La cause du terrorisme est stationnée à l’extérieur dans votre rue

« Nous sommes en guerre », « nous allons être impitoyables », « nous prenons des mesures exceptionnelles », mais de quoi parle-t-on exactement?

Des terroristes islamistes téléguidés par Daesh viennent semer la terreur à Paris, apparemment en représailles de l’intervention française en Syrie.

Mais au fait, pourquoi bombardons-nous les islamistes de Daesh? Pour tuer des terroristes? Pour protéger les populations locales?

Difficile à comprendre tant les raisons réelles de l’intervention française en Syrie semblent obscures. A vrai dire, les intérêts économiques ne sont pas absents.

Et parmi ces intérêts, il y a bien entendu le pétrole et le gaz. L’Etat islamique (EI) contrôle désormais une vaste zone à cheval sur la Syrie et l’Irak, une zone très riche en hydrocarbures. Des hydrocarbures qui ne passent à priori plus par les majors du pétrole, en particulier Total qui a du à contre-coeur quitter la Syrie en 2011 suite aux sanctions internationales.

Historiquement, toutes les interventions militaires occidentales au moyen-orient étaient liées de près ou de loin au pétrole (Koweit, Irak). L’intervention actuelle en Syrie n’échappe pas à la règle.

Il faut quand même se rappeler que personne n’est intervenu en Syrie tant qu’Assad massacrait en toute impunité une partie de sa population. Depuis que l’EI contrôle de vastes zones d’hydrocarbures (environ 60% du pétrole syrien et 10% du pétrole irakien), il devient urgent de bombarder les terroristes.

Il n’est dès lors guère étonnant que les terroristes multiplient les attaques en Occident, comme celles de Paris vendredi 13 novembre 2015.

Nous ne sommes pas en guerre pour la liberté, la religion ou la protection des populations civiles. Nous sommes en guerre avec l’Etat islamique car ils sont en train de prendre le contrôle de vastes zones d’hydrocarbures. Tout ce pétrole échappe aux majors du pétrole et ne finira probablement pas dans le réservoir des automobilistes occidentaux.

Nous avons donc encore plus de raisons désormais pour bombarder l’Etat islamique en Syrie… et ils vont avoir encore plus de raisons pour lancer des attaques terroristes en Occident.

La cause du terrorisme est stationnée à l’extérieur dans votre rue.

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

34 commentaires sur “La cause du terrorisme est stationnée à l’extérieur dans votre rue

  1. georges

    tout à fait, je ne peux que souscrire, mais tu dis çà aux gens en ce moment, ils te traitent immédiatement d’extrémiste fanatique en prenant des airs consternés et scandalisés, je vais attendre personnellement quelques jours avant de faire lien pédagogiquement

  2. Froschschenkel

    Publier cet article 3 jours après les attaques ne me semble pas très décent. On aurait souhaité que Carfree ne fasse pas de sensationnalisme.

    Cela dit, comme beaucoup de vos lecteurs (j’imagine) je partage votre constat: le transport routier et les véhicules personnels motorisés financent le terrorisme (entre autre).

  3. Loic

    Et oui, même ici sur carrfree entre deux coups de pédale on ne peut échapper à ce désastre.

    En grattant un peu on démonte ces belles postures de nos responsables qui trompés, menteurs ou/et cupides nous enfoncent dans la « guerre ».

    Faut le répéter : à chacun d’entre nous d’agir par la parole, l’échange et  le partage.

  4. Vincent

    MR > Nous ne sommes pas en guerre pour la liberté, la religion ou la protection des populations civiles. Nous sommes en guerre avec l’Etat islamique car ils sont en train de prendre le contrôle de vastes zones d’hydrocarbures.

    Un peu court : Charlie Hebdo n’avait rien à voir avec la Syrie. Les hydrocarbures expliquent, certes, une partie du problème*, mais pas que.

    De plus, si on n’était pas intervenu en Syrie, on aurait aussi été critiqué (« Quoi, vous laissez des innocents se faire massacrer? »). Damned if you do, damned if you don’t.

    Incidemment, on ne dit rien de la passivité de pays riches comme le Japon, la Corée, l’Allemagne, la Suisse, etc.

    * on pourrait d’ailleurs se faire des gilets vélo : « Vous roulez au pétrole = vous financez Daech »… mais ça risque d’être mal interprété par une partie de la population 😉

  5. Michel Pheulpin

    C’est ce qu’on appelle avoir une vision géopolitique pour le moins étroite !

