudes.
    L’utilisation de la moto ne se limite pas au vroum-vroum du moteur, ni à la vitesse de pointe. Pour ma part je préfère la moto pour la facilité de circulation, pour les accélérations (chose inexistante en vélo même VAE), pour la polyvalence et l’endurance (ne pas être limité dans la distance).
    Pour le double vitrage c’est pour le bien du petit gâteau, le malheureux ne supporte pas les bruits extérieur, c’est pour son bien.

    Pour ce qui est de la verbalisation des cyclistes, pourquoi ce serait anormale quand ils roulent parmi les piéton à une vitesse non adapté, pourquoi ? Parce que ce sont des cyclistes ? Ils ne valent pas mieux que les autres. Encore pire venant de personnes qui se croient victimes permanente de ne pas faire attention aux autres.

    Mais ça existe déjà les verbalisations pour le bruit et tout le reste, ce n’est systématique c’est tout, ils ne peuvent pas faire que ça, mais ça existe déjà.

    J’espère que tes compétences professionnelle sur la réparation de vélos sont meilleures que tes capacités intellectuelles, parce que je plains tes clients de repartir avec un vélo en plus mauvais état qu’à leur arrivée.

  65. Lee

    @BIKEMAN
    Pourquoi ça poserais problème aux motards ?
    Les motos c’est comme les vélos, ça peux doubler facilement (par la gauche) grâce à leur accélération rapide et sans faire d’excès , pas besoins de pistes cyclables pour ça et voila, pas de soucis à se faire.

    Et puis il est ou le problème, il parait que les voitures ça roule moins vite que les vélos.
    Par contre un vélo qui n’arrivent pas à doubler par la gauche (trop lent) ça peux aussi se retrouver bloqué par les voitures (si elles sert trop à droite) et pas de piste de cyclable pour le dépassement par la droite parce qu’elle est sur le trottoir avec surveillance de la vitesse des cyclistes.

    C’est ballot 🙂

  66. bikeman

    Ouais, la moto passe quand même un petit peu moins facilement que le vélo…
    Et si une bagnole se traine trop, à vélo on peut la dépasser sans pb, ça arrive… Par la droite, la gauche, tout pareil…
    (Le cas échéant, c’est d’ailleurs assez marrant de constater la réaction des automobilistes qui en sont à se demander pourquoi il se déplacent en voiture…)

    Enfin bref, Cagnes sur Mer reste une exception en France…
    Le maire n’a rien compris, les 80% d’espace urbain occupés par la bagnole ne suffisent pas faut croire, il est complétement à la masse…

    Du coup, on n’en revient toujours à la même chose, les cyclistes, piétons, rollers, trottinettes, les fauteuils roulants etc. se retrouvent à se partager les 20% d’espaces restants, ça commence à faire du peuple là!!!

    Alors que la solution est pourtant simple…
    Mais c’est politique tout ça, le maire n’est pas partial…

    En tous cas, et en attendant, à vélo, c’est le bonheur… ça fait chier personne, c’est green, c’est bon pour le corps et l’esprit, c’est silencieux, et en + ça ne rend pas agressif…

  67. Lee

    Ha bon une moto ça passe moins bien qu’un vélo ?
    C’est vrai que tu dois faire souvent de la moto, rien qu’avec l’accélération ça peux donner plus de facilité que le vélo, Ha oui c’est vrai vous croyez que toute les villes sont identique et donc que la circulation est la même.
    Quelle ignorance.

    Cagnes sur mer est une exception comme tu dis, mais bon on ne sait pas réellement comment ça va évoluer, peut être qu’il va faire des émules ce Maire.

    Si tu avais un peu compris les articles, ce Maire à fait ça non pas pour favoriser les voitures mais pour éviter des désagréments aux piétons etc… Parce que c’est une zone ou il y a des piétons avec enfants en autres qui se baladent et il y a des cyclistes qui y vont a fond au milieux de tout le monde.
    Mais bon pour des cyclistes comme vous, c’est dur à assimiler vu que vous croyez n’être pas un danger pour les autres (ça me rapelle un peu ce que vous faites avec les autres usagers).

    En tout cas en moto, c’est le bonheur… Et en plus si ça peux te déranger, c’est encore mieux 🙂

  68. cycliste alcoolique

    Et merde,
    Meme sans becane, les motards arrivent a nous casser les oreilles.

  69. legeographe

    @ LEE :
    La moto a une capacité d’accélération intéressante, dites-vous… Et ça ne fait pas vroum vroum très fort, une accélération intéressante avec un moteur thermique ? (CQFD ? Je crois.)

    Ensuite, vous dites que ça n’existe pas, des gens qui foncent sur des vélos ou des piétons…
    Tenez, un article a été fait sur ce forum (mais il n’y a pas que Carfree qui en a parlé…), je vous conseille de voir les liens vidéo :
    http://carfree.fr/index.php/2011/03/01/tragedie-lors-de-la-masse-critique-de-porto-alegre/

    Mon colocataire aussi a été renversé (par derrière) par un automobiliste qui a *volontairement* grillé un feu rouge (il a justifié ça facilement au commissariat, c’est un indic’ de la police, et la police n’a pas dit mot !!!).

