Le « Business Model » du vélo publicitaire: fric, exploitation et pollution mentale

velos-publicitaires

Au détour d’un article de Business Garden, on apprend que le Vélo en Libre Service (VLS) cherche son « Business Model ». En France, c’est principalement la société Cyclocity, filiale du groupe JC Decaux, qui occupe le terrain très convoité des parcs de vélos en libre service. En l’occurrence, le Business Model de Cyclocity est basé sur un contrat avec les communes desservies par les parcs de vélo et permettant à JC Decaux de vendre des espaces publicitaires. Le deal est donc le suivant: vélos contre publicité, exploitation des salariés et pollution mentale… Lire la suite…

Villes en transition: le futur des transports en 2030

villes-en-transition

Les voitures à propriétaires uniques ne sont plus la norme. Dans la plupart des villes, le développement extensif des réseaux de transport public et la reconfiguration des voies urbaines au profit des cyclistes, des marcheurs, des trams et des autobus, fait paraître l’usage individuel de la voiture comme un geste positivement anti-social. Lire la suite…

Les Belges à poil et à vélo

cyclonudistes-belges

L’équipe du film belge La merditude des choses, présenté pour la première fois à Cannes dans la Quinzaine des Réalisateurs, n’a pas hésité à présenter sur la Croisette un remake d’une scène du film (photo): le réalisateur Felix van Groeningen et quatre de ses acteurs ont enfourché des vélos, totalement nus, et fait un aller et retour de quelques centaines de mètres sur le boulevard cannois.

Sans doute une répétition générale sur le territoire français de la prochaine manifestation cyclo-nudiste de Bruxelles qui aura lieu le 21 juin prochain (départ 14H  sur la place de la Monnaie)?

www.cyclonudista.be

L’Europe pédale plus

europe-pedale-plus

L’usage du vélo croît dans les villes européennes. Même si beaucoup d’efforts restent à faire pour imposer ce mode de transport vert face à l’automobile. Lire la suite…

La Commission européenne promeut le vélo en tant que moyen de transport sain

La Commission européenne promeut le vélo en tant que moyen de transport urbain sain et sûr dans le cadre de la 15e conférence Velo-City, organisée par la région de Bruxelles-Capitale, et qui s’ouvre aujourd’hui en présence d’Antonio Tajani, vice-président responsable des transports. La conférence cycliste la plus importante au monde, qui se déroule à Bruxelles, sur le site de Tour & taxis, jusqu’au vendredi 15 mai, rassemble un millier de personnes venues du monde entier pour discuter de l’avenir du vélo dans les villes. M. Kallas, vice-président de la Commission chargé des questions administratives, sera présent lors de la cérémonie de clôture du vendredi lors de laquelle plusieurs villes européennes signeront la charte de Bruxelles, s’engageant ainsi à promouvoir l’utilisation du vélo sur la base d’objectifs concrets. Lire la suite…

Re-cycler les villes

« Re-cycler les villes » (Re-cycling Cities) est le thème choisi pour la conférence Velo-City de cette année qui aura lieu à Bruxelles, du 12 au 15 mai 2009. L’objet de cette conférence est de faire reconnaître le rôle clef que le vélo doit avoir dans le développement urbain et les impacts positifs du vélo sur la santé et l’environnement. Cet événement intéressera sûrement toutes les personnes impliquées dans la promotion du vélo, le développement d’infrastructures et de politiques cyclables, ainsi que toutes et tous les passionnés de vélo. Lire la suite…

Mobilité du futur à Vegetal City

vegetal-city
Luc Schuiten à bord de son Twike

Le 3 avril, s’ouvriront les portes de Vegetal City, une exposition qui s’annonce comme un “projet pilote et futuriste d’écologie urbaine”. Luc Schuiten, architecte, nous emmène à la rencontre de ce que pourrait être la ville de demain : une cité urbaine calquée sur la nature, en adéquation parfaite avec son environnement. Et qui dit “ville durable”, dit également “mobilité nouvelle”. En optant pour le Twike, Luc Schuiten met dès aujourd’hui ses convictions en pratique. Lire la suite…

