Comment les grandes entreprises entravent la transition écologique

Pendant que le « grand débat national » met l’accent sur le rôle des individus dans la transition écologique, celui des grandes entreprises est largement laissé de côté. Au même moment, Total est autorisée à forer au large de la Guyane, l’industrie automobile pousse au développement de mégas 4×4, EDF continue de retarder l’essor des renouvelables et la grande distribution s’approvisionne massivement auprès d’exploitations agro-industrielles. Basta ! fait un passage en revue de secteurs où les multinationales françaises, avec l’appui des pouvoirs publics, bloquent ces changements qui deviennent chaque jour plus urgents. Lire la suite…

Quand la transition écologique accélère…

Emmanuelle Wargon, la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique était en déplacement dans les Hauts-de-France le jeudi 21 février 2019 lorsque son véhicule a été flashé à 150 km/h sur l’autoroute A1 et ce alors que la vitesse, en raison d’un pic de pollution, était limitée à 110 km/h, soit un dépassement de 40 km/h. Lire la suite…

Le mensonge vert

Le greenwashing, parfois appelé aussi éco-blanchiment ou verdissage, on en parle souvent sur Carfree France. Il s’agit d’un procédé utilisé par les entreprises pour faire croire que leurs produits ou services sont respectueux de l’environnement, ce qui n’est bien évidemment pas le cas. Le but pour ces entreprises est de maintenir ou développer leurs profits en surfant sur l’attente du public en matière d’écologie. Un film documentaire sur le greenwashing sort en salles ces jours-ci. Lire la suite…

#Tous à l’Élysée. Message d’un écolo aux gilets jaunes

Le mouvement des gilets jaunes s’est initialement mis en branle contre la cherté de l’essence qui, pour un écolo, est, à 1,60, encore sous estimée. Car si l’on devait « internaliser toutes les externalités » (coût et entretien des routes, coûts sanitaires et écologiques) une rapide analyse montre que l’on serait plus probablement entre 4 et 5 euros du litre.  Lire la suite…

Enfin une prise de conscience!

Visionnaire et radicale il y a 40 ans, l’écologie politique s’était faite pulvériser à la suite de la contre-révolution libérale des années 80. S’en était suivi une période terrible en France où l’écologie, sous le contrôle des Verts, de Cohn-Bendit, de EELV ou Yann Arthus-Bertrand, s’était retrouvée réduite à être la couche d’enduit vert du capitalisme ‘durable’, ‘vert’ ou ‘circulaire’.  Lire la suite…

Des scientifiques mettent en garde l’ONU contre la disparition imminente du capitalisme

Le capitalisme tel que nous le connaissons est terminé. C’est ce que suggère un nouveau rapport commandé à un groupe de scientifiques par le Secrétaire général de l’ONU. La raison principale ? Nous passons rapidement à une économie mondiale radicalement différente en raison de l’exploitation de plus en plus insoutenable des ressources environnementales de la planète. Lire la suite…

Les automobilistes, premiers écologistes de France?

En cette nouvelle saison automobilistique, la Fédération Nationale des Automobilistes & Pollueurs a décidé d’amorcer un nouveau virage dans sa communication. Le Conseil d’Administration et le bureau de la FNAP ont décidé de mettre en place une campagne sans précédent dans leur histoire. Les automobilistes ont souhaité communiquer vers le grand public sur les milliers d’actions qu’ils réalisent en permanence pour la nature, l’environnement, la planète et les petits oiseaux. Lire la suite…

Le compteur Hulot est-il remis à zéro?

L’événement que toute la presse attendait au mois de juillet pour animer la chronique de l’été est survenu à l’avant-veille de la rentrée: fin août, Nicolas Hulot se sortait de l’ornière où il s’était lui-même embourbé en démissionnant du ministère de la « transition écologique et solidaire. » Le suspens de l’été cessait. Indéniablement, il s’agit d’un événement qui, survenu peu de jours à la suite de notre précédent article (1), appelle quelques nouvelles réflexions sur le cas Hulot et la situation de l’environnement en France. Lire la suite…

Le PDG de Michelin est chargé « d’accélérer la transition écologique »

Apparemment, la transition écologique ne va pas assez vite et il semble nécessaire de « donner un coup d’accélérateur ». On va donc mettre le turbo et faire crisser les pneus de la transition écologique en nommant Jean-Dominique Senard, PDG du groupe Michelin, président du comité de l’Accélérateur de la Transition Ecologique. Lire la suite…