    Et vous dites aussi, Lee, que vous traversez sans problème les rues quand vous êtes piétons ?
    Tenez, pour vous montrer que ce n’est pas évident dans tous les cas, le lien suivant vaut le détour et la vidéo est compréhensible même sans comprendre l’anglais :
    http://www.nbcchicago.com/traffic/transit/chicago-flag-pedestrian-safety-35344543.html
    La légende sous l’encart vidéo dit en substance :
    « Jeudi, de petits drapeaux rouges destinées à la traversée de rue ont été placés en 10 intersections de la voirie chicagoane, ceci afin que les piétons se rendent plus visibles aux automobilistes quand ils traversent la rue. »
    (« Un jeu d’enfant ? pourrait-on se dire. Pas besoin de drapeau rouge ! Les automobilistes voient bien ce que c’est qu’un humain… » Euh, pas sûr…)

    Sinon, autre apport puisqu’on est dans les drapeaux rouges (red flags) :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Red_flag_traffic_laws
    Et un détail de la loi britannique (pas le projet de loi étasunien, en revanche) :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Locomotive_Act
    Bigrement intéressant (article en français) : cf « La Convivialité » d’Ivan Illich !

  70. Alain

    Mon pauvre Lee, si mes capacités intellectuelles sont faibles, les tiennes sont à un degré proche de 0.
    Viens donc faire un tour à Tours. Tu y verras une énorme zone où les lois sur l’air et le bruit ne sont pas respectées. Tu y trouveras aussi un festival de motos qui défile tous les ans dans la ville dans un vacarme épouvantable.
    Mais tu peux aussi aller trainer du côté du périf à Paris. Tu verras si les lois sur l’air et le bruit sont respectés. Ensuite, tu vas en Alsace, et au Massif Central, et regarde là aussi.
    Mais bon, tout cela ne doit être que des élucubrations d’un réparateur de vélos attardé. Vu d’un cerveau de motard, j’avoue que c’est pas gênant ni pour moi, ni pour mes clients, qui bien souvent voient passer des voitures en sens interdits devant le magasin,et en voient passer dans le bon sens mais tellement rarement à 30 kms/h… et…. le déplorent. Sans doute des clients attardés qui n’ont rien compris eux non plus.
    Ma moto, c’est le bonheur? Tiens, tu as du regarder des dessins de Singer. Un dessinateur attardé.

    Décidément, heureusement qu’on t’a, sinon le niveau intellectuel de la France serait dans un triste état. Les motards le remonte comme les files? Sans doute que la casque préserve les neurones des motards…

  71. bikeman

    Pour info Lee, je connais bien cet article, et avons déjà traité ce sujet ici sur le blog de Carfree.

    Il ne s’agit pas vraiment d’une zone 10-20 km/h, mais d’un trottoir partagé avec limitation de vitesse instaurée…

    En fait Lee tu prends le problème à l’envers.
    Pourquoi les vélos roulent-ils avec les piétons sur le trottoir, à Cagnes sur Mer et ailleurs en France, voire dans le monde?

    Et bien parce que les motards et autres bagnolards intolérants, irrespectueux, et agressifs au possible (tes propos sur ce blog reflète d’ailleurs très bien cet état d’esprit) empêche le cycliste de rouler comme tout un chacun sur la chaussé.

    Du coup, il se rabat sur le trottoir et c’est le bazard!
    Surtout dans une ville touristique en bord de mer!!

    « ce Maire à fait ça non pas pour favoriser les voitures »
    Ah bon, laisser 80% d’espace urbain aux bagnoles, ce n’est pas du favoritisme???

    Les motards ne sont pas allé à l’école ou bien?

    Pour info, le taux de remplissage moyen d’un véhicule est de 1.3 personnes, à mon avis il y a bcp + de monde sur le trottoir.
    Et on leur laisse 20% d’espace dispo…

    Et comme le dis Alain, tu devrais aller faire un petit tour en région parisienne à côté du périph, là tu comprendrais pourquoi on s’intéresse au bruit des moteurs… c’est juste invivable…

    Alors ne dit pas que la moto c’est le bonheur, objectivement, si c’est le bonheur pour toi, c’est l’enfer pour les autres…

  72. legeographe

    Au sujet de la promenade de bord de mer, limitée à 10 km/h aux cyclistes…

    Eh bien, j’ai lu les 3 articles, regardé les 3 vidéos afférentes, et je ne vois qu’une chose : c’est qu’on parle de « promenade familiale », mais je n’entends pas de « rue familiale » ni de « route familiale ». Pourtant, je crois que tout le monde la prend plus ou moins la rue…

    Personnellement, ça ne me gêne pas qu’on considère qu’un cycliste est irrespectueux des piétons ; ce qui me dérange plus, c’est qu’on ne dise nullement pourquoi il est obligé d’être soit sur une promenade où sont aussi des piétons, soit d’être vertement klaxonné par des automobilistes qui sont des frustrés de la vitesse.

    Vite, vite, vite, il faut absolument que mon compteur serve jusque dans la partie inférieure droite !!! Il faut que mon compte-tours arrive dans la partie rouge !!!! Voilà ce qui me choque : on dit que cela créerait un danger de remettre les cyclistes de Cagnes sur la route, et on ne s’attaque donc toujours pas au problème des voitures (comme si la voiture était une fatalité… ah ben peut-être, au vu de la société…).

  73. Zaph

    Curieux qu’un article sur un problème de cohabitation piétons cycle suscite autant de commentaires acerbes de la part de motocyclistes .

    J’en déduis que ceux ci sont sur la défensive car ils savent très bien qu’ils sont de plus en plus rejettés de la population.
    Leur comportement individualiste et primaire ne passe plus, ils restent sur une image de rebelle alors qu’ils ne sont que l’archétype du consommateur irresponsable.

    Il est inutile de perdre du temps à discuter avec cette espèce en voie d’extinction.

Les commentaires sont clos.