Contre la bagnole

Suite à certains évènements contondants entre un camion et moi, et suite à un ras-le-bol ancien et croissant, j’ai décidé de militer franchement contre la bagnole et compagnie. J’ai tâté le terrain, en particulier chez les gens-qui-militent. On m’a dit que je m’attaquais à un gros morceau. D’autres, ça les fait rire. Pourtant, ça intéresse quand même certains, militants ou pas militants. J’aurais été très malheureux d’être le seul écœuré.

Dans les années 70, des tas de gens étaient contre la bagnole. C’était presque un lieu commun. A l’époque, on n’était pas forcément ou libertaire ou écolo; on pouvait être tout naturellement les deux. Aujourd’hui, ça fait rigoler certains militants d’être contre la bagnole. Les petits oiseaux, le calme dans les oreilles, l’air pur, le droit à l’existence des hérissons, la sécurité (eh oui!), ça n’est plus assez politique.

Pourtant, la bagnole, à ce jour, a causé au moins autant de dommages, de pollution, de souffrance et de mort que le nucléaire. «Ah oui, mais le nucléaire, c’est pas que de la pollution; c’est une question de société.» Et la bagnole, c’est pas une question de société? Et la souffrance du hérisson, les 30 deuils par jour, c’est pas politique?

Je crois aussi qu’être contre la bagnole fait rire parce que le sans-bagnole, enfant, hérisson ou cycliste fait rire, comme les faibles en général. Nous sommes tous des brutes quelque part mais je suis contre la brutalité.

Selon certains, c’est excessif d’être contre la bagnole. Ils sont contre les abus de la bagnole. Je ne connais personne qui m’ait dit être pour les abus de la bagnole. Où commence l’abus? Moi, je suis contre l’abus de la bagnole, par exemple:
– contre l’utilisation pour se rendre au travail;
– contre l’utilisation pour les achats domestiques courants;
– contre l’utilisation pour les déplacements quotidiens en ville comme à la campagne;
– contre l’utilisation pour le week-end ou pour les voyages.

Je ne suis pas contre son emploi en urgence médicale, par exemple. Je ne veux pas vous faire un catalogue.

ÉNUMÉRATION TRÈS INCOMPLÈTE DE QUELQUES RAISONS POUR ÊTRE CONTRE LA BAGNOLE

La bagnole est une histoire de force. Déjà par son existence même, chaque bagnole occupe au moins 5 m2 , de force. Je voudrais bien qu’on me donne à moi aussi 5 m2 dans la rue. Cela représenterait plus, par personne et par étage, que la surface de mon appartement. Je pourrais y planter des tomates, ou y ranger des affaires.

Quand elle roule, la bagnole occupe bien plus que ça. On appelle ça la chaussée. Peut-être 30% de la ville, sûrement plus de la moitié de l’espace public, sont pour le non-automobiliste zone dangereuse, agressive et violente.

Tout le monde le sait, mais c’est trop gros, trop visible pour qu’on le voie. La bagnole pollue. Elle tue la forêt. Elle salit les poumons, elle coûte cher. Elle oblige au crédit, au travail, au salariat. Elle coûte en moyenne 3000 F par foyer. Elle fait du bruit, pour ça il y a des tas de gens qui demandent à Sandoz de les aider à dormir. D’autres, tuent.

La bagnole tue la ville, elle la gonfle. On démolit des immeubles anciens pour élargir la rue. On détruit des quartiers entiers. Plans de circulation, parkings et échangeurs. La surface de parking devant les immeubles dépasse souvent l’emprise au sol de ces immeubles.

La structure de la ville échappe de plus en plus à ceux qui y habitent. A qui profite la distance croissante entre l’habitation et le lieu de travail? En tout cas, la bagnole en fournit le moyen.

La bagnole, c’est souvent le seul objet de valeur que possèdent les gens. Elle cristallise tout le sentiment de propriété familiale, l’individualisme, la rivalité, la «liberté» moutonnière.

Je crois aussi que la bagnole a avoir avec l’exploitation du tiers-monde.

La bagnole bloque les bus, elle dissuade les cyclistes.

La bagnole n’est pas rentable. Son seul avantage est de faire payer aux autres et aux générations futures le prix de son propre confort et de sa propre vanité. En vélo, j’ai peur. Je paye pour les automobilistes.

