« Verdir les autoroutes », le nouveau concept foireux de Borloo

Il y a des fois où la caricature est en deçà de la réalité. On connaissait les éco-autoroutes, l’inénarrable ministre de l’écologie et du développement durable Jean-Louis Borloo veut « aller plus loin » et vient de signer avec deux des principales sociétés d’autoroutes une convention destinée à « verdir les autoroutes » actuelles. On ne se contente plus de « repeindre en vert », maintenant on le dit!

C’est en effet l’AFP qui nous l’apprend, « les sociétés d’autoroutes filiales de Vinci et Sanef, qui exploitent plus de la moitié des tronçons concédés au secteur privé, se sont engagées lundi à investir plus d’1 milliard d’euros pour « verdir » ceux-ci, en échange d’un allongement d’un an de leurs concessions respectives. »

Et devinez comment s’appelle cette magnifique convention signée entre l’état français et ces deux sociétés d’autoroutes? Le « paquet vert »… Cela ne s’invente pas, probablement une nouvelle idée fumeuse de Borloo après les « emplois verts » et la « croissance verte »…

Ce « paquet vert » obligerait les deux groupes, qui gèrent à eux deux 5.947,5 kilomètres des 8.000 km du réseau autoroutier français concédé au secteur privé, à effectuer des travaux, dont le but est de « verdir ces autoroutes », s’est félicité Jean-Louis Borloo lors de la signature de cette convention à Paris.

Et combien va coûter le coup de peinture verte? Un milliard d’euros pour 5.947,5 kilomètres d’autoroutes, cela fait environ 168.000 euros par kilomètre… Cela paraît beaucoup, mais il faut quand même savoir que le coût de construction moyen d’un kilomètre d’autoroute tourne autour des 6 millions d’euros et peut monter parfois à 10, 20 ou même 50 millions d’euros du kilomètre pour les cas les plus difficiles (montagne, milieu urbain dense).

Même avec une moyenne de 6 millions d’euros par kilomètre, on obtient donc le coup de peinture verte à environ 2,8% du coût total de construction…

Mais attention, le coup de peinture sera comme d’habitude financé par les contribuables, y compris ceux qui n’ont pas de voiture ou qui ne prennent jamais l’autoroute… Car, un « allongement d’un an de leurs concessions respectives » en échange du verdissement apparaît comme un beau cadeau fait par l’état français aux sociétés d’autoroutes… Le communiqué de l’AFP se garde bien de préciser quel est le bénéfice attendu par les sociétés d’autoroutes pour une année supplémentaire de racket autoroutier…

Et à ce prix-là, comment transforme-t-on une vieille autoroute polluante et destructrice de biodiversité en « autoroute verte » à la sauce Borloo? En changeant les fosses septiques des aires de repos! Incroyable, non? On en voit parfois des vertes et des pas mûres…

« Nous allons remplacer les fosses septiques des aires, contre des toilettes plus économes« , a notamment déclaré à l’AFP Pierre Coppey, directeur de Vinci Autoroutes France qui regroupe les sociétés concessionnaires ASF (autoroutes du sud de la France), Cofiroute, et ESCOTA (Côte d’Azur).

Vinci et Sanef doivent également mener des travaux « préservant des zones hydrauliques sensibles, protégeant les riverains du bruit, sauvegardant la biodiversité et réduisant les émissions de CO2« .

Juste une question: comment fait-on pour « sauvegarder la biodiversité » quand on a provoqué la disparition définitive d’espèces animales ou végétales? On utilise leur ADN conservé dans du bitume pour les ramener à la vie? Bienvenue à Autoroute Park!

Au passage, on apprend aussi que les deux groupes vont restaurer les aires de repos et entendent généraliser le télépéage. On peut supposer qu’une partie du milliard vert ira donc à la construction de systèmes de télépéage et à la réfection des cafétérias, mais bon, si c’est pour le développement durable…

Et pour finir, laissons le dernier mot au toujours « vert » Jean-Louis Borloo qui réussit la performance d’utiliser deux fois le mot « vert » dans la même phrase: « Tout en rappelant que ces « engagements verts » s’inscrivent dans le cadre du plan de relance, M. Borloo a indiqué que ces investissements allaient « soutenir l’emploi dans les entreprises du bâtiment et de travaux publics et les PME des filières vertes« .

Il y en a qui devraient se mettre au vert avant de finir verts de rage après s’être pris une volée de bois vert…

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

43 commentaires sur “« Verdir les autoroutes », le nouveau concept foireux de Borloo

  1. Pim

    En matière de greenwashing, je suis assez choqué de voir ce qu’on fait en France, d’autant plus comme ici lorsque ca se fait avec la bénédiction du père Borloo.shing

  2. CarFree

    Le greenwashing n’est pas un phénomène de mode, mais la condition de survie du capitalisme. C’est pourquoi, il est présent partout, quelle que soit l’industrie ou le pays et il prend de nombreuses formes, des plus extravagantes aux plus insidieuses.
    Je rêve de sites internet de « dirtwashing » ou « éco-salissage » qui montrent le véritable visage des industriels, avec photos et vidéos des conséquences environnementales réelles de leurs activités…

  3. Legeographe

    « Remplacer les fosses septiques des aires » ?
    Ça reste une goutte de merde dans le désert.

  4. URB

    Dingue ça, tu veux dire que les sociétés d’autoroute ne font pas ça par altruisme ?

    Impressionnant d’apprendre ça…

    « Et la lumière fut », du moins elle commence à l’être à certains étage.

    Dîtes faut un peu arrêter, ce n’est pas parce que des « vert » on fait de bon score aux dernières élections (faut attendre les suivante), que l’on parle de plus en plus d’environnement et que des choses commence à être faites pour, que maintenant tout les entreprises vont penser uniquement environnement et abandonner leur but premier, faire des bénéfices.

