Peugeot sauve la planète !

“En septembre au salon d’l’auto
ils vont admirer par milliers
l’dernier modèle de chez Peugeot
qu’ils pourront jamais se payer…

La chanson de Renaud est toujours d’actualité, si ce n’est que le “Salon de l’Auto” s’appelle désormais “Mondial de l’automobile” (ce qui change évidemment tout) et ne se tiendra pas en septembre, mais entre le 2 et le 17 octobre prochain à Paris. Lire la suite…

Le parking « intelligent » pour les automobilistes « idiots »

Des ballons sondes qui devaient être lancés à la surface de Vénus devraient permettre de rendre les parkings « intelligents ». Comment la conquête de l’univers pourrait-elle avoir un rapport avec le stationnement automobile? Parce que les automobilistes sont des « idiots » et qu’il leur faut des « parkings intelligents »? Lire la suite…

Parking Day France

parcs-parkings1

Désormais, le Parking Day a lieu aussi en France, un collectif ayant créé le site Parking Day France et surtout a traduit le manifeste et le mode d’emploi détaillé de cette opération prévue les 17 et 18 septembre 2010. L’objectif est d’occuper l’espace public habituellement confisqué par la bagnole pour faire autre chose que de stationner une boite en métal de plus d’une tonne qui reste 95% de son temps à l’arrêt posée comme un étron dans la ville. Lire la suite…

La solution au stationnement vélo à domicile

Pas facile parfois de stationner son vélo à son domicile, entre absence de local vélos, escaliers ou ascenseurs impraticables et appartements trop petits ou trop remplis (rayer la mention inutile). La solution, le garage vélos sur façade d’immeubles, très pratique et en plus c’est joli… Bon, vous aurez compris qu’il s’agit d’autre chose, en l’occurrence un gros coup de pub d’un magasin de vélos d’Altlandsberg en Allemagne qui a décidé d’accrocher 120 vélos sur la façade de son immeuble…

Vu sur www.copenhagenize.com

Les quartiers sans voiture ont la vie dure

Nés en Europe, les premiers éco-quartiers – Westerpark à Amsterdam et le Stadthaus Schlump de Hambourg – ont déjà vingt ans. Ils reposaient sur un idéal, celui du « quartier sans voiture », construit autour des transports en commun, à cinq minutes à pied des équipements, services et commerces de proximité et bénéficiant de parkings mutualisés pour les visiteurs et l’auto-partage. Pourquoi, en France, les quartiers sans voiture se confrontent-ils toujours à des difficultés de mise en oeuvre ? Lire la suite…

Un port c’est fait pour les bateaux, pas pour les voitures

Les villes moyennes ont de plus en plus conscience qu’elles ont intérêt à réduire, voire supprimer, le stationnement automobile de surface si elle veulent maintenir leur attractivité. C’est le paradoxe de la société actuelle de constater que les citoyens utilisent leur voiture pour accéder aux espaces socialement attractifs, c’est-à-dire, les espaces débarrassés de voiture! Lire la suite…

Les avantages d’un quartier sans voitures

Les avantages des quartiers sans voitures sont nombreux. Les quartiers sans voitures permettent de résoudre les problèmes de trafic et de sécurité existants aujourd’hui et améliorent la qualité de vie de la population. La réduction du nombre de véhicules, leur concentration en bordure de localité et les restrictions de circulation sur les axes principaux et à l’intérieur de la cité diminuent le nombre de déplacements motorisés au profit de l’écomobilité. Lire la suite…

Inauguration d’un cimetière vélo à Lyon

cimetiere_velo_24avril2010

Le collectif Pour une ville sans voiture a inauguré le 24 avril 2010 un cimetière de vélos sur les grilles du chantier du parking rue des Tables Claudiennes (Lyon 1er). Cette action dénonce la politique pro-voitures du maire de Lyon, Gérard Collomb, qui construit des parkings de plus belle, tout en prétendant développer l’usage du vélo. Or, politique pro-bagnoles et politique pro-vélos ne sont pas compatibles, Collomb le sait bien et a choisi son camp !
Lire la suite…

Importer la « Vélorution » d’Amsterdam à Metz !

velo_amsterdam

Mon silence de quelques jours s’explique par une petite escapade à Amsterdam.

[Mode justification ON]Je n’y suis pas allé en train, trop long et compliqué depuis Metz, et cher quand on est 4 Je n’y suis pas allé en avion, trop compliqué et encore plus cher, et d’abord ils étaient cloués au sol (un avant goût de l’après pétrole, très bon billet de la députée Martine Billard sur ce sujet  !). Amsterdam n’est qu’à 500 km de Metz, et j’ai donc fait le voyage en monospace à mazout. 1000 km, 58 litres de gasoil, soit 60 euros au tarif luxembourgeois. Cela doit représenter 150 kg de CO2, que je compenserai en plantant un baobab dans mon jardin en disant du mal des modes de transports polluants, dont une baisse infinitésimale de la fréquentation suffit à soulager l’atmosphère de quelques mégatonnes de CO2. Voilà, c’est dit ![Mode justification OFF] Lire la suite…