Mobilité : ça roule pour les riches

Sans surprise, plus on est riche et plus on est motorisé. Dis-moi combien tu gagnes et je te dirai combien tu avales de kilomètres en voiture, à vélo, en scooter ou en avion. Une étude du ministère de la transition écologique remet les cadrans à l’heure.

« Le modèle du pavillon avec jardin n’est pas soutenable et nous mène à une impasse. » En octobre dernier, la déclaration de la ministre du Logement, dénonçant le « non-sens, écologique, économique et social » de ces territoires « dépendant de plus en plus de la voiture individuelle », n’a pas manqué de provoquer une onde de choc qui s’est propagée des centres-villes jusque dans les grandes couronnes.

Emmanuelle Wargon a ensuite tenté de désamorcer la polémique qui s’en est ensuivie, mais sa prise de position a contribué à renforcer une idée bien ancrée: les banlieusards, comprendre les ménages qui n’ont pas les moyens de s’offrir des mètres carrés en métropole, prennent davantage leur voiture polluante pour circuler, alors que les urbains, traduire les bobos et les plus riches, prennent leur vélotaf électrique pour aller bosser (tout en faisant la leçon aux méchants pollueurs du périurbain). La caricature tient-elle la route?

Le ministère de la Transition écologique, qui a publié en décembre dernier les résultats complets de l’« Enquête mobilité des personnes » de 2019, livre une lecture très instructive de nos déplacements et bat en brèche quelques clichés. Elle s’inscrit dans le cadre des grandes enquêtes nationales réalisées environ tous les dix ans (les dernières éditions dataient de 2008, 1994 et 1982) qui permettent de mesurer la mobilité des Français et de la comparer au cours du temps. La conclusion que l’on peut tirer de ces chiffres est sans appel: la mobilité des Français, et notamment leur utilisation de la voiture, présente de fortes inégalités… Mais ce ne sont pas toujours celles qu’on imagine. Démonstration en quatre points.

Lire aussi :  Nappe de pétrole

Plus on est riche, moins on ménage sa monture

Qui possède les belles cylindrées et autres SUV des publicités sur papier glacé? Le taux de motorisation des automobilistes est proportionnel à leur revenu: plus on est riche et plus on possède de voitures. Et il n’y a pas eu d’évolution notable entre 2008 et 2019. Les ménages des déciles supérieurs ont un taux de motorisation deux fois plus élevé que les foyers du 1er décile. Par ailleurs, il a légèrement augmenté pour tous les ménages, sauf ceux du 10e décile (les 10 % les plus riches) pour lesquels une légère baisse semble s’amorcer.

L’article complet (payant) est disponible ici:
https://www.alternatives-economiques.fr/mobilite-ca-roule-riches/00101860

2 commentaires sur “Mobilité : ça roule pour les riches

  1. pedibus

    et naturellement ces mêmes ménages, à bon niveau socio-économique, sont les premiers à prétendre que limiter la place de la bagnole dans les agglomérations urbaines constituerait une profonde injustice sociale en direction des périurbains aux bas revenus…

    le parfait discours pervers…

    et la boîte à outils de l’entourloupe n’en manque pas de ce genre de fourberies toutes prêtes… chez les individus comme chez les acteurs de la com…

  2. mat b

    Faut voir le discours du candidat communiste Lada Fabien pour se rendre compte à quel point l’idée est ancrée dans les esprits. Ok, il prétexte les territoires ruraux, j’en ai discuté avec le PCF82 et pour conforter leur candidat, il m’ont sorti le nom des bleds les plus reculés du département. Je suis copain avec eux d’habitude mais j’ai pas pu m’empêcher de leur signaler que ces bleds correspondaient à 2% de la population du département, soit le même pourcentage que l’intention de vote en leur faveur.

    Et encore, je m’intéresse que très peu à l’écologiste Jadot depuis la primaire où il a choisi de promouvoir l’usage de la voiture électrique. Il faut bien se dire que c’est encore en faveur des plus aisés si on prend en compte les paramètres de prix, malgré les aides et d’autonomie qui peut   » inciter » à avoir une seconde voiture thermique pour des trajets plus longs. Je deviens hors sujet mais je vais retomber sur mes pieds avec ce tweet qui confirme que c’est destiné aux plus riches

    https://twitter.com/Lelievre_Adrien/status/1486668658290089986

     

Les commentaires sont clos.