    Si c’était aussi simple, ça se saurait …

  6. wombie

    bonnes remarques dans l’article sauf qu’à mon avis 5 à 10 % du pétrole de Daech finit dans notre économie
    à l’insu de notre plein gré bien sur mais comme ils le bradent au 1/4 de sa valeur, je vois mal des cartels pétroliers rater une telle aubaine : si on commence à s’intéresser à la moralité des vendeurs…

  7. moimeme

    D’accord avec wombie, cet article à la limite de la théorie du complot mériterait d’être plus poussé.

    La quantité de pétrole que détient l’EI est elle à ce point important?  Et si l’EI continue de le vendre, en quoi cela déplait l’industrie pétrolière (surtout si c’est moins cher) ? Et si le pétrole est à ce point important, pourquoi la France n’a pas soutenu la faction qui possédait les champs de pétrole avant l’arrivée de l’EI ?

  8. Loulou

    Ce même pétrole qui sert entre autre aux ambulances à arriver vite, et à transporter rapidement à l’hôpital des blessés par balle.

    Vos propos sont honteux. Aucun respect !

  9. psychelau

    … Et nous sommes en guerre au nord mali, car au dessus c est le niger… Donc l uranium, qui est importé à 100% sans que les média ne dénoncent le mensonge d état sur l indépendance énergétique…

    Ceci dit il ne faut pas non plus avoir la naïveté de se contenter de ces explications. Il y a aussi d autres mouvements de fond, comme la montée du religieux depuis des annees et notamment du salafisme qui sous certains aspect se rapproche d une secte, associé à un passe colonial qui ne passe toujours pas auprès de certains jeunes qui refusent un modèle républicain pourtant universaliste (école laïque, président qui ne jure pas sur la bible, etc). Bref un beau de merde à dénouer… Courage à nous tous. Paix.

  10. Claude

    Bonjour,

    Non mais vraiment : du grand n’importe quoi !!! Et à votre avis, les musiciens du Bataclan, ils sont venus à vélo ? et les spectateurs du stade de France aussi ? Allez vivre 2 jours en dehors du périph et vous verrez comment elle est belle la « vie sans voitures ». Vous n’êtes vraiment qu’une bande de Bobos complètement à côté de la plaque, nombrilistes et égoïstes. Vous irez expliquer au revendeur des ordinateurs que vous utilisez pour écrire vos stupidités qu’il faut aller les chercher à vélo en Chine, et à votre épicier préféré qu’il devra aller à Rungis chercher ses légumes avec une voiture à bras.

    A titre d’info, lorsque vous cliquez sur « recherche » dans Google, vous utilisez l’équivalent de 100 ampoules de 100 watts, et ça ne semble pas vous déranger.

    Ah : dernière chose : j’espère que vos vélos sont fabriqués dans Paris, parce que ce serait un comble qu’ils soient importés et transportés avec un véhicule jusqu’au Décathlon du coin.

    Rarement vu, lu et entendu de telles inepties.

  11. Revalama

    N’importe quoi.

    Je n’ai pas plus de voiture que vous et comme vous je me déplace à pied ou à vélo. Je ne suis pas suspect de défendre l’industrie automobile ou du pétrole. Mais vos propos sont dignes de l’asile psychiatrique. Un vision à ce point obsessionnelle et monomaniaque vous décrédibilise totalement.

  12. alfred

    Je vois qu’il y a des cornichons qui lisent Carfree. Gare à vous !

    Comment sera le monde quand il ne restera plus qu’un litre de pétrole ?

  13. Pierre Dupont

    J’habite à la campagne, à 5 km du premier commerce.
    Pourriez-vous me fournir une carriole et un âne (j’ai un grand terrain) pour m’éviter d’utiliser mon vieux Diesel que, grâce à vos amis du gouvernement, je ne peux pas remplacer ?

     

    Et bravo pour votre exploitation éhontée des attentats de vendredi

  14. Fastnet

    Mr Marcel Robert vous vivez complétement « hors sol » venez vivre en France hors d’une ville de 30000 habitants !
    Il n’y a pas de transports en communs : la nuit dés 20h, ni le dimanche, ni les jours fériés.