DES TAS DE GENS SONT D’ACCORD EN THÉORIE

Des tas de gens me disent qu’ils ne pourraient se passer de bagnole. Je ne suis pas spécialiste ès moyens de s’en passer; pourtant, j’y arrive, moi. «Les vieux ne peuvent pas rouler en vélo, c’est trop fatiguant». Parce que les vieux, ils roulent en bagnole? La plupart font leurs courses à l’épicerie du coin, et ils payent le prix fort, ce qui est normal, parce que les pas-vieux-jeunes-et-dynamiques vont faire les leurs à Auchan en bagnole. Quand les vieux sont trop miro pour traverser sans se faire écraser, comment faire? Il n’y a plus que l’hospice.


A Lyon, c’est sur l’espace des piétons que la municipalité prélève les quelque centaines de mètres de piste cyclable. Je ne suis pas pour les pistes cyclables, je suis pour les pistes bagnolables.

Peut-être certains ne peuvent-ils vraiment se passer de bagnole. Peut-être Sandoz ne peut-il se passer de polluer. « Je suis artisan, j’ai mon matériel à trimballer sur les chantiers. » S’il n’avait pas le droit de polluer mon oxygène et de menacer ma vie, il fermerait boutique, cet artisan? Comme Sandoz?Évidemment, Sandoz c’est pas pareil, c’est un gros. Les 25 millions d’automobilistes sont des petits. Et tous n’écraseront pas des cyclistes. Seulement 700 d’entre eux chaque année. Et je ne sais pas combien pour les piétons.

Je suis perplexe. Je ne veux pas censurer les uns et les autres, décider à leur place. Automobilistes, je ne vous demande pas de me convaincre que vous ne pouvez faire autrement. C’est votre conscience. Seulement, vous m’emmerdez, vous me marchez sur les pieds, collectivement et en détail, et je tiens à le faire savoir.

David

Actions envisagées (en vrac):
– Autocollant(s) à coller sur les bagnoles pour leur faire honte;
– Manifs pour bloquer la circulation;
– Manifs à l’occasion des écrasements de cyclistes, patinistes, piétons, etc. par les bagnoles;
– Actions contre les salons de la bagnole;
– Actions contre les pubs à bagnoles;
– Etcétéra.

Contactez-moi, on aura moins froid.

Source: Informations Réflexions Libertaires, janvier-février 1987
http://archivesautonomies.org/IMG/pdf/anarchismes/apres-1944/irl/IRL-n71.pdf
Photo: Amsterdam 1980 (https://bicycledutch.wordpress.com/)

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

14 commentaires sur “Contre la bagnole

  1. Pédibuspedibus

    …a posteriori on pourrait considérer que Gilles et John s’organisent bien mieux de nos jours… mais ce n’est pas à techniques d’organisation et d’information constantes :

    – la fronde bagnolarde est plutôt désorganisée, et son espace public se cantonne aux ronds-points, no man’s lands absolus…

    – … sauf manifestations spectaculaires en ville avec ses auxiliaires indésirés casseurs : le rappel historique des années 1980 nous montre au contraire de l’aménagement DIY et de la pédagogie ;

    – enfin les zoziaux sociaux et leurs démoniaques « algorithmes » n’étaient pas là pour viser efficacement le dessous de la ceinture, comme savent désormais si bien le  faire tous les fachos de la planète, dont notre ramassis national de haine et de frustrations… : la propagande et l’agitation CAO…

     

    Alors bien sûr reste le secret espoir que les carfristes s’organisent en groupe politique – groupuscule… ? – et tondent à ras les pseudo écolos à déplacement individuel motorisé – on nous prédirait un beau score aux €uropéennes… ! – :

    restent l’intendance, la disponibilité et le courage, avec pour ma part toute l’hésitation et tout le doute qui me placent une fois de plus dans l’incantation, la performativité faute de performance probante, bref l’impuissance du clavardeur…

     

    Au-delà de  ce prurit émotionnel et de cette comparaison historique hasardeuse qu’on m’autorise de la prospective à quatre sous, la monnaie de comptoir du café du commerce… :

    il m’apparaît comme très probable que désormais on mettra la pédale douce pour tout ce qui concerne les politiques publiques à impact sur le système automobile, au niveau national (voir €uropéen si le mouvement GJ essaime et coalise avec les populismes…) comme à l’échelle locale.

