Covoiturage-libre.fr évolue en coopérative de la mobilité partagée

L’économie de partage est un formidable réservoir de croissance. Cette formule entendue mille fois peut se traduire par « la société est mure pour que les plus riches puissent aussi s’enrichir sur la tendance des gens à s’entraider ». AirBnb, Uber, Couchsurfing… le fonctionnement est simple. 

-identifier un système d’entraide, celui-ci est déjà souvent établi avec des sites non commerciaux ou des petites entreprises;

-lâcher quelques millions pour faire le même genre de site mais bien plus solide techniquement (avec de la pub si besoin) pour capter l’audience;

-une fois l’audience captive, mettre en place une taxe sur chaque interaction entre les utilisateurs, par exemple un pourcentage sur chaque transaction de carte bancaire (rendue obligatoire par ‘sécurité’).

Uberisation, féodalisme 2.0, le phénomène s’est attaqué au cas du covoiturage il y a une dizaine d’années pour accoucher d’un monstre très moche: Blablacar.

Avec tous ses travers Blablacar est une fierté de la Start Up Nation, qui innove et conquiert des marches. Le PDG, tel un petit frère de notre président, vit dans un monde de winners porteurs d’une croissance écologique et solidaire. Il est tellement visionnaire qu’en 2014, il faisait cette TED conférence pour libérer la valeur de la confiance :

A 8m35s il dit : « Bientôt nous aurons un seul profil confiance sur lequel tous les avis qui auront été laissés sur le site nous serons déposés pour créer une sorte d’identité confiance« . L’entrepreneur a certainement inspiré la Chine qui est en train de globaliser son système de crédit social. Vivement que la confiance soit libérée en France aussi!

Le sujet de cet article est en fait le monde contraire a celui de Blablacar: en 2011, des utilisateurs dégoûtés du site ont créé une alternative qui s’appelle www.covoiturage-libre.fr. Le site est non commercial et appartient a ses utilisateurs. Plus de 700 000 trajets ont été fait depuis sa création.

Aujourd’hui, le site et sa communauté évoluent, voici leur message:

Au nom des membres de l’association Covoiturage-libre, je suis heureux de vous annoncer la création de Mobicoop, la grande coopérative de la mobilité partagée.

Ouverte à toutes et tous, Mobicoop doit nous permettre d’agir collectivement pour une mobilité plus écologique et plus sociale. Elle prolonge et ouvre de nouveaux horizons au formidable travail réalisé depuis 2011 par l’association Covoiturage-libre.

Vous trouverez ci-après une courte vidéo expliquant les raisons de cette transformation :

Nous invitons toutes les personnes souhaitant devenir sociétaire de la coopérative (et participer aux assemblées générales) à se pré-inscrire pour être contacté en novembre quand nous ouvrirons la phase de souscription aux parts sociales : https://framaforms.org/creation-de-mobicoop-stay-tuned-1537…

Nous avons aussi créé une page temporaire sur la démarche, accessible ici : www.mobicoop.net

Nous comptons sur votre soutien dans cette transformation. Soyez avec nous, faîtes du bruit pour Mobicoop !

Bastien Sibille, au nom du CA et des membres de l’association Covoiturage-libre.

Cette évolution est très intéressante et nous donne l’occasion de reprendre les rennes sur notre façon de partager et de se déplacer. Le discours dans la vidéo est aussi clairement conscient du problème automobile, Carfree s’associera t’il a cette coopérative?

Hdkw

A propos de Hdkw

Contributeur de Carfree France

2 commentaires sur “Covoiturage-libre.fr évolue en coopérative de la mobilité partagée

  1. Vincent

    > la tendance des gens à s’entraider

    Le covoiturage ou la colocation a surtout et avant tout pour origine une cause financière : le train est devenu trop cher, et le logement dans les métropoles aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.