Climatiser le désastre ou le combattre (3/3)

Géo-ingénierie ethnique des origines

Si, avec ses sulfateuses stratosphériques, Paul Crutzen a obtenu un franc et immédiat succès auprès des milieux d’affaires étasuniens, c’est que dans sa démarche technicienne il se trouvait en phase avec l’esprit du capitalisme. L’histoire de l’accumulation du capital n’est en définitive que géo-ingénierie d’arraisonnement monopoliste des milieux naturels: terre, cours d’eau, rivage littoral, mers et désormais atmosphère. En d’autres termes, la géo-ingénierie représente l’aspect technico-scientifique de l’expansionnisme du capitalisme industriel depuis le début de l’ère Victorienne dans les années 1830. Avec la puissance colossale potentielle des énergies fossiles, cette entreprise est devenue la fameuse et fabuleuse « force géologique » que les savants ne veulent pas relier à son origine historique et encore moins désigner par son vrai nom: le capitalisme fossile. Lire la suite…

Climatiser le désastre ou le combattre (1/3)

En automne 2018, un panel d’une centaine d’associations environnementalistes nationales et internationales lançait une alerte par un « Manifeste contre la géo-ingénierie » du climat. La menace du vieux Plan A des Etats-Unis se précise. Elle avait refait surface en 2006 dans les milieux scientifiques avec un article très controversé du célèbre géochimiste Paul Crutzen, le même qui fut en 2001 le père du concept d’Anthropocène. A la surprise générale, ce savant néerlandais proposait d’emblée d’injecter du dioxyde de soufre dans la stratosphère pour limiter l’élévation de la température à la surface de la Terre… L’idée marginale à l’époque, mais immédiatement plébiscitée par les milieux d’affaire américains, a fait son chemin. Lire la suite…

Le compteur Hulot est-il remis à zéro?

L’événement que toute la presse attendait au mois de juillet pour animer la chronique de l’été est survenu à l’avant-veille de la rentrée: fin août, Nicolas Hulot se sortait de l’ornière où il s’était lui-même embourbé en démissionnant du ministère de la « transition écologique et solidaire. » Le suspens de l’été cessait. Indéniablement, il s’agit d’un événement qui, survenu peu de jours à la suite de notre précédent article (1), appelle quelques nouvelles réflexions sur le cas Hulot et la situation de l’environnement en France. Lire la suite…

Biocarburant, la France ivre d’huile de palme

La FNSEA l’avait bien compris, l’avenir de l’agriculture française, c’est l’industrie des biocarburants. Rien n’avait été laissé au hasard et tout est allé très vite. En une décennie le décor était planté dans le paysage français. Les trémolos et envolées lyriques des élus dans l’hémicycle sur « l’indépendance énergétique » et l’emploi, les succions assurées des subventions de la PAC et de l’Etat, sans oublier l’image de marque affinée au greenwashing… bref le package promotionnel de lancement de son nouveau réseau de biocarburants fut très tôt irréprochable à tous les points de vue. Lire la suite…

Armes chimiques, parlons-en !

En avril 2018, les journalistes médusés informaient les téléspectateurs français qu’une « attaque chimique perpétrée par le régime syrien » avait eu lieu contre des populations civiles de la ville de Douma, dernier bastion islamiste du secteur de la Ghouta orientale en périphérie de Damas… Pour les puissances militaires occidentales définissant les « axes du bien et du mal » à la surface de la Terre depuis le premier partage du monde durant la Grande Guerre, il y a eu la faute grave du fameux « franchissement d’une ligne rouge, » justifiant en punition une frappe conventionnelle. Une centaine de missiles sanctions furent donc tirés par les Etats-Unis, la France et l’Angleterre. Lire la suite…

L’Esprit du Capitalisme (4/4)

