Vélo-cargo dans le « Sud » – étude de Cas au Burundi, Bangladesh et Brésil

En occident, on entend souvent que Copenhague (1.2 millions d’habitants) est la Mecque du vélo-cargo avec 40.000 d’entre eux quotidiennement dans les rues. Cependant, d’autres villes et pays surpassent cette densité et proposent d’autres pratiques de la vélo-logistique ! Comment ces vélo-cargos sont-ils utilisés ? A quelle fréquence ? Quels enseignements en tirer ? Quelles sont les conséquences de l’inexistence de supports institutionnels ? Lire la suite…

Les mensonges de Shell sur les déversements d’hydrocarbures au Nigeria

Après plusieurs années de déni, les mensonges de Shell sont enfin révélés au grand jour. Amnesty International a publié plusieurs rapports sur la pollution pétrolière dans le delta du Niger, au Nigéria. Shell a dû finalement admettre que les chiffres et les arguments qu’elle défendait pour limiter la portée des affirmations d’Amnesty International étaient faux. Lire la suite…

Peste brune, pain bénit pour la Françafrique

Contribution à la critique de la notion d’indépendance énergétique, 7e épisode.

Les salafistes djihadistes, s’ils n’existaient pas il faudrait les inventer… pour l’Empire. Au sujet des gaz de schiste, un gérontocrate de la classe dirigeante française s’est écrié: « La France est bénie des dieux ! » On peut dire à peu près la même chose des salafistes djihadistes: ils sont « pain bénit » pour la Françafrique et la reconstruction de l’Empire. Lire la suite…

Domaine de définition de « La France »

Contribution à la critique de la notion « d’indépendance énergétique ». 5e partie.

En débutant cette critique de la notion d’indépendance énergétique on avait donné un indice et pris une précaution en affirmant clairement l’énergie c’est la guerre et en écrivant « « La France » entre guillemets et en italique. La réponse implique l’association des trois: « La France », l’énergie et la guerre dans sa version moderne, le commerce militaire. Lire la suite…

Faites payer Shell !

Dans quelques jours, le Parlement nigérian pourrait condamner Shell, le géant de l’industrie pétrolière, à une amende de 5 milliards de dollars pour une fuite pétrolière qui avait touché des millions de Nigérians et adopter une loi qui responsabiliserait les Géants du pétrole en matière de pollution et de dommages environnementaux. Cette loi serait un tournant historique, mais sans notre mobilisation, les firmes du pétrole la bloqueront. Lire la suite…

Bike for Bread

Avec votre coup de pouce… BIKE FOR BREAD, un documentaire qui exprime le regard d’un voyageur à vélo passionné, verra le jour. Il racontera avec poésie le destin de ces insolites livreurs de pain qui nourrissent chaque jour le Caire, une métropole de plus de 18 millions d’habitants. Lire la suite…

Les pompiers à vélo

« Si vous êtes contre la voiture alors vous êtes forcément contre les pompiers et les ambulances ». On entend souvent cet « argument » pour rejeter l’idée même d’un monde sans voitures. D’une part, on peut être « contre la voiture » tout en admettant certaines exceptions (services de secours, d’urgences, de police, etc.). D’autre part, il se trouve que ces mêmes services de secours et d’urgences n’ont pas attendu la voiture ou le camion pour éteindre les incendies ou sauver les gens! Lire la suite…

Transports collectifs contre voitures privées

« Saisi à la gorge » par les perspectives que les conclusions du club de Rome popularisées par Mansholt ouvrent au Tiers Monde qu’elles condamnent, dans le cadre des structures actuelles, à la misère perpétuelle, René Dumont lance en 1973 un avertissement: si les pays démunis risquent d’être de plus en plus affamés et dominés, nous risquons, nous, les riches gaspilleurs et pollueurs, de nous retrouver de plus en plus asphyxiés, dans nos autos privées, symboles de notre égoïsme. Les réalistes du club, industriels et savants, nous annoncent un effondrement total de notre civilisation au cours du prochain siècle si se prolongent les croissances exponentielles de la population et de la production industrielle, et la misère à perpétuité du Tiers Monde. C’est pourquoi René Dumont propose de réhabiliter les Utopies, et cherche à dessiner, pour notre planète assiégée, les premiers traits d’une société de moindre injustice et de survie, la société sans mépris. Lire la suite…