    Vous avez aimé le « grand contournement ouest » strasbourgeois… ? Eh bien même projet du bon vieux temps à bordo-bordel… :

    https://www.20minutes.fr/bordeaux/2341383-20180923-contournement-bordeaux-madame-ministre-pourquoi-faites-perdre-temps-services

     

    Faire une analyse historique des faits sociaux « à l’électricien », avec la métaphore des cycles du courant alternatif, peut aider pédagogiquement :

    déjà les remises en cause locales des espaces qui avaient pu être piétonnisés en centre-ville, après les dernières élections municipales, avaient donné le signal https://www.lagazettedescommunes.com/467474/le-retour-de-la-voiture-en-centre-ville-un-succes/;

    désormais avec une loi d’orientation des mobilités vidée de ses mesures bagnolocides – demander à Sérékian, le toubib de la planète, de trouver mieux pour le néologisme… – dont le péage urbain sacrifié, bien qu’inapplicable au vu des jacqueries récentes, on doit s’attendre à de la grosse cosmétique/communication locale pour ménager les bagnolards/scootards/motards et leur permettre de continuer à faire ce qu’ils veulent dans l’espace public… Bref on s’écrase dans un fond de cycle comme dirait un technicien spécialiste du va-et-vient de la pompe à phynances…

    http://www.myeleec.fr/le-va-et-vient/

    … ou du circuit électrique.

    Appel à témoin :

    serais-je le seul (Bordeaux) à constater que les proprios de bagnoles juchées sur trottoir ne sont plus inquiétés depuis quelques semaines dans les rues en ville bénéficiant du stationnement réglementé…? Les prunes n’étant offertes qu’aux bagnolards n’ayant pas acquité leur paiement.

     

    Bon, allez, en attendant ça roule…

     

  2. CarKiller

    Ca fait un bien fou ! J’ai l’impression que ce gars a lu dans mes pensées. Juste triste de voir que rien n’a bougé depuis trente ans. Sans doute plus de radicalité s’impose.

  3. HdkwHdkw

    Marcel, est que le site n’aurait pas besoin d’un forum?

    Sur Carfree on s’informe et on débat, mais un forum permettrai de créer des groupes locaux, de réagir a l’actualité, d’organiser des actions, de se cotiser pour acheter des autocollants ou des tracts, de préparer des événements, d’échanger.. bref tout ce que demande David dans sa liste et plus encore.

  4. Adri1Adri1

    +1 pour un forum.

    Bon sang on est que deux… Remarquez, à partir de combien de grains de sable obtient-t-on un tas ? 😉

  5. CarfreeCarfree Auteur

    Salut,

    le forum est une idée récurrente qui revient périodiquement. C’est une bonne idée, mais qui demande pas mal de travail, pour mettre en place le forum et surtout pour l’administrer. J’ai le souvenir du forum antibagnole.com qui existait il y a quelques années et qui était envahi de pro-bagnole haineux, ce qui représentait un gros travail pour l’admin de l’époque jusqu’à un hacking final qui avait tout fait planter… Après, si certains mettent en place un tel forum, on pourrait envisager  de mettre des liens vers ce forum depuis le site Carfree, en particulier depuis la barre de menu située en haut).

    Marcel

  6. Letard

    Bonjour à tous,

    Pour ce site « antibagnole », j’étais déjà « le diesel tue » et j’en ai eu plus que la confirmation.

    Mais, pour moi, la bagnole, c’est ce que devient une automobile par  le mauvais usage qui en est fait.

    Utiliser correctement une automobile, c’est ne pas s’empoisonner par son usage, ni empoisonner d’autres, ni ses proches.

    Aujourd’hui, il n’y a plus que des gens qui roulent ou essaient de rouler en bagnoles et pas en automobiles, surtout dans les embouteillages.

    A votre service.

  7. emmp

    Je partage vos opinions et suggestions : excellent article, coup de blues en lisant la date de publication, envie d’un forum pour se sentir moins seul.es sur le terrain.

    Bon, quand est-ce qu’on commence ?

  8. Eric Verdier

    Merci, ça fait plaisir à entendre. Un vieux (sans bagnole ni camping-car) qui traverse les rues au péril de sa vie.

  9. Hdkwhdkw

    Merci pour ta réponse Marcel.

    Ce serait quant même dommage de ne pas avoir de Forum a cause d’automobilistes sauvages! En plus, depuis 10 ans, peut être que certains d’entre eux sont passes au vélo. 😉

    Il doit être possible d’utiliser un module ‘Forum’ dans l’administration du wordpress de Carfree.

    Et on pourrai publier un appel a candidature pour des modérateurs qui pourraient s’occuper du forum sur le long terme?

  10. HdkwHdkw

    Pedibus: j’ai un article de prévu pour Bordeaux, est ce que tu pourrai me contacter?

    (tu peux utiliser le formulaire de contact via mon site..)

  11. CarfreeCarfree Auteur

    Un forum via l’administration du wordpress ?  Clairement c’est niet! On a déjà eu des gros problèmes par le passé avec le site fermé pendant un mois et un gros boulot d’admin pour récupérer le site alors je ne vais pas jouer avec le feu.