Scoop du Canard: le double discours de Sarkozy sur le plan de relance automobile

Carambolage monstre entre l’Elysée et Bercy. Alors que Sarkomobile se vante d’avoir imposé « des contreparties » aux constructeurs automobiles, en échange d’un gros chèque de près de 7 milliards d’euros, le duo Lagarde-Chatel explique le contraire dans une note secrète adressée à Bruxelles. Lire la suite…

Bruxelles 1958-2008, 50 ans de déprédation automobile

Pour beaucoup, l’Expo 58 c’est l’Atomium et un événement phare qui a marqué la ville de son sceau. Marquée, Bruxelles l’a été sans aucun doute ! L’Expo 58 a tellement façonné l’image de la ville qu’elle en porte toujours les stigmates. En effet, l’exposition universelle a constitué un catalyseur déterminant de la politique du tout à la voiture. Elle a été le fer de lance d’infrastructures routières qui ont stimulé pour les décennies à venir l’usage de l’automobile et la cause probable de l’attachement virulent du Belge à son moteur.

C’était l’époque où, au nom du progrès et de l’accessibilité de l’exposition internationale, le centre-ville sera défiguré par la construction du viaduc de Koekelberg et où les lignes de trams qui dessinaient la ville à l’époque seront enfouies pour faire place à la reine automobile. C’est aussi l’époque où l’Etat et la Ville se montrent très ouverts à la promotion privée et publique d’immeubles de bureaux (un coup d’œil sur le Plan Manhattan à l’origine de l’expulsion de 14.000 personnes suffit pour s’en convaincre) et privilégient les relations entre le centre urbain et la périphérie de la ville grâce à une politique de transport fort axée sur le développement de l’automobile. Les tunnels, viaducs et autoroutes de pénétration se multiplient. L’élévation du niveau de vie, axé sur le modèle culturel américain, combinée au développement de moyens de transport intensifie l’attractivité de l’habitat périphérique. La ville se désarticule, des autoroutes urbaines sont créées pour les déplacements vers cette périphérie en expansion. Les entreprises connaissent le même mouvement centrifuge vers les zonings périphériques. Les premiers hypermarchés apparaissent (GB, en 1961). Mais tout le monde ne quitte pas le navire : seuls les habitants qui ont un capital suffisant pour s’autodéterminer abandonnent la ville sacrifiée.

Lire la suite: http://c4.agora.eu.org/spip.php?article1401

Budapest remporte le prix de la Semaine européenne de la mobilité 2008

Budapest a reçu le 23 février 2009 le prix de la Semaine européenne de la mobilité 2008. Un groupe d’experts indépendants a jugé que la capitale hongroise avait accompli les meilleurs efforts pour sensibiliser le public à la pollution atmosphérique due au trafic et promouvoir des solutions plus propres durant la Semaine européenne de la mobilité. Elle a devancé la ville d’Almada, au Portugal, et la capitale croate Zagreb. Les prix ont été remis par M. Janez Potočnik, commissaire chargé de la science et de la recherche, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à Bruxelles cette après-midi. Lire la suite…

Les cyclistes sont-ils intelligents?

Préambule: cet article nous a été envoyé par un motard mécontent de la publication de ceci.

Je sais déjà ce que l’on va me dire: cela ne se fait pas de stigmatiser une catégorie de la population, cela ne fait pas avancer le schmilblick et risque au contraire de braquer les cyclistes au lieu de les faire évoluer. Et bien, braquons-les ces cyclistes car ils sont à mon avis incapables de la moindre évolution. Lire la suite…

Du bitume dans vos légumes

Friends of the Earth (Les Amis de la Terre) vous invite à visiter le samedi 17 janvier à 10h le « Snackbar : du bitume dans vos légumes ? » à l’entrée du Salon de l’Auto, en face de la sortie métro Heysel (Bruxelles, Belgique). Lire la suite…