L’arme du crime : une voiture

Ceci est mon 1er vrai article (alors je vous demanderai indulgence (et conseils)) et vous propose un petit exercice.

  • allez sur votre site de news préféré (Google News par exemple)
  • faites une petite recherche avec « accident de la route »

lisez et prenez le temps de réfléchir quelques instants… quelles sont vos impressions ?

Personnellement je ne comprend pas que l’on puisse laisser en l’état un tel engin et surtout entre les mains de certains. On a là un engin de plus d’une tonne que l’on peux envoyer où l’on veux, sur qui on veux, sans que la personne en face n’ai d’autre solution pour s’en protéger que d’avoir… un mur ? En clair, j’ai une voiture, j’ai le droit de vie ou de mort sur tous ceux qui oseraient ne pas avoir une aussi bonne protection que moi !

Et puis l’état et le système judiciaire semblent penser comme ça vu qu’un conducteur en état d’ivresse, récidiviste, qui va tuer 2 jeunes marchant sur une petite départementale (bien sûr c’est limité à 90 km/h et il n’y a pas de trottoir, la route est pour tous de toute façon !) aura le droit à « homicide involontaire et blessure involontaire »… ça ne vous choque pas le mot involontaire vous ? ah mais non, ils n’avaient rien à faire là ces gens !

Bon et puis entre les « pertes de contrôle du véhicule » (ah ces véhicules qui ne veulent pas tourner ou freiner quand on veux !), les « dépassements au moment où un motard arrivait en face« , il y a aussi ceux qui sont « éblouis par les phares venant en face » et les super « chauffeurs de bus sans permis« …

Alors limite j’ai envie d’en rire, l’humain aime jouer à la roulette russe apparemment !

Donc Oui à la bride des voitures en puissance, vitesse maxi, capacité d’accélération, limite du poids total, diminution des vitesses max autorisés dans les villes, les villages, les petites routes de campagnes. Que l’automobile ne soit finalement considérée que comme ce qu’elle est : un moyen de transport … et uniquement ça !

Voir aussi: L’automobile est une arme

Antec

A propos de Antec

Contributeur de Carfree France

7 commentaires sur “L’arme du crime : une voiture

  1. Gari

    Antec a dit : un conducteur en état d’ivresse, récidiviste, qui va tuer 2 jeunes […] aura le droit à “homicide involontaire et blessure involontaire”… ça ne vous choque pas le mot involontaire vous ?

    Non ça ne me choque pas le moins du monde : c’est effectivement un homicide involontaire. Il ne l’a effectivement pas fait exprès. Je ne vois pas comment on pourrait qualifier ça d’homicide volontaire (assassinat ?). Je crois qu’il vaut mieux éviter de raconter des non-sens juridiques de ce genre, sauf à être totalement décrédibilisé. Il s’agissait d’un homicide involontaire, point. Après, on peut y aller des circonstances aggravantes (si tant est que ça existe dans cette situation) et/ou militer pour que les meurtres par voiture interposée soient plus sévèrement punis.

    Cela dit, en tout état de cause, j’ai tout de même l’impression que, dans la société, tuer avec une voiture est perçu comme beaucoup moins « grave » que de tuer d’une autre manière.

  2. Philippe Schwoerer

    Ne faudrait-il pas un contrôle médical et psychologique régulier pour pouvoir conduire ?

    Il existe bien un contrôle technique tous les 2 ans pour les véhicules. En 2 ans la vue, la santé, la psychologie peuvent fortement se dégrader.

    C’est triste à dire, mais combien se suicident en jetant leur véhicule sur le camion ou la voiture qui arrive en face ? Nous avons encore eu plusieurs fois le cas dernièrement par chez nous.

    Il est pas mal ton 1er vrai article Antec : un titre choc qui donne envie de découvrir l’article, pas d’attaque direct, une proposition de réflexion, tu t’impliques personnellement dans la réflexion, tu documentes ton argumentation en proposant des liens pour aller plus loin… Personnellement, j’ai bien accroché.

    La remarque de Gari est judicieuse. Je comprends en même temps ce que tu veux dire : le mot « involontaire » semble vouloir atténuer la responsabilité du conducteur en état d’ébriété. Il y a effectivement quelque chose de choquant. On ne peut pas non plus qualifier l’accident de volontaire… mais la prise de la voiture si !

    Bonne continuation !

