Stationnement payant pour les deux-roues motorisés!

L’association LES DROITS DU PIÉTON a saisi le Tribunal Administratif afin que celui-ci enjoigne au Maire de PARIS d’appliquer le stationnement payant aux véhicules à deux-roues (et trois-roues) motorisés.

Cette requête a été réceptionnée par le Tribunal le 14 octobre 2013 et la Ville de PARIS doit y répondre pour le début de janvier 2014.

Elle fait suite à un échange de courriers sur ce sujet entre LES DROITS DU PIÉTON et la Mairie de PARIS, celle-ci invoquant des difficultés techniques pour ne pas étendre dès à présent aux motos et cyclomoteurs la règle du stationnement payant en vigueur pour les véhicules à quatre roues depuis 1971.

L’Association LES DROITS DU PIÉTON considère que ces prétendues « difficultés techniques » ne sont que le prétexte invoqué pour ne pas appliquer aux utilisateurs des 2 et 3 roues motorisés une mesure dont aucune considération objective ne justifie que ceux-ci en soient dispensés et qui heurte le principe d’égalité, alors que par ailleurs elle contribuerait à la régulation de l’usage des véhicules dont le nombre pose des problèmes de stationnement qui se traduisent par l’envahissement des trottoirs au détriment des piétons.

C’est la raison pour laquelle LES DROITS DU PIÉTON a également saisi le Tribunal Administratif de PARIS d’une demande tendant à ce que le Préfet de Police l’indemnise du préjudice porté aux intérêts dont elle a la charge en raison du laxisme dont celui-ci fait preuve en ce qui concerne la verbalisation des deux-roues motorisés illégalement stationnés sur les trottoirs.

http://pietons.org/

Droits Du Piéton

A propos de Droits Du Piéton

Association nationale de défense des Droits du Piéton

22 commentaires sur “Stationnement payant pour les deux-roues motorisés!

  1. Cantor

    Cycliste convaincu, je me permet de me faire l’avocat du diable. Pourquoi différencier les deux motorisées et les vélos ? Si je ne m’abuse, les vélos n’ont pas non plus le droit de se garer n’importe où.

    Pourquoi ne pas les verbaliser eux aussi ? C’est d’ailleur un problème pour les cyclistes qui veulent s’arrêter faire quelque course ; théoriquement on ne peut se garer quasiment nulle part légalement…

  2. CarfreeCarfree

    Tu diras bonjour au diable de ma part, mais un vélo et une moto, ce n’est pas exactement la même chose. Il suffit de voir la photo pour comprendre, une moto garée sur trottoir ne prend pas la même place qu’un vélo… Les poussettes et fauteuils roulants en savent quelque chose…

  3. david

    Payer encore et encore…
    Je suis plutôt pour qu’on force le civisme par de très fortes amendes.
    A la limite, je suis même pour qu’on nous autorise à vandaliser (après constatation par un poulardin) un véhicule qui entrave la libre circulation du piéton. Rien de tel pour leur faire la b*** à ces pollueurs qui roulent avec la beauf attitude et qui n’ont rien à carrer des autres.

  4. apanivore

    Je ne comprends pas l’intérêt de rendre le stationnement payant.
    Il « suffirait » d’infliger des amendes pour stationnement gênant.
    C’est déjà interdit de se garer sur le trottoir il me semble.
    Tout comme il est interdit d’attacher son vélo n’importe-où, ou de traverser la rue lorsque le feu piéton est rouge.
    ça fait partie des infractions banalisées.

  5. LomoberetLomoberet

    Ah bon !
    Il y a des feux de couleur rouge.
    J’ai toujours cru que c’était fait pour faire beau, vu que quand le bonhomme est vert, on est quand même obligé de faire attention au crevard à moteur qui sont censés connaitre le code, eux, mais s’en foutent royalement !

