L’enterrement de la bagnole urbaine

cartombstone

C’est tout plein d’émotion que l’association uN p’Tit véLo daNs la Tête vous convie à l’enterrement de la voiture urbaine. Disparue en ce début de siècle, la bagnole des villes, qui a si brutalement changé l’organisation des nos vies et de nos villes, ne nous manquera pas vraiment.

Conformément à son testament, les voiries qui lui étaient exclusivement réservées seront léguées aux habitants des villes, pour y vivre et s’y déplacer paisiblement.

Nous vous invitons à lui rendre un dernier hommage lors d’une déambulation mollets-tractée.

Le testament de la Bagnole
(Etude de Maître Dupignon, notaire-cycliste)

Cyclistes, cyclistes, piétons, piétonnes,

Au cours de mon existence j’ai accumulé beaucoup de biens et je souhaite vous en faire profiter maintenant. Certes cela pourra nécessiter quelques transformations pour que vous puissiez en profiter pleinement mais j’espère néanmoins que vous en ferez bon usage.

Je vous lègue à tous les rues de la ville, faites en ce que vous voulez, vous pourrez vous en servir pour circuler par exemple.

Je lègue les garages automobiles, les concessions et autres usines d’équipements aux artistes et conducteurs de projets associatifs, sociaux et culturels.

Je lègue les trottoirs aux piétons.

Je vous lègue les horodateurs, c’est pratique comme il y en a partout cela évite d’acheter une montre.

Je lègue les rond points à ceux qui les ont construit.

Je lègue les feux tricolores aux fabricants de guirlandes de Noël.

Aux grandes personnes, je lègue les terres des parkings pour y installer des terrasses de café et de restaurant.

Je lègue un air sans pollution aux habitants de l’agglomération toute entière, ne retenez plus votre respiration.

A tous je vous rends votre cerveau, vos nerfs et votre calme.

Pour les enfants, je lègue la rue devant votre maison pour y jouer au ballon et y faire des bêtises sans pour autant plonger vos parents dans des abîmes d’angoisses insoutenables.

Je vous lègue le chemin de l’école, plus besoin de vous y emmener en bagnole.

Je vous lègue les parkings pour y faire des parcs et des terrains de jeu.

J’en oublie certainement beaucoup mais je ne peux inventorier la totalité de mes biens, vous les découvrirez jour après jour en sortant de chez vous.

Pour en terminer avec mes dernières volontés, je demande à Maître Dupignon de procéder à la lecture de ce que je ne pourrai pas vous rendre.

Le non-legs

Cher maître pouvez vous lire cette citation du film Kill Bill volume 1 de Quentin Tarentino, quand Béatrixx Kiddo a fini son combat dans le restaurant japonais : “Ceux qui sont encore vivants, profitez-en pour le rester et allez-vous-en. Mais attention, n’emportez surtout pas les membres que vous avez perdus, ils sont à moi…”

Fin de la citation

Evidemment, je ne vous rendrai pas le pétrole que j’ai brûlé, mais surtout je ne pourrai pas non plus vous rendre les morts des accidents de la route, les bras, les jambes, les crânes brisés.

Non, mes victimes je les garde et je les emporte avec moi.

veloparade-enterrement-bagnole

Source: http://www.ptitvelo.net/Veloparade-l-enterrement-de-la.html

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

9 commentaires sur “L’enterrement de la bagnole urbaine

  1. URB

    Juste pour savoir :
    A quoi ça sert de parler d’un rassemblement 4 jours APRES qu’elle soit passé ?

    ça ne serait pas mieux d’en parler quelques jours AVANT qu’elle ait lieu ?
    Histoire de faire de la communication (j’ai pas dit pub) là dessus, histoire d’avoir plus de monde.

    Ha oui aussi, ils se sont retrouvé à combien ?

  2. stoppeur

    Je crois que les constructeurs se feront vite à l’idée de se reconvertir,car il faudra infiniment plus d’autobus,de tram,de rames de métros;mais,malgré tout cet arsenal de transports en commun,on ne pourra pas « tuer » le my the de la bagnole,moyen de transport individualisé,personnalisé.Il faudra prendre l’habitude de ne plus mélanger les unes avec les autres;comme ne pas inciter les « fondus »de la petite reine à se croire tout permis,en tou te liberté:une place pour chaque chose;chaque chose à sa place!Avec des règles bien définies en matière de circulation,strictement appliquées!!!Ca vous inspire quoi ce genre de disposition,vous,les ex-« fondus » de la bagno le,reconvertis à la « petite reine »?Rien qu’en stationnement,les « bagnoles » devront disparaître de la voie publique;c’est indiscutable…!!!

