L’automobile sauve la planète

Nous avons enfin trouvé l’argument définitif qui fera taire une bonne fois pour toutes les autophobes ou autres écologistes patentés appointés par le lobby international des vendeurs de légumes. En effet, l’automobile sème la santé sur son passage. Dans les campagnes sillonnées en tous sens par des voitures automobiles, moustiques, mouches et taons diminuent considérablement.

Comme chacun le sait, avec le réchauffement climatique lié aux émissions de gaz à effet de serre on assiste à une prolifération continue d’insectes nuisibles comme les mouches, les papillons, les moustiques-tigres, les frelons asiatiques et même si ça se trouve les punaises de lit! La hausse des températures devrait en effet favoriser la prolifération des insectes. En cause, le métabolisme des insectes, qui s’accélère avec la température, les conduisant à manger plus et à se reproduire plus vite dans les régions tempérées.

Heureusement, les voitures sont là pour réguler ce développement incontrôlé des insectes. Une étude réalisée en 1990 avait pu estimer que 60 billions (60 mille milliards!) d’insectes meurent dans un choc contre un véhicule chaque année en France, et il y aurait plus de 100 tonnes de cadavres d’insectes (plus gros que ceux qui restent collés sur les véhicules) le long de nos routes. 100 tonnes de cadavres d’insectes… autant de protéines qui pourraient être récupérées pour faire des steaks!

La voiture, objet roulant de santé publique, agit en effet comme un puissant insecticide en écrasant des milliers de milliards d’insectes. Vous ne le saviez peut-être pas, mais en allant chercher le pain avec votre voiture à seulement 3 kilomètres de chez vous, vous sauvez la planète en la libérant, selon les dernières statistiques disponibles, d’environ 12.527 insectes nuisibles qui passaient par là.

Lire aussi :  Signe des temps

Et les insectes qui échapperont à votre pare-brise vengeur termineront asphyxiés par les gaz méphitiques de votre héroïque moteur.

Alors oui, la voiture est la principale responsable du réchauffement climatique, mais c’est aussi la principale solution pour régler les problèmes créés par le réchauffement climatique créé par la voiture…

En France, on aime la bagnole car elle sauve des vies et c’est le président Macron qui le dit alors vous pouvez nous croire sur parole.

En fait, les automobilistes sont tous des philanthropes. Que les autophobes se le disent !

Un commentaire sur “L’automobile sauve la planète

  1. Jean-Michel

    Et les 1,6 millions d’êtres humains qu’elle élimine chaque année (peut-être plus, peut-être moins) contribue de même à tendre vers une homéostasie salutaire. De plus, l’automobile dissuade un certain nombre de sportifs potentiels à exercer une activité musculaire et chacun sait que le sport, qui échauffe les muscles (et donne soif), accentue le réchauffement climatique.

Les commentaires sont clos.