    Mais bon…

  5. CarFree

    Une fois de plus urb, tu fais semblant de ne pas comprendre, à moins que tu ne comprennes vraiment rien à rien… 🙂
    On le sait bien que les entreprises ont pour but essentiel de faire du profit et de rémunérer les actionnaires… là n’est pas la question! En l’occurrence, ce qui est remarquable dans cette affaire, c’est que les entreprises d’autoroutes se donnent une image « verte » payée par les contribuables (à hauteur d’un milliard) et se font au passage un milliard d’euros de plus sur le dos des contribuables, le tout en augmentant quand même les péages pour continuer à faire payer les automobilistes… c’est quand même tout bénéf: on fait raquer à la fois les contribuables (dont beaucoup n’ont pas de voitures et ne vont pas sur les autoroutes) et les automobilistes (augmentation des péages) tout en se donnant une pseudo-image « verte » pour pas un rond en empochant même un milliard de plus au passage pour l’actionnaire… Ce n’est plus du capitalisme, c’est du foutagedegueulisme… 🙂

  6. URB

    Est-ce que les sociétés d’autoroute ce sont proclamé « entreprise écolo » ?
    Non ils se sont engagés a « verdir » leur autoroute.
    Bien sur ce ne vas pas être repreindre les autoroute en vert, mais faire des aménagements pour améliorer leur impact sur l’environnement.

    C’est vrai vous êtes décus vous auriez préféré qu’ils ferment les autoroutes, mais bon faut être un minimum réaliste.

    Mais je crois que le soucis viens de votre interprétation de tout.
    Dès qu’il y a le mot « vert » dans une pub, un article, vous vous montez la tête et vous partez sur votre délire comme quoi ils veulent se faire passer pour des écolos, alors que ce n’est pas le cas.

    Et puis la couleur verte, le mot vert ne sont pas déposé comme étant des marques et réservé à l’usage unique des écolos.
    Parce que sinon allez faire un procès à Kawasaki (marque de moto), à la police allemande, etc…

    Sinon pour savoir, c’est quoi pour vous un écolo et/ou quelqu’un qui agit pour l’environnement ?

  7. Legeographe

    @ URB
    « vous vous montez la tête et vous partez sur votre délire comme quoi ils veulent se faire passer pour des écolos, alors que ce n’est pas le cas. »
    >>> Je veux bien que vous discutiez un jour avec un agent marketing. On verra si vous ne changez pas d’avis quant à leurs motivations : si, bien sûr que le vert, c’est pour se faire plus de fric, dans une ère où les gens ont un minimum entendu parler d’environnement au sens très large. En gros, leur pensée est, sans caricaturer : on va se verdir un peu, ça va améliorer notre image de marque (c’est quasiment le « b-a ba » du marketing)

    « Et puis la couleur verte, le mot vert ne sont pas déposé comme étant des marques et réservé à l’usage unique des écolos. »
    >>> Sauf qu’il existe un « Observatoire Indépendant de la Publicité » (OIP) qui peut poursuivre en justice en cas de greenwashing (ou écoblanchiment) :
    http://observatoiredelapublicite.fr/

    Pour moi (je vais répondre en mon nom), un écolo est quelqu’un qui sait sciemment quand son action n’est pas réellement dans le vert (ça aussi, les entreprises le savent souvent) et qui fait tout pour ne pas agir de cette sorte (négative pour l’environnement). De plus, cela peut aussi être quelqu’un qui amène tout le monde (y compris lui) à prendre du recul, à être critique par rapport aux actes quotidiens qui ne respectent pas totalement l’environnement.

  8. URB

    Ha le site http://observatoiredelapublicite.fr/ , j’aime bien y aller de temps en temps, voir tous les gars qui se prennent vraiment au sérieux à essayer de décortiquer des pub, idéal pour se fendre la poire quand même. 🙂

    On connait tous (ou presque le marketing) mais le problème c’est qu’ici, même en sachant ça vous en faites trop et c’est quelques fois (souvent 🙂 ) du n’importe quoi.
    Et ce n’est pas vous qui allez sauver la ménage crédule.

    Que ce soit pour la publicité, l’information et le reste.
    Exemple, le dernier article qui parlait du projet de loi sur l’interdiction de porter la Borga. Tout de suite une extrapolation assez débile sur le fait que les cyclistes ne pourraient plus avoir de masque l’hiver, que les voitures ne pourraient plus avoir de vitres teintés etc…

    Avec la pub c’est pareil, si jamais la pub dit qu’une voiture ne consomme que… là ça commence à dire que la publicité est mensongère, que le constructeur est un menteur, que c’est inadmissible que la voiture consomme toujours trop etc etc, mais d’un côté on ne peux pas tout avoir d’un coup, les progrès se font au fur et a mesure, pas du jour au lendemain.

    C’est comme là pour les histoire d’autoroute, ça râle juste pour dire que ça participe, ça râle sur le fait qu’il y aurait du « greenwashing » mais ou vous en avez vu ?
    Ah oui ils ont mis le mot vert trop souvent. Ils n’ont pas dit qu’ils étaient écolos pour autant.

    Alors arrêtez un peu de vous prendre trop au sérieux, vous gagnerez en crédibilité et pas en débilité. (je sais elle est facile)

    🙂

  9. veloce

    @urb
    C´est marrant de venir reprocher le sérieux de certains sujets alors que tu manque d´humour pour t´apercevoir que le sujet sur la burka etait à lire au second degré…
    T´es trop serieux, détend toi un peu.