  6. Jean-Marc

    Précision H.S.
    « ou de traverser la rue lorsque le feu piéton est rouge. »

    ou de COMMENCER À traverser la rue…
    c est pas grand chose… mais celà change tout

    Les personnes à mobilité réduite, avec ou sans canne/déambulateur ou en fauteuil ou avec une poussette apprécieront la différence…

    Ainsi, quand le feu devient vert pour la voie perpendiculaire, les automobilistes n ont pas le droit d avancer et d écraser les gens qui sont encore engagés sur la chaussée… (ni le droit de les klaxonner; par contre, ils peuvent mettre leurs warnings pour prévenir qu’il y a un « obstacle », qu’ils ne vont pas avancer)

    Le vert n est pas une obligation d avancer, c est une autorisation soumise à conditions.

    (d ailleurs, si le carrefour n est pas dégagé, si on ne peut pas entrer dans le carrefour sans pouvoir le quitter, il y a même une interdiction d avancer… (celà bloquerait les voies; hors il peut y avoir une urgence, un camion de pompier ou une ambulance qui doivent traverser ce carrefour qu’on obstrue illégalement).

    Ces véhicules obstruent une voie de circulation (un trottoir),

    s’ils ne sont pas trop lourd, si leur cadenas le permet, si votre force le permet,
    il suffit de les déplacer de qq 10aines de cm, pour qu’ils obstruent une voie de circulation, au moins avec une roue : la voie tous véhicules.

    Là, çà va être miraculeux : la fourrière et la police vont intervenir…

    Mais bon… il serait bien que les citoyens ne doivent pas agir pour faire en sorte que les policiers fassent leur travail
    (c est le même pb que les voitures sur les pistes ou bandes cyclistes)
    et qu’ils agissent par eux même face à des infractions.

    Mais, d’un autre coté, il serait bien que les urbanistes interviennent aussi :
    qu’ils remplacent qq places voitures par des arceaux, pour les vélos et 2RM.
    Car en fait, un 2RM est plus en sécu sur le trottoir, attaché à un réverbère/feu/panneau, que sur une place auto, avec son cadena attaché à rien…

    (les grosses GT peuvent le faire sans risque, mais pas les 50cc)

  7. Laurent

    Il n’y a pas grand chose à attendre des autorités. Plutôt une auto qu’un camion, plutôt un 2 roues motorisées qu’une auto et plutôt un vélo qu’un 2 roues motorisées.
    Cela étant, il n’est pas interdit de dégonfler un pneu ou de coller un autocollant quand le véhicule gêne.

  8. Pédibuspédibus

    Tous mes encouragements à Droits du piéton. Les motorisés à deux ou quatre roues apportent à peu près les mêmes effets néfastes pour l’environnement des villes. Et les potelets anti stationnement restent inefficaces. Quant à la police de voirie, sauf là où il y a de l’horodateur à contrôler, c’est bernique pour le piéton. Donc faire payer le stationnement aux pétarous semblerait judicieux, surtout étendu à l’ensemble du territoire des villes…

  9. Gari

    La photo montre des véhicules mal garés, qui peuvent déjà être soumis à contraventions. Nul besoin de rendre le stationnement payant pour cela.

    Par contre, rendre le stationnement payant, cela sous-entend créer des places de stationnement pour les deux-roues motorisés, or tout comme pour les vélos, l’offre de stationnement pour les 2RM est clairement sous-évaluée. de ce point de vue là, on peut s’associer aux associations de motards pour réclamer plus de stationnement moto (à condition que ça mange sur les stationnement voiture, bien entendu).

    Pour éviter le mélange des genres, je recommande de remplacer la photo par une photo de 2RM garés sur des places de stationnement autorisés (ou alors, il faut écrire un autre article, si c’est bien le stationnement illégal qui est attaqué)

  10. Pédibuspédibus

    Il me semble Gari que le meilleur moyen de ne plus déplorer ce qu’illustre la photo de l’article – le trottoir squatté également par les 2RM – c’est d’instaurer le stationnement payant pour tous les motorisés, garantissant un contrôle de la voirie régulier, dissuadant les comportements qu’on dénonce, fabricant de nouvelles habitudes. Et je ne suis pas sûr qu’une offre de stationnement gratuite sur la chaussée dédiée à « nos amis les motocyclistes » nous garantisse un comportement civique de leur part.

