Insécurité routière: une guerre mondiale tous les ans

Dans son dernier rapport sur les accidents de la route intitulé « Rapport sur la situation mondiale de la sécurité routière », l’Organisation mondiale pour la santé (OMS) montre que les dégâts du trafic routier demeurent un important problème de santé publique, en particulier pour les pays à faibles ou moyens revenus. Environ 1,2 million de personnes meurent chaque année sur les routes, chiffre stable depuis plusieurs années. Le rapport met en lumière la nécessité d’accorder une plus grande attention aux programmes de sécurité routière.

La dernière édition 2008 du rapport de situation sur la sécurité routière dans le monde réaffirme un fait déjà connu : les accidents de la route sont un problème de santé et de développement partout dans le monde. Ils font chaque année plus d’1,2 million de morts et 50 millions de blessés. Plus de 90 % des décès surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, où l’on ne compte que 48% du parc mondial de véhicules.

Pour les familles touchées, l’accident de la route occasionne non seulement d’énormes souffrances mais provoque aussi, parfois, un appauvrissement. En effet, elles se trouvent confrontées aux conséquences de l’accident à long terme et doivent notamment assumer le coût des soins médicaux et de réadaptation et, bien trop souvent, régler les frais funéraires alors qu’elles voient disparaître la personne qui assurait leur subsistance.

Les accidents de la circulation font aussi peser un lourd fardeau sur les systèmes de santé nationaux, dont beaucoup ne disposent malheureusement pas de ressources suffisantes.

Historiquement, un grand nombre des mesures appliquées pour faire baisser le nombre de décès et de traumatismes consécutifs aux accidents de la route visaient à protéger les occupants des véhicules. Or, comme le montre ce rapport, près de la moitié de ceux qui meurent chaque année sur les routes dans le monde sont des piétons, des motocyclistes, des cyclistes et des usagers des transports publics, cette proportion étant encore plus élevée dans les pays pauvres et les communautés défavorisées.

A l’échelle mondiale, les accidents de la route représentent aujourd’hui la 9ème cause de décès. L’OMS prévoit que, d’ici 2030, les accidents de la route deviendront la cinquième cause de décès. Selon les tranches d’âges, les accidents de la route sont l’une des trois principales causes de décès entre 5 et 44 ans et la première cause de décès chez les 15-29 ans.

Également, les accidents de la route sont révélateurs d’un fort gradient social, les plus défavorisés y étant plus exposés que les plus aisés.

Le Rapport de situation sur la sécurité routière dans le monde attire notre attention sur les besoins de tous les usagers de la route – y compris des plus vulnérables – qui doivent être pris en compte tout autant que les autres lorsque de grandes décisions en matière de sécurité routière, d’aménagement du territoire et d’urbanisme sont prises.

Télécharger le Rapport de situation sur la sécurité routière dans le monde

Karl

A propos de Karl

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions de transports collectifs

Un commentaire sur “Insécurité routière: une guerre mondiale tous les ans

Les commentaires sont clos.