  10. CarFree

    C’est normal véloce, ça le stress un peu le urb de découvrir progressivement l’océan de ses contradictions et de ses incohérences… alors parfois l’humour flanche un peu… 🙂 Il faut dire que c’est un lecteur assidu de Carfree France (merci à lui au passage!), à force, ça doit le perturber quelque peu…

  11. Pim

    Pour info, il semble que toute une série de spots ‘audi green police’ aient été publiés durant le superbowl aux US…. Incroyable donc.

  12. URB

    Justement, en regardant le site http://observatoiredelapublicite.fr/ vous avez remarquez ?
    Non ?

    Ben ils ont déserté le site on dirait.

    Quand on regarde les dernière pub à noter, il est marqué comme quoi l’OIP donne leur note 2 mois après la proposition de pub.
    La date de publication de la dernière note aurait du être le 16/10/2009.
    Presque 4 mois qu’ils auraient du répondre.
    Et là rien…

    Bizarre non ?
    🙂 🙂

  13. Legeographe

    On est vraiment dans le burlesque avec ces pubs Audi. Alors, pas convaincu, URB ? Vous avez bien sûr le droit de ne pas l’être. C’est un droit. On ne convainc pas quelqu’un. Quelqu’un se convainc devant une évidence. À nous de vous montrer des évidences (je crois que Véloce nous en a montré une belle

  14. URB

    @LEGEOGRAPHE
    Je dois être convaincu de quoi ?
    Tu veux dire que l’Audi A3 pollue, même avec sa motorisation « Clean Diesel » ?
    On nous aurait menti ?

    J’imagine la déception de toute les personnes qui ont acheté une C4 en pensant qu’elle allait se transformer en robot, halala

    Dites faut arrêter un peu…
    Quand je disais que vous vous preniez un peu trop au sérieux
    Et puis comme si les gens achetaient une voiture uniquement sur le taux de rejet de CO2, il ne faut pas être très fini pour croire ça.

    Mais bon…

    Tiens au fait vous avez vu le top 10 des pubs pour le super bowl ?
    http://www.youtube.com/watch?v=ZaifGUQGXmE
    Audi n’est que 10ème, snif snif.
    A votre avis c’est vrai ce qu’ils montrent dans la pub numéro 1 ?
    Ou c’est une « image » ?
    Ah mais c’est vrai, si ça ne parle pas d’environnement…

    🙂

  15. Legeographe

    Ce n’est pas une image de parler de propreté, c’est du « discours » pour une projection sociétale à long terme. Durabilité, beau mot qui veut tout dire, surtout ce que l’on veut lui faire dire. Les FMN le savent, il faut s’arracher une image verte… Et faire accroire que la bagnole propre est pour demain.
    Nous, ce que nous disons ici, en nous prenant au sérieux (oui, je ne pense pas que nous soyons dans le mensonge), c’est que la bagnole propre, c’est le nouveau rêve alchimique de toute l’humanité. Et on nous vend et revend ce rêve les soirs de Superbowl, le soir à la TV, le matin dans les journaux, sur le chemin du boulot sur les immenses panneaux publicitaires, au JT quand on s’inquiète du « fleuron » des industries modernes, etc. : après ça, je ne dis pas que vous êtes vous-même crédule, URB, mais le message ambiant est nauséabond, c’est pourquoi il faut le combattre. Est-ce que vous pensez que tous les Allemands savaient qu’on bousillait des Juifs dans leur IIIe Reich ? Non, et c’est bien le problème. Si seulement on avait su…
    Et si seulement… on avait résisté, ensuite…
    Et si seulement… on n’avait pas voté pour son parti, au début !
    Et si seulement la Première Guerre Mondiale n’avait pas été là pour déclencher le terreau militariste et nationaliste (la Première Guerre Mondiale est très clairement une guerre de ressources, dans cette Europe qui ponctionnait toutes les richesses naturelles dans colonies… Pourquoi l’Allemagne aurait dû s’en priver, alors que la vile France et la couronne anglaise avaient leurs privilèges ? De la même façon, pourquoi la Chine devrait se priver de pétrole quand les USA vont le chercher militairement en Irak ?).

    On sait très bien que l’humanité est pourrie par des vices. J’ai l’impression, URB, que la différence entre vous et moi est juste la volonté de se battre contre cela. C’est bien, vous ne serez peut-être pas fatigué « à l’heure de votre mort. Amen » 😉

  16. Mike - botaniste heureux et markéteux sur le départ

    verdir les autoroutes ?
    et si on prenait ce gimmick au pied de la lettre ?
    à 168 kE / km, on peut envisager largement des tonnes d’options :
    – végétaliser les abords de l’autoroute avec des végétaux favorisant la biodiversité et favorisant la présence de la diversité des animaux de petites taille (insectes, petits oiseaux, …). D’ailleurs, avec une belle barrière végétale biodiversifiée (des haies comme à la campagne il y a 100 ans), ca casse le son aussi 🙂
    – si on végétalise le centre avec certaines plantes drainantes, on a plus besoin de faire des drainages artificiels qui se bouchent parfois, et nécessitent des réseaux complexes d’évacuation
    – des aires de repos avec des potagers en libre accès (le plus à l’écart de la route !) : imaginez la puissance du truc si chaque personne qui s’arrête quelques minutes donne un vrai coup de main et repart avec un petit panier !!

  17. miniTAX

    « Juste une question: comment fait-on pour “sauvegarder la biodiversité” quand on a provoqué la disparition définitive d’espèces animales ou végétales? »
    ————————-
    Que vous soyiez anti-voiture, OK mais ce n’est pas une raison pour dire des énormités, ne serait ce que pour votre propre crédibilité.