  3. Vélove

    La justice est une justice de classe, destinée à protéger les privilégiés par rapport aux classes « dangereuses » que sont les pauvres. Toute l’histoire du système juridique et judiciaire va dans ce sens, criminalisation des pauvres et régimes d’exception et/ou d’exemption pour les riches…
    En France, la délinquance en col blanc qui consiste, par exemple, en abus de biens sociaux, corruption, détournements de fonds, etc. est rarement condamnée à plus d’un ou deux ans ferme, quand bien même les sommes en jeu peuvent atteindre des centaines de millions d’euros. Dans le même temps, cambrioler des maisons vides la nuit peut provoquer plusieurs années de prison sans problème, pour un butin de quelques milliers d’euros…
    Autre exemple: braquer une banque pour 30.000 euros par exemple, sans morts ni blessés, et c’est 10 ou 20 ans ferme. Par contre, tuer un enfant avec sa grosse berline un soir où on roule trop vite, c’est tout au plus 6 mois ferme!!!
    Enfin, il faut arrêter avec cette notion juridique d’homicide « involontaire »: dans les accidents de la route, la vitesse excessive apparaît comme facteur déclenchant ou aggravant dans 70% des accidents. Si vous ne respectez pas la vitesse autorisée et que vous tuez quelqu’un, il s’agit à mon sens d’un homicide volontaire… car la limitation de vitesse est là pour vous prévenir qu’au-delà d’une certaine vitesse, vous ne pourrez plus contrôler ou maîtriser votre véhicule…
    Et je ne parle même pas de l’alcool ou du non-respect des règles du code de la route…

  4. Gari

    Philippe Schwoerer a dit : On ne peut pas non plus qualifier l’accident de volontaire… mais la prise de la voiture si !

    Tout à fait d’accord, c’est d’ailleurs un point qui me parait crucial. Pour aller plus loin qu’Antec, je prendrais le cas de quelqu’un de parfaitement sobre, clair, concentré, etc.
    En voiture, il est pour ainsi dire impossible de conduire de manière à avoir un risque parfaitement nul d’avoir un accident. On peut certes réduire fortement les risques (en roulant moins vite, en étant concentré sur la route, etc.) mais il reste toujours une petite chance qu’un gamin se jette sous nos roues. C’est absolument incontournable et cela pourrait arriver à n’importe qui (cf l’excellent livre « Le Cygne Noir » de N.N. Taleb, que je conseille vivement !).

    lorsqu’on réalise que la probabilité de se retrouver avec un gamin devant le parechoc est non nulle, et ce quelque soit notre façon de conduire, on prend réellement conscience de la dangerosité de la voiture.

    Parce que, bien entendu, cette probabilité est grosso modo la même lorsqu’on est à pied ou en vélo. La nuance – énorme – tient sur le résultat du choc. Là, ce n’est pas la même chose. Les risques d’accidents grave ou mortel sont très faibles à pied ou en vélo, alors que lorsqu’une voiture est impliquée… Tout de suite ça grimpe énormément.

    Alors quand on entend « tu n’y peux rien, il s’y est jeté sous tes roues », on peut avoir envie d’être d’accord. D’ailleurs, c’est vrai : si le gamin se jette sous les roues de la voiture, on ne peut pas faire grand chose, même si on roule à 20km/h. Par contre, personne – et surtout pas le gamin – ne nous a demandé de prendre une voiture…

    Cela peut paraitre une évidence, mais la meilleure action de prévention routière, c’est de ne pas prendre la voiture.

    Gari.

  5. o'toh

    Ouais, çà fout vraiment la trouille si on y réfléchit bien. Surtout quand on voit de quoi est composée une automobile, des tas de trucs et de machins assemblés, quand c’est neuf on se pose pas de questions, vas-y roule…
    Mais si la caisse a onze ans comme la mienne et qu’elle part en petits morceaux, faut changer ceci, et après cela, et l’electronique qui déconne, et la pompe de direction, hé fais gaffe me dit le mécanicien çà peut lâcher à n’importe quel moment sans prévenir, pis tu devrais changer aussi tes disques de freins, il peuvent se désintégrer comme çà pfuit ! qu’il a dit le mécano…C’est peut-être parce qu’il veut m’en fourguer une neuve je me dis, mais il m’aura pas comme çà…

    Non vraiment je me dis que la vie ne tient qu’à un câble ou une rotule, des choses pourries qui peuvent passer inaperçues lors d’un contrôle technique !
    Pour celui qui conduit aussi bien que pour les autres…
    Tout çà n’est que du bricolage, plus c’est sophistiqué, moins c’est fiable, plus on est dépendant du système.

    Vivement la retraite que je la jette cette saleté de bagnole…J’aurai tout mon temps, je marcherai et je bicyclerai tranquille !

  6. romrom

    « Vivement la retraite que je la jette cette saleté de bagnole…J’aurai tout mon temps, je marcherai et je bicyclerai tranquille ! »

    Et pourquoi pas commencer maintenant? C’est toujours facile de repousser à plus tard …..

  7. O'toh

    « Et pourquoi pas commencer maintenant? C’est toujours facile de repousser à plus tard ….. »

    Tiens oui pourquoi je me mettrais pas à vivre de mes rentes dès maintenant?

    Ouf, je vivais dans l’Obscurité, puis Monsieur romrom est arrivé, qui d’un magistral coup d’azerty m’a ouvert l’esprit…

    « C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule » (Voltaire, Groucho, Bernard Blier, Lénine, ma belle-mère ?biffer les réponses fausses…)

Les commentaires sont clos.