Infirmières à vélo

On connaissait les médecins qui font leurs visites médicales à vélo, voici désormais les infirmières à vélo! Ça se passe à Frederiksberg, ville de 91.000 habitants située dans l’agglomération de Copenhague au Danemark.

L’hôpital de Frederiksberg envoie en effet depuis 2005 des infirmières à vélo chez les personnes âgées afin de les soigner dans leur propre maison. Une initiative qui donne aux patients âgés une plus grande tranquillité d’esprit, mais qui permet aussi d’économiser de l’argent sur l’hospitalisation.

L’hôpital de Frederiksberg estime que 82% des visites à vélo ont permis d’éviter une visite à l’hôpital en traitant les problèmes de santé des personnes âgées à leur domicile. Bien que l’hôpital soit heureux d’économiser de l’argent, c’est l’aspect humain qui compte vraiment. Le taux de satisfaction chez les personnes âgées est élevé quand ils ne sont pas tenus de subir une visite à l’hôpital.

Sur le plan financier, l’équation est assez simple: un patient coûte à l’hôpital environ 460€/jour et connaît une hospitalisation d’en moyenne trois jours. En envoyant des infirmières à vélo chez les patients, l’hôpital évite 220 cas d’hospitalisation par an, ce qui représente une économie de 305.000€/an. Ajoutez à cela des économies sur les ambulances pour un montant de 60.000€.

« Nos deux infirmières à vélo ont des années d’expérience et sont très certainement capables de décider si le patient peut être traité à la maison ou à l’hôpital. Elles passent un temps important avec chaque patient et les patients bénéficient d’un soin de qualité quand ils sont traités dans le confort de leur propre maison« , dit le chef de projet Berit Juhl.

D »autres hôpitaux danois réfléchissent à la manière de mettre en œuvre des systèmes similaires.

La vélogistique, ce n’est donc pas seulement la livraison à vélo!

Source: http://www.copenhagenize.com/

Professeur Pignon

A propos de Professeur Pignon

Docteur en cyclopédie, spécialiste des maladies automobiles

2 commentaires sur “Infirmières à vélo

  1. Tassin

    Génial. Ça change des infirmiers qui viennent te faire ta piqure d’insuline en 4×4 !

  2. Catherine

    Je me suis séparée de ma voiture, et je ne veux plus conduire, car : pollution, et contraintes énormes, et depuis, je revis, par contre, j’ai des personnes âgées dans ma famille, et je n’ai pas trouvé d’autres alternatives que le taxi pour les aider, mais je compte me renseigner auprès de la mairie pour les accompagner dans leurs démarches, si vous avez des conseils, je vous remercie, car il y a un secteur qui ne demande qu’à se développer auprès des personnes âgées et de leurs accompagnants.

Les commentaires sont clos.