    J’en profite aussi pour « revendiquer » des places de stationnement automobile sacrifiées* pour y concentrer les containers à ordures ménagères, ce qui ne dispenserait pas les riverains de les rentrer – contrôles à la clé – pour dégager complètement le cheminement piétonnier…

    *réduire l’offre de stationnement étant un puissant levier pour réduire la pression automobile en ville

  11. Zeed

    Ouais enfin:Faut arrêter le TOUT PAYANT!!!
    Pour les voitures,ok pas de souci.
    Pour la harley qui pète et qui squatte la moitié du trottoir,ok pas de souci.

    Mais il n’y a pas assez de place pour les 2rm car TOUTES les communes de France sans exception favorisent ces saloperies à quatre roues.
    De plus en plus de personnes s’orientent vers le 2rm ( ou 3rm ) pour échapper aux inconvénients et stress inhérents à la bagnole et se garent où il le peuvent.
    D’accord il y a de l’abus!

    Mais de là à encore prendre du fric dans la poche des Français c’est vraiment inadmissible

    ATTENTION!!!!!Bientôt l’instauration d’un P.V pour les trottinettes mal rangées contre un réverbère…

  12. Gari

    Je ne vois pas en quoi faire payer le stationnement empêchera les 2RM de squatter les trottoirs, bien au contraire : après tout, puisque c’est payant sur les places de stationnement, autant aller squatter le trottoir, par définition gratuit, surtout si on ne verbalise pas le fait de se garer illégalement sur le trottoir…

    Pour empêcher le stationnement sauvage sur les trottoirs, il faut verbaliser ce comportement, pas instaurer le parking payant !

    Attention, hein, je ne dis pas que je suis contre le stationnement payant, c’est juste que je ne comprends pas du tout le lien de cause à effet entre ce qu’on dénonce (« le squattage des trottoirs ») et la solution apportée (« stationnement payant »).

    Par contre, le coup des poubelles sur la voirie à la place de places de stationnement voiture, excellente idée ! J’adore !

  13. Pédibuspédibus

    Oui mais si tu instaures le stationnement payant dans une rue et que l’automobiliste gare son véhicule sur le trottoir en escomptant la gratuité il aura tout faux au moment du contrôle. Lequel existe à cause de l’intérêt évident pour la collectivité…
    Idem si le législateur se bouge pour faire entrer dans le champ du stationnement payant tout véhicule motorisé, à 4 ou 2 roues…

  14. Zeed

    Avec le 2rm,nous avons une liberté de déplacement que l’on n’a pas avec la voiture.Je ne vois donc pas pourquoi on devrait encore payer le stationnement,non mais on va où là?

    HO Y’EN A MARRE DE PAYER!!!!!

  15. Vincent

    LAURENT > Cela étant, il n’est pas interdit de dégonfler un pneu ou de coller un autocollant quand le véhicule gêne.

    Dégonfler un pneu d’un véhicule mal garé : même si c’est tentant, non seulement, c’est interdit, mais c’est dangereux.

    Je ne vois pas de solution, tant que la maréchaussée ne fera pas son travail.

  16. Struddelstruddel

    De ZEED
    « Avec le 2rm,nous avons une liberté de déplacement que l’on n’a pas avec la voiture.Je ne vois donc pas pourquoi on devrait encore payer le stationnement,non mais on va où là?

    HO Y’EN A MARRE DE PAYER!!!!! »

    C’est pour l’instant un des seuls moyens de diminuer le nombre de motorisés gênants, tu trouves peut-être plus agréable pour toi de te déplacer en 2RM en ville mais pour le reste de la population, tu apportes du bruit et de la pollution, comme les voitures.

    Après tout tu paies déjà pour te déplacer puisque tu paies du carburant et une assurance.

    Si tu veux un moyen de transport où tu ne paies qu’à l’achat, tu peux essayer le vélo, ça va encore plus vite que le 2RM grâce aux contre-sens cyclables et aux pistes cyclables et tu ne favoriseras plus la société du pétrole.