Le Big Bang Atomique père de l’Apartheid

En 1948, l’année même de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, un régime de type nazi avec les mêmes standards idéologiques racistes et ségrégationnistes se met en place en Afrique du Sud. Le politologue Franco-Africain Apoli Bertrand Kameni mène l’enquête et pose une question simple : « Pourquoi le régime de l’Apartheid naît-il en Afrique du Sud en 1948 ? » Lire la suite…

L’Esprit du Capitalisme (3/4)

« Big Business avec Hitler »

La collaboration d’une transnationale occidentale avec une entreprise criminelle reconnue comme telle par les dites « grandes démocraties du monde libre » est-elle une exception confirmant la règle ou au contraire la règle avec de rares exceptions ? Y-a-t-il des antécédents dans l’histoire ? Et sont-ils suffisamment démonstratifs pour écarter les hypothèses de l’exception, de l’égarement ou de l’accident ? La réponse est oui aux deux questions. Lire la suite…

L’Esprit du Capitalisme (2/4)

Le Capitalisme du désastre

Nous sommes à la recherche de l’esprit du capitalisme pour montrer qu’en définitive le choix de LafargeHolcim de traiter avec une entreprise criminelle, loin d’être une aberration, relève plutôt de la normalité dans le cadre des lois économiques du libéralisme fut-il devenu scientifique, néo- ou ultra-libéral. Lire la suite…

L’Esprit du Capitalisme (1/4)

Première trace sur la piste : LafargeHolcim

« Fichiers javellisés », esprit du capitalisme es-tu là ?

Tout est allé très vite pour le poids lourd du béton, LafargeHolcim, ses tractations avec le groupe islamique en Syrie ont fini par paraître suspectes et le cimentier s’est retrouvé traîné devant les juges en France… Chose pour le moins étrange, l’entreprise a semble-t-il été prise par surprise dans cette procédure judiciaire. A-t-elle été trahie ? L’enquête le révélera, peut-être… Lire la suite…

Quand cessera la farce des COP ? (2/2)

Deuxième partie

Après la tonitruante et triomphale COP 21 de 2015 à Paris suivie du discret intermède touristique marocain à Marrakech de la COP 22, la conférence des Etats au chevet du climat est revenue en Europe, à Bonn. Mais l’ambiance était morose, le cœur n’y était plus… Les deux années d’inaction passées pesaient de plus en plus lourd. Le fameux « accord de Paris » obtenu « au finish » était resté lettre morte… La COP 23 est passée… Elle a accouché d’une souris et botté en touche avec un « Dialogue Talanoa » à débuter en janvier 2018 et le rappel du calendrier des nombreux événements futurs. Bref la routine des COP et rapports du GIEC continue. (…) Lire la suite…

Quand cessera la farce des COP ?

Première partie

Après la tonitruante et triomphale COP 21 de 2015 à Paris suivie du discret intermède touristique marocain à Marrakech de la COP 22, la conférence des Etats au chevet du climat est revenue en Europe, à Bonn. Mais l’ambiance était morose, le cœur n’y était plus… Les deux années d’inaction passées pesaient de plus en plus lourd. Le fameux « accord de Paris » obtenu « au finish » était resté lettre morte… La COP 23 est passée… Elle a accouché d’une souris et botté en touche avec un « Dialogue Talanoa » à débuter en janvier 2018 et le rappel du calendrier des nombreux évènements futurs. Bref la routine des COP et rapports du GIEC continue. Lire la suite…

L’Uberisation de la Santé façon Macron

Quel monde laissons-nous à nos enfants (le présent est désormais de rigueur)? Si beaucoup de personnes expriment leur pessimisme sur le devenir des générations futures, il n’en va pas de même de madame Agnès Buzyn, la toute fraîche remplaçante de madame Marisol Touraine à la santé. Elle veut armer les défenses des nourrissons pour qu’ils puissent affronter, sans crainte et sans reproche, comme de petits Bayard « En Marche » les nombreuses menaces identifiées par les experts ès biotechnologie. Lire la suite…