    Les routes n’ont jamais provoqué la disparition d’aucune espèce. Point.
    Si c’était le cas, il vous suffit de citer un seul exemple mais vous ne pourrez pas. D’ailleurs, vous serez bien en peine de citer une seule espèce, animale et végétale, DISPARUE en France ces 50 dernières années : les espèces continentales dont la disparition peut être imputée de près ou de loin à un changement d’usage des sols doit se monter à … ZERO depuis 1900.

    Les routes & autoroutes ont même un effet assez inattendu mais constaté amplement dans la littérature scientifique (si vous voulez des liens, je peux les fournir) : la divergence génétique provoquée par l’isolation de populations, ce dont les prétendus défenseurs de la biodiversité devraient se réjouir puisque la divergence favorise la spécialisation puis la création de nouvelles espèces.

  18. CarFree

    Les routes et autoroutes permettent de développer la biodiversité? C’est cela… On aura vraiment tout vu sur ce site, y compris ce genre d’énormités…
    Pour répondre plus précisément à votre commentaire négationniste, il n’est pas dit dans l’article que ce sont les routes et autoroutes qui provoquent la disparition des espèces: le problème est légèrement plus complexe que vous ne le laissez supposer. Ce n’est pas en construisant une autoroute à un endroit donné qu’on va faire disparaitre irrémédiablement une espèce ou une essence donnée. C’est l’ensemble des activités humaines (pollution, mitage, urbanisation, chasse, routes et autoroutes, etc.) qui provoque ce que les scientifiques appellent désormais la sixième extinction massive d’espèces (La cinquième remonte à 65 millions d’années).
    Pour ce qui concerne plus spécifiquement les routes et autoroutes, l’impact concerne les habitats disponibles pour les espèces qui deviennent moins nombreux et moins vastes ; ils sont morcelés en parcelles isolées.
    Pour la menace bien réelle sur la biodiversité, voici quelques chiffres concernant la France et provenant de FNE:
    * sur plus de 6000 espèces végétales connues en France métropolitaine, 34 sont présumées disparues depuis un siècle et 457 sont considérées comme « en danger ».
    * Sur près de 1000 espèces de vertébrés répertoriées, 199 sont menacées dont 18% des espèces communes d’oiseaux, 39% des reptiles et 36% des mammifères. Le phénomène touche également les invertébrés, même s’il est difficile de le quantifier.
    Concernant la 6ème extinction massive, d’après un sondage de 1998 effectué auprès de 400 biologistes par le Muséum d’histoire naturelle américain de New-York, près de 70 % des biologistes pensent que nous sommes actuellement au début d’une extinction de masse causée par l’homme, connue en tant qu’extinction de l’Holocène. Dans ce sondage, la même proportion de personnes interrogées étaient d’accord avec la prédiction que jusqu’à 20 % de toutes les populations vivantes pourraient s’éteindre d’ici une trentaine d’années (en 2028). Le biologiste Edward Osborne Wilson a estimé en 2002 que si le taux actuel de destruction de la biosphère par l’homme se maintenait, la moitié de toutes les espèces en vie sur Terre seraient éteintes d’ici 100 ans. De façon plus significative, le taux d’extinction d’espèces à l’heure actuelle est estimé entre 100 et 1000 fois plus élevé que le taux moyen d’extinction qu’a connu jusqu’ici l’histoire de l’évolution de la vie sur Terre, et est estimée à 10 à 100 fois plus rapide que n’importe quelle extinction de masse précédente.
    Mais à part ça tout va très bien, si on organise une année mondiale de la biodiversité, c’est sans doute pour filer du fric et occuper quelques centaines de chercheurs scientifiques qui n’ont rien d’autre à faire. Heureusement, vous avez la solution, il suffit juste de construire encore plus de routes et d’autoroutes pour « favoriser la spécialisation puis la création de nouvelles espèces ».

    Quelques références:

    http://www.esraonline.com/index.php?pagination=view_article&id=684
    http://www.fne.asso.fr/fr/themes/question.html?View=entry&EntryID=123
    http://carfree.fr/index.php/2009/09/30/quand-lautomobile-menace-la-biodiversite/
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Extinction_des_esp%C3%A8ces#Extinction_massive_de_l.27.C3.A9poque_moderne

  19. bakho

    A noter que Minitax n’en est pas à son coup d’essai, c’est un spécialiste du déni de tout problème écologique. Il est assez réputé sur d’autres forums.

  20. miniTAX

    CarFree : « C’est l’ensemble des activités humaines (pollution, mitage, urbanisation, chasse, routes et autoroutes, etc.) qui provoque ce que les scientifiques appellent désormais la sixième extinction massive d’espèces »
    —————————————-
    Les activités humaines dont vous parlez concernent surtout les pays industrialisés. Or dans TOUS ces pays, la forêt progresse chaque année. En France, on a 30% de plus de forêt maintenant qu’en 1900 et la forêt progresse chaque année de presque 100.000 ha ! Et comble de malchance pour vous, en France (comme dans tous les pays « riches »), la pollution a chuté de manière spectaculaire depuis des décennies, il suffit de consulter n’importe quelle série historique sur la pollution atmosphérique (par ex chez Airparif ou Citepa). Donc votre « explication » sortie du chapeau est directement contredite par les faits : la pollution est en baisse, la forêt avance, ce sont des FAITS ! Il va donc vous falloir de sérieux arguments pour justifier votre théorie de la « disparition de la biodiversité » alors même que les causes dont vous déplorez l’effet vont dans le sens inverse de ce que vous attendez. Le « négationniste » ici, pour l’instant, c’est donc vous !

