Le négationnisme climatique

Chaque mois paraît dans le monde un ouvrage niant soit le réchauffement, soit ses causes humaines, soit sa gravité. On explique même que ce réchauffement serait une chance pour l’humanité en permettant d’accéder à des ressources jusque-là inexploitées (pétrole en Alaska, agriculture en Sibérie, nouvelles routes maritimes dans le Grand Nord, etc.). Chaque jour des dizaines d’articles expliquent aussi que la science aura de toute façon une réponse au problème du réchauffement planétaire. Il serait donc stupide de s’inquiéter, même si le réchauffement était avéré. Ces deux discours sont non seulement faux mais dangereux. Ils empêchent de prendre conscience des enjeux. Ils interdisent d’agir. Lire la suite…

Les députés UMP sont des imbéciles (suite)

Surréaliste! Une poignée de députés UMP vient de déposer à l’Assemblée Nationale une proposition de loi « relative à l’obligation de prudence incombant aux piétons lors de la traversée de la chaussée ». On savait déjà, avec la voiture électrique, que les députés UMP étaient des imbéciles. On en a une nouvelle preuve avec cette proposition de loi prétendant lutter contre la « pénalisation toujours plus forte des automobilistes« . Lire la suite…

À quoi reconnaît-on un chef d’oeuvre ? (sur les gaz de schistes)

Mes aïeux, c’est triomphal ! Le texte que j’ai le vif plaisir de vous offrir ci-dessous a été écrit par une structure de lobbying appelée Amicale des Foreurs et des Métiers du pétrole. Je ne souhaite pas vous gâcher le plaisir de la découverte, mais dans le même temps, je vous invite à noter (au moins) deux points. Le premier, c’est que ces braves pious-pious  – la guerre de 14 est éternelle – ne savent pas quoi répondre à la société. Par exemple, sans seulement avancer une information, ils notent, espérant peut-être nous convaincre : « Les chiffres avancés parlant de millions de litres injectés sont fantaisistes ». Amis foreurs, vous êtes follement rassurants. Et le deuxième point, étrangement ressemblant, est qu’ils ne savent pas quoi répondre à la société. Nous savons que des centaines de produits chimiques différents, dont nombre sont cancérigènes, mutagènes, reprotoxiques, perturbateurs endocriniens, sont utilisés. Lire la suite…

A la Réunion, la bagnole réconcilie le PS et l’UMP!

A La Réunion, l’amour de la bagnole transcende les clivages politiques. Après l’abandon du tram train régional par la nouvelle majorité (UMP) du Conseil Régional, son Président vient  de signer avec le Maire (PS) de Saint Denis une convention permettant de financer une étude d’un montant de 1,5 million d’euros pour déterminer la possibilité de réaliser un boulevard en souterrain au nord du chef lieu. Lire la suite…

Le juteux business des sociétés d’autoroutes

Malgré les promesses du Grenelle de l’environnement, près de 1.000 kilomètres d’autoroutes supplémentaires vont être construits. Et plus de 8 milliards d’euros investis par l’État pour ces futurs projets. Une bonne nouvelle pour les géants du BTP et sociétés d’autoroutes, qui cultivent secrets tarifaires et bénéfices juteux. Enquête sur un jackpot qui profite à quelques entreprises. Lire la suite…

Automobile, les cartes du désamour

Tiré d’un colloque, ce livre propose d’étudier les « généalogies de l’anti-automobilisme ». Il a reçu le soutien du comité des constructeurs français de l’automobile, de la fédération des industries des équipements pour véhicules, de l’union routière de France, de l’association mondiale de la route et de l’automobile club de France. Si encore l’industrie de la bagnole cherchait à mieux connaître l’opposition croissante dont elle fait l’objet pour se remettre en question… Mais non. « Automobile, les cartes du désamour » est un agglomérat de textes hétéroclites, à prétention scientifique, pitoyablement orientés dans la défense du lobby automobile. Lire la suite…

TCSP toulonnais : bus ou tramway ?

C’est fait. Sans concertation véritable, la Communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM) s’apprête à enterrer le tramway dont il est pourtant question à Toulon depuis 40 ans, pour nous mettre à la place… un gros bus. On admire alors l’exercice d’équilibriste de M. Chenevard, vice-président de TPM, qui, dans une interview à Var Matin du 8 novembre, nous annonce que les élus de TPM vont « choisir » le BHNS (Bus à Haut Niveau de Service). Lire la suite…

Le pire lobby européen ? Votez NOW !

Deux évènements majeurs ont marqué 2009 et 2010 : la crise financière et la crise climatique. Sur ces deux fronts, les groupes de pression d’entreprise s’en sont pris aux décideurs de l’UE –au niveau du Parlement Européen, de la Commission, mais aussi au niveau national des États Membres- et ce, aussi intensément qu’efficacement. L’échec du Sommet de Copenhague d’une part et l’absence de réformes fortes des marchés financiers d’autre part ont démontré la puissance de ces entreprises et de leurs stratégies de lobbying lucratif aux dépens de réglementations plus propices au climat et au consommateur. Voilà pourquoi le Prix 2010 du Pire Lobbying de l’UE se focalise à la fois sur le climat et la finance. Lire la suite…