Une carrière mortelle

Pourquoi s’est-il entêté à continuer ? Pourquoi Mike Hawthorn n’a-t’il pas définitivement fermé la porte de son garage ? Sans doute parce que son destin en avait décidé autrement.

John Michael Hawthorn est un pilote automobile anglais né en 1929 et mort le 22 janvier 1959 dans un accident de la route. Il est le premier pilote britannique à remporter un titre de champion du monde de Formule 1. Il est également connu pour son implication controversée dans le drame des 24 Heures du Mans 1955, course qu’il remporta sur une Jaguar.

Mike Hawthorn met les mains dans le cambouis dès ses premiers pas dans le garage familial. Fils d’un passionné de sport automobile et qui lui-même courut à un niveau amateur des compétitions motocyclistes, il découvre le haut niveau en 1947. Il rejoint au début des années 1950 les courses d’endurance où il affronte alors Juan-Manuel Fangio le 11 juin 1955 pour un duel aux 24 Heures du Mans qui devait faire date.

Touché par le décès de son père dans un accident de la route quelques mois plus tôt, Hawthorn provoque en effet, sans le vouloir, le célèbre accident des 24 heures du Mans de 1955, qui provoqua la mort de 84 personnes dont le pilote Pierre Levegh, ainsi que 120 blessés. Il remporte malgré tout la course qui continue avec sa Jaguar.

Après les 24 heures, Mike Hawthorn se frotte à la Formule 1. Il fait d’abord un bref passage dans l’écurie Lancia pour remplacer le pilote Alberto Ascari qui s’est tué, mais il va vite courir pour la Scuderia Ferrari.

Son titre mondial de Formule 1, en 1957, lui redonne le sourire mais pas le goût à la vie. Détruit par le haut niveau et inquiet du manque de sécurité pendant les courses, il quitte les circuits la saison suivante.

Le néo-champion du monde crée en effet la surprise en annonçant en 1958 qu’il met un terme à sa carrière. Très éprouvé par les accidents mortels en cours d’année de ses équipiers Luigi Musso et Peter Collins (lequel était un ami proche) ainsi que par celui de Stuart Lewis-Evans, il explique ne plus éprouver de plaisir à être pilote de course.

Hawthorn ne profite pas longtemps de sa retraite puisque, le 22 janvier 1959, sur une route de campagne humide, il perd le contrôle de sa puissante Jaguar et heurte une camionnette, avant de s’encastrer dans un arbre. Grièvement blessé à la tête, il meurt avant l’arrivée des secours. Il avait 29 ans.

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie

2 commentaires sur “Une carrière mortelle

  1. Akim

    Salut,

     

    Euh en fait je n’ai pas compris ce que faisait cet article ici ou du moins je n’en comprend pas la portée sur ce site…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.