La crise automobile est une chance

Aujourd’hui, l’industrie automobile est en crise…Comment va-t-on faire pour fourguer ces milliers de voitures, et surtout à qui, aux chômeurs ? Non, une voiture ça sert plutôt pour aller au travail, mais si on en a plus du travail ? Pour aller en vacances alors ? Mmm, pour avoir des vacances, il faut déjà avoir du travail , non ?

Alors, les chaînes de montage commencent à ralentir la cadence, puis elles finiront par réduire la production, puis par fermer, ça se passe déjà aux Etats-Unis, et ce n’est pas le plan d’urgence d’Obama qui va sauver tout le monde, ni les ridicules primes à la casse suggérées par nos dirigeants, soyons sérieux et réfléchissons un tout petit peu…

Comment, vous avez vraiment cru qu’on allait fabriquer allègrement des voitures jusqu’à perpète, et qui plus est, des modèles encore équipés de moteurs à explosion dont le principe date de Denis Papin ! Ne me dites pas que les grands capitaines d’industrie n’ont pas su voir arriver cette crise, parce que derrière la voiture elle-même, il y a la métallurgie, les fabricants de machines-outils, la sidérurgie, les pneumatiques et la chimie et bien sûr le pétrole, dont les cours fantaisistes et aléatoires conditionnent tout le reste, les équipementiers, les travaux publics, les innombrables sous-traitants, demandez-vous tout simplement de quoi est composée une automobile et en fin de compte combien de personnes travaillent pour la fabriquer, c’est quelque chose d’absolument monstrueux, toutes les industries et les commerces qui peuvent s’y rattacher, absolument TOUT, de près ou de loin, se rapporte à l’automobile aujourd’hui…Parce que évidemment tout est lié: si l’ouvrier qui travaille à la chaîne de montage chez Peugeot, Fiat, Volkswagen ou Chrysler sait qu’il peut compter sur son job pour un temps indéfini et bien il consommera de tout et en toute confiance, fera des projets, empruntera et s’endettera pour construire une maison par exemple, ce qui entraînera d’autres activités et ainsi de suite…Tout est lié et tout le monde entre dans la spirale infernale.

J’ai travaillé pendant onze années dans une usine de transformation des matières plastiques, à produire des bacs de batteries, des tableaux de bord, des plasticailles diverses, pour justement la sacrosainte bagnole, je n’ai jamais eu les moyens de m’en payer une neuve avec mon ridicule salaire de smicard, j’ai toujours roulé dans des vieilles casseroles d’occasion brinquebalantes et polluantes, et en voyant mes collègues s’endetter pour acheter des tires flambant neuves, j’avais mal pour eux de les voir tomber dans le piège de cette surconsommation à outrance.

Oui je sais que je suis un mauvais consommateur, mais j’ ai eu tout le temps de me poser les bonnes questions, et ce qui arrive aujourd’hui n’est pas une surprise, et je dois l’avouer, quelque part ça me ravirait plutôt.

L’idée que la bagnole est un moyen de s’affirmer socialement et non pas un simple véhicule pour aller du point A au point B est encore bien enracinée dans nos pauvres cerveaux endormis et gavés de publicité et de sport automobile, c’est pour ça qu’on a rien vu venir, ou qu’on a pas voulu le voir en faisant les autruches, et que ça tombe maintenant comme un couperet…

Cette crise tombe vraiment à pic et c’est même une chance pour CHANGER TOUT CELA et se diriger vers une civilisation plus logique, où le partage, la parcimonie, la frugalité, seraient les mots-clés de la réussite, car la vraie réussite, ce n’est pas de rouler dans un 4X4 pour aller chercher sa baguette chez le boulanger qui se trouve à 100 mètres, ou de pouvoir se payer des vacances à la neige ou aux Seychelles, mais de se dire que chacune de nos actions quotidiennes ne va pas nuire à quelqu’un d’autre à travers le monde. Quand on aura compris ça, on pourra dire qu’on est devenus adultes, nous autres les humains…

Avanzata

A propos de Avanzata

Contributeur de Carfree France

9 commentaires sur “La crise automobile est une chance

  1. Piper Halliwell

    Faut plus vivre quoi! Les gens qui se retrouvent au chômage parce que Chrysler va être mis en faillite ==> tant pis pour eux, ils avaient qu’à être dans l’épicerie du coin.
    Honnêtement, le stéréotype de « le type qui va chercher son pain avec son Hummer alors qu’il est à 100m de la boulangerie », franchement j’ai jamais vue une telle chose. Et puis, il me semble que les bus pollue autant, voir même 40 fois plus.
    Rare sont les gens qui ont les moyens de s’offrir une voiture neuve, justement car ils n’en n’ont pas les moyens. Alors ils ont deux solutions: ils achète une 2cv d’occasion ,style 2cv6 de 1974 (par exemple), qui n’est pas catalysé, qui pollue 5 fois plus qu’une voiture neuve, et qui en plus sera dangereuse en cas d’imprévus (un piéton qui traverse au dernier moment). Ou alors, ils ont recours à « l’aide affreuse » de nos dirigeants et ils peuvent s’acheter une C3 neuve, moins polluante et plus sur. Personnellement je considère ça comme un progrès car on pollue moins et en polluant moins, on limite (et non pas on annule) notre impact sur l’environnement, preuve que l’automobile peut encore s’améliorer, on lieu de disparaitre. Je cherche pas à mettre la pagaille là ou y en a pas mais j’aurais aimé mettre certaines choses au point.

  2. Axel

    La solution c’est bien évidement la vélorution 🙂
    Néanmoins, je pense aux personnes à qui on a fait miroiter des belles petites maisons, très éloigné des centres villes et qui les rendent complètement dépendant de la voiture. De là à dire que les urbanistes les a pris en « otage » (comme on entends si souvent ce mot en parlant des grèvistes des transports en commun)…
    Changer de voiture (ou se débarrasser de sa voiture pour passer au vélo) est un acte qui me semble relativement simple et rapide. Mais changer d’habitation pour habiter près de son lieu de travail me semble beaucoup plus compliquer…

    Bref, la solution n’est pas forcement facile à mettre en pratique.

    Axel

  3. avanzata

    Piper Halliwell, du calme…J’en fais partie moi, du monde ouvrier, et le chômage j’ai bien connu . Je voulais seulement, ou plutôt non, j’aurais bien aimé que les ouvriers, qui jusqu’à aujourd’hui produisaient bien sagement les marchandises ou les « biens » destinés à leur propre consommation, se rendent enfin compte que pendant des décennies ils ont tous été comme qui dirait roulés dans la farine et se retrouvent maintenant pris au piège, mais qu’auraient-ils pu faire d’autre ? Le discours va bien au-delà que de savoir si on est pour ou contre la course automobile ou les rallyes à la con qui servent A RIEN, seulement à détourner le peuple des VRAIS QUESTIONS, comme le foot, la télé-poubelle et le reste…

    Du pain et des jeux, et voilà un peuple qu’il est tout content ! Sauf que bientôt il risque de ne plus y avoir ni l’un ni l’autre…
    Demande voir à un petit haïtien qui est obligé de bouffer des galettes d’argile pour survivre ce qu’il en pense du PA-DAK de mes fesses, ou au petit môme de sept ans qui descend tous les jours creuser dans une mine de cuivre au Pérou, et à tous les autres pauvres crève-la-faim à travers le monde, tous ceux pour qui c’est DEJA la fin du Monde, et dont le nombre ne cesse d’augmenter chaque jour…La fin du monde, tant que çà se passe à la télé et à des milliers de kilomètres, y a pas le feu, on peut préparer le réveillon tranquillement…

    Parce que çà c’est MA QUESTION A MOI : pourquoi certains continuent de se goinfrer impunément et à bafrer tranquillement ( je parle des riches en général, reste donc sur ta chaise ), tandis que d’autres galèrent pour une poignée de riz…Par quelle volonté divine, par quelle logique imbécile ON a laissé faire çà ? Et surtout pourquoi ON, continue, persiste et signe ?
    Quelqu’un parmi l’aimable assistance peut me répondre, si possible avec des mots simples que tout le monde peut comprendre sans l’aide du dictionnaire …?

    Tu as le droit de ne pas être d’accord, mais c’est mon point de vue, de moi.
    Du pain et des jeux, et voilà un peuple qu’il est content !

    Quand au stéréotype, oui c’en est un, c’est une caricature de l’homo bagnolus d’aujourd’hui, parce que on l’a fabriqué de toutes pièces et qu’on l’a bien réussi, mais c’est vraiment accessoire comme sujet, et je m’en fous de ce mec si tu veux savoir et je suis pas du tout CONTRE la bagnole en tant que telle…C’est quand même le résultat de l’ingéniosité humaine, et j’aime la Science, quand elle n’est pas dévoyée.
    Seulement il faut avouer que toute cette industrie pour envoyer des satellites de communication pour pouvoir fourguer des portables et de la télé à la con, quand même quel gâchis, c’est juste un exemple qui me sort comme çà… Faut réfléchir un peu et pas consommer bêtement parce que on nous a dit que c’est bon pour nos emplois, et merde à la fin…
    (OK je commence à m’énerver, je m’écrase donc mollement et je dégage… )
    Bon allez, bonnes fêtes à tous quand même

  4. Philippe Schwoerer

    Hors de question de ne plus vivre. Mais simplement d’agir en pensant à l’avenir de nos enfants, comprendre ce qui se passe et envoyer un message fort aux constructeurs et aux pouvoirs publics.

    On sait que fabriquer une voiture neuve pollue actuellement bien trop. Pourquoi alors interdire de migrer des véhicules plus anciens à l’électricité ? Pourquoi continuer à produire des véhicules souvent plus lourds avec nombre d’équipements dont on pourrait se passer ? Pourquoi continuer de dire « amen » aux faux arguments des constructeurs qui vont jusqu’à casser des voies possibles.

    En période de crise, il est normal de changer de comportement. On peut privilégier des activités nature locales et oublier des déplacements culturels trop lointains par exemple. On peut faire du VTT et oublier le quad.

    Tout ça ne doit pas se faire dans la déprime, mais véritablement dans une redécouverte d’activités citoyennes.

    Chez nous, il n’est pas rare d’utiliser un 4×4 pour aller chercher la baguette de pain à quelques centaines de mêtres.

  5. Piper Halliwell

    Expliqué comme ça aussi… Bah, certains rallys j’admets qu’ils servent légèrement (voir pas du tout 😉 ) à rien. Mais d’autres, comme par exemple le 4L Trophy, ils ont quand même leur petite utilité. D’accord c’est pas le must mais bon quand même. Faut pas non plus mettre tout dans le même sac. Le Dakar, le 4L Trophy et les Raids 2cv c’est pas la même chose. 2 ont une certaines utilité mais l’autre…
    Sinon, d’accord pour dire que la crise permet de faire changer les habitudes. Là ou j’habite, les gens n’utilisent plus leurs 4X4, c’est vrai ils utilisent maintenant des XM ou des 405. En revanche en ville, c’est sidérant. Il y a beaucoup plus de bus (ils auront mis le temps mais on y est arriver). Là ou je trouve à redire, c’est sur le chapitre des quads. Il y en a 10 000 en France mais vous vous rendez compte, sur 62 000 000 de personnes ce que ça fait?!? Personnellement, j’en vois pas beaucoup en ce moment, déjà qu’avant c’était pas courant alors là…
    Je maintiens que les gars qui prennent leurs voitures pour aller chercher le pains à 100 mètres de chez eux oui c’est un énorme stéréotype.
    Concernant les voitures électriques, ce lien devrait intéresser Philippe Schwoerer. De vieilles voitures (et surtout polluantes car non-catalysées) sont devenues aussi propres que la Venturi Fetish!
    Bonne année à tous.
    http://www.2cvelectrique.com/

  6. Philippe Schwoerer

    Merci Piper Halliwell ! Je connais ce site et j’ai déjà eu l’occasion de discuter avec un des membres de l’association. Le projet est audacieux car rien ne garantit que la Drire acceptera le véhicule. S’il est accepté, ça créera sans doute un précédent, même s’il y a quelques années une 2 CV (en 1968) et une Méhari (au début des années 80) ont été acceptées après transformation par des particuliers.

    Pour le 4 L Trophy, je me souviens avoir discuté avec un jeune qui voulait convertir une 4 L fourgonnette pour l’occasion. Je n’ai pu que l’en dissuader (problèmes d’autonomie, de points de charges en électricité, de poids du véhicule…).

  7. melissa19550

    Transformé des 2cv qui marchent au super en véhicules éléctriques, c’est quand meme bien. Sinon, devinez quoi, GM et Chrysler ne disparaitront pas et la Chevrolet Volt devrait etre mise en production avant le salon de Paris d’Octobre 2009, vivement une Chevrolet Volt by PSA… 😉

  8. CarFree

    Ce n’est pas avec la voiture électrique que vous allez sauver le monde! C’est caractéristique d’un scientisme obscurantiste: une innovation technologique de plus et c’est l’extase, « la voiture n’est plus ou ne sera plus un problème ». Si vous vous donnez la peine d’étudier en profondeur la question, vous vous apercevrez que les choses ne sont pas aussi simples et que, pour éviter les problèmes posés par le moteur thermique, on crée en fait tout un tas d’autres problèmes au moins aussi graves, si ce n’est plus…
    un peu de lecture:

    http://carfree.fr/index.php/2008/07/01/voiture-electrique-mythe-technologique-et-arnaque-ecologique/
    http://carfree.fr/index.php/2008/07/11/la-voiture-electrique-nest-pas-propre/
    http://carfree.fr/index.php/2008/07/17/pas-de-petrole-pas-de-voitures-ni-de-camions/
    http://carfree.fr/index.php/2008/10/08/la-voiture-electrique-na-plus-davenir/
    http://carfree.fr/index.php/2008/11/04/sarkozy-et-sa-tres-grosse-farce-de-la-voiture-electrique-propre/

  9. Philippe Schwoerer

    Egalement, pour se faire sa propre opinion, le numéro 7 d’Autobio (actuellement en vente) pose ainsi le problème : Voiture électrique. Une vraie solution ?

    En revanche, ne sont pas traités les problèmes connexes liés aux infrastructures routières par exemple ou au thème de l’actuelle campagne de le prévention routière qui demeurent pour tous types de véhicules.

Les commentaires sont clos.