Les villes Carfree présentent des taux plus faibles de diabète et d’obésité

L’examen de 170 études montre que les personnes sont moins susceptibles d’être obèses ou diabétiques si elles vivent dans des villes où la marche et le vélo sont sûrs et pratiques. Il est possible de réduire les taux de diabète et d’obésité en transformant les villes en lieux où il est sûr et pratique de marcher, de faire du vélo ou de prendre les transports publics plutôt que de conduire.  Lire la suite…

Une excursion à Wendisch Rietz – un exemple de mobilité sans voiture

Pour vivre sans voiture, le point de départ est que les horaires des transports en commun doivent être construits pour permettre aux gens de changer leurs plans à la dernière minute. Le contraire – les personnes devant planifier leurs déplacements en fonction des horaires de transport – signifie qu’elles utiliseront plutôt la voiture. C’est ce qu’explique ici Jon Worth, un britannique résidant à Berlin, à travers l’exemple d’une excursion à Wendisch Rietz, à près de 80 kilomètres du centre de Berlin. Lire la suite…

Le scandale de l’espace public à Genève

Vous arrive-t-il de sortir dans la rue et d’être frappé·e par le fait que tout est recouvert de voitures? L’association suisse actif-trafiC a réalisé une petite vidéo pour dénoncer la place démesurée accordée au trafic motorisé dans notre espace public au travers de l’exemple de trois rues de Genève: l’axe Pictet-de-Rochemont, le boulevard du Pont-d’Arve et la rue Dancet. Lire la suite…

Automania

Voici un court métrage d’animation racontant la petite histoire d’un travailleur qui, un bon matin, n’arrive pas à déverrouiller la portière de sa voiture pour se rendre au boulot. Que faire? Taxi? Vélo? Covoiturage? Transport en commun? La solution trouvée, pourtant toute simple, a l’heureux mérite de nous faire rire de notre dépendance à l’automobile! Lire la suite…

Très « chère » voiture

Dans un article de la revue Nature, les chercheurs Mark A. Andor, Andreas Gerster, Kenneth T. Gillingham et Marco Horvath montrent que le coût d’utilisation d’une voiture est beaucoup plus élevé que ce que l’on croit, ce qui freine l’adoption de modes de transport plus écologiques. Les propriétaires de voitures sous-estiment en effet le coût total de leur véhicule. En donnant cette information aux consommateurs, on pourrait encourager le passage à des transports plus propres et réduire les émissions. Lire la suite…

La Cité idéale

Cette série documentaire en six parties de 1963 examine tous les aspects de la ville à travers la vision singulière de l’historien américain Lewis Mumford et la condition humaine telle qu’influencée par les problèmes de la vie urbaine. Basée sur le livre de Lewis Mumford, La Cité à travers l’Histoire (The city in History), la série en six épisodes d’environ 30 minutes est offerte gratuitement par l’Office national du film du Canada. Lire la suite…

L’équité dans une société dépendante de la voiture

Voici un rapport datant de 2011 et réalisé au Royaume-Uni par une commission officielle du développement durable sur le thème des inégalités liées au transport. Le rapport, dont le titre est Fairness in a Car Dependent Society (L’équité dans une société dépendante de la voiture), constate de manière générale que les groupes vulnérables non seulement se déplacent moins que les autres personnes, mais qu’ils supportent une plus grande part des coûts liés aux déplacements des autres, notamment la pollution atmosphérique, le bruit, les dangers de la circulation, les blessures et la criminalité. Lire la suite…

Les bouchons du tunnel anti-bouchons d’Elon Musk

Il semblerait bien que le techno-gourou Elon Musk, PDG de Tesla, soit en train de se ridiculiser une fois de plus. Il y a quelques années, il vantait les mérites de son projet de tunnels destinés à éviter la congestion des routes. Aujourd’hui, le projet est présenté au dernier salon high-tech de Las Vegas et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas convaincu les journalistes… Lire la suite…

L’habitude compulsive de l’automobile

La dépendance à la voiture des habitants des villes contemporaines est une préoccupation majeure pour les décideurs politiques, qui ont souvent du mal à convaincre les gens d’adopter des modes de transport plus durables. Or, de récentes découvertes en neurosciences ont montré qu’un large éventail de comportements peuvent devenir habituels et, par conséquent, résistants au changement. Nous présentons ici le potentiel d’une collaboration entre les neurosciences et la géographie humaine visant à mieux comprendre les habitudes qui déterminent les déplacements quotidiens. Lire la suite…