  15. CLAUDE

    Tout-à-fait d’accord avec Vincent : c’est un peu court. D’autre part quelques mots de compassion pour les victimes et de solidarité n’auraient pas été inutiles. Car que vaut notre combat  si ce n’est pour les humains.

  16. Henri Bourjade

    Les cadavres ne sont pas encore enterrés, et l’auteur de cet article ne dit pas un mot des victimes du terrorisme. Aucune compassion. Absolument aucune.

    Ce sont les terroristes qui nous font la guerre pour nous imposer leur vision du monde. Il se trouve que sur leur territoire il y a du pétrole. Pas tant que ça en fait.

     

    S’ils se finançaient en vendant du minerai de fer ou du caoutchouc, ce serait pareil, vous accuseriez l’automobile.

    S’ils vendaient du maïs, pareil, vous accuseriez les agrocarburants.

    La source du mal est dans les totalitarismes. Vous êtes en train d’en inventer un nouveau. Heureusement vous n’avez pas trop de disciples.

     

  17. rémy

    bonsoir Marcel.

    Je suis déçu !

    les corps ne sont même pas en terre, que déjà tu fais de la récup ?

    alors tout ça c’est à cause de nos voitures ?

    @Georges, tu vas faire de la pédagogie ?

    vous allez donc expliquer que la principale cause c’est avant tout  des centaines de mecs complètement fous furieux semant la terreur partout , oui ou non ?

    l’attentat au Liban la semaine dernière, c’est parce que les Libanais ont des voitures ?

    les deux à trois attentats par semaine en Irak et/ou en Afghanistan, c’est à cause des voitures ?

    les 147 étudiants au Kenya aussi ???

    les centaines de très jeunes  filles à femmes âgées yézidis vendues au enchères comme esclaves sexuelles, c’est à cause de TOTAL  ???

    le musée juif de Bruxelles ?

    les attentats en Tunisie ??

    l’avion Russe destroy il y a peu ?

    pour tout ça la cause est au coin de notre rue ??????

    je suis d’accord sur un point : l’intervention Américaine en Irak, avec les fausses armes de destruction

    massives, le tout piloté en sous main par Dick Cheney avait un but pétrolier.

     

    Mais de grâce !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

     

    bonne soirée

    Rémy

     

     

     

  18. Pédibuspedibus

    Bon, allez, patience… le prochain article sera sur la voiture bélier et écrase abri bus, technique utilisée récemment en Israël par nos amis les Frérots…

    Bonsoir.

  19. Charlot 1er

    J’espérais que  les français descendent dans la rue comme pour CHARLIE.

    Mais toute la classe dirigeante fait bloc pour leur faire peur et les en empêcher. Et en avant les mesures exceptionelles…

    Ils ont tous bien trop peur que les citoyens remettent en cause leur politique qui

    est trop casse gueule (et je suis polis). Je me demande vraiment s’ils ne veulent pas délibérément

    nous envoyer au casse pipe. On peut se demander pourquoi? Mais voyons la raison est

    évidente, il faut faire marcher le business.

    La seule question est aussi la seule réponse possible. Quand allons nous vraiment descendre dans la rue??? Car c’est au peuple de France de mettre la pression sur nos dirigeants si nous voulons qu’ils changent la politique menée depuis 1980!

  20. UnPeuDeDiscernementSilVousPlait

    « La cause du terrorisme est stationnée à l’extérieur dans votre rue »

    Le titre était prometteur mais l’article est nul désolé! Évidemment l’appât du gain pour le pétrole dans ces crises géopolitiques a toujours une grosse influence mais pas forcement la plus forte, et RIEN D’ORIGINEL! En effet ces problèmes surviennent probablement en grande partie à causes du manque de discernement des populations qui investissent énormément dans des moyens de transports nocifs pour leur santé! Payer très chers pour devenir malade, il faut quand même le faire! Si les transports motorisés nocifs n’étaient utilisés que pour l’indispensable on obtiendrait des changements radicaux dans le bon sens en matière de pollution, de santé et d’empathie (*1) , ce qui réglerait aussi les problèmes de terrorisme.

