Vélooze

Les caisses sont vides. Ou alors l’argent qui reste est utilisé à autre chose. Les principales associations cyclistes françaises pédalent dans la choucroute, le ministère du développement durable ayant coupé les fonds des subventions.

En cause, environ 230.000 euros de subventions pour l’année 2016, à se partager entre associations nationales de promotion du vélo (FUB, AF3V, Heureux Cyclage, Département et Régions Cyclables, France Vélo Tourisme). Cela ne représente pas bien lourd, mais apparemment c’est encore trop pour le ministère qui ne paie plus. Évidemment, des emplois sont menacés par cet arrêt des subventions publiques.

Un an après la COP21 et pendant un épisode calamiteux de pollution urbaine, cela fait mauvais genre. Franchement, comment peut-on en être là? 230.000 euros, c’est vraiment des économies de bout de chandelle. Quand on sait que le même ministère du développement durable est censé débloquer des fonds à hauteur de 750 millions d’euros en trois ans pour la « transition énergétique », on ne pourrait pas trouver 230.000 euros pour le vélo en France?

Le vélo est quand même l’outil idéal de la « transition énergétique ». Alors, il est où le problème? Quand on regarde à quoi doivent être utilisés les 750 millions d’euros de la transition énergétique, on trouve… le déploiement de plus de 5 000 bornes de recharge électrique. On ne refait pas Ségolène Royal… 230.000 euros, cela doit représenter à peu près le prix de 5 bornes de recharge rapide sur la voie publique.

Et le pire, c’est que cela risque de ne pas s’arranger en 2017. Si c’est Fillon qui gagne l’élection présidentielle, les associations cyclistes peuvent faire une croix définitive sur leurs subventions… d’autant plus si c’est Bruno Le Maire le ministre des transports.

Des subventions publiques pour le vélo? Cela fait vraiment trop 20ème siècle, limite économie soviétique. Et pourquoi pas des tramways à pédale pendant qu’on y est?

Réveillez-vous les gars! On est au 21ème siècle et la modernité c’est l’ultra-libéralisme.

Et si on lançait une grande campagne de financement participatif sur Internet, pardon je veux dire « crowdfunding », pour subventionner les associations vélo? On s’inscrit sur Kickstarter et on demande 250 000 euros aux internautes pour financer la politique vélo française. Ça c’est de la politique vélo 2.0! Sans même parler du buzz, si on trouve de bonnes contreparties, genre un casque « à vélo avec Macron » ou des gilets de sécurité avec la photo de Fillon, on est assuré du succès.

Voire même, ça marchera tellement bien qu’on aura trop d’argent! On sera obligé de créer une start-up pour faire de la Green Tech et incuber à sec les petites assos de promotion du vélo. Je vois déjà le nom de start-up, Vélooze, avec un business plan imbattable: on créé une appli connectée à Paypal qui permet de s’acheter des aménagements cyclables près de chez soi. Si t’as du fric, tu peux t’acheter 500 mètres de bande cyclable pour aller à ton boulot.

Si t’as pas de fric, tu prends ta bagnole.

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

7 commentaires sur “Vélooze

  1. NG

    La modernitude ce serait une prime à la casse pour les vélos en échange de l’achat d’une voiture électrique.

  2. Le cycliste intraitable

    On peut simplement faire un don à ces associations et en déduire 66% des impôts. Na !

  3. Florian

    Je suis d’accord avec l’article, sauf l’emploi du terme « ultralibéralisme ». Le libéralisme n’est pas l’apanage des tueurs de chatons. C’est juste une pensée politique et économique fondée sur la liberté, étant entendue comme liberté individuelle. Donc être ultralibéral, c’est…être à fond pour la liberté ? Je ne comprends pas.

  4. Emilie L

    « Si t’as du fric, tu peux t’acheter 500 mètres de bande cyclable pour aller à ton boulot. Si t’as pas de fric, tu prends ta bagnole »
    Ben en fait non vu que la bagnole coûte entre 4000 et 5000 € par an… Si t’as pas de fric, tu risques surtout ta vie sur la route en vélo ^^

  5. Serious DD

    @Le cycliste intraitable: Encore faut-il que l’association soit décrétée d’utilité publique ce qui n’est pas forcément le cas…

    Quelqu’un sait si la FUBICY et l’Heureux Cyclage le sont?

Les commentaires sont clos.