José reviens !

Un cortège d’irréductibles objecteurs de croissance partira à bicyclette du McDo démonté de Millau, le jeudi 5 juillet 2012, pour aller chercher José Bové au Parlement européen à Strasbourg. À l’arrivée, prévue autour du 20 juillet, nous remettrons ensemble les signatures de cette pétition à l’eurodéputé. Lire la suite…

Interdiction de la publicité automobile au programme?

Je ne suis ni anti-nucléaire, ni anti-OGM ni même anti-gaz-de-schiste. Disons plutôt que je suis « anti-manichéisme » et je me suis toujours senti mal-à-l’aise dans ces grandes campagnes de dénigrement systématiques qui s’appuient sur la notion du principe de précaution. Je sais que cette position n’est pas très compatible avec EELV (Europe Ecologie Les Verts) et c’est pourquoi il n’y a aucune raison que je vote pour ce parti. Lire la suite…

Primaires de l’écologie: Votez Henri Stoll!

Les primaires de l’écologie, c’est en ce moment et jusqu’au 23 juin 2011. Les adhérents d’Europe-Ecologie-Les Verts (EELV) doivent se prononcer sur leur futur candidat à l’élection présidentielle, parmi quatre candidats: Eva Joly, Nicolas Hulot, Stéphane Lhomme et Henri Stoll. En avant première, nous vous donnons le nom du seul véritable candidat qui défend les alternatives à l’automobile et qui prône la diminution du trafic automobile, à savoir Henri Stoll! Lire la suite…

Hulot, de Margerie et Fillon au pays des lapins

Au pays des lapins, le chef des lapins annonce : “Lapines, Lapins, bientôt, y’aura pénurie de carottes ! Alors continuez à en manger plein : pour en acheter, voici même un peu d’argent que m’a donné le marchand de carottes (merci à lui).”

Vous trouvez cette histoire absurde ? C’est pourtant exactement ce qui est en train de se passer en France…

http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/04/14/hulot-de-margerie-et-fillon-au-pays-des-lapins/

La bande des Quatre se fout des gaz de schistes

Allons-y gaiement. Au point où j’en suis avec les associations écologistes officiellement estampillées, je n’ai plus grand-chose à perdre. Ce que je vais écrire n’est pas un bonheur, mais une profonde tristesse. D’abord, et pour vous mettre dans l’ambiance, j’accuse publiquement le WWF, Greenpeace, La fondation Nicolas Hulot et France Nature Environnement (FNE) d’avoir permis le déferlement de l’industrie criminelle des biocarburants – de leur vrai nom nécrocarburants – en France. En 2007, j’ai publié un livre sur le sujet – la faim, la bagnole, le blé et nous (Fayard) – qui annonçait l’essentiel, y compris les famines qui ont éclaté au printemps 2008. Car évidemment, lorsque l’on détourne des millions de tonnes, des dizaines de millions de tonnes de plantes alimentaires pour faire rouler des bagnoles, dans un monde qui compte un milliard d’affamés, il y a des conséquences. Lire la suite…

Grandeur et décadence (sur Yann Arthus-Bertrand)

home

Franchement. Franchement. Peut-être y aura-t-il un jour où les yeux verront ? Je n’en sais rien, je n’en sais plus rien, je ne parierais pas un sou sur la réponse. Peut-être. Il est évident à qui sait regarder en face que nous sommes plongés dans une époque de décadence confuse mais complète. La valeur des choses comme le mérite des personnes n’existent plus. Plutôt, on juge des deux en fonction des apparitions à la télé ou des occurrences sur Google. Il est sûr que cela aura une fin, mais quelle sera-t-elle, et quand ? Lire la suite…

Nathalie Kosciusko-Morizet, une cloche à l’écologie

nathalie-kosciusko-morizet

Bon d’accord, le titre de l’article est limite sexiste, mais vous comprendrez en lisant pourquoi Nathalie Kosciusko-Morizet mérite amplement le titre de « cloche »…  En outre, il représente bien ce que je pense de la droite écolo-libérale… Alors tant pis pour Nathalie Kosciusko-Morizet, NKM pour les médias, qui devient aujourd’hui même ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement. Lire la suite…

Développement durable, machine arrière toute !

Illustration parue dans le journal La Décroissance, N°51, Juillet-Aout 2008
Illustration parue dans le journal La Décroissance, N°51, Juillet-Aout 2008

Lorsque j’ai écrit l’article : « Développement durable, une arnaque du capitalisme ! », les réactions et commentaires furent pour le moins mitigés. Disons, plutôt, étonnés que l’on remit en cause ce principe qui aux yeux de beaucoup allait peindre l’avenir en vert tout en permettant de continuer à croitre. Lire la suite…