Pour la décroissance de la naïveté

Les limites à la croissance (dans un monde fini) est un livre assez récent qui a une longue histoire. Écrit en 2004 par Donella Meadows, Dennis Meadows et Jorgen Randers, il connaît une traduction française en 2012. Ce livre possède une longue histoire car il s’agit en fait d’une mise à jour, la troisième en l’occurrence, d’un livre célèbre de 1972 intitulé « The Limits To Growth » et imparfaitement traduit en français sous le nom de « Halte à la croissance?: Rapport sur les limites de la croissance ». Lire la suite…

Les pneus pourris de Golfe-Juan

Connaissez-vous les récifs artificiels de pneus? C’est une bien triste histoire qui illustre à la fois le cynisme et l’arrogance de l’industrie automobile. Nous en avions parlé il y a quelques années déjà: au cours des années 1970, de multiples projets d’immersion de vieux pneus usagés au fond de l’océan ont été lancés, principalement aux Etats-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Malaisie… et aussi en France. Lire la suite…

Les mensonges de Shell sur les déversements d’hydrocarbures au Nigeria

Après plusieurs années de déni, les mensonges de Shell sont enfin révélés au grand jour. Amnesty International a publié plusieurs rapports sur la pollution pétrolière dans le delta du Niger, au Nigéria. Shell a dû finalement admettre que les chiffres et les arguments qu’elle défendait pour limiter la portée des affirmations d’Amnesty International étaient faux. Lire la suite…

La Transition énergétique vers le pire par la Voiture Mox

centrale-nucleaire

En débutant « Le 18 brumaire de Louis Bonaparte », Karl Marx rappelait de mémoire et corrigeait de manière ironique une formule historique d’un illustre philosophe: « Hegel fait quelque part cette remarque que tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois. Il a oublié d’ajouter: la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce. » Il faut craindre que cette sentence critique du maitre de la dialectique historique et de la lutte des classes ne soit plus valable aujourd’hui après le dernier coup de force de la Noblesse d’État pour perpétuer en France la Bérézina nucléaire avec la voiture électrique. Lire la suite…

La destruction du climat de la planète va – évidemment – avoir pour conséquence un génocide

PE-debout

J’étais sur le tarmac de l’aéroport Charles-de-Gaulle, et tout-à-coup, j’ai vu un Airbus A319 à 200 m de moi qui commençait à rouler vers la piste de décollage. J’ai marché vers l’avion, me suis positionné debout devant lui et l’ai bloqué. C’était il y a deux ans. J’ai alors réalisé cinq actions de ce type, et ai passé deux mois en prison. Lire la suite…

L’humanité n’a plus d’avenir

Sans transition, laissons tomber les vallseries, les cambadelleries (“On n’a pas de croissance”, “il faut renégocier Maastricht”… Pauvre bouffon) et autres joyeusetés court-termistes et franco-françaises pour nous intéresser… à l’avenir de l’humanité. Pas le journal, hein, l’humanité. Nous, les humains. Et notre descendance. Lire la suite…

Boycotter l’écologie, « ennemi numéro un de la survie de notre civilisation »

Les discours écologistes catastrophistes augmentent à un rythme sans précédent, affirme le rapport du GIEC publié le 13 avril. L’urgence est telle que l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) pointe la responsabilité du lobby écologiste mondial. Le futur prix Nobel de la Paix Vladimir Poutine appelle même à boycotter l’écologie, en s’inspirant du mouvement pour l’Apartheid. Des fonds d’investissement commencent à se retirer des compagnies d’énergies renouvelables, sur fond de mobilisations aux États-Unis contre la nature, le climat et les petits oiseaux. La France suivra t-elle le mouvement? Lire la suite…