#Tous à l’Élysée. Message d’un écolo aux gilets jaunes

Le mouvement des gilets jaunes s’est initialement mis en branle contre la cherté de l’essence qui, pour un écolo, est, à 1,60, encore sous estimée. Car si l’on devait « internaliser toutes les externalités » (coût et entretien des routes, coûts sanitaires et écologiques) une rapide analyse montre que l’on serait plus probablement entre 4 et 5 euros du litre.  Lire la suite…

Parler plutôt qu’agir: Toulouse, tellement de pistes de cyclables!

Quatrième ville de France, Toulouse a une longue histoire d’idolâtrie de la voiture (85% des trajets motorisés y font moins de 3 km!): en retard sur toutes les tendances nationales (piétonisation, zones partagées, tram), il faut se souvenir que les berges du fleuve Garonne (qui font office de plage l’été) ont failli être transformées en rocade dans les années 80! Lire la suite…

Pourquoi nous sommes favorables à l’augmentation du prix du gazole

La grogne monte en France contre l’augmentation du prix du carburant. Respire, association nationale pour l’amélioration de la qualité de l’air, affirme haut et fort qu’elle soutient l’augmentation du prix du gazole et son rattrapage par rapport au prix de l’essence : une mesure qu’elle demande même depuis des années. En effet, en matière de pollution de l’air, et donc de santé publique, gazole et essence ne sont en rien comparables. Lire la suite…

« Le diesel a encore un avenir » (pour les patrons de Daimler et Renault)

Taratata, dans la droite ligne des propos de Carlos T (vous savez, le quidam qui entrevoit l’avenir avec plein de trucs appelés « objets de mobilité » et dont la légende – bidonnée comme toutes les légendes- atteste que son entreprise dopée – comme celle de l’autre Carlos d’ailleurs – aux subventions publiques produit « des diesels qui nettoient l’air ambiant« ), voici sous vos yeux ébahis le témoignage d’un autre quidam richard à tendance bagnolo-criminelle, à savoir le PDG de Daimler. Oui oui, une des boîtes engluées dans le Dieselgate. Et de quoi il cause, pinpin ? Je vous le donne en mille, du diesel justement! Lire la suite…

La pollution de l’air met en danger le fœtus en altérant le placenta

La littérature scientifique regorge d’études démontrant les effets délétères de la pollution de l’air sur le développement du fœtus et de l’enfant. On savait déjà qu’une exposition aux particules fines pendant la grossesse augmente le risque de donner naissance à des bébés de petits poids. Plusieurs travaux suggèrent désormais qu’elle pourrait aussi être à l’origine d’un fonctionnement dégradé des poumons ou de troubles neuro-développementaux. Lire la suite…

Très chères voitures…

Selon un nouveau rapport de chercheurs des universités d’Oxford et de Bath en Grande-Bretagne, la pollution de l’air causée par les voitures et les camions fait grimper les factures de santé de près de 6 milliards de livres sterling chaque année au Royaume-Uni (environ 6,7 milliards d’euros). Lire la suite…