  17. pierre

    La rue est un espace public qui nous appartient à tous. Si certains l’occupent en y stationnant et empêchent la circulation des autres, il est normal qu’ils paient. L’espace en ville est rare et couteux.
    Les motorisés ne méritent pas la gratuité car le bruit, la pollution et les accidents qu’ils nous infligent ont des couts énormes pour la collectivité. Chaque automobile en France coute 8000 euro par an à la collectivité en plus de ce que son possesseur paie déjà à l’état sous forme de taxes diverses (TVA à l’achat, carte grise, taxe sur les carburants etc.).

    Il faut absolument freiner l’usage des 2RM et clairement favoriser les vélos et piétons.
    La marche et le pédalage ont des répercussions très favorables sur la santé et font réaliser d’énormes économies à la sécu.
    Il va falloir taxer d’avantage les motorisés de tous types, relever de beaucoup les tarifs stationnement pour inciter leurs utilisateurs à préférer le vélo.
    A Paris la situation empire de jour en jour, principalement du fait de cette invasion de 2RM. Le mal est déjà fait mais il n’est jamais trop tard pour agir.

  18. picard

    La pollution ressentie des 2RM en terme de bruit, d’odeur et d’occupation spatiale (du fait qu’ils accélèrent bien plus entre 2 feux rouges) est beaucoup plus importante que les voitures!
    « Chaque automobile en France coute 8000 euro par an à la collectivité en plus de ce que son possesseur paie déjà à l’état sous forme de taxes diverses »:
    ça me semble énorme! vous avez des précision pour savoir d’où vient ces cout? Ou même des liens?

  19. legeographe

    Salut à tous.
    Cela faisait longtemps que je n’étais pas revenu ici, sur Carfree.
    Bon, il y a des idées, du débat : en bref, c’est cool (ça y est, j’ai résumé mon come-back ^^).

    @ tous les motards : question pollution sonore (ce qui n’est pas l’objet exact de la revendication de l’asso « Les Droits du Piéton », on en conviendra, certes) oui, vous me réveillez bien plus que les étudiants bourrés du jeudi soir ; et par là même, « Les Droits du Dormeur » ne sont pas bien respectés, à mon sens… Bref, j’ai des raisons de vous haïr, certaines nuits (et même en journée, d’ailleurs !).

    @ tous les cyclistes : oui, je suis un cycliste (plus que convaincu) et je me rends compte de plus en plus que le stationnement d’un vélo contre une barrière est très souvent gênant aussi… Une barrière est parfois aussi une rampe (en bas d’un escalier, stationner le vélo à la rampe même avec un antivol tortillon, c’est souvent priver d’un aménagement ad hoc une personne qui se déplace avec une canne (ou une béquille).
    En gros, là où les barrières ne sont pas des aménagements (ad hoc) destinés aux piétons (–> rampes), c’est bien souvent qu’ils sont là comme aménagements anti-voitures (pour empêcher les voitures d’aller trop loin sur le trottoir… Dès lors, quand y attache le vélo, il faut quand même faire attention à cette largeur de trottoir qu’on a voulu préserver des voitures).
    Le lampadaire reste le port d’attache du vélo où l’on ne gêne normalement aucun piéton… Mais attention, sur 95% des lampadaires, on ne peut pas attacher un antivol en U (lampadaire trop large).
    Voilà pour mes observations de cycliste blessé de temps à autre… (et rien ne vaut le vélo pour ne pas trop marcher, quand le pied n’est pas au top… et pour faire une rééducation en douceur…^^ Attention, ce n’est pas toujours vrai, parfois il faut du repos total).

  20. Zeed

    Oui c’est encore un problème récurrent:pas assez de place de stationnement ( voire pas du tout ) pour les vélos.
    Déjà qu’il n’y en a pas assez pour les 2rm,alors les autres,…..

    Et ce qui est bien,en vélo,c’est que l’on a juste à tendre la jambe afin de faire un bon mawashi aux rétros de ces merdes à quatre roues garées sur les pistes cyclables……

  21. le mouane

    avant de payer le stationnement faisons simplement des parking a 2 roues après partons du principe l’utilisateur paie
    dans ce cas plus de subvention pour favoriser un mode de transport

Les commentaires sont clos.