    ——————————————————————————
    CarFree : « Mais à part ça tout va très bien, si on organise une année mondiale de la biodiversité, c’est sans doute pour filer du fric et occuper quelques centaines de chercheurs scientifiques qui n’ont rien d’autre à faire »
    ——————————————————————————
    Bah on organise bien l’année polaire et pourtant, la banquise des pôles n’a pas changé depuis qu’on la mesure alors bon, si c’est ça votre preuve, ça ne pèse pas lourd.

    Et je n »ai jamais dit que « tout va très bien », vous délirez complètement ! Je vous demandais de citer UNE espèce ***disparue*** en France ces 50 dernières années, j’ai été généreux, je ne demandais même pas une espèce soit-disant disparue-à-cause-des-routes, chose que vous avez clairement écrite en disant qu’on a « provoqué la disparition définitive d’espèces animales ou végétales » en parlant d’autoroute. Quand on fait des affirmations extraordinaires, la moindre des choses, c’est de fournir des preuves extraordinaires, surtout quand on vous les demande expressément. Mais tout ce que vous avez comme réponse, c’est de la rhétorique ad absurdum, de vagues chiffres sur de 47 « présumés disparitions » (sans strictement aucun élément concret, aucun exemple, aucune source scientifique), des « estimations » de biologistes et de … FNE. Désolé de ne pas être impressionné !

    S’il y a « extinction de masse », OU SONT LES CORPS. Vous voulez convaincre qui que ce soit d’autres hors de votre chappelle ? Alors citez des noms, des chiffres, des publications et non des opinions basées sur des sondages. Parce que des prédictions de disparition catastrophique par les biologistes, il y a à boire et à manger, et depuis des décennies, tout ce que ça prouve, c’est que ça n’a rien de scientifique (et Wilson que vous citez est un catastrophiste patenté) :
    – 40.000/an selon Norman Myers, the The Sinking Ark 1979
    – 27 à 100.000/an selon E.O Wilson, biologiste à Harvard (Wilson 1992 : 280)
    – 250.000/an, la totalité sera perdu d’ici à 2010 ou 2025 selon Ehrlich en 1981

    27 à 100.000 extinctions /an, dixit E.O. Wilson. Et carfree est incapable de citer une seule espèce disparue en France. Cherchez l’erreur…

  21. miniTAX

    carfree : « Les routes et autoroutes permettent de développer la biodiversité? »
    —————————————————————-
    Bah oui,non seulement elles « permettent » mais en plus, elles ont bien développé la biodiversité et c’est le cas non seulement des routes mais de tout changement d’usage des sols qui favorise le mitage. L’explication, je l’ai donnée, et j’ai même dit que si vous voulez des sources, je peux les fournir, qu’est ce que vous ne comprenez pas ???

  22. Alain

    Minitax dit « les routes n’ont jamais provoquées la disparition d’aucune espèce ». T’as été dire çà aux hérissons?

    Autre exemple? Autoroute A10, plein coeur de Tours, taux de dioxyde d’azote au dessus des normes sanitaires. Une étude de 2004 parle de 61 morts par an.

    Les routes ne favorisent pas la biodiversité mais par contre, elles favorisent la diversité des cancers, des maladies respiratoires, du stress chronique et j’en passe. Elle n’arrête pas non plus la bêtise humaine visiblement…

    Tu veux la liste des espèces menacées ou éteintes en France?
    http://www-lagis.univ-lille1.fr/~vieren/ecologie/by_thema/biodiversite/frl96.htm
    Une liste de 1996 donc répondant à tes critères de demandes datant de moins de 50 ans et provenant d’un organisme officiel de l’ONU

  23. Pim

    Alain : merci pour ce lien, qui ne recense ici que des espèces animales. Mais j’imagine qu’il y aussi un grand nombre d’espèces végétales qui sont menacées en France comme ailleurs.
    @MiniTax : quand on dit qu’on ne croit pas ce que les scientifiques de FNE racontent, c’est du négationnisme. FNE est une assoc à but non lucratif. Bizarrement, c’est souvent eux qui mettent en lumière des problèmes, qui sont aussi bizarrement niés en bloc par les grosses boites privées directement ou non responsables de ce qui est dénoncé.
    Chacun est libre de croire qui il veut, mais depuis la catastrophe de l’erika, j’ai choisi mon camp : je n’ai plus confiance en les contrôles (sécurité, qualité, environnement etc.) effectués par ces organismes ou par leurs filiales.

    Je travaille dans une société où on effectue souvent des contrôles qualité (rien à voir avec l’environnement). Quand on a un objectif, on s’arrange toujours pour virer les mesures qui dérangent et parvenir au résultat. Et pourtant cela vient d’un organisme public, et les motivations ne sont donc que rarement économiques!

  24. miniTAX

    Alain : « “les routes n’ont jamais provoquées la disparition d’aucune espèce”. T’as été dire çà aux hérissons? »
    —————————-
    Hors sujet ! Les hérissons n’ont jamais disparu, ils pullulent, tout comme les sangliers, les lièvres, les cerfs…

    ————————————
    Alain : « Une étude de 2004 parle de 61 morts par an. »
    ————————————
    C’est tout ??? Marcel, du café du commerce m’a parlé d’une étude qui parle de 2 millions de morts par an. Ca nous fait une belle jambe.

    ————————————
    Alain : « Tu veux la liste des espèces menacées ou éteintes en France?
    http://www-lagis.univ-lille1.fr/~vieren/ecologie/by_thema/biodiversite/frl96.htm  »
    —————————————–
    Hors sujet également ! J’ai demandé de citer les espèces ETEINTES ces 50 dernières années puisque soit disant, les routes provoquent « la disparition définitive d’espèces animales ou végétales ». Ton lien parle de … 2 (deux !) extinctions, l’une concernant un lapin en Corse à la fin du 18e siècle et l’autre un scarabée de la grotte de Perrin au début du 20e siècle. Je serais curieux de voir ta pirouette pour mettre ces 2 (deux !) extinctions sur le dos des routes, de l’urbanisation, de l’industrie, de la pollution, des kapitalistes, des spéculateurs de la finance internationale…

    En attendant, toujours pas de preuve extraordinaire de la « sixième extinction de masse » de la part de Carfree. Pour quelqu’un qui me traite de « négationniste », avoue que ses arguments ne pèsent pas bien lourd (et je suis gentil).