    Je le redis, faire un forum sur nos thématiques c’est un gros boulot d’administration avec des risques non négligeables… Ce n’est pas un forum de passionnés de philatélie.

    Si certains sont motivés pour faire tourner et faire vivre un tel forum, pas de probleme, je peux faire un lien depuis le menu. Mais tout ne peut pas reposer sur moi.

    Je vais essayer de le dire franchement; on me dit ce serait bien de faire ceci ou cela. .. Je crois surtout qu’il faut se prendre en main et ne pas attendre tout des autres.

    Si certains, un petit groupe par exemple, veulent faire quelque chose avec un forum, je veux bien vous mettre en relation par mail et allez-y!

  12. Octopod

     
    Le capital n’a de pouvoir que grâce à la société militaro-thermo-industriel qu’il a lui-même instauré comme nouvelle religion. Elle prend naissance en Angleterre par la découverte de la machine à vapeur et de ses applications à la fin du 18eme siècle et par l’éviction de leur terre des paysans anglais afin de les transformer en esclaves derrière leurs machines. Les hideux canaris n’ont malheureusement pas compris que le changement vers un autre paradigme ne se fera que par l’effondrement des ressources énergétiques car le capital n’existe pas sans l’exploitation, et suivant la 2eme loi de la thermodynamique (l’entropie) la destruction de la terre. Et nous sommes nous même des produits de la terre endémiques comme tous les autres … Ce que le caillou aura mis des millions d’années à transformer aura servi finalement à tous ces grands hommes tellement intelligents (tous les prix Nobel, toutes les médailles Fields, tous les philosophes, tous ces savants, génies reconnus ou inconnus, année après années) et pendant deux siècles et demi à asseoir l’orgueil et la cupidité d’une minorité d’entre eux et à satelliser tout un tas de merdes qui leur permet maintenant de maintenir et d’élargir un contrôle global sur la plèbe qui s’interroge, l’anus en feu une fois par génération : « On m’aurai trompé ? » (merci à tous pour cette leçon d’humanité).

    Regardez depuis combien de temps perdurent encore les anciennes religions sur la gloire de leur passé et la stupidité de leurs fidèles … Le capital, en vous dépossédant de votre humanité pour vous transformer en marchandise aidé par la science complexe pour casser du mythe auront réussi là ou aucune autre religion n’aurait seulement espérer arriver : un contrôle global mondialisé par une servitude parfaitement dévoué. Le social engineering mondialisé !

    Manipuler depuis sa naissance par des systèmes de plus en plus affinés et raffinés (et qu’il a connement appris à chérir), le canari, aidé et contrôle par toutes les putes du système montrant leur cul à qui veut le regarder et voyant encore un moyen de l’humilier, croit sincèrement en de jours meilleurs grâce à ses puériles actions désordonnées. Au lieu de commencer par s’occuper sérieusement de son approvisionnement en vivre, en hébergement, en soins et en sécurité, il pense naïvement (comme on lui a appris à penser) que c’est en se servant des règles du système qu’il arrivera à changer le système. Plutôt que de couper tout rapport avec le sommet de la pyramide, retirer son argent des banques, acheter un vélo et des outils de jardin, s’accaparer un bout de terre pour y faire pousser son prochain moyen de subsistance, retisser urgemment des liens avec son voisinage à la place de ses 1000 « amis facebook » et autres fadaises, le canari pérore, se prend pour un coq et chante sur son tas de fumier.

    Tant qu’il ne comprendra pas qu’il n’a qu’une seule vie et que sa seule richesse c’est le temps qui lui est accordé. Temps qu’il partage avec d’autres par des activités sociales et utiles à sa communauté ou qu’il consacre à sa réflexion et sa spiritualité,
    tant qu’il ne comprendra pas que de donner les plus belles année de sa vie à se faire dresser par son maître et plus tard en esclavagie à fabriquer des merdes pour acquérir d’autres merdes marchandes, artefacts inutiles en vue de paraître et de satisfaire son vide existentiel et qui le dépossède de son humanité,
    tant qu’il n’aura pas fait l’effort de compréhension nécessaire pour briser toutes les chaînes de son conditionnement programmé. Le canari n’aura jamais aucune liberté pour vivre SA VIE.

    Sur cette base et s’il reste encore du monde après l’effondrement (ne croyez certainement pas que le capital ne fera pas tout pour survivre), alors nous pourrons faire notre RÉVOLUTION.

    Courage à tous, la fin du monde est proche.
     

Les commentaires sont clos.