A la Réunion, la bagnole réconcilie le PS et l’UMP!

A La Réunion, l’amour de la bagnole transcende les clivages politiques. Après l’abandon du tram train régional par la nouvelle majorité (UMP) du Conseil Régional, son Président vient  de signer avec le Maire (PS) de Saint Denis une convention permettant de financer une étude d’un montant de 1,5 million d’euros pour déterminer la possibilité de réaliser un boulevard en souterrain au nord du chef lieu. Lire la suite…

Le juteux business des sociétés d’autoroutes

Malgré les promesses du Grenelle de l’environnement, près de 1.000 kilomètres d’autoroutes supplémentaires vont être construits. Et plus de 8 milliards d’euros investis par l’État pour ces futurs projets. Une bonne nouvelle pour les géants du BTP et sociétés d’autoroutes, qui cultivent secrets tarifaires et bénéfices juteux. Enquête sur un jackpot qui profite à quelques entreprises. Lire la suite…

Automobile, les cartes du désamour

Tiré d’un colloque, ce livre propose d’étudier les « généalogies de l’anti-automobilisme ». Il a reçu le soutien du comité des constructeurs français de l’automobile, de la fédération des industries des équipements pour véhicules, de l’union routière de France, de l’association mondiale de la route et de l’automobile club de France. Si encore l’industrie de la bagnole cherchait à mieux connaître l’opposition croissante dont elle fait l’objet pour se remettre en question… Mais non. « Automobile, les cartes du désamour » est un agglomérat de textes hétéroclites, à prétention scientifique, pitoyablement orientés dans la défense du lobby automobile. Lire la suite…

TCSP toulonnais : bus ou tramway ?

C’est fait. Sans concertation véritable, la Communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM) s’apprête à enterrer le tramway dont il est pourtant question à Toulon depuis 40 ans, pour nous mettre à la place… un gros bus. On admire alors l’exercice d’équilibriste de M. Chenevard, vice-président de TPM, qui, dans une interview à Var Matin du 8 novembre, nous annonce que les élus de TPM vont « choisir » le BHNS (Bus à Haut Niveau de Service). Lire la suite…

Le pire lobby européen ? Votez NOW !

Deux évènements majeurs ont marqué 2009 et 2010 : la crise financière et la crise climatique. Sur ces deux fronts, les groupes de pression d’entreprise s’en sont pris aux décideurs de l’UE –au niveau du Parlement Européen, de la Commission, mais aussi au niveau national des États Membres- et ce, aussi intensément qu’efficacement. L’échec du Sommet de Copenhague d’une part et l’absence de réformes fortes des marchés financiers d’autre part ont démontré la puissance de ces entreprises et de leurs stratégies de lobbying lucratif aux dépens de réglementations plus propices au climat et au consommateur. Voilà pourquoi le Prix 2010 du Pire Lobbying de l’UE se focalise à la fois sur le climat et la finance. Lire la suite…

Le Grenelle du bitume… a été lancé le 15 juillet 2010 !

Profitant de la période estivale, le ministre de l’Ecologie vient de diffuser un avant-projet de Schéma national des infrastructures de transport (SNIT) prévoyant une relance massive de la construction d’autoroutes en France. Pas moins de 17 autoroutes pour un coût théorique de 7.4 milliards d’euros (soit sans doute une enveloppe qui dépassera les 10 à 12 milliards d’euros !) sont inscrites au SNIT prévu à l’article 16 de la loi Grenelle1. Lire la suite…

Face au massacre routier, des mesurettes

massacre-routier

« 4 262 personnes ont trouvé la mort sur les routes de France en 2009. Autant ont vu leurs vies brisées par un handicap lourd, à la suite d’un accident de la circulation. Et combien de familles, d’orphelins, d’amis, de proches, qui, eux non plus, ne s’en remettront jamais… » C’est ainsi que commence le dossier de presse annonçant les nouvelles mesures du comité interministériel de la sécurité routière. Lire la suite…

Les marchés carbone, ou comment gagner des millions grâce à la pollution

marche-carbone

C’est encore mieux que de transformer le plomb en or. Une poignée d’industries très polluantes ont réussi un tour de force : convertir des millions de tonnes de CO2 en dizaines de millions d’euros, grâce aux systèmes d’échanges des « droits à polluer » mis en place dans l’Union européenne. Un pervers effet d’aubaine que dénonce un rapport listant ces nouvelles grandes fortunes du marché carbone. Et une belle arnaque à venir pour les consommateurs. Explications. Lire la suite…

Nouvelle attaque : les « loisirs motorisés » chassés par la porte, tentent de revenir par la fenêtre…

4x4-loisirs-motorises

La loi « Lalonde » du 3 Janvier 1991 est claire : pas de pénétration des véhicules motorisés dans les espaces naturels, en dehors des voies ouvertes à la circulation publique. Il fallait s’y attendre, les tentatives du lobby des « loisirs motorisés » pour infléchir la loi ont été nombreuses. Les pratiques hors la loi ont été tellement fréquentes qu’elles ont engendré une jurisprudence abondante qui, avec la circulaire « Olin » de 2005, est venue confirmer la loi « Lalonde ». La dernière attaque nous vient de M. Francis Saint Léger, député de Lozère. Cette proposition de loi, profite d’un vide juridique en droit français : la notion d’ouverture d’une voie à la circulation publique est laissée à l’appréciation des juges de fond. Lire la suite…