  25. miniTAX

    PIM : « Mais j’imagine qu’il y aussi un grand nombre d’espèces végétales qui sont menacées en France comme ailleurs. »
    ————————————-
    Donc j’imagine que vous vous contentez « d’imaginer » sans jamais aller vérifier les chiffres par vous même. Donc il s’agit de croyance et pas de science.
    Au passage, les espèces menacées ne sont pas des espèces éteintes ! On peut lister de « menacé » selon les critères politiques qu’on veut. Les ours polaires par exemple sont 5x plus nombreux maintenant que dans les années 60 et leur nombre dépasse largement les seuils de classement « menacés » de l’IUCN, ça ne l’a pas empêché d’être mis sur la liste « en danger » par les ricains alors même que les Canadiens en autorise la chasse. Idem pour le thon de méditerranée, nullement menacé mais que tous les écolos veulent voir protéger par la CITES.
    Bref, la classification « menacé » est une procédure arbitraire qui n’a rien de scientifique. Je vous suggère de regarder les extinctions et surtout l’évolution de ces extinctions au cours du temps, vous aurez des surprises. D’ailleurs, on attend que Carfree donne les chiffres de sa « disparition définitive d’espèces animales ou végétales » pour que vous puissiez avoir une idée de ce que ça veut dire (pour l’instant, il brasse du vent mais les vrais chiffres ne vont pas tarder).

    ———————————–
    PIM : « quand on dit qu’on ne croit pas ce que les scientifiques de FNE racontent, c’est du négationnisme. »
    ———————————–
    On ne peut être négationniste que de faits ***avérés***, pas de croyances ! Et que ces croyances viennent de « scientifiques » (et lesquels donc ???) FNE ou du Pape, pareil, ça reste des croyance. Mais si j’ai nié un FAIT, n’hésitez surtout pas à me le signaler, vous pourrez alors me traiter de négationniste.
    Sans quoi, traiter les autres de négationnistes parce qu’ils ne croient pas aux catastrophes prédites par VOTRE croyance, c’est au mieux de l’ignorance, au pire de la bigoterie.
    Au fait, et vous, niez vous qu’il n’y a que 2 (DEUX !) disparitions en France depuis plus d’un siècle, animaux et végétaux confondus, niez vous que la France gagne presque 100.000 ha de forêt CHAQUE année, niez-vous que la pollution est en baisse depuis des décennies, niez vous que le rendement agricole augmente chaque année alors que la quantité d’engrais utilisée est en baisse constante, que l’espérance de vie augmente de 3 mois chaque année ?
    N’importe qui se souciant vraiment de l’environnement comme il prétend aurait sauté de joie en entendant ça. Au lieu de ça, certains me traitent de négationniste pour l’avoir dit !
    Bizarre n’est ce pas ????

  26. Alain

    61 morts par an et un Minitax qui dit « c’est tout? ».
    Déclinaison des populations d’hérissons et un minitax qui dit « faux! ca pullule ».

    Allez, des types comme çà, on aura presque envie qu’ils finissent comme les hérissons sur le bord d’une route.

    Minitax, on t’as reconnu: t’es le neveu de Claude Allègre?

  27. Pim

    C’est clair que selon minitax, tant qu’il reste au moins une espèce de hérisson sur l’ensemble du territoire, tout va bien.
    Selon Minitax, il faut faire plus d’autoroutes pour que toutes ces espèces se portent mieux, chasser plus d’ours pour qu’ils aillent mieux, pecher plus de thon rouge, parce qu’il y en a trop.
    MiniTax, ni toi ni moi ne sommes capables de dénombrer de manière objective combien il reste d’ours de thons ou d’autres hérissons…. Dans tous les cas, que tu nous cites ton lien ou un autre, on peut toujours dire qu’il ne vaut rien, qu’il est faux etc. Ca reste une affirmation gratuite
    De même si les hérissons n’ont pas (encore) disparus, n’ont ils pas « reculés »? tu n’en sais rien non plus, tu affirmes dans le vide… autant que moi. J’ai lu quelques études à gauche à droite, comme toi et je me suis forgé une opinion, que tu appelles croyance. Toi aussi tu as une croyance, certes stupide, mais une croyance tout de même!

    Comment affirmes tu que les hérissons pullulent? tu en as vu 246 depuis le début de l’année, donc tu penses que c’est assez, selon ta croyance du monde qui va bien? Et alors, en 1900 ils étaient combien de fois plus nombreux? Et d’abord quelle espèce de hérisson? le hérisson machin ou le hérisson truc? Tu as un comptage annuels de toutes les espèces de hérissons? un comptage annuel des thons rouges, et des ours depuis l’antiquité? Tes arguments sont donc invalides, ce ne sont que des affirmations péremptoires et désagréables, sans aucune valeur!
    En tout cas, sur le thon rouge, peut etre qu’il en reste « beaucoup » dans certaines zones, qui sait? mais une chose est sure, c’est que les quantités ont nettement diminué dans les zones où on les pêchait avant. Surement une coincidence.

