L’Archipel Carcéral

panopticon

Les arbres ne sont d’aucune utilité pour le bon fonctionnement d’une prison, et il est très facile de généraliser cette évidence de « bon sens » à tout univers concentrationnaire. Alexandre Soljenitsyne, dans « Le Premier Cercle » rappelle que même la strate herbacée peut poser problème. Trop haute, un prisonnier peut avoir la mauvaise idée de s’y dissimuler, échapper à la surveillance des gardiens et tenter des choses répréhensibles. Obligeant l’administration du camp à rappeler son autorité, ce qu’elle veut par-dessus tout s’épargner, ce genre de tentation désespérée et parfois mortelle doit être prévenue. Le règlement exige une herbe toujours tondue rase pour éviter tout problème… Lire la suite…

Apprendre à faire du grand vélo

grands-velos

Un grand vélo (ou tall bike), c’est un vélo fait pour voir la ville d’en haut. En gros, c’est un cadre sur un autre. Il a donc la taille de deux vélos (et parfois plus). Sa hauteur donne la sensation de voler dans les airs. Un atelier « Comment faire du grand vélo » aura lieu à Lyon le 5 novembre prochain. Lire la suite…

Printemps silencieux et silence suspect des Verts

A propos du Tramway Tourangeau

printemps-silencieux

La « discipline politicienne » est l’une des caractéristiques dominante du fonctionnement normal des « démocraties parlementaires », mais en certaine période de crise politique elle peut devenir la pire complicité passive prémonitoire du totalitarisme… Lire la suite…

Le contingent macabre du tramway Tourangeau

contingent-macabre-du-tramway-tourangeau

La destruction de patrimoine arboré de la ville de Tours avait bien été vendue avec le tramway (1)… Courant septembre, l’entreprise a pris soudainement la forme d’une hécatombe… Le quadrillage de la ville par les engins de chantier a été rapide et dans la foulée la mise en route des « travaux préalables au tramway » a surpris tout le monde par sa brutalité. Un changement radical dans la stratégie de contrôle de la ville, pour les autorités municipales le temps n’est plus à la négociation… Lire la suite…

Développement durable, machine arrière toute !

Illustration parue dans le journal La Décroissance, N°51, Juillet-Aout 2008
Illustration parue dans le journal La Décroissance, N°51, Juillet-Aout 2008

Lorsque j’ai écrit l’article : « Développement durable, une arnaque du capitalisme ! », les réactions et commentaires furent pour le moins mitigés. Disons, plutôt, étonnés que l’on remit en cause ce principe qui aux yeux de beaucoup allait peindre l’avenir en vert tout en permettant de continuer à croitre. Lire la suite…

La bagnole affame les peuples

C’était en 2008. Les « émeutes de la faim » éclataient dans le monde entier : Haïti, Bangladesh, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Sénégal, Somalie, Egypte… Mais aussi en Guyane, en Guadeloupe puis en Martinique en 2009. Car, contrairement à la présentation médiatique, ces émeutes abusivement qualifiées « de la faim » n’étaient pas menées par des peuples miséreux, affamés, lointains dans leur tiers monde. Il s’agissait de révoltes contre la hausse des prix, notamment alimentaires, de protestations contre la vie chère qui, présentées ainsi, auraient pu trouver un écho en Europe (1)…
Lire la suite…

Un bouchon de camions, jusqu’à la fin des temps (in)humains

Il y a les discours, les innombrables discoureurs. Je ne parle pas, exceptionnellement, des habituels salauds qui défendent ce monde et seront enterrés avec lui. Non. Je songe à tous ceux qui, de plus ou moins bonne foi, défendent le mythe du « développement durable ». C’est-à-dire, pour simplifier, tous ces Bisounours du funeste Grenelle de l’Environnement. Tous ceux qui prient pour que tout change, pourvu que rien ne bouge réellement. La nouvelle qui suit est dédiée aux naïfs, aux gogos, mais aussi aux duplices, aux Janus, à tous ceux qui entraînent des milliers d’autres dans l’ambivalence, et finalement l’impuissance. Lire la suite…