Lithium et voiture électrique : une impasse ?

Même si le prix du gasoil est retombé à des niveaux considérés comme acceptables par une partie des automobilistes, l’affaire est entendue : dans quelques années, les voitures à pétrole vont peu à peu disparaître, rendues obsolète à la fois par le prix du carburant en voie de disparition et par la nécessité de lutter contre le réchauffement climatique.Qu’à cela ne tienne, dit l’automobiliste, répétant en cela les propos rassurants des médias-qui-mentent : on roulera en voiture électrique, à hydrogène, à air comprimé, ou que sais-je encore ? Lire la suite…

La Chine devient le premier marché automobile mondial

Comme l’avait prédit Alain Peyrefitte, la Chine s’est éveillée… et pollue! D’une société de la bicyclette, elle passe au stade de société de l’automobile. Son décollage économique actuel se traduit, malgré la crise économique mondiale, par une “faim d’énergie” sans précédent, alimentant les tensions mondiales sur les cours des matières premières. Car la crise mondiale ne touche pas les pays de la même manière: si dans les pays occidentaux on parle désormais de croissance 0 ou de même de récession, en Chine, la crise mondiale se traduit en fait par un taux de croissance de l’économie qui passe pour la première fois depuis longtemps en-dessous de 10%! (La Chine prévoit une croissance de 8,3% de son PIB en 2009). Lire la suite…

Utopie: la ville sans voitures

Je prends tous les jours mon vélo pour aller travailler, mon boulot se trouvant à environ 5 km de chez moi. Il m’arrive souvent de m’énerver contre les voitures qui se croient tout permis sur la route, alors qu’elles devraient garder la tête basse, étant donné que ce sont elles qui polluent la ville et menacent l’avenir de la planète. Après le temps de l’énervement, je me mets généralement à essayer d’imaginer une société qui a tenu compte de ses égarements passés et décide de se comporter de façon responsable par rapport à sa planète. Lire la suite…

Théorie de la classe de loisir

desir-capitalisme

Comment l’oligarchie exacerbe la crise écologique

Sans doute ne connaissez-vous pas Thorstein Veblen. C’est normal. Ce qui ne l’est pas, c’est que beaucoup d’économistes le méconnaissent également.

Raymond Aron, qui était un homme pondéré, comparait son œuvre à celles de Tocqueville et de Clausewitz. C’est que la réflexion de Veblen est une clé essentielle pour comprendre notre époque. Pourtant, la Théorie de la classe de loisir est devenue introuvable en français et Veblen reste absent des programmes universitaires de science économique. Lire la suite…

New York mène une politique offensive contre l’automobile

Madison Square avant et après
Madison Square: Avant et après.

La ville de New York vient de gagner les Awards des Transports Durables 2009, ce qui est une première pour une ville américaine, après Paris et Londres en 2008. Ce prix vient récompenser une politique offensive contre l’automobile. En 2008, 200.000 m² d’espaces réservés à la voiture (voies de circulation et places de parking) ont été transformés en espaces publics pour piétons ou vélos. Résultat, 255 km de pistes cyclables créées en 2008 pour 35% d’augmentation des cyclistes. La ville a également mis en place les dimanches sans voitures, planté près de 100.000 arbres pour la seule année 2008 et développé un nouveau système  de bus …

Egalement dans les tuyaux (d’échappement…), un projet de péage urbain pour Manhattan, ce qui constituerait là aussi une première dans une ville américaine.

