Quand cessera la farce des COP ? (2/2)

Deuxième partie

Après la tonitruante et triomphale COP 21 de 2015 à Paris suivie du discret intermède touristique marocain à Marrakech de la COP 22, la conférence des Etats au chevet du climat est revenue en Europe, à Bonn. Mais l’ambiance était morose, le cœur n’y était plus… Les deux années d’inaction passées pesaient de plus en plus lourd. Le fameux « accord de Paris » obtenu « au finish » était resté lettre morte… La COP 23 est passée… Elle a accouché d’une souris et botté en touche avec un « Dialogue Talanoa » à débuter en janvier 2018 et le rappel du calendrier des nombreux événements futurs. Bref la routine des COP et rapports du GIEC continue. (…) Lire la suite…

Quand cessera la farce des COP ?

Première partie

Après la tonitruante et triomphale COP 21 de 2015 à Paris suivie du discret intermède touristique marocain à Marrakech de la COP 22, la conférence des Etats au chevet du climat est revenue en Europe, à Bonn. Mais l’ambiance était morose, le cœur n’y était plus… Les deux années d’inaction passées pesaient de plus en plus lourd. Le fameux « accord de Paris » obtenu « au finish » était resté lettre morte… La COP 23 est passée… Elle a accouché d’une souris et botté en touche avec un « Dialogue Talanoa » à débuter en janvier 2018 et le rappel du calendrier des nombreux évènements futurs. Bref la routine des COP et rapports du GIEC continue. Lire la suite…

L’Uberisation de la Santé façon Macron

Quel monde laissons-nous à nos enfants (le présent est désormais de rigueur)? Si beaucoup de personnes expriment leur pessimisme sur le devenir des générations futures, il n’en va pas de même de madame Agnès Buzyn, la toute fraîche remplaçante de madame Marisol Touraine à la santé. Elle veut armer les défenses des nourrissons pour qu’ils puissent affronter, sans crainte et sans reproche, comme de petits Bayard « En Marche » les nombreuses menaces identifiées par les experts ès biotechnologie. Lire la suite…

De quoi Macron est-il le nom ?

L’An 01 du Parti unique

En agitant l’épouvantail Le Pen, les patrons du CAC 40 et de la presse ont réussi à faire plébisciter Macron. Plus que l’âge du candidat qui fait les Une unanimes des journaux, un tel niveau de manipulation de l’opinion publique pour élire un président conçu comme un produit marketing est sans nul doute une première dans l’histoire. Grande victoire politico-médiatique, en effet, le « people style » triomphe du populisme. Ainsi la nouvelle farce vire au tragique pour la démocratie. Et les fastes de la mise en scène au pied d’une pyramide confinent à celui d’un sacre impérial. Le parti unique de l’ordre est « En Marche. » Lire la suite…

Ces Néo-NégaWatt qui valent des Milliards…

Bien évidemment c’est un secret de Polichinelle… En tant qu’entreprise vendant de l’électricité atomique, EDF, criblée de dettes, survit dans son parc délabré en limite de la faillite. Même si la présentation soignée de l’état de ses finances apparaît moins préoccupante que celle d’Aréva, après Fukushima, il n’y a plus d’illusion possible sur l’avenir du fleuron national. L’atome tricolore va de mal en pis, dans l’économie réelle l’électronucléaire ne paie plus… Lire la suite…

Kallak, l’Age de Fer au Cercle Polaire (2/2)

« Kallak c’est la mine de trop ! »

Les perspectives sont proprement effrayantes. « Un rapport ministériel de 2013 « Sweeden’s minerals strategy » prévoit pas moins que l’ouverture de cinquante mines à l’échéance de 2030 (3) ». La production de minerai de fer devait quasiment tripler. En cette année 2013, l’Etat Suédois venait de lancer une véritable offensive générale de l’extractivisme, autant dire une Apocalypse pour la civilisation du renne en territoire Saames. Lire la suite…

Kallak, l’âge de Fer au Cercle Polaire (1/2)

Contrairement aux autres régions du monde, l’Europe occidentale ne compte plus de peuple autochtone… Étalée sur deux millénaires, l’épuration ethnique fut progressive, depuis les expéditions romaines jusqu’à l’expansion au Moyen Âge du christianisme vers le nord et l’est du continent européen. Entre les deux, il y a eu surtout les immenses flux et brassages de populations des invasions à la fin de l’Empire romain. Puis au temps du déclin de l’Empire Carolingien, les factions guerrières des peuples scandinaves, les Vikings, vinrent en salves barbares faire leurs razzias pour finir par se fondre dans la chrétienté méridionale de l’Europe. En Normandie, la France conserve les traces de la dynastie de l’un de ces redoutables hommes du nord : Rollon. Lire la suite…

Du Blocus continental à Hinkley Point

Atom’s tipping point before Hinkley point

Disons-le d’emblée, le point de basculement de l’atome est bien survenu très en amont du projet d’Hinkley Point… Il n’a pas non plus attendu Fukushima. Les pics des constructions de réacteurs et de production d’électricité nucléaire ont eu lieu tous les deux avant l’An 2000. Pour les mises en construction, les chiffres de la dégringolade générale sont suffisamment parlants: en 1979, année de la catastrophe de Three Mile Island, 230 réacteurs étaient en chantier, en 1986, année de Tchernobyl, on en comptait 120 en construction et au moment de Fukushima, en 2011, ils n’étaient plus que 64. Lire la suite…

Folies Fossiles des Sixties

Si l’on ne sait rien ou pas grand-chose sur l’histoire du pétrole, on se souvient au moins du premier choc pétrolier de 1973. De cette même époque dans l’Hexagone, les français ne peuvent pas avoir oublié la célèbre formule aux relents subtilement racistes ou national-colonialistes de l’élite politique: « En France, on n’a pas de pétrole mais on a des idées. » Lire la suite…

Anticosti aussi ou le fétichisme de l’énergie

Signes persistants des temps de crise… va-t-il falloir nous y faire? Désormais ce n’est plus par de grandes affiches ou de somptueux prospectus publicitaires touristiques que nous découvrons des îles de rêve et les sites paradisiaques de la planète, mais, de plus en plus et presque exclusivement, par des crimes d’écocide liés à des projets miniers ou pétroliers. Lire la suite…

L’Atome tricolore terrorise l’Europe

Il n’y a plus de capitaine pour piloter le bateau France à la dérive. Et, mauvaise surprise, ceux que l’on regardait encore comme de risibles potiches politiques subalternes sont devenus les garde-chiourmes de la galère. Au poste de contrôle du navire ils s’activent comme des forcenés. Tel est, en image maritime, le tableau possible pour décrire le deux poids deux mesures de la nouvelle politique gouvernementale: état d’urgence férocement répressif contre les activistes écologistes d’un côté, atermoiement permanent dans l’indécision face à la Bérézina nucléaire française de l’autre. « Société nucléaire, société policière » disait un vieux mot d’ordre scandé dans les manifestations en Alsace contre Fessenheim… Nous y sommes… Et chaque jour se confirme partout en France, la pertinence politique de cette sombre association des origines. Lire la suite…