  28. Pim

    inon, à ce sujet, mintax est un habitué du négationnisme, dans tous les domaines, sur beaucoup de forums. A le lire, tout le monde est nul mais lui, il sait tout sur tout : déforestation, réchauffement climatique, faune, flore, montée du niveau de la mer, canerologie, OGM, nucleaire, énergies fossiles! Un vrai « Expert » ! Je suppose qu’il doit en avoir des diplomes en connerie pour maitriser à la fois tous ces sujets extremement variés et pointus. Bac +8 dans chaque domaine, ca nous fait beaucoup d’années d’études.
    quelques liens ou vous le verrez à l’oeuvre remettre en cause tout et tout le monde :
    http://www.notre-planete.info/forums/messages_membre.php?id=7604
    et il est un habitué d’autres forums aussi semble t il ….
    http://effetsdeterre.fr/2010/03/18/nestle-change-dhuile-de-palme-enfin-presque/

  29. miniTAX

    PIM : « Toi aussi tu as une croyance, certes stupide, mais une croyance tout de même! »
    ——————————————————
    Ah oui, évidemment, quand une croyance est autre que la tienne, elle est forcément « stupide ». Avec un tel argumentaire, il n’y a plus qu’à s’incliner.

    PIM : « Comment affirmes tu que les hérissons pullulent? »
    —————————–
    Ceux qui affirment que la population de hérisson diminuent se basent sur le comptage des hérissons écrasés sur les routes (cf par ex. http://forumnews.homeip.net/herisson/herisson/disparition.html ). Donc si, selon ton copain Alain, il y a un hécatombe de hérissons (note que c’est pareil pour les sangliers, cerfs…) sur les routes, ça veut dire qu’il y a beaucoup plus de hérissons qu’avant. S’il y a beaucoup de hérissons écrasés sur les routes et pas de cochon d’Inde, c’est parce les uns sont plus nombreux que les autres dans la nature. C’est de la logique élémentaire !
    L’un dans l’autre, je n’ai pas plus de « preuves » que ton copain Alain qui affirme le contraire. Mais bizarrement, tu demandes des preuves à moi et pas à lui. Pourquoi, parce que ses affirmations gratuites vont dans le sens de tes croyances et pas mes affirmations gratuites ?

    PIM : « Tu as un comptage annuels de toutes les espèces de hérissons? »
    ————————-
    Tu ne fais même pas la différence entre espèce et population, ça risque d’être dur pour te faire comprendre quoi que ce soit.
    Pourquoi donc veux tu faire un comptage annuel des espèces de hérissons puisqu’il n’y a aucune extinction, ni animale, ni végétale en France voire en Europe depuis des décennies ???

    ——————————————————
    PIM : « Je suppose qu’il doit en avoir des diplomes en connerie pour maitriser à la fois tous ces sujets extremement variés et pointus. Bac +8 dans chaque domaine, ca nous fait beaucoup d’années d’études. »
    ——————————————————
    J’ai jamais dit que je suis expert en quoi que ce soit, ta rhétorique est ridicule. On a pas besoin d’être expert pour vérifier que l’histoire de la « disparition complète d’espèces animales et végétales à cause des routes » (dixit Carfree) repose sur du vent, juste un peu de travail de recherche personnel au lieu de répéter comme un perroquet les mêmes rengaines catastrophistes sans strictement aucun élément de preuve. Si tu veux tout savoir, je suis effectivement bac+8 mais uniquement en physique théorique mais ça ne change rien : les faits que je cite sont vérifiables par n’importe quel manchot même bac-8, tout ce qui nécessaire, c’est un minimum d’ouverture d’esprit.
    Alors je répète mes questions, simples et factuelles mais que tu refuses d’affronter (c’est à se demander si tu n’es pas négationniste 😉 ) :
    1) nies tu qu’il n’y a que 2 (DEUX !) disparitions en France depuis plus d’un siècle, animaux et végétaux confondus,
    2) nies tu que ceux qui agitent le spectre de la disparition d’espèces n’ont strictement aucun indicateur scientifique pour démontrer leurs affirmations,
    3) nies tu que la France gagne presque 100.000 ha de forêt CHAQUE année,
    4) nies tu que la pollution est en baisse depuis des décennies,
    5) nies tu que le rendement agricole augmente chaque année alors que la quantité d’engrais utilisée est en baisse constante,
    6) nies tu que l’espérance de vie augmente de 3 mois chaque année ?

  30. LEGEOGRAPHE

    Minitax, je suis réellement preneur si vous avez des liens sur les bénéfices (pour la biodiversité) du morcellement des habitats.

    La fragmentation écopaysagère n’est pas généralement ce qu’on conçoit comme un « plus » pour une espèce donnée. La métapopulation n’est pas une notion de bisounours, mais bien une notion accouchée dans la douleur (des espèces).

    Merci d’avance.

  31. miniTAX

    @LEGEOGRAPHE
    Faites une recherche dans Google scholar de genetic divergence habitat fragmentation. Vous trouverez de multiples publis sur les observations de ce phénomène à toutes les échelles de temps et d’espace (même à l’échelle de temps humaine, la divergence peut s’observer, notamment sur les végétaux !).
    Prenez par exemple cette étude http://www.nature.com/hdy/journal/v83/n4/full/6885760a.html et vous tombez sur des dizaines de liens sur le même thème, la divergence due à la fragmentation est donc loin d’être anecdotique et visiblement une notion « accouchée » bien plus facilement et plus facilement observable que celle de métapopulation.
    Les îles sont un exemple parfait de la divergence provoquée par la fragmentation. Si Madagascar n’était pas détaché de l’Afrique, vous n’auriez pas eu une faune endémique aussi riche qui aurait été exterminée depuis longtemps par les grands félins de l’Afrique de l’Est.

    A noter aussi qu’un des pilliers de la notion de métapopulation, comme dans tout ce qui compose la thèse catastrophiste de la « sixième extinction de masse », c’est le modèle pseudo-scientifique habitat-espèce : réduction de l’habitat (ou baisse en deça d’un seuil) => disparition d’espèces. Or ce qui est impardonnable chez les promoteurs de cette propagande de la « disparition de la biodiversité », c’est de passer sous silence le fait qui contredit frontalement leur théorie (si on se base religieusement sur le modèle habitat-espèce, loin de faire l’unanimité comme vous pouvez le voir dans les débats entre spécialistes à ce sujet, par ex. http://striweb.si.edu/tropical_extinction/presentations.htm , notamment la présentation de N Stork), à savoir une augmentation régulière de la surface de l’habitat dû au fait qu’on rend chaque année des dizaines de milliers d’ha à la nature, rien qu’en France.

    Contre toute logique scientifique, la relation habitat-espèce n’est avancée par ses promoteurs que quand l’habitat se réduit pour leur permettre de conclure à une disparition de la biodiversité, jamais quand l’habitat s’étend (le cas de TOUS les pays riches) ! Quand on applique sa théorie seulement quand ça nous arrange et qu’on balaie sous le tapis les données adverses, ce n’est pas de la science, c’est de la propagande.

  32. CarFree

    minitax a déblatéré: »quand on applique sa théorie seulement quand ça nous arrange et qu’on balaie sous le tapis les données adverses, ce n’est pas de la science, c’est de la propagande. »

    c’est marrant mais c’est exactement ce que tu fais…

  33. GreenWhat?

    Je trouve ça incroyable que des gens comme vous se servent d’arguments faux ou « coupés » pour faire passer vos messages anti-capitalistes alors que de vrais efforts ont été engagés dans un sens vraiment respectueux de l’environnement !
    Il est facile de critique, sans chercher à connaître vraiment la vérité. Vous faites la même chose que certains médias qui utilisent certains angles précis, en cachant d’autres, pour mettre en exergue certains « points noirs »… Cela ressemble fort à la technique de la photographie coupée…
    Par contre, ces arguments ne sont pas présents dans votre description de ce « verdissage ». Pourtant, les faits sont là et bien réels… Ce ne sont pas que des fosses septiques qui sont améliorées, et encore moins les cafétérias rénovées, dont les exploitants autoroutier n’ont pas le contrôle !!

    Pour info, les engagements en ce sens : – la protection de la ressource en eau – la préservation de la biodiversité – la réduction des émissions de CO² – l’éco-rénovation des aires – les protections acoustiques…

  34. CarFree

    Je trouve ça incroyable que des gens comme vous puissent être aussi naïfs… Pas de bol pour vous, le « paquet vert » autoroutier de Borloo a maintenant plus d’un an et on peut déjà tirer un premier bilan de l’opération.

    Pour rappel, les 3 sociétés d’autoroutes s’étaient engagées à investir un milliard d’euros en faveur de l’environnement au cours des trois prochaines années. Qu’est devenu ce milliard d’euros? Seuls 3% des sommes prévues sont destinées à la sauvegarde de la biodiversité…

    Sous couvert de réduire les bouchons aux péages, qui sont responsables d’émission de gaz à effet de serre, les autoroutiers ont prévu d’investir 800 millions dans des portiques automatiques. Vinci Autoroutes va par exemple, créer 172 voies sans arrêt, à raison de 3,3 millions d’euros pièce, ces équipements mangeront 84 % de l’enveloppe verte de Vinci Autoroutes.

    Donc en gros, l’Etat, c’est-à-dire nous, allons payer pour que ces sociétés d’autoroutes, déjà largement bénéficiaires, installent des télépéages liber-t… Cette automatisation, rendue possible grâce au télépéage, permet surtout de réduire les emplois et d’augmenter le rendement des autoroutes…

    Le reste de l’enveloppe du « paquet vert » est à l’avenant. Sanef (filiale d’Albertis) s’engage ainsi à la création d’un « écopôle », en clair un nouveau bâtiment regroupant ses services techniques, mais qui sera, c’est bien le moins, labelisé haute qualité environnementale…

    Il y a mieux : 200 millions d’euros ne sont pas détaillés dans l’accord. Et pour cause, « écologiquement, ça n’est pas très parlant », finit par lâcher l’ASFA. De quoi s’agit-il ? De programmes visant à fluidifier la circulation. Autrement dit, des systèmes d’informations qui, sur la base du calcul de la vitesse optimale du trafic, informent les automobilistes. Une circulation plus fluide, c’est certes du CO2 en moins, mais surtout du trafic en plus !

    Bref, autant d’investissements qui, sous couvert d’écologie, vont en réalité booster les comptes d’exploitation des sociétés d’autoroutes.

    Source: http://www.marianne2.fr/Autoroutes%C2%A0-des-profits-a-fond-la-caisse-grace-a-l-Etat_a202438.html

  35. Pim

    @GreenWhat : « Pour info, les engagements en ce sens : – la protection de la ressource en eau – la préservation de la biodiversité – la réduction des émissions de CO² – l’éco-rénovation des aires – les protections acoustiques… »
    Euh franchement, tu y crois vraiment? T’es sérieux là?

  36. Anthony Grégoirebaillecyclist

    – la protection de la ressource en eau qu’ils ont épuisé
    – la préservation de la biodiversité, qu’ils détruisent
    – la réduction des émissions de CO², dont ils sont les principaux contributeurs
    – l’éco-rénovation des aires, qui ont détruit nos campagnes et villages
    – les protections acoustiques, du bruit qu’ils provoquent…
    C’est vrai qu’ils sont vraiment sympas!
    Qu’ils prennent l’engagement de nous rendre cet espace dans l’état dans lequel ils l’ont trouvé, et qu’ils dégagent ensuite.

Les commentaires sont clos.