Source: Streetsblog, la photo du “avant-après” de Madison Square est spectaculaire, via Trajectoires fluides

Crise automobile : Renault paye une croisière à ses concessionnaires

C’est le Canard Enchaîné du 7 janvier dernier qui nous l’apprend. En pleine crise automobile mondiale, la direction du groupe Renault vient de payer une croisière sous les tropiques à une centaine de ses concessionnaires « méritants ». Méritants? Est-ce à dire qu’ils ont eu des résultats un peu moins catastrophiques que les autres? Lire la suite…

Ma contribution aux Etats Généraux de l’automobile

Bravo Monsieur Chatel d’initier des Etats Généraux de l’automobile ! Que ce soit à l’échelle nationale ou planétaire, il n’y a pas d’autre évolution pour l’industrie automobile (très marquée « vingtième siècle ») que la « pondération ». Notez que la Ligue Contre la Violence Routière fait de ce terme l’accroche principale de son site (www.lcvr.org). L’industrie automobile doit donc anticiper et gérer son déclin commercial et abandonner son objectif naïf de devoir équiper chaque citoyen français d’un de ses modèles. Lire la suite…

Caisse et cul : même combat!

mcs-freudstreetwomanafter-16t

Deux des « rois du porno » américains, dont le célèbre Larry Flynt, ont demandé au Congrès des Etats-Unis de débloquer une aide de cinq milliards de dollars en faveur de leur secteur, dans un communiqué pince-sans-rire publié mercredi à Los Angeles. Lire la suite…

Prime à la casse… du marché automobile

prime-a-la-casse1

On était en droit d’attendre du président de la rupture écologique, de celui qui a mis en place le Grenelle de l’environnement, qui a propulsé Borloo numéro deux du gouvernement avec rang de ministre d’Etat et qui a propulsé l’écologie au centre des préoccupations gouvernementales de la France, des mesures fortes et claires pour transformer un système à la dérive. Lire la suite…

Pour un grand pôle public unifié de l’automobile

Le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) dénonce la situation des salariés de l’automobile et propose des solutions « afin de mettre sur pied une filière cohérente depuis les matières premières jusqu’aux produits finis ».

« Au moment où les salariés sont en chômage technique et menacés de licenciements, les bénéfices sont inchangés, voire progressent et les actionnaires, eux, ne connaissent pas de difficultés. Le plan de relance de Sarkozy va même injecter des fonds dans cette branche industrielle qui va en fait alimenter les profits des actionnaires. Il faut inverser cette logique » explique le collectif.

D’autre part le parti suggère que « les jours de chômage technique soient payés à 100 % et que les licenciements interdits. Le patronat (dont les grands groupes automobiles et les pétroliers qui ont fait ces derniers mois des bénéfices faramineux) doit solidairement verser à un fonds qui garantirait le financement de ces mesures. Pour ça, il faut la transparence donc lever le secret bancaire, commercial et industriel, instaurer un droit de regard sur les comptes des entreprises ».

Le NPA propose également « de créer un grand pôle public unifié de l’automobile, sous contrôle des salariés et de leurs syndicats, des usagers, en expropriant sans indemnité, les constructeurs, les équipementiers et sous traitants qui devraient être mis en régie publique ou repris sous forme de coopératives ».

Et de conclure « Par ces moyens, non seulement on garantirait l’emploi mais, en plus, on réunirait les conditions nécessaires pour préserver l’environnement avec l’objectif de promouvoir la sobriété énergétique des véhicules et la diminution drastique des gaz à effet de serre qui proviennent en très grande partie de la circulation automobile. Il faut développer les transports en commun, le covoiturage, mais aussi le ferroutage. La recherche doit être orientée vers des véhicules « propres » et économes. Et cela ne peut voir le jour que dans un cadre public, sous contrôle des salariés, sans recherche d’un profit à court terme ».

Source: www.lcrfranchecomte.org

Cadencement des trains dès 2009 sur le réseau ferré français

Le cadencement est une nouvelle organisation de la circulation des trains mise en place par Réseau Ferré de France (RFF), la structure publique qui gère l’ensemble du réseau ferré français. Le cadencement des trains vise à en améliorer la fluidité sur le réseau, tout en simplifiant la conception des horaires du service annuel. Des effets positifs sont attendus pour le fret et les voyageurs : plus de trains, des correspondances plus faciles, une offre performante. Lire la suite…