    (*1) il y a un cercle vertueux qui peut se développer autour de ce concept, plus j’essaie de protéger ma santé et mon environnement plus je suis empathique vis à vis de ce dernier et de moi même, j’ai donc plus de chances d’être empathique avec autrui et donc d’éviter les conflits. –> Ce qui contraste totalement avec le concept de compétition sociale par possessions interposées, à la place de se centrer sur soi et son développement personnel on se centre sur les objets, sur leur accaparement, on met des barrière avec les autres à la place de passerelles etc. Une bonne recette pour avoir des ennuis à grande échelle, surtout si tout un système de consommation déviant et de plus en plus sociopathe essaye d’exacerber nos pulsions les plus primitives pour nous vendre des objets pleins d’obsolescence programmée dédiés à des besoins créés de toute pièce. PLEASE PLEASE PLEASE PLEASE PLEASE Cliquez sur mon bouton j’aime !!!!  🙂 🙂 🙂

  21. UnPeuDeDiscernementSilVousPlait

    Oups! Je me suis fait entraîner dans ce sujet, c’est vrais que ce n’est pas le moment, mais bon! A noter que ces problèmes de hiérarchie dans les valeurs, c’est à dire d’abord le gain, et la santé après sont vraiment mondiaux, il suffit de les inverser pour tout changer !!!!  Et une première étape est de réaliser le pouvoir que l’on a sur son propre bien-être en bougeant mieux en arrêtant de manger et de boire des cochonneries etc. Cochonneries qui montent directement au cerveaux!!!

  22. Alain

    C’est rigolo et pitoyable en même temps.

    Depuis combien de temps dit-on que la fin du pétrole se caractérisera par des crises et des guerres? depuis combien de temps prévoyait-on cela?
    On sait très bien que si la zone chauffe c’est pour de l’or noir. On sait très bien que depuis 150 ans, toute la géopolitique est centrée sur l’or noir.

    Mais visiblement, et de nombreux commentaires le prouvent encore ici, tout le monde n’a pas compris çà.

  23. Rémy

    Pour les deux commentaires ci dessus, vous êtes franchement nombrilistes, ne voulant voir que les attentats sur notre sol pour expliquer le pétrole, la fin du pétrole, les voitures……

    la très grande majorité des victimes des attentas sont sur place au Moyen Orient, et ce sont des chiites, ennemis jurés des sunnites depuis….voir le lien !

    aussi, stoper les voitures chez nous, ne règlerait qu’une partie infime du problème religieux là bas.

    http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Sunnites-et-chiites-une-division-historique-2015-11-17-1381269

    bonne journée !

     

  24. Alain

    Mon pauvre Rémy, dans chaque événement, il y a plusieurs lectures: la lecture de l’histoire immédiate, un peu étriquée et souvent basée sur l’émotion et la lecture qui prend du recul sur la base d’événements historiques antérieurs

    Ecoute ou lis Ivan Illich par exemple et tu comprendras sans doute le drame de la société industrielle qui court à sa perte, jour après jour, instant après instant:
    http://carfree.fr/index.php/2015/04/14/un-certain-regard-sur-ivan-illich/

    N’hésite pas non plus à regarder le documentaire « un siècle de progrès sans merci »:
    http://www.voiretagir.org/UN-SIECLE-DE-PROGRES-SANS-MERCI.html
    Tu y découvriras le long fil de l’humanité depuis les premières découvertes de la physique.

    Mais, sois rassuré (si je puis dire), le plus triste n’est pas ce qui vient de se passer, le plus triste est encore devant nous.

  25. Rémy

    @Alain

    bonjour Alain, tu n’as pas été voir mon lien, car justement je ne suis pas du tout dans la lecture imédiate, c’est tout le contraire !

    le schisme sunnite/chiite remonte à des temps que les moins de 1000 ans ne peuvent pas connaitre, et a surtout pris de l’ampleur avec l’installation d’un povoir chiite en Iran en 1979, tu vois, j’en suis à au moins 41 ans de recul !!

    au passage merci pour le  » mon pauvre  » un brin condescendant….

    bonne après midi à tout le monde

     

  26. Alain

    Bonjour Remy:

    La belle affaire, n’avons-nous pas des schiismes religieux chez nous? Et la géopolitique de zone du moyen orient trouve t-elle sa véroitable origine dans le pétrole ou dans les schiismes religieux? A part çà, les stingers US donnés aux bons talibans des années 80 s’oocupaient-ils du schiisme?

    On pourrait tout autant parler de l’installation des gouvernement pro-us en Irak qui mécontente une majorité religieuse non-représentée. De même, l’Irak, le Liban, la Syrie, en gros toute la zone ne dépendrait-elle pas d’un accord secret anglo-Français en 1916 fait sur les décombres de l’empire ottoman?

    La religion est-elle une cause en soit ou un prêtexte. Je te laisse y réfléchir.

    D’ailleurs, qui contrôle qui dans ce vaste micmac? Je te laisse y réfléchir aussi.

  27. lagatta à montréal

    Oui, c’est un brûlot, mais il ne faut pas oublier le rôle de l’Arabie saoudite dans le financement des groupes salafistes – et les réticences de l’ensemble des pays dits démocratiques à critiquer ce pays dénué de droits démocratiques, qui torture des bloggeurs comme Raif Badawi.

    Quant à ceux qui disent avoir besoin de leur voiture ou camion à cause des carences des transports publics, ils démontrent de ce fait la dictature du pétrole et de la bagnole. Et des ambulances ne sont pas des voitures particulières. La grande majorité de celles-ci n’appartiennent pas à des gens qui habitent des zones rurales ou isolées.

    Oui, il faut souligner notre solidarité avec les Parisiens (et autres victimes) touchées par cette violence, mais je sais qu’ici à Montréal, par exemple, nous l’avons beaucoup manifestée et le faisons toujours. Mais il faut aussi militer contre la dictature du pétrole qui tue par la guerre et la terreur autant que par la pollution et les « accidents » routiers. Maintenant, les manifestations pacifiques autour de la conférence COP21 sont interdites – comment souligner l’état d’urgence climatique à l’ombre de celui de la terreur obscurantiste?

     

     

  28. JAN

    Comme dit « UnPeuDeDiscernementSilVousPlait »,  le titre était prometteur mais l’article est nul.

    Il est évident qu’une partie non négligeable des revenus du pétrole encaissé par les régimes salafistes de cette région est utilisé pour financer le jihadisme sunnite. En ce sens on peut dire que chaque fois qu’un automobiliste passe à la pompe il doit savoir qu’il apporte son obole au terrorisme jihadiste.

    En revanche il n’est pas sérieux d’affirmer que les bombardements français visant DAECH ont pour unique but l’accaparement des puits de pétrole par Total, ce pour des raisons très justement évoqués par certains des internautes qui ont répondu avant moi.

    Marcel Robert a le droit de critiquer et même d’haïr ce gouvernement. Mais qu’il prenne garde, sa haine a pour effet de fausser son jugement.

     

     

     

  29. lakata

    « Les pays occidentaux financent-t-ils le terrorisme de Daech (alias État islamique) en lui achetant du pétrole ? Non, selon les spécialistes interrogés par Reporterre. Daech tire deux millions de dollars par jour de l’or noir, soit environ un cinquième de ses revenus. Et sa production de moins de 40.000 barils par jour, largement autoconsommée, ne pèse pas lourd dans la région. »

    http://www.reporterre.net/Le-petrole-et-l-argent-de-Daech-voici-les-faits

  30. Oil Man

    Le point de vue d’Oil Man sur le sujet, pour qui « le terrorisme djihadiste est le « Frankenstein » de la politique occidentale au Moyen-Orient ».

    La conclusion de son article:

    Piégé dans ce cloaque, l’Occident n’est sans doute pas encore parvenu au bout des conséquences de l’inconséquence de sa vieille et funeste logique stratégique étatique bornée : celle de Kissinger, celle de George Bush senior, patron de la CIA en 1976 qui, en bonne intelligence avec le gouvernement de Giscard, fit appel aux pétrodollars de la maison des Saoud pour financer les opérations noires anti-communistes du Safari Club, amassant ainsi les premiers bouts de chair morte qui allaient donner naissance à ce que cette pauvre Benazir Buttho allait appeler le « Frankenstein » de la politique occidentale au Moyen-Orient, le terrorisme djihadiste. Sans vergogne, nous alimentons ce monstre depuis bientôt deux générations. C’est à peine si l’on a entendu susurrer cette année quelque objection à la vente d’avions Rafale à l’Arabie Saoudite. Cocorico !, et vive la COP21.

    http://petrole.blog.lemonde.fr/2015/11/26/daech-le-climat-et-le-pic-petrolier-apercu-des-tempetes-parfaites-de-demain/

Les commentaires sont clos.