Les coûts monétaires de l’automobile

Les habitants des pays industrialisés dépensent plus d’argent à se faire transporter qu’à s’alimenter. Dans certains de ces pays, le transport par automobile coûte à lui seul plus cher que la nourriture mangée par l’ensemble de la population. Lire la suite…

Généralisation des double-sens cyclables dans les Zones 30 dès août 2008

Le décret 2008-754 du 30 juillet 2008 introduit dans le Code de la route la généralisation des double sens cyclables en Zone 30 ou dans les Zones de rencontre (Zone 20).

Ainsi les rues à sens unique pour les véhicules motorisés vont devenir autorisées dans les deux sens aux vélos, sauf disposition contraire (i.e. sauf arrêté municipal interdisant le double sens cyclable dans la rue considérée). Il y a donc inversion de la règle et de l’exception. Les municipalités ont un délai de 2 ans pour mettre à jour les arrêtés municipaux et la signalisation. Lire la suite…

L’accident automobile

L’accident automobile

par Marie-Chantal Jayet

Sans doute a-t-on pu observer, ces cinq dernières années en France, une réduction du nombre de morts sur la route. Pour autant, il reste à interroger la rationalité qui sous-tend la politique de sécurité routière. De fait, sa déconnexion d’avec le développement du transport automobile, comme l’individualisation du risque sur laquelle elle repose, apparaissent comme autant d’éléments qui relèvent d’une cohérence problématique. Et il se pourrait bien qu’en la matière, les alternatives soient à chercher dans d’autres pays européens. Décryptage. Lire la suite…

Les premiers principes d’une loi sur le péage urbain en France

De nombreuses villes étrangères recourent au péage urbain pour favoriser l’organisation des déplacements dans leur centre-ville, pour réduire la pollution ou pour améliorer l’accessibilité et le cadre de vie urbain, etc. Une agglomération française ne peut le faire à moins qu’une loi ne l’y autorise. Lire la suite…

Comment en finir avec la civilisation de l’automobile?

Notre société affecte plus de 80% de l’espace public à la circulation automobile et au stationnement des voitures, c’est-à-dire à un mode de déplacement individuel dont le taux d’occupation moyen ne dépasse pas 1,2 personne par automobile en agglomération. Les piétons et les vélos se sentent comme des intrus sur un espace public dédié à la vitesse automobile, où les infractions sont la règle en toute impunité. Il faut arrêter d’aménager la chaussée en fonction de l’heure de pointe, ce qui se traduit par des voies de circulation automobile démesurées, congestionnées une heure ou deux par jour, et qui se transforment en véritables catalyseurs à vitesse le reste du temps. Or, il est désormais admis que toute augmentation de l’offre d’espace automobile se traduit pas une augmentation de la circulation automobile qui génère rapidement des congestions et nécessite donc de nouvelles voies de circulation pour les voitures. Lire la suite…

Bordeaux sans voitures tous les mois

Ailleurs, c’est souvent une fois par an la journée sans voitures. A Bordeaux, c’est une fois par mois ! Chaque premier dimanche du mois, les Bordelais s’offrent un chouette bol d’air avec une journée sans voiture dans le centre-ville. Un arrêté municipal interdit ce jour-là toute circulation automobile entre 10h et 19h (de mai à septembre) ou entre 10h et 18h (d’octobre à avril) dans un périmètre délimité. Lire la suite…

Le mythe des effets positifs de la vitesse en agglomération

L’accroissement des vitesses de transport en agglomération est généralement présenté par les économistes et bien d’autres spécialistes à leur suite comme un progrès considérable de multiples points de vue : gains de temps ou au moins accessibilité croissante, choix de destinations plus large source d’efficacité économique, desserrement urbain évitant la promiscuité, accès au foncier et aux biens de consommation à coût réduit en périphérie pour les ménages à revenus modestes… La liste des bienfaits de la vitesse est impressionnante et à côté ses nuisances semblent avoir bien peu de poids. Dans les années d’après-guerre, les villes européennes ont ainsi multiplié les plans de circulation, les voies rapides urbaines et les transports collectifs lourds, et plus récemment quelques unes ont même opté pour des péages urbains, l’objectif étant toujours de limiter la congestion et d’accroître la mobilité. Lire la suite…

Contre le projet autoroutier Barcelone-Foix-Amsterdam

ABERRANT et RETROGRADE

Le nouveau projet autoroutier Barcelone Foix Amsterdam qui prétend passer dans la vallée de la Haute Ariège n’est pas un projet d’utilité publique.

Ce projet va détruire les meilleures terres arables de l’Ariège et les paysages Pyrénéens. Il va augmenter les nuisances et les pollutions liées aux transports et aux déplacements routiers. Il va dégrader la qualité de la vie en Ariège tout en aggravant les problèmes de circulation et de dérèglement climatique. Lire la suite…

La zone 20 arrive en France sous le nom de « zone de rencontre »

Le décret du 30 juillet 2008 portant diverses dispositions de sécurité routière introduit le concept de « zone de rencontre » dans le Code de la route. Il vient compléter et modifier les deux outils proposés aux maires pour aménager des zones de circulation apaisée en agglomération qu’étaient « l’aire piétonne » et la « zone 30 ». Ces modifications du code de la route prennent place dans la démarche initiée en France depuis plusieurs mois concernant la création d’un « code de la rue » en lieu et place du code de la route. Lire la suite…

Le code de la rue arrive en France

Après une longue attente, la sortie très prochaine du code de la rue en France, qui vient introduire de nouveaux articles au code de la route ou en modifier certains, va redistribuer les cartes de la mobilité en milieu urbain. Le code de la rue, destiné à se substituer au code de la route en milieu urbain, est au départ une démarche initiée en Belgique en 2004. Lire la suite…