Vision cauchemardesque d’une ville sans transports collectifs

Selon une étude de la STM, la société de transports en commun de la région de Montréal, les transports en commun existants dans la métropole québécoise permettent d’«éviter» la présence de 690 000 voitures dans la circulation quotidienne de la région de Montréal. Qu’en serait-il en Île-de-France si, du jour au lendemain, il n’y avait plus de transports en commun (train, métro, RER, bus, tramway)? Lire la suite…

Un guide du Parklet / Placattoir pour Montréal

Lorsqu’on décide d’utiliser le stationnement à d’autres fins qu’à l’entreposage d’automobiles, les idées fourmillent et la ville se réinvente. Certains y voient le prolongement du chez-soi, d’autres y voient des nouveaux lieux de rencontre, de pique-nique, de terrasses et de placettes. En échange de quelques voitures immobilisées: des bancs, de la végétation, des êtres humains, une nouvelle appropriation de la ville, et surtout plus de vivre-ensemble! Lire la suite…

La gratuité du transport en commun revendiquée haut et fort au Québec

gratuite-liberte

Le Collectif Subvercité a relancé cet automne sa campagne RTC gratuit. Levée de fonds, manifestation populaire, participation décalée à la Semaine des transports actifs et collectifs, les membres du collectif ont mis les bouchées doubles pour mettre la gratuité du transport en commun dans la ville de Québec à l’ordre du jour. Lire la suite…

Les services de location de vélos urbains doivent-ils viser l’indépendance financière?

velo-libre-service

Il n’est sans doute pas surprenant que les services de location de vélos soient nés dans l’un des pays les plus prolifiques en matière d’innovation dans les systèmes de transport. La France a donné au monde les élégantes voitures des années 1960, les TGV, les avions de ligne Airbus – et les vélos en libre-service. Lire la suite…

Le Vétro

Le Vétro 2050: Imaginez que vous avez de l’imagination… La pétrocratie s’est finalement effondrée et les alternatives anciennement boudées commencent à pouvoir s’épanouir enfin… On est en 2050 et il faut repenser puis refaire le métro pour y inclure de nouveaux passagers autonomes: les Cyclomobilistes. Lire la suite…