  3. LOL

    Mais vous y croyez vraiment au monde sans voiture ou vous vous inventez un petit tripe?
    Il faut que vous vous fassiez à l’idée que la voiture ne va pas disparaitre. Certes elle va devenir plus propre avec les temps.
    Vous ne voyez que les côtés négatifs, la voiture nous permet de nous rendre ou l’on veut, quand on veut.
    Les transports en communs, hum non pas pour moi. Vous aimez aller à 30 kilomètre/heure de moyenne; vous arrêter toutes les 3 minutes et être mélangé à tout un tas de personnes sales ou propre, sa cri, sa pleure, sa postillonne….

  4. Gilles ChomelLécoLomobile

    URB: On ne va jamais se recueillir sur une tombe avant que le défunt ait été enterré ! 😎

    LOL: Carfree s’est fixé pour objectif de recenser toutes les idées et toutes les initiatives tendant à modérer le recours à l’automobile particulière. Ça ne signifie pas que l’automobile particulière va disparaître du jour au lendemain! Carfree est un contre-pouvoir un peu comme 40millions-d-automobilistes.

    Il faut que tu comprennes que la société est le résultat de conflits idéologiques entre groupes d’intérêts opposés. Lorsqu’une municipalité décide d’investir 50 millions d’euros dans un tram ou un TCSP, un site comme carfree peut avoir une influence non-négligeable. De la même manière si un constructeur décide d’investir des dizaines de millions dans une campagne publicitaire, sa communication devra tenir compte d’un site comme carfree.

    Les idées: les représentations mentales on plus de pouvoir qu’on le croit dans la société, c’est pour ça que des bénévoles prennent le temps et l’énergie pour entretenir et contribuer à de tels sites ou associations.

  5. URB

    @LECOLOMOBILE
    « URB: On ne va jamais se recueillir sur une tombe avant que le défunt ait été enterré ! 😎 »

    Hahaha mort de Rire.
    Et il faut aller où pour se « recueillir » ?

    Tu es du genre à parler d’une manifestation après qu’elle soit passé, c’est beaucoup moins risqué que d’y participer.

    L’important c’est le cortège et l’enterrement, pas de se recueillir.

    🙂

  6. P'titSuisse

    « Les transports en communs, hum non pas pour moi. Vous aimez aller à 30 kilomètre/heure de moyenne; vous arrêter toutes les 3 minutes et être mélangé à tout un tas de personnes sales ou propre, sa cri, sa pleure, sa postillonne…. »

    Un automobiliste en ville préfère rouler à moins que 20km/h de moyenne, s’arrêter tout les 20sec en étant mélangé à tout un tas d’autres automobilistes qui polluent et klaxonnent…

  7. stoppeur

    LOL,je ne crois pas à tout ce que tu déballes sur le site…Je suis sûr que c’est parce que tu n’ aimes pas les écolos…Mais ,tu ne montes jamais en TGV?Moi,j’aime vraiment pas le TGV…Je ne m’y sens pas à l’aise:on y voit que des gens avec des oreillettes,des lecteurs de DVD sur les genoux et des autres qui s’ « éclatent » avec les jeux de leur portable;en plus,c’est bourré de bagages à roulettes dans les allées…Et comme en pareil cas,je pense qu’on pourrait se retrouver en rade en rase campagne,les portes blo quées…!Ca m’angoisse,le TGV!Et toi,tu dois pas aimer le TGV non plus;l’ avion,pas plus…?Alors là,ça serait le comble…!!!On aurait au moins ça en commun,si éloignés qu’on est sur l’avenir de la Planète…N’importe comme nt,je te sens pas bien quant au « bien-fondé » de tes déclarations…

  8. stoppeur

    L’enterrement de la bagnole urbaine se fera avec le chômage et la baisse des salaires.L’un dans l’autre,il faudra d’abord trouver à manger avant tout! Et comme circuler en TC,ça donne le temps de s’occuper à autre chose,a lors le public oubliera la voiture pour des déplacements doux,sans stress. En plus,si les TC procurent un emploi,pourquoi hésiter à passer à une ville sans voiture?On va y arriver,mais ça sera un peu douloureux pour certains! C’est évident que si on évoque un retour en arrière au niveau de la Société de Consommation,beaucoup vont croire qu’on retourne à l’Antiquité!La So ciété de Consommation en a conduit beaucoup à la surdose,sinon à l’over dose;et maintenant,il faut décrocher…Ca va être mon cas pour rentrer à la maison!A demain,si vous le voulez